MV Narrative le paquebot résidence de Storylines

Storylines propose un nouveau concept de vie… nomade et écologiquement responsable à bord du MV Narrative. Ce paquebot résidence est actuellement en construction en Croatie et devrait entrer en service en 2024. Avec plus de 500 appartements sur un navire faisant le tour du monde en permanence, les propriétaires résidents voyageront dans le confort de leur foyer.

Les caractéristiques du MV Narrative

  • Construit aux chantiers de Brodosplit en Croatie
  • Livraison prévue 2024
  • Système de propulsion GNL
  • 225 mètres de long
  • 30 mètres de large
  • 500 appartements de 22 à 200 m2
  • 450 membres d’équipage
  • 18 ponts
  • 20 restaurants, bars et salons
  • 1 micro brasserie
  • 1 jardin
  • 3 piscines, jacuzzis
  • Espace bien-être
  • Bibliothèque avec plus de 10 000 livres
  • Théâtre et cinéma sur deux niveaux
  • Cinéma en plein air
  • Bowling
  • Simulateur de golf
  • Salle de sport et terrain de pickleball
  • Marina les activités nautiques
  • Centre de bien-être
  • Salles de réunions et espaces de travail
  • Studio d’enregistrement de musique
  • Pharmacie et centre médical
  • Chenil et vétérinaire

La vie des résidents à bord du MV Narrative

En moyenne le navire passera trois jours dans chaque port. Un temps suffisant pour permettre aux résidents d’explorer les cultures locales. Le navire fera le tour du monde tous les 3 ans et demi et visitera des sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. L’apprentissage expérientiel est intégré dans les itinéraires ainsi que dans les excursions immersives à terre. Les résidents auront l’opportunité d’assister à des événements sportifs et à des festivals culturels dans le monde entier.

En étant domiciliés à bord, propriétaires et entrepreneurs peuvent bénéficier d’avantages fiscaux offshore. Les parents pourront élever leurs enfants qui disposeront d’un programme éducatif adapté en petits groupes encadrés par des enseignants à bord. Des cours à distance seront également possibles. L’apprentissage se fera par projets selon les régions visitées tout en incluant les sujets au programme des études. Des naturalistes locaux, historiens, musiciens, chefs et artisans apporteront leurs enseignements lors d’ateliers multi-âges à bord et à terre avec des enfants locaux.

Les amis et la famille des résidents pourront embarquer à bord pour la durée de leur choix. Storylines peut même se charger de la location de la résidence des propriétaires pendant une période d’absence.

Restaurants, bars et salons

Après l’apéritif au bar à huîtres, les résidents pourront prendre leurs repas à l’intérieur ou à l’extérieur dans l’un des 20 restaurants du navire.

La proposition culinaire va du bistro à la cuisine gastronomique. La livraison 24h/24 dans les appartements est possible. Un atrium sur trois ponts proposera une restauration internationale pour plaire aux résidents du monde entier. On pourra également déguster des spécialités locales pour mieux s’imprégner des destinations visitées.

Salons et espaces de travail

Bibliothèque avec plus de 10 000 ouvrages

Les activités proposées

A bord, les résidents trouveront un théâtre, un cinéma, un bowling… Le centre de remise en forme ultramoderne disposera de salles de massages et de soins, d’un spa et d’une salle de sport avec des coachs qui proposeront des séances de yoga, Tai Chi, fitness…

A l’arrière du navire, un grand salon avec piscine donne sur la marina qui permettra de profiter des activités nautiques proposées.

Les appartements

Le MV Narrative disposera de 500 appartements de 22 à 200 m2. Ils seront équipés de mobilier de conception italienne. La plupart disposent de généreux balcons. Des appartements duplex avec deux ou trois chambres sont également disponibles. Tout a été pensé pour que l’on puisse travailler à bord : téléphonie, prises USB et prises de courant, réseau, Wi-Fi… De nombreux espaces de rangement ont été prévus. Si le service de blanchisserie est compris, des buanderies en libre-service à chaque pont permettront à chacun de faire comme il le souhaite.

Combien coûte un appartement sur le MV Narrative ?

C’est en effet l’achat ou la location d’une cabine pour 12, 24 ou 60 ans qui est proposé à bord de ce luxueux paquebot au design avant-gardiste. Le prix des appartements varie de $297.000 à $8.000.000 ou $3.200/mois. Les frais de subsistance (qui permettent de couvrir l’entretien du bateau et des appartements, les boissons, les repas, la blanchisserie…) sont à partir de $70/personne/jour. Pour ce prix, tout est compris à bord. Storylines estime que ce montant est moins élevé que le coût de la vie dans la plupart des grandes villes du monde. Pour plus d’informations, consultez le site de Storylines.

Les installations du navire et les tarifs des appartement montrent que Storylines s’adressent aussi bien aux chefs d’entreprise, qu’aux télétravailleurs, couples, familles, pré-retraités, retraités… Les animaux seront admis et on trouvera à bord : un chenil, un vétérinaire et même un salon de toilettage. En résumé, le navire sera comme un petit village de luxe et se veut représentatif de la société.

Des voyages en mode éco-responsable

Storylines présente le MV Narrative comme une résidence océanique écologiquement durable où vivent des citoyens du monde consciencieux. Le paquebot se veut éco-responsable : propulsion au GNL, gestion intelligente des approvisionnements en produits frais locaux ou cultivés à bord, optimisation la consommation et recyclage au cœur de la vie du navire, récupération d’énergie, utilisation de produits biodégradables, participation des résidents à des programmes de bénévolats en faveur de la restauration des récifs…

Alimentation responsable

  • Jardin hydroponique vertical biologique de 500 m2 avec cultures de légumes, herbes fraîches et vignes (une première dans l’industrie).
  • Marché fermier zéro déchet avec des produits biologiques du jardin du navire, une sélection de charcuterie fraîchement préparée, des produits secs en vrac et des stations de recharge pour les produits de première nécessité (une autre première dans l’industrie).
  • Chaîne d’approvisionnement du navire auprès d’entreprises éthiques qui partagent des objectifs communs : gouvernance responsable, protection des ressources et traitement équitable des collaborateurs. Les fournisseurs proposant des produits avec un emballage minimal, commerce équitable, B-corps, membres de 1% for the Planet et entreprises climatiquement neutres seront privilégiés. Tout comme les produits respectueux des océans certifiés Marine Stewardship Council (MSC) et produits de papier certifiés Forest Stewardship Council (FSC) privilégiés.
  • Pas de plastique à usage unique à bord – tout sera biodégradable, compostable ou réutilisable.
  • Aliments d’origine locale et responsable privilégiés dans la mesure du possible, afin de réduire l’empreinte carbone du navire et garantir que les résidents et l’équipage ne reçoivent que les aliments les plus frais.
  • Soin particulier pour le choix de produits d’origine animale élevés en plein air et non en batterie.
  • Microbrasserie pour la production de 800 litres de bière pour subvenir aux besoins tout en aidant à atteindre les objectifs de réduction des déchets.
  • Sélection de vins via un système de distribution depuis le baril pour économiser environ 25 caisses et 300 bouteilles en verre.

Un navire plus respectueux de l’environnement

  • Energie excédentaire (provenant du refroidissement du carburant GNL) utilisée pour refroidir le système CVC et réduire ainsi la consommation énergétique totale du navire.
  • Chaleur résiduelle (des moteurs du navire) convertie en électricité pour alimenter les résidences du navire.
  • Déchets solides (y compris la nourriture, les eaux usées, le papier, le carton, le plastique, le bois et le pétrole) transformés en énergie.
  • Utilisation de piles à combustible pour alimenter les appartements.
  • Revêtement de coque non toxique et sans biocide, sans danger pour les environnements marins sensibles.
  • Produits de nettoyage biodégradables sans danger pour les environnements marins, tous certifiés US EPA ‘Safer Choice’
  • Responsable de l’environnement chargé d’élaborer, de maintenir et de superviser les politiques environnementales.
  • Neutralité carbone par compensation de l’empreinte carbone du navire
  • Contribution d’une partie des bénéfices pour protéger l’océan des défis mondiaux via Pledge 1%

En savoir plus sur Storylines

En 2016, les fondateurs Alister Punton et Shannon Lee travaillaient dans le secteur de l’immobilier et la construction. Egalement grands voyageurs, ils étaient prêts à tirer parti de cette expérience et à la transformer en une nouvelle entreprise en créant une communauté résidentielle en mer. Il n’y avait qu’un seul produit à succès sur le marché à l’époque et il s’adressait aux particuliers très fortunés. Deux ans d’études de marché ont été nécessaires pour conclure qu’il y avait suffisamment de demande pour s’étendre à un public plus large en rendant ce style de vie nomade plus abordable.

Ils ont créé une société enregistrée au Royaume-Uni avant de la déplacer dans le Delaware, aux États-Unis, avec son adresse principale à New York. La société était dans une position multinationale unique pour atteindre un marché mondial avec des fondateurs basés en Australie et en Angleterre et des collaborateurs travaillant à distance dans plusieurs États américains. Ils se sont entourés d’experts de renoms pour mettre en place ce projet. Parmi eux : Tillberg Design of Sweden pour le design du navire, Dr Paul Read de Gelen Marine pour la construction et la gestion de projets, Grant Holmes, Global VP of Cruise Solutions chez Inchcape Shipping Service et Lloyd’s Register Classification Society pour la sécurité et la réglementation.

En 2018, Dick Rosman, un vétéran de l’industrie maritime depuis près de 40 ans, a évalué plus d’une douzaine de navires à travers l’Europe. « Certains valaient la peine d’être pris en considération, comme le MV Henna – sistership du Grand Celebration et du Magellan. Mais après l’échec des négociations avec les propriétaires, ce dernier a été vendu à la ferraille à un prix bien inférieur pour terminer échoué en Inde. », précise Storylines.

« Le regard s’est ensuite tourné vers le Marco Polo de Cruise Maritime Voyages (CMV) mais une refonte majeure était nécessaire. Peu de temps après avoir commencé à promouvoir le navire, il est devenu évident que son âge et sa taille ne seraient pas adaptés aux besoins des futurs résidents en termes de qualité de vie. », indique Storylines.

« Un navire plus approprié a ensuite été identifié en Floride avec Bahamas Paradise Cruise Line – le Grand Classica, Ex Costa Classica). Le processus de refonte a recommencé avec cette fois des logements plus adaptés à la vie à bord. Cependant, après l’étude des itinéraires et compte tenu de l’évolution des normes environnementales, le navire se serait vu refusé l’accès à certains ports. »

« Afin de répondre aux nouvelles réglementations environnementales, la construction d’un nouveau navire tel que le MV Narrative assurait au projet une longévité répondant au concept recherché ainsi qu’à la satisfaction des résidents pour de nombreuses années. » conclut Storylines.

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION – VUES 3D © STORYLINES

Escale à Dubai et visite de l’Exposition Universelle

L’Exposition Universelle est une célébration mondiale unique dans une vie. Partir en croisière et saisir l’occasion de faire cette visite est incontournable ! Les compagnies de croisières proposant des itinéraires dans les Émirats Arabes Unis l’ont bien compris au plus grand bonheur de leurs passagers. Toutes proposent d’ailleurs de passer plusieurs jours à Dubaï afin d’avoir plus de temps à consacrer à cette visite.

L’Expo 2020 Dubai (c’est son nom) a pour thème : Connecter les esprits, construire le futur. Sur une superficie de 438 hectares, les différents pavillons rivalisent de créativité architecturale et technologique pour accueillir et émerveiller les visiteurs jusqu’au 31 mars 2022. Les plus grands architectes du monde ont apporté leur contribution : Asif Khan, Foster + Partners, Grimshaw, AGI Architects, Adrian Smith + Gordon Gill, Santiago Calatrava… Afin d’être en cohérence avec les thématiques de l’Expo 2020, les participants ont été chargés d’appliquer des méthodes de construction durables.

Première Exposition Universelle à se tenir dans la région Moyen-Orient, Afrique et Asie du Sud (MEASA), l’Expo 2020 Dubai est aussi le plus grand événement jamais organisé dans le monde arabe. Elle accueille depuis le 1er octobre 2021 (année du 50e anniversaire des EAU) des visiteurs du monde entier pour prendre part à la création d’un monde nouveau et ré-imaginer l’avenir. Durant 182 jours, elle offre des expériences visuellement saisissantes et émotionnellement inspirantes. Plus de 200 participants : pays, organisations multilatérales, entreprises et institutions académiques prennent part à la création de la plus grande et la plus diverse Exposition Universelle de tous les temps.

Connecter les Esprits, Construire le Futur

Avec son thème Connecter les Esprits, Construire le Futur et ses trois sous-thèmes – Opportunité, Mobilité et Durabilité – l’Expo 2020 Dubai entend être un incubateur mondial puissant d’idées nouvelles. Des semaines thématiques dédiées y sont organisées afin d’explorer des solutions collaboratives répondant aux défis mondiaux, tels que le changement climatique, la santé et le bien-être, les inégalités, et la dégradation de l’environnement. En visitant les différents pavillons, c’est surtout une expérience immersive, éducative et inspirante qui attend les visiteurs.

Visiter l’Exposition Universelle de Dubai

Al Wasl Plaza

Situé au cœur de l’Exposition, Al Wasl Plaza – nom historique de Dubaï, qui signifie « connexion » – est doté d’un immense dôme en treillis qui constitue une surface de projection immersive à 360 degrés, la plus grande au monde. Après le coucher du soleil, le dôme se révèle telle une toile illuminée dans le ciel nocturne capturant l’imagination avec des histoires visuelles et sonores pour un voyage unique et magnifique. Cette place emblématique est reliée au pavillon des Émirats Arabes Unis (EAU) en forme de faucon.

Trois pétales convergent vers Al Wasl Plaza. Leurs noms correspondent aux trois sous-thèmes de l’Expo 2020 DubaiOpportunité, Mobilité et Durabilité. Ils invitent les visiteurs à préserver et protéger la planète, à explorer de nouveaux horizons et à créer un avenir meilleur pour tous.

Sur le site, les pavillons sont regroupés par district regroupant ainsi les participants sur des zones thématiques :

  • Opportunité : libérer le potentiel des individus et des communautés pour façonner l’avenir.
  • Mobilité : fournir un accès plus facile aux connaissances, aux marchés et à l’innovation en travaillant sur des solutions et des technologies qui facilitent la circulation des personnes, des biens et des idées.
  • Durabilité : promouvoir des pratiques pour protéger et préserver notre environnement pour les générations futures en faisant plus avec moins.

Chaque zone offre l’opportunité d’explorer des cultures proches et lointaines, d’essayer de nouvelles cuisines dans plus de 200 espaces de restauration, de rencontrer de nouvelles personnes, de se divertir devant les nombreuses scènes où plus de 60 spectacles sont donnés chaque jour, de se reposer dans les parcs et espaces publics.

Passeport Expo 2020 Dubai

Les boutiques de souvenirs ne manquent pas mais s’il est un objet qu’il est indispensable de se procurer dès son arrivée sur le site c’est bien le passeport de l’Expo 2020 Dubai. Personnalisable et nominatif, il permet de recueillir LE souvenir incontournable de la visite : le tampon remis à l’issue de la visite de chaque pavillon. C’est anecdotique mais cette collection de tampons est vraiment un petit souvenir sympathique à ramener.

Chaque pétale est doté de son propre pavillon thématique :

  • Mission Possible – Le pavillon Opportunité
  • Alif – Le pavillon Mobilité
  • Terra – Le pavillon Durabilité

Les 192 pays participants, ont, pour la première fois dans l’histoire des Expositions Universelles, chacun leur propre pavillon. Leur répartition au sein du site est fonction de leur choix thématique et non pas de la zone géographique. C’est un voyage autour du monde inédit qui s’offre aux yeux ébahis des visiteurs à la découverte de pays qui rivalisent d’ingéniosité durable, de haute technologie au service des hommes et d’humanité au travers de communautés accueillantes et bienveillantes. C’est m

Opportunity District – Opportunité

Mission Possible – Le pavillon Opportunité montre aux visiteurs comment ils peuvent contribuer à façonner l’avenir de l’humanité, inspirant une forme d’optimisme renouvelé où chacun peut faire une différence et montrant comment la collaboration peut conduire à un changement durable et positif.

Arabie Saoudite – Ce pavillon fait partie des incontournables. A l’intérieur on peut voir la transformation de l’Arabie saoudite, un pays qui s’ouvre actuellement au tourisme. C’est le deuxième plus grand pavillon de l’Expo avec une superficie de 13 059 m2.

Érigé par un collectif d’artistes saoudiens dans l’espace Vision, un globe géant de 30 mètres de diamètre aux multiples facettes et doté d’un sol interactif nous emmène dans un voyage à la découverte du Royaume d’Arabie Saoudite.

Royaume-Uni

Sur la façade du pavillon on peut voir un message collectif en constante évolution généré par l’intelligence artificielle et les contributions des visiteurs. Pour participer, il suffit d’inscrire un mot sur une tablette puis la composition s’affiche et évolue au fil du temps. Une fresque inspirée par un des projets du regretté scientifique Stephen Hawking.

Chine

Ce pavillon a été conçu selon le principe de la combinaison des cultures chinoise et occidentale avec la culture chinoise comme élément central. Il présente à la fois la culture profonde de la Chine et son histoire tout en intégrant artistiquement des éléments chinois aux technologies modernes.

Région du Bade-Wurtemberg

La participation du Bade-Wurtemberg à l’Expo à Dubaï est un événement historique : pour la première fois de son histoire, l’État se présente avec son propre pavillon à une exposition universelle – en tant que seul État fédéral allemand et seule région parmi plus de 190 nations.

Monaco

A l’intérieur du pavillon de Monaco, une expérience kaléidoscopique révèle de nouvelles perspectives aux visiteurs.

Mobility District – Mobilité

Alif – Ce pavillon, conçu par l’agence primée Foster + Partners, montre l’évolution de la mobilité depuis le passé vers le futur. Le mot qui convient pour décrire cette visite est tout simplement « Grandiose ». Le voyage commence il y a 4 500 ans à Saruq Al Hadid, une colonie du désert de Dubaï qui entretenait des relations étroites avec des régions du Golfe, du Levant et de l’Asie occidentale, démontrant l’importance stratégique durable de cette région. On entre ensuite dans une grande salle qui est en fait le plus grand ascenseur du monde. Il peut accueillir plus de 160 personnes à la fois. Lorsque les portes s’ouvrent, on se retrouve transporté jusqu’à la Maison de la Sagesse à Bagdad au IXe siècle.

Des statues monumentales de 9 mètres de haut des grands explorateurs arabes accueillent le visiteur qui se sent comme un lilliputien émerveillé par tant de réalisme. Les histoires racontées par ces géants historiques au travers de leurs explorations, mettent en évidence les innovations de la région arabe qui ont catalysé les progrès dans ce domaine. L’expérience se poursuit au XXIe siècle dans un monde virtuel et futuriste amenant le visiteur jusqu’à la conquête de l’espace avec la prochaine mission des Émirats Arabes Unis sur Mars.

Le géographe Al-Bakri, l’ancien navigateur Ahmad Ibn Majid et le célèbre explorateur Ibn Battuta dont les innovations ont contribué à faire avancer la mobilité mondiale au fil des siècles.

France

Le Pavillon France est une vitrine qui témoigne de l’excellence et du savoir-faire français. Il a été pensé par les cabinets d’architectes L’Atelier Perez Prado et Celnikier & Grabli Architectes, tous deux engagés en matière d’innovation et de respect de l’environnement. 2 500 m² de tuiles solaires photovoltaïques sont installées sur la façade et le toit. Avec ses 21 mètres de hauteur, c’est le 8ème plus haut Pavillon de l’Expo.

La lumière est le thème architectural du pavillon France et se décline sous différentes formes tout au long du parcours visiteurs. La lumière guide et éclaire les esprits. Ainsi, c’est en référence au Siècle des Lumières que le Pavillon France présente l’original de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert et en propose une lecture actualisée en images.

Russie

Découvrez ce que les futurs esprits peuvent réaliser et explorez ainsi que les possibilités de demain. Le pavillon russe n’évoque pas seulement des réalisations scientifiques et culturelles des époques passées, il montre également comment l’esprit créatif peut créer l’avenir.

Oman

Parcourez des milliers d’années de progrès et de collaboration internationale omanais. Une expérience enchanteresse inspirée de l’encens.

Sustainability District – Durabilité

Terra – Le pavillon Durabilité, quant à lui, raconte l’histoire enchanteresse de la relation entre l’humanité et la nature. Il est conçu pour permettre aux visiteurs de comprendre leur impact sur l’environnement et de devenir acteurs du changement.

Singapour

Lors de la visite de ce pavillon, il est difficile de discerner la nature de l’architecture. Ici, on se promène dans une forêt tropicale à énergie zéro alimentée par un écosystème autonome. On chemine dans un paysage vallonné où des « Garden Cones » de 9 mètres de haut, recouverts de verdure verticale, témoignent de la réputation de Singapour en tant que ville dans un jardin.

Les visiteurs peuvent également explorer deux autres zones qui comportent de nombreuses attractions incontournables : Al Forsan et Jubilee.

Al Forsan

Al Forsan se trouve entre Opportunity District & Sustainability Districit. Parmi les pavillons incontournables à visiter ici :

Le pavillon des Émirats Arabes Unis est un attrait majeur pour les visiteurs. D’une surface de 15 000 m2, c’est le plus grand pavillon de l’Expo 2020. Vu du ciel, il ressemble à un faucon en vol avec des « ailes » hydrauliques mobiles. A l’intérieur on y explore l’incroyable histoire des Émirats Arabes Unis, depuis son ancien rôle de carrefour entre l’est et l’ouest, jusqu’à son statut actuel de plaque tournante mondiale dynamique, ainsi que les réseaux reliant la nation au monde aujourd’hui grâce à la collaboration et à l’échange de connaissances. 

DP World

DP World est le troisième exploitant portuaire mondial et leader mondial de la logistique intelligente. Sur cinq étages on découvre le futur de nouveaux concepts pour la fluidité des échanges à travers le monde comme le DP World Cargospeed, le système de transport ultra-rapide pour les marchandises palettisées alimenté par la technologie hyperloop, ainsi que Boxbay, un système automatisé d’empilage de grande hauteur pour conteneurs, qui devrait transformer le stockage et la gestion dans les ports du monde entier. Le spectacle de la chute d’eau géante au cœur du pavillon est à ne pas manquer.

États-Unis

C’est sur un tapis roulant que le visiteur découvre la société américaine dynamique qui a façonné le monde moderne et soutenu la liberté et la prospérité pour tous.

Italie

On découvre ici comment la créativité naît de différents lieux et disciplines au cours d’un voyage à travers l’Italie où se mêlent le passé, le présent et l’avenir du pays.

Jubilee

Cette zone se trouve entre Mobility District & Sustainability Districit. Ici encore on trouve des lieux incroyables à explorer. Pour prendre de la hauteur sur l’Exposition, il faut prendre de la hauteur en empruntant l’ascenseur panoramique qui se trouve dans cette zone. Cette attraction est l’une des rare a être payante (30 AED) en supplément mais lorsque ce jardin tournant s’élève dans les airs le point de vue en vaut vraiment la peine.

Water feature est une cascade circulaire qui offre un spectacle musical auxquels les visiteurs peuvent « participer » en se rafraîchissant les pieds pour les reposer des grandes marches effectuées pour visiter le monde de l’Expo 2020 Dubai.

Expo 2020 Dubai - Feu d'artifice

Le nom de ce « quartier » Jubilee, fait référence au 50e anniversaire des Émirats Arabes Unis qui s’est tenu pendant la période d’ouverture de l’exposition avec une date anniversaire célébrée le 2 décembre 2021 à grand renfort de feux d’artifices et de drones show incroyables. Tout autour de l’exposition le ciel s’est embrasé de lumière donnant envie d’être partout à la fois.

Les drones shows on lieu tous les soir dans différentes zones de l’Exposition. Le programme consultable sur l’application mobile accessible via le wifi gratuit du site est indispensable pour ne manquer aucun temps fort.

Parades et mascottes

Les Mascottes de l’Expo 2020 Dubai incarnent l’esprit d’hospitalité et représentent le thème et les sous-thèmes de l’Exposition. Salama, un ghaf, arbre emblématique des Émirats Arabes Unis, veille sur deux enfants du pays, Latifa, 8 ans, et son frère, Rashid, 9 ans. Curieux, ils sont accompagnés dans leurs découvertes et aventures par trois robots – Opti, Alif et Terra, chacun symbolisant un des sous-thèmes de l’Expo 2020 – Opportunité, Mobilité et Durabilité. Leur histoire fait l’objet d’une série de dessins animés, axés sur les sous-thèmes de l’Exposition.

Les visiteurs peuvent croiser régulièrement les mascottes lors de parades mais aussi dans les allées ombragées de l’Expo.

On croise également de nombreux robots qui se déplacent de manière autonome. Il y a des robots qui distribuent des plans de l’exposition, d’autres qui livrent des repas pour le compte de Talabat kitchen ou encore des robots policiers qui rappellent qu’il faut respecter les gestes barrières comme le port du masque. On est véritablement dans le futur !

Vidéo : Exposition Universelle de Dubaï – Ce qu’il ne faut pas manquer

Expo 2020 Dubai, et après…

Construit pour constituer un legs significatif à long terme, le site de l’Exposition se transformera en District 2020 : une communauté mondiale modèle qui redéfinira les villes du futur après la clôture de l’Expo 2020 Dubai.

A titre d’exemple, le pavillon Terra deviendra un centre des sciences. Quant au pavillon France, il sera réinstallé sur le campus de Toulouse pour en faire un lieu d’accueil de délégations étrangères et d’activités propres au campus. 

Les pavillons non conçus comme des installations permanentes seront démantelés et les matériaux utilisés pour leur création recyclés dans de futurs projets.

Informations pratiques

Horaires et tarifs

Expo 2020 Dubai

L’Exposition est ouverte 7 jours sur 7 de 9h à minuit du dimanche au jeudi, dernière entrée à 23h et de 9h à 2h le vendredi et le samedi, dernière entrée à 1h (sauf changement selon événements spécifiques). Les pavillons sont ouverts tous les jours de 10h à 22h.

Toutes les compagnies de croisières proposent des excursions intégrant le transfert aller/retour vers l’Exposition ainsi que le billet d’entrée pour une visite libre sur place.

Les visiteurs peuvent également acheter leurs billets directement sur place à chacune des entrées du site ou à l’avance sur Internet. L’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans, les étudiants, les personnes en situation de handicap et les séniors (plus de 60 ans). Il existe des billets à la journée et des pass pour plusieurs jours – les tarifs sont régulièrement mis à jour et disponible sur le site Internet officiel.

Un billet gratuit est offert par la compagnie aérienne Emirates lors de l’achat des billets d’avion pour se rendre à Dubai. De même, vous aurez peut-être la surprise de vous voir offrir un billet d’entrée par le ministère du tourisme lors du passage de l’immigration à l’aéroport et/ou à la gare maritime du terminal croisière.  

Se rendre à l’Expo 2020 Dubai

Situé au cœur du district de Dubai South, le site est proche de l’aéroport international Al Maktoum et facilement accessible depuis l’aéroport international de Dubaï, l’aéroport international d’Abu Dhabi, et les terminaux de croisière de ces deux villes.

L’Exposition est facilement accessible à partir de la Route 2020 du métro de Dubaï mais il n’y a pas de station de métro directement accessible depuis le terminal croisière de Port Rashid (MSC Croisières, Ponant, Hapag Lloyd, Mein Schiff, TUI, NCL…) ou depuis Dubai Harbour Cruise Terminal (Groupe Carnival : Costa Croisières, AIDA Cruises…). Après avoir rejoint la station de métro la plus proche, il faut ensuite compter environ 1h30 de trajet pour rejoindre le site.

En taxi, depuis Port Rashid, il faut compter environ 45 minutes de trajets et 20 minutes depuis Dubai Harbour Cruise Terminal. Une fois sur place, pour rentrer, on trouve des stations de taxis disponibles à l’entrée de chacun des districts du site. Les chauffeurs utilisent systématiquement un taximètre pour le paiement de la course et des frais de prise en charge sont intégrés à la course. Tous n’acceptent pas la carte bancaire ni les euros. A titre d’exemple pour une course depuis Port Rashid vers l’Expo, compter un budget d’environ 125 AED (30€), prise en charge comprise.

Pour veiller à la sécurité des visiteurs, les toutes dernières directives en matière de santé sont mises en pratique. Tout comme le contexte sanitaire, elles sont amenées à évoluer. Le site Internet officiel de l’Exposition met à jour régulièrement les informations relatives à l’accessibilité du site (pass sanitaire…).

Des bus gratuits (Expo Rider) permettent également de faire le trajet depuis/vers les autres Émirats.

Plan de l’Expo 2020 Dubai

Tenue vestimentaire

La question de la tenue vestimentaire à Dubaï est fréquente. A l’Exposition Universelle, on est citoyen du monde et on remarque que chacun porte la tenue qu’il souhaite. Certains visiteurs portent des tenues traditionnelles de leurs pays et d’autres des tenues décontractées. Il n’y a en tous cas aucune contrainte particulière.

Petite histoire des Expositions Universelles

1851 Exposition Universelle Londres

La première Exposition Universelle fut organisée à Londres en 1851. Fort de son succès, le concept se développa avec l’organisation de telles Expositions à travers le monde. Ce sont des évènements internationaux uniques et inégalés en termes de superficie, d’échelle, de durée et de nombre de visiteurs. Elles constituent des plateformes à grande échelle pour l’éducation et le progrès œuvrant en tant que passerelles entre gouvernements, entreprises, organisations internationales et citoyens.

Depuis 1928, c’est le Bureau International des Expositions (BIE) qui est chargée de superviser et réglementer les Expositions Universelles. Cette Organisation Intergouvernementale qui siège à Paris a été créée par 31 pays et compte désormais 170 Etats Membres. Le pays hôte de l’Exposition Universelle est élu par les États Membres du BIE et le thème de celle-ci doit répondre à un défi universel. L’événement se tient normalement tous les 5 ans et peut durer jusqu’à 6 mois. Si les participants officiels sont constitués de pays et organisations internationales, d’autres participants y trouvent également leur place. Parmi eux on peut noter des villes et des régions mais aussi des entreprises, société civile et ONGs.

La première participation émiratie à une Exposition Universelle date de 1970, avec un pavillon représentant Abou Dhabi à l’Expo 1970 Osaka. Depuis son indépendance en 1971, les Emirats Arabes Unis (EAU) ont participé à toutes les Expositions Universelles et à la plupart des Expositions Spécialisées, avec de nombreux pavillons primés. Les EAU ont adhéré au BIE en 1997, et le pays a été élu en 2013 pour organiser l’Exposition Universelle 2020 à Dubaï.

Logo Expo 2025 Osaka

La précédente Exposition Universelle a eu lieu à Milan en 2015, et après Dubai Expo 2020, c’est Osaka qui accueillera l’événement.

Guide de croisière Emirats Arabes Unis & Oman : Dubaï - Abu Dhabi - Foudjaïrah Khor Fakkan Mascate - Khasab

Pour en savoir plus sur les autres possibilités de visites à Dubaï, téléchargez le guide indispensable pour préparer votre prochaine croisière dans le Golfe Arabo Persique.

.

.

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION

Un nouveau terminal croisière à Dubaï pour Costa et le groupe Carnival

Les débuts du Costa Firenze au nouveau terminal croisière de Dubaï montre le renforcement de la présence de Costa Croisières dans l’Émirat et le développement touristique de la ville. Le navire a inauguré le nouveau terminal de croisière du port de Dubaï, le premier port de croisière dédié et construit à cet effet dans la région, lors d’une cérémonie à laquelle participait également le paquebot AIDAbella, de la compagnie allemande AIDA Cruises, également membre du groupe Costa. 

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique entre Carnival Corporation & plc et Shamal Holding, qui vise à faire de Dubaï le premier pôle de tourisme maritime de la région. En tant que premier port de croisière à deux terminaux dédiés à la région, le Dubai Harbour Cruise Terminal est capable d’accueillir deux grands navires de croisière simultanément. Située au cœur du Dubaï moderne, cette installation de classe mondiale s’étend sur plus de 120 000 m2 et comprend deux terminaux spécialement conçus pour offrir aux passagers et aux équipages une expérience d’embarquement et de débarquement sûre, confortable et transparente.

D’ici 2023, six marques de Carnival Corporation – AIDA Cruises, Costa Croisières, Cunard, P&O Cruises (UK), Princess Cruises et Seabourn – feront escale au terminal de croisière du port de Dubaï. Au total, les six marques devraient faire 90 escales dans le nouveau port de croisière doté de deux terminaux.

Le Costa Firenze débute sa saison d’hiver aux Emirats Arabes Unis

Le Costa Firenze, dont le design est inspiré de la Renaissance florentine, est entré en service en juillet dernier et propose un itinéraire d’une semaine dans le Golfe Persique tout au long de la saison d’hiver 2021-2022. Le navire fera une escale hebdomadaire au Dubai Harbour Cruise Terminal jusqu’en mars 2022.

L’itinéraire qui prévoit de longues escales dans les ports de Dubaï (deux jours) et d’Abu Dhabi (une journée entière, de 9 heures à minuit) permet aux passagers de profiter pleinement Dubaï Expo 2020.

De nouvelles excursions disponibles avec la visite de Dubaï Expo 2020

Avec l’Exposition Universelle qui se tient à Dubaï, les passagers auront l’opportunité de découvrir Dubaï Expo 2020 et en particulier sur le pavillon italien, soutenu par Costa Croisières en tant que Gold Sponsor.

Les passagers du Costa Firenze accèderont à l’Expo avec des billets coupe-file et une entrée privilégiée, pour découvrir cette incroyable installation, qui comprend environ 200 pavillons. Parmi ceux-ci, le pavillon italien, auquel une visite spéciale est consacrée, avec des guides en langues étrangères.

D’une superficie de 3 500 m², le pavillon italien est très reconnaissable grâce aux trois grandes « coques » qui, recouvertes de revêtements réalisés à partir de déchets alimentaires, forment le plus grand drapeau italien tricolore du monde. Le thème principal du pavillon s’appuie sur « La beauté qui fédère les gens ». La Beauté à laquelle il est fait référence est l’élément capable de combiner les connaissances et les compétences multidisciplinaires du passé, du présent et du futur.

Un voyage à la découverte de l’excellence italienne, un « jardin d’histoires », une synthèse de différents éléments, qui ne sont pas exclusivement liés au monde de l’art et de la culture mais représentent un récit social du savoir-faire des entreprises italiennes. Costa Croisières est en effet l’une des excellences du savoir-faire présente dans le pavillon italien, jouant un rôle de premier plan dans les forums sur le thème de la durabilité dans les secteurs des transports et du tourisme, un domaine dans lequel Costa Croisières est pionnier.  À la fin de la visite, les participants au « grand tour » du pavillon italien de Costa seront les invités de Bvlgari pour une expérience gastronomique unique.

Mario Zanetti - Costa Crociere

Mario Zanetti, président de Costa Croisières :
« Les débuts du Costa Firenze à Dubaï marquent une nouvelle étape importante dans la reprise de nos opérations dans une destination où nous avons été les premiers à ouvrir des croisières et qui présente un grand potentiel. L’inauguration du nouveau terminal et notre engagement à promouvoir le pavillon italien à l’Expo 2020 de Dubaï sont, en outre, deux autres témoignages de la façon dont Costa, et le groupe Carnival Corporation auquel il appartient, investissent davantage dans le redémarrage du tourisme et de l’écosystème des croisières, dont l’Italie et l’Europe bénéficient grandement sur le plan économique et de l’emploi« . 

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – Photos du Costa Firenze & AIDAbella © Costa Croisières – Vidéo © Shamal News

Costa : une nouvelle façon de voyager en croisière

La compagnie italienne renouvelle entièrement son offre en se concentrant sur l’exploration des destinations et annonce un nouveau programme d’excursions, tout en introduisant d’importantes nouveautés dans le domaine gastronomique, grâce à la collaboration de chefs de renommée mondiale : Bruno Barbieri, Hélène Darroze et Ángel León, et une nouvelle identité de marque. Tout cela à bord d’une flotte toujours plus respectueuse de l’environnement. Escale Croisière à voulu en savoir plus, alors on a embarqué sur le Costa Smeralda pour découvrir ça !

La nouvelle proposition de Costa est axée sur l’exploration des destinations au travers d’expériences uniques, tant à bord qu’à terre. Pour créer ces expériences, l’entreprise a travaillé sur quatre éléments principaux : la gastronomie, les excursions, le développement durable et l’identité de la marque

Mario Zanetti - Costa Crociere

“Après le redémarrage des navires, nous avons voulu renouveler notre offre en introduisant des innovations dont l’importance est telle que nous pouvons parler d’une nouvelle façon de voyager avec Costa. Nous voulons que ceux qui partent en vacances avec nous vivent des expériences uniques et enrichissantes, à travers une découverte plus authentique et plus profonde des destinations” – affirme Mario Zanetti, Directeur général de Costa Croisières. “C’est pourquoi nous avons repensé nos itinéraires en prévoyant de longues escales, en créant un nouveau restaurant où vous pourrez déguster trois menus différents liés aux destinations et conçus par trois chefs étoilés, en revoyant entièrement notre gamme d’excursions et en renouvelant notre logo. Sans oublier l’une de nos priorités, à savoir le développement durable.”

Les nouveautés en matière de gastronomie

En matière de gastronomie, Costa s’est appuyé sur les compétences de trois grands chefs de renommée internationale : Bruno Barbieri, Hélène Darroze et Ángel León. Ce trio exceptionnel de chefs étoilés est parti en quête de recettes locales authentiques dans les lieux visités par les navires de Costa, puis les a réinterprétées avec son savoir-faire. Pour tirer le meilleur parti de ce parcours gourmand, Costa Croisières propose deux grandes nouveautés pour ses clients : le restaurant Archipelago et le Destination Dish.

Archipelago : un restaurant de chefs étoilés à bord du Costa Smeralda

Le nouveau restaurant Archipelago, disponible sur le Costa Smeralda et bientôt sur d’autres navires de la flotte, propose une expérience gastronomique véritablement unique, avec trois menus au choix, un pour chaque chef.  Les menus sont composés de 5 plats raffinés, conçus comme une évocation de la mer sur laquelle vogue le navire. Le concept et le design du restaurant sont également totalement innovants. Pour créer une ambiance intimiste, Archipelago est composé de tables qui sont autant d’ « îlots » bordés par une structure en cuivre qui accueille des pièces uniques de « bois flotté », des installations faites de bois ramené de la mer.

Conformément à l’engagement et aux valeurs de Costa Croisières, le restaurant Archipelago a été conçu en accordant une attention toute particulière à la question du développement durable. Les menus des chefs ont été élaborés avec soin dans le choix des matières premières, issues principalement de producteurs locaux, et dans leur traitement, pour éviter le gaspillage alimentaire. Ce n’est pas tout. L’ameublement et le concept du restaurant font également du développement durable un élément clé. Le bois flotté qui orne les îlots a été récupéré grâce à l’action des “Gardiens de la Côte”, le programme d’éducation à l’environnement pour la sauvegarde du littoral italien soutenu par la Costa Crociere Foundation. En outre, Costa Croisières reversera une partie des recettes de chaque dîner à l’Archipelago à la Fondation Costa Croisières pour soutenir ses projets environnementaux.

Hélène Darroze

Hélène Darroze : « L’approche durable, le respect des saisons, le respect du terroir, ce sont des éléments qui font désormais complètement partie de mon travail. Avec ma famille, j’ai appris à travailler avec les produits du terroir et les produits de saison. Il n’y avait pas d’autres façons de travailler et aujourd’hui je le fais encore plus qu’avant parce que je pense que nous avons une vraie responsabilité, tout d’abord pour respecter l’équilibre naturel et environnemental, mais aussi parce qu’en tant que chefs, nous devons servir d’exemple aux autres. En ce sens, je pense que Costa partage vraiment ces valeurs avec moi. Avec Archipelago, c’est la première fois que je travaille dans un restaurant avec deux autres chefs et j’ai la chance de travailler avec deux grands chefs internationaux comme Bruno et Ángel qui ont deux cultures très différentes de la mienne, même si nous faisons le même travail et qu’au final nous communiquons le même message : faire vivre aux gens des expériences agréables. Archipelago est un restaurant unique qui combine trois univers et trois cuisines totalement différentes, dans cet espace de liberté que représente le voyage en mer. Je trouve ça formidable”.

La proposition d’Hélène Darroze pour la Méditerranée orientale :

  • Poulpe rôti aux épices grecques, houmous, crème de poivre de piquillo, sauce verte
  • Soupe froide de pois à la menthe, brocciu corse, pétales de prosciutto doux, sarrasin grillé.
  • Joue de bœuf confite aux olives de Kalamata, tomates séchées, filangé de citron salé, polenta croustillante au parmesan et sa propre sauce.
  • Homard bleu cuit à basse température au beurre de crustacés, bonbons de gnocchi de pommes de terre et de chicorée, citrons confits à la marocaine, beurre blanc au poivre du Timut
  • Feuilles de pâte phyllo croustillantes au beurre de café, mousse au chocolat parfumée à la coriandre, praliné aux amandes

Pour la Méditerranée occidentale, Bruno Barbieri a imaginé le menu suivant :

  • Courgette à la scapece à l’ail et à la menthe, beignets de Saint-Jacques et sauce aïoli.
  • Graminia al torchio avec aubergines braisées, huile d’origan, friture de saucisses, poudre de pecorino et œufs râpés
  • Salade de homard aux pêches acidulées, oignon de Tropea, pancotto, huile aux herbes et petits légumes au vinaigre de framboise
  • Côtelettes d’agneau au parfum de barbecue, sauce rôtie, petits légumes de vichy et truffe noire
  • Ristretto de lait au caramel dans une sauce presque brûlée, salade de framboises, menthe et balsamique

Qui dit compagnie italienne et escales italiennes, dit… on teste le menu de Bruno Barbieri. Les plats sont beaux et bons, un délice aux saveurs raffinées.

Toujours pour la Méditerranée occidentale, Ángel León a élaboré le menu suivant :

  • Pain soufflé au plancton, beurre au plancton et notre jambon marin
  • Crème sertie d’oursins, bourgeons d’oursins assaisonnés, hollandaise de plancton et crème fraîche aux agrumes.
  • Raviolis de calamars fourrés au ragoût de calamar, bouillon de ragoût de calamar et pomme de terre
  • Riz crémeux de seiche, plancton hydraté et riz soufflé
  • Crème fouettée au biscuit, mousse de lait frais et cacao

Le Destination Dish, un plat de grand chef inspiré par les escales au menu pour tous les passagers

Les Destination Dishes sont des plats créés par les trois chefs, qui interprètent les traditions et les saveurs du lieu que les passagers visiteront le jour suivant. Ils sont disponibles dans les restaurants principaux de tous les navires Costa et sont inclus dans le prix de la croisière. Cette nouveauté était attendue tant il est agréable de pouvoir découvrir les saveurs locales lors de voyages. Là, avec en plus la touche des chefs étoilés, c’est vraiment la carte du raffinement qui est jouée par Costa. Une réussite !

Les desserts avant-gardistes de Riccardo Bellaera

Riccardo Bellaera

Le Chef patissier Riccardo Bellaera a été choisi par Iginio Massari parmi les 20 spécialistes d’avant-garde en pâtisserie internationale. Dans la recette de sa vie et de ses passions, on retrouve la Sicile, l’heureuse rencontre avec un maître, la créativité, la passion qui marie les études, le savoir-faire et l’envie de ne jamais s’arrêter.

« Pour notre nouvelle ligne de desserts, nous n’utilisons que des matières premières de provenance italienne. Les desserts sont présentés de manière créative, mais l’objectif est toujours d’atteindre un équilibre parfait entre la partie croquante, la moelleuse et la partie acide. En goûtant un dessert, nous devons immédiatement sentir tout ce qu’il contient, tous les goûts doivent être en harmonie. »

Parmi les desserts que j’ai pu déguster : Arabica, Smeraldo ou encore Choco-Mango. Sous une coque de chocolat croquante et entourée d’une décoration aux touches fruitées, on trouve une crème raffinée. Des desserts à la carte du menu des restaurants principaux qu’il faut absolument goûter.

De nouvelles excursions inédites

En matière d’excursions, la compagnie a repensé son offre pour explorer des trésors cachés, peu fréquentés que seuls les habitants de la région connaissent bien : petits villages, plages moins touristiques et tous ces endroits inattendus hors des circuits traditionnels. De plus, les itinéraires de la flotte ont été conçus pour proposer des escales les plus longues, en offrant aux passagers une journée entière pour découvrir chaque destination et profiter au maximum de la croisière. Les excursions deviennent ainsi de véritables expériences au cœur de chaque lieu, pour apprécier les traditions, les saveurs et les couleurs les plus authentiques.

J’ai testé l’excursion Super Barcelona pour visiter Barcelone comme un Barcelonais

C’est une visite comme la ferait un Barcelonais qui cherche à en savoir plus sur le patrimoine tant architectural que gastronomique qui m’a été proposée. Le tout avec un petit groupe d’une quinzaine de personnes, un guide intarissable sur la destination, Julio, et surtout sur un site qui n’est pas surfréquenté par les touristes.

Nous quittons le port en autocar et nous nous dirigeons vers le quartier de l’Eixample, où nous commençons notre excursion par la visite d’un extraordinaire site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO : l’Hôpital de la Santa Creu i Sant Pau, un complexe de bâtiments majestueux reliés par des passages souterrains et de beaux jardins contenant de nombreuses sculptures aux détails symboliques. C’est l’une des merveilles les plus insolites et les moins connues de Barcelone, l’œuvre de l’architecte Domènech i Montaner.

Le site est monumental, c’est impressionnant et magnifique de s’imaginer une architecture pareille pour un hôpital. Bien sûr il n’est plus en service aujourd’hui et sa visite loin des sites les plus touristiques est vraiment très agréable. On se sent tellement privilégié d’avoir l’opportunité de découvrir un endroit tel que celui-ci.

Nous continuons jusqu’à la Sagrada Familia, dont nous admirons les façades, les portails et les tours depuis l’extérieur. L’ampleur du projet et son style distinctif ont fait de l’œuvre inachevée de Gaudi la plus emblématique de la ville. Après une pause dans un bar pour prendre un rafraîchissement, nous rejoignons la Casa Mia pour un arrêt photo à pied.

Nous reprenons le car pour rejoindre le restaurant où nous allons déjeuner. Patròn est un restaurant typique à la décoration maritime qui vous transporte comme si vous étiez sur un vieux navire. Dans de petites alcôves qui ressemblent à des cabines, on trouve de petites salles de restauration privatives. Nous y dégustons des spécialités de la cuisine ibérique. Parmi les tapas servies en assiettes individuelles : patatas bravas, ensaladilla rusa, croquetas, buñuelos, pulpo… et en dessert une délicieuse crème catalane. Ici il est de coutume de grignoter et partager à l’espagnol. On dit « para compartir ». C’est l’occasion idéale pour tester avec délice les saveurs locales. C’est vraiment un grand changement et c’est très appréciable et ce d’autant que la qualité est au rendez-vous.

Notre prochaine destination : la Casa Vicens, la première œuvre majeure commandée à Gaudí. Déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005, le bâtiment moderniste harmonise des éléments gothiques, méditerranéens et islamiques, exprimant le style immature mais déjà unique de l’artiste, qui recherchait « un gothique plein de lumière, utilisant la couleur ; un gothique mi-marin, mi-continental ».

Cette excursion d’une journée était vraiment riche et exceptionnelle. Les sites sont vraiment des perles pour découvrir la ville autrement que dans les excursions classiques.

Autres exemples de nouvelles excursions Costa

  • Barcelone : Une journée entière dans l’univers de Salvador Dali, au départ de Barcelone, pour visiter le musée consacré à l’artiste, suivie d’une visite de sa maison dans la baie de Port Lligat Bay, réservée à de petits groupes. Puis temps libre à Cadàques, un endroit idéal pour déguster d’excellents poissons et de nombreuses spécialités catalanes.
  • Marseille : une expérience exclusive en petits groupes à Aix-en-Provence pour découvrir les lieux qui ont inspiré les peintures de Paul Cézanne, une découverte de sites insolites qui retrace la vie de l’artiste en présence d’un photographe qui mènera les visiteurs le long des mystérieux « C » dorés sur les trottoirs, puis vers la montagne Saint-Victoire, si chère au peintre.
  • Dubaï : les souks de l’or et celui des épices, l’ascension de la Burj Khalifa, le spectacle des jets d’eau au pied de la tour qui atteignent une hauteur équivalente à un immeuble de 50 étages, et le Mall of the Emirates, un centre commercial doté d’une piste de ski longue de 400 mètres. Tout cela en un jour et demi. Autre possibilité, toujours à Dubaï, un « voyage dans le voyage », pour visiter l’Expo 2020, la première exposition universelle organisée au Moyen-Orient. Une expérience artistique et culturelle riche en saveurs et traditions du monde entier, avec 192 pavillons, des spectacles en plein air et des attractions incroyables. Parmi les curiosités à ne pas manquer, le pavillon italien, dont Costa Croisières est l’un des sponsors.
  • Cagliari : une journée entière à la plage de Tuerredda, entre Capo Spartivento et Capo Malfatano. Au menu : sable blanc, eau turquoise et kiosques offrant tout le confort nécessaire.
  • Ibiza : une visite du meilleur de Formentera en deux étapes : la baie d’Es Pujols et la plage de Mitjorn.
  • Santorin : navigation en catamaran autour de l’île de Santorin pour admirer les couleurs incroyables de la mer aux sources chaudes de Palea Kameni. Les passagers pourront également faire de la plongée libre sous le château d’Agios Nikolaos à Oia pour observer la faune marine et profiter d’une collation de souvlaki, le kebab grec.
  • Stavanger : journée de trekking en Norvège pour découvrir Preikestolen, la vertigineuse « chaire de roche » qui tombe à pic dans le Lysefjord, à 604 mètres audessus du niveau de la mer.
  • Saint-Pétersbourg : deux jours complets avec un guide spécialisé dans l’histoire russe pour découvrir les splendeurs artistiques et historiques avec notamment le palais de Catherine, un déjeuner typiquement russe, l’Ermitage, le palais de Peterhof.

Et bien plus encore !

De nouveaux divertissements plus dynamiques

Pour compléter toutes ses nouveautés, Costa annonce également du changement en matière de divertissement. Au programme des spectacles avec des artistes complets qui transmettront de l’émotion mais aussi des sensations fortes et de l’humour.

Sur quels paquebots retrouver la nouvelle offre Costa ?

Les nouveautés Costa vont s’étendre petit à petit sur la flotte des navires de la compagnie. Elles sont d’ailleurs déjà disponibles sur les paquebots actuellement en service : le Costa Smeralda et le Costa Firenze, qui proposent des croisières d’une semaine en Méditerranée occidentale ; le Costa Luminosa et le Costa Deliziosa, qui proposent des croisières d’une semaine en Méditerranée orientale ; et le Costa Diadema, qui effectue des croisières de 10 jours en Espagne et au Portugal.

Des navires pionniers en matière d’innovations durables

Les grandes nouveautés Costa seront proposées à bord de navires pionniers en matière d’innovations durables. Par exemple, le Costa Smeralda, qui sera rejoint à partir de mars 2022 par son navire-jumeau, le Costa Toscana, fonctionne au GNL (gaz naturel liquéfié), la technologie qui garantit les meilleures performances environnementales dans le secteur maritime.

Dans la ligne du « Manifeste pour un tourisme de valeur, durable et inclusif« , l’engagement de Costa Croisières à se développer avec les communautés locales figure en bonne place et la nouvelle offre d’excursions proposée par la compagnie a d’ailleurs été conçue précisément pour mettre en valeur les atouts spécifiques de chaque destination. Le restaurant Archipelago intègre également la dimension du développement durable. Les menus des chefs sont élaborés en accordant une grande attention au choix des matières premières, provenant principalement de producteurs locaux, et à leur traitement, dans le but d’éviter le gaspillage alimentaire. Et ce n’est pas tout. Le bois flotté qui sert à meubler les îlots du restaurant a été récupéré grâce aux “Gardiens de la Côte”, le programme d’éducation à l’environnement pour la sauvegarde du littoral italien soutenu par la Fondation Costa Croisières. La compagnie reversera d’ailleurs une partie des recettes de chaque dîner à l’Archipelago à la Fondation Costa Croisières pour soutenir ses projets environnementaux et sociaux.

Le développement durable s’étend désormais au-delà du navire. En effet, les nouvelles excursions proposées sont l’occasion de découvrir des sites exceptionnels, hors des sentiers battus, moins fréquentés par les touristes alors qu’ils sont pourtant des trésors pour les locaux. Ces nouvelles découvertes patrimoniales contribuent également à désengorger les grandes villes du tourisme de masse en disséminant le voyageur en petits groupes vers des trésors qui en valent vraiment la peine.

Costa : nouveau concept de croisières, nouveau logo

Le nouveau « C » réunit deux motifs différents qui représentent : la terre, en jaune dans la partie inférieure du logo, et la mer, en bleu dans la partie supérieure, réunies dans une même expérience grâce aux croisières Costa. Le logo illustre l’idée du voyage comme moyen d’unir et d’intégrer les cultures, et de favoriser une croissance constante grâce à l’enrichissement apporté par des expériences de croisières uniques. La lettre « C » symbolise et résume l’essence même du nouveau Costa, des croisières qui, comme jamais auparavant, soulignent le caractère unique de chaque destination locale, en amenant les passagers au cœur de chaque lieu et en révélant ses traditions authentiques.

Francesco Muglia - Costa Croisieres

Francesco Muglia, vice-président du marketing mondial de Costa Cruises : « Le nouveau positionnement de la marque opère une profonde transformation pour Costa, qui concerne également la manière de communiquer. L’élément le plus flagrant est le nouveau logo. Il ne renonce pas aux valeurs historiques et aux traditions de l’entreprise, mais il se développe de manière contemporaine et innovante ».

L’histoire du « C » emblématique de Costa Croisières

Le « C » bleu a été utilisé pour distinguer la marque depuis les débuts de Costa Croisières en 1948, lorsque la compagnie a décidé de se concentrer sur le transport de passagers sur les routes transatlantiques et que la célèbre « Linea C » a vu le jour. Mais la palette de couleurs est encore plus ancienne, puisqu’elle remonte à la seconde moitié du XIXe siècle : les cheminées jaunes sont inspirées de la couleur de l’huile d’olive, le produit transporté par la compagnie avant qu’elle ne se reconvertisse dans le transport de personnes, tandis que le « C » bleu rappelle la couleur de la mer.

Anna C - Andrea C - Franca C - Linea C - 1955 - Costa Croisieres
1955

Sur la cheminée du premier navire de la flotte, l' »Anna C », parti de Gênes le 31 mars 1948, le « C » était entouré de deux guillemets. Le logo figurait également sur les premières brochures et affiches publicitaires des services de ligne entre l’Europe et l’Amérique. Depuis lors, les éléments graphiques utilisés dans le logo ont évolué pour refléter les différentes phases de l’histoire de l’entreprise, mais le motif central – le « C » – n’a jamais été abandonné. Le premier changement intervient en 1958, lorsque le profil du « Federico C » est ajouté au logo. Le choix de ce navire n’est pas fortuit : lancé au chantier naval de Sestri Ponente à Gênes le 31 mars 1957, le « Federico C » est le premier navire conçu et construit spécialement pour Costa. Pionnier pour l’époque, ce navire marque l’avènement du « style Costa ».

En 1980, la marque apparaît dans un double cadre bleu, aux angles adoucis pour conserver l’impression de rondeur ; un drapeau jaune est ajouté pour souligner le profil du navire blanc et faire ressortir le mot « Crociere » (Croisières), utilisé pour la première fois dans le logo, confirmant ainsi que la compagnie a complètement abandonné ses services de ligne et se concentre désormais sur les croisières.

Costa Mediterranea - Cheminée

“Costa Crociere S.p.A.” a été officiellement lancée en 1986, mais ce n’est qu’en 1994, lors de la modernisation et de l’expansion de la compagnie, que Piero De Macchi a procédé à une refonte complète du logo : les guillemets et le cadre ont disparu et la lettre bleue « C » est apparue sur l’une des trois cheminées jaunes, caractéristiques des tout nouveaux navires qui avaient rejoint la flotte.

En 1999, Costa a entrepris une réanalyse de l’ensemble de son identité d’entreprise et une révision en profondeur : le logo avait besoin de retrouver dynamisme et modernité pour refléter les changements majeurs et l’importante croissance internationale que l’entreprise connaissait à l’époque. C’est ainsi qu’est née la dernière version de la marque, dans laquelle les cheminées stylisées sont enlacées par la lettre « C » et où le nouveau logo « Costa » frappe par son dynamisme et son animation, tout en étant fort et reconnaissable, et parfaitement adapté aux marchés du monde entier.

L’équipe dirigeante de Costa Crociere sur le pont

Pour présenter toutes ces nouveautés Costa, la direction de Costa Crociere et les équipes de différents pays étaient sur le pont. Le 3 octobre 2021, un événement spécial s’est tenu entre Marseille et Barcelone à bord du Costa Smeralda. Une occasion unique pour les agents de voyages présents à bord de découvrir concrètement la nouvelle façon de voyager avec Costa et que les passagers ont également pu expérimenter.

Pour en savoir plus sur les nouveautés proposées, Escale Croisière a interrogé Raffaele D’Ambrosio, Directeur Général France & Vice-Président de Costa Croisières

Avec toutes ces nouveautés, les passagers vont pouvoir voyager autrement. Si la compagnie propose toute l’année des itinéraires parfois déjà connus de ses fidèles clients, avec le nouveau programme d’excursions, ceux qui le souhaitent pourront visiter les grands classiques de la destination et ceux qui les connaissent déjà pourront découvrir des trésors méconnus. Ils pourront également explorer la destination autrement avec des spécialistes : vulcanologues, œnologues, biologistes marins, photographes, archéologues… Pour en avoir fait l’expérience, c’est vraiment l’occasion de faire une croisière différente.

Pour ce qui est de la restauration, la dégustation de plats inspirés par les destinations, réinterprétés par de grands chefs que ce soit au menu des restaurants principaux du navire ou à l’occasion d’un dîner dans le restaurant de spécialité Archipelago est vraiment un plus.

Avec ces changements Costa a pris un nouveau virage plus qualitatif qui permettra aux habitués de voyager différemment et aux nouveaux croisiéristes de découvrir une croisière qui explore les destinations. Tous ne pourront qu’apprécier la dimension durable de la compagnie qui continue de se développer avec des navires plus respectueux de l’environnement pour découvrir les destinations de manière inédites.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION 

Journal de bord : croisière sur le MSC Seaside en Italie

MSC Seaside

Partir dans une bulle de sécurité sanitaire ça sonne plutôt bien quand on veut voyager sereinement. Trop longtemps les distances ont été restreintes par la crise sanitaire. Depuis que le port de Marseille a permis la reprise des croisières vers l’Italie, les français voient leurs perspectives de voyages s’ouvrir. Avec le MSC Seaside, c’est l’avantage d’embarquer sur un navire particulièrement tourné vers la mer : grands espaces extérieurs, restaurants avec terrasses… En ce qui concerne les escales en Méditerranée, il y a plusieurs nouveautés avec Syracuse et Tarente ce qui permet de faire de nouvelles découvertes.

  • Jour 1 – Marseille
  • Jour 2 – En Mer
  • Jour 3 – Syracuse
  • Jour 4 – Tarente
  • Jour 5 – En mer
  • Jour 6 – Civitavecchia / Rome
  • Jour 7 – Gênes
  • Jour 8 – Marseille

Voyager dans la bulle MSC Croisières ça se passe comment ?

Pour moi, partir dans cette bulle de sécurité sanitaire c’est comme entrer dans un cocon où je n’aurais à me préoccuper de rien, où je passerais un moment agréable à être chouchoutée en me laissant vivre sans stress. En résumé, passer de bonnes vacances et voir du pays. Bien sûr ça se prépare un peu : se renseigner sur les formalités, les packages proposés… pour, une fois sur place, n’avoir qu’à en profiter le plus possible. Avant le départ, je consulte donc le site MSC Croisières ou je me renseigne auprès de mon agence de voyage.

Que faut-il savoir pour partir ?

Les formalités

Tout d’abord, on peut partir que l’on soit vacciné ou non. Pour cela, il faut juste présenter un pass sanitaire européen : preuve de vaccination contre la Covid-19 ou test PCR négatif en respectant les délais indiqués dans la politique MSC Croisières. Comme les mesures et réglementations évoluent selon le contexte sanitaire, le mieux est de consulter régulièrement le site de MSC Croisières qui donne toutes les informations à savoir absolument ainsi que tous les délais à respecter et documents à fournir. Une assurance doit être souscrite à la réservation. MSC Croisières s’est associée à Europ Assistance pour mettre en place un plan de protection COVID-19 avec une assurance spéciale au prix de 25€/personne pour les croisières en Méditerranée et en Europe du Nord (29€ pour les autres zones géographiques). Elle permet de couvrir les passagers avant, pendant et après la croisière. Votre agence de voyage saura également vous conseiller sur ces points indispensables.

De notre côté, nous sommes vaccinés et pour ce départ, nous n’avons donc pas à fournir de résultats de test PCR négatif en plus de notre preuve de vaccination ce qui est plutôt pratique et facilitateur. Au demeurant, comme tout le monde, nous avons un test antigénique rapide à faire à la gare maritime avant d’embarquer. Il ne faut pas oublier que même vacciné, on peut être porteur du virus et donc être positif. En cas de doute, pour être rassuré, faire un test avant le départ peut être utile. Un test antigénique rapide sera également pratiqué en milieu de croisière, seules les personnes non vaccinées sont concernées par ce test (situation en date du 18 juillet 2021).

MSC Seaside

Les packages

MSC For me

Pour ne se soucier de rien sur place MSC a tout prévu. On trouve disponible à la réservation des packages pour les boissons, les loisirs (fun pass pour le ciné XD, le bowling…), les excursions… Bien sûr on peut aussi le faire sur place. D’ailleurs, je recommande vivement de télécharger l’application mobile MSC for me car elle permet de tout gérer sans interaction physique avec qui que ce soit : réservations, journal de bord, agenda, menus… En fait tout est fait pour simplifier la vie.

Concernant les excursions il est indispensable de savoir qu’on ne peut pas descendre à terre sans prendre une excursion. La compagnie est très claire et très transparente sur le sujet, la sécurité sanitaire est à ce prix. La compagnie propose d’ailleurs un package très intéressant à 100€ pour 3 excursions avec 4 à 5 possibilités différentes par escale : lire l’article ici pour en savoir plus. Ce package n’est disponible qu’en amont de la croisière, une fois sur place les offres au bureau des excursions sont différentes.

Afin d’avoir les excursions que nous souhaitions faire, nous les avons réservées à l’avance. En effet, beaucoup sont très demandées et nous ne voulions pas être déçus en nous retrouvant sur place avec l’une d’elle complète ou dans une autre langue.

Le billet de croisière électronique, le sésame pour un embarquement fluide

Quelques jours avant le départ, on reçoit le « billet de croisière » électronique par e-mail. Tout y est inscrit : numéro de cabine, réservations d’excursions, packages boissons, assurance… Il y a également le formulaire d’embarquement à vérifier (comme c’est le cas habituellement) et un questionnaire de santé à remplir (il s’agit d’une déclaration sur l’honneur qui atteste qu’aucun symptôme n’a été constaté dans les 6 heures précédant le départ). Mais SURTOUT on y trouve l’horaire d’enregistrement. Ce point est très important pour optimiser le temps d’attente à la gare maritime.

Embarquement immédiat à bord du MSC Seaside

Jour 1 – Marseille

Notre heure d’enregistrement est arrivée. Au terminal croisière tout est très bien organisé :

  • Prise de température à l’entrée au terminal.
  • Première zone pour le check-in et la dépose des bagages.
  • Deuxième zone pour le test antigénique rapide. Une fois le test réalisé les passagers attendent par petits groupes les résultats. Des bouteilles d’eau sont à disposition. Les passagers voyageant en Yacht Club attendent dans un salon VIP avec des majordomes pour le service.
  • Une fois le résultat du test antigénique négatif obtenu, le check-in est finalisé pour récupérer la carte de cabine afin d’embarquer

Le protocole sanitaire mis en place au terminal croisière pour la reprise des itinéraires depuis Marseille a été élaboré en collaboration avec la Préfecture des Bouches-du-Rhône, le Bataillon des marins-pompiers de Marseille et l’Agence Régionale de Santé de PACA.

Nous sommes 1100 passagers à embarquer à Marseille, autant que les étés d’avant COVID-19, c’est dire le succès de l’itinéraire. Les embarquements sont possibles à toutes les escales. Le navire peut accueillir un peu moins de 5200 passagers mais il n’est rempli qu’à 70%. Une jauge que la compagnie s’est imposée pour assurer son protocole sanitaire strict.

Bienvenue à bord du MSC Seaside

Dans l’Atrium, le DJ aux platines donne le ton des vacances. Il va y avoir de l’ambiance. Une annonce indique déjà que les cabines seront prêtes pour 12h30. Nous allons donc découvrir notre cabine.

Profitons-en pour parler un peu des ascenseurs révolutionnaires du MSC Seaside. On sélectionne l’étage souhaité sur un écran tactile situé à l’extérieur puis un indicateur vocal (+ clignotement lumineux pour les malentendants) précise devant quelle cabine d’ascenseur attendre. Une fois à l’intérieur, il n’y a rien à faire, l’ascenseur optimise le trajet et vous dépose à l’étage souhaité. A l’extérieur, du gel désinfectant invite à se laver les mains avant de sélectionner son étage et le nombre de personne est limité. Si les passagers ne respectent pas toujours cette consigne, le personnel reste intransigeant sur ce point tout en étant très poli pour le préciser en cas « d’étourderie ».

En cabine, tout est fait pour rassurer sur l’hygiène. Sur le bureau on trouve une enveloppe avec des masques, une autre pour la télécommande désinfectée et un document qui reprend tous les pictogrammes présents à bords afin de respecter la distanciation compte tenu du contexte (pas plus pas moins qu’à terre).

A bord l’équipage est vacciné et porte un masque plus une visière. MSC Croisières fait bien les choses pour rassurer les passagers comme l’équipage. Voici quelques exemples de signalétiques dans les bars et salons :

Côté passagers, il faut le souligner, si le masque n’est pas obligatoire en extérieur, beaucoup le portent par respect pour soi et les autres lorsqu’ils se déplacent. Le signe que ces gestes simples font désormais partis de nos nouvelles habitudes. Nous prenons un verre au bar puis vient l’heure de déjeuner au Biscayne Bay Buffet. Nettoyage des mains à l’entrée, prise de température, on nous remet ensuite un plateau et des couverts puis chacun peut aller chercher des assiettes préparées à l’avance au buffet et/ou se faire servir par l’équipage. Non seulement c’est plus hygiénique qu’avant mais cela évite aussi le gaspillage ce qui très bien. Le buffet reste bien sûr à volonté. Il y a suffisamment de stands disponibles et il n’y a pas d’attente pour le service.

15h – Exercice de sécurité obligatoire. Pour éviter de se retrouver tous en même temps pour assister aux consignes. C’est sur la télévision de la cabine qu’elles sont expliquées. Il faut ensuite saisir un code sur le téléphone afin d’indiquer qu’on a bien assisté à la présentation puis il faut se rendre au point de rassemblement pour scanner la carte de cabine.

16h – Le MSC Seaside largue les amarres direction Syracuse. Le commandant Marco Massa nous donne quelques informations en français sur la navigation : nous passerons entre les Îles du Frioul et l’Île du Planier. Dans 3 heures nous passerons au large de Toulon. Notre vitesse de croisière sera en moyenne de 17,5 nœuds (32 Km/h). La navigation scénique est magnifique depuis le port phocéen et nous verrons même quelques dauphins escorter le navire.

MSC Seaside - Bridge of Sight

Sur les ponts extérieurs la vie d’avant a repris comme si de rien n’était : les enfants s’éclatent plus que jamais dans le parc aquatique ou sur le parcours aérien qui le surplombe et les toboggans offrent des glissades à sensation à toute la famille. Les adultes font le plein de soleil sur les transats. On se rafraîchit en piscine… D’ailleurs, nouveauté à souligner, la piscine du South Beach Club est cet été réservée aux adultes. Chacun y trouve donc son compte.

Piscine réservée aux adultes cet été : South Beach Pool

18h30 – Alors que les passagers commencent à s’apprêter pour aller prendre un apéritif dans l’un des nombreux bars du navire, nous nous retrouvons seuls à profiter de la baignade dans la piscine du South Beach Club. Si, si, c’est possible !

19h45 – Dîner au restaurant Seashore. Le service y est toujours aussi impeccable et le personnel attentionné.

21h30 – Grâce à l’application MSC for me j’ai réservé 2 places au théâtre. Bien sûr les spectacles restent gratuits mais la compagnie a ajouté plus de représentations afin de respecter la distanciation dans la salle. Nous assistons au spectacle Fly qui revisite des chansons connues avec danses, acrobaties. Les artistes sont talentueux. Et ce retour dans une vraie salle de spectacle fait oublier que nous sommes pourtant tous masqués. À la fin du show, l’équipe d’animation fait sortir avec humour les rangées par petits groupes pour respecter le protocole.

À la sortie, le shopping va bon train dans les boutiques. Il est pourtant plus de 22h et avec la jauge dans les boutiques on a l’impression que chacun peut faire son shopping en privé. C’est vraiment agréable. Toute la soirée, les concerts live s’enchaînent dans les bars et dans l’Atrium.

Jour 2 – En mer

Durant cette journée de navigation, le MSC Seaside va maintenir une vitesse moyenne de 18 nœuds (33 Km/h) pour parcourir les 652 milles qui séparent le port de Marseille de celui de Syracuse. Aux premières lueurs de l’aube nous traversons les Bouches de Bonifacio, détroit maritime qui sépare la Sardaigne de la Corse.

9h45 – Après le petit déjeuner, la vie est douce au Yacht Club. Musique lounge pour la détente. La piscine est peu fréquentée. Une bonne journée en mer s’annonce. Comme partout à bord, les jacuzzis sont limités à 2 personnes ou aux membres d’une même famille, ce qui est plus agréable et hygiénique quel que soit le contexte.

MSC Seaside - Yacht Club

13h – Déjeuner au buffet. En fait, il y a tellement d’options possibles qu’il n’y a aucune attente nulle part.

L’après-midi file entre séances de bronzette et baignades. Sur l’application MSC for me, on peut consulter tout le programme des activités proposées et il y en a pour tous les goûts : cours de danse, gym, salle de sport, quizz…

Après le dîner, le commandant Marco Massa présente son équipage et souhaite la bienvenue aux passagers au théâtre.

J’ai réservé deux places pour aller au spectacle Peter Punk, un show vraiment très beau. Une comédie musicale d’un nouveau genre où chanteurs, danseurs et acrobates talentueux réalisent de belles performances dans un décor féerique où les pirates et les fées émerveillent petits et grands. Après le spectacle : shopping, concerts et soirée au bar s’enchaînent.

23h – Nous passerons entre les îles Éoliennes et l’île du Stromboli. Peu de passagers viennent observer le spectacle de la nature pourtant annoncé par le commandant Massa dans la journée. A plusieurs reprises, nous avons pourtant la chance d’assister à de belles éruptions. En pleine nuit, cela reste un instant magique qu’il ne faut pas manquer.

éruption Stromboli

Environ une heure plus tard, nous embarquons le pilote qui nous assiste tout au long de la navigation dans le pittoresque détroit de Messine entre le cap Peloro et la ville de Scilla. Une fois le pilote débarqué, nous poursuivons la navigation vers le port de Syracuse.

Jour 3 – Syracuse

Pendant la nuit, nous passons au large des côtes de la Sicile avec successivement sur tribord les lumières des villes de Taormina vers 3h35, Catane vers 4h35 et la baie d’Augusta vers 5h35. Vers 6h15 nous embarquons le pilote qui nous assiste pendant la manœuvre dans la baie de Syracuse.

Nous assistons à l’arrivée du navire depuis le pont supérieur. La côte déchiquetée et quelques falaises offrent déjà de belles vues. Nous accostons dans la ville fortifiée à 7h. Au loin sur les hauteurs, on aperçoit l’Etna.

Bienvenue en Sicile ! Entourée d’eaux cristallines, cette terre accueillante conserve les vestiges de civilisations anciennes. Les excursions proposées permettent de visiter le cœur du baroque sicilien et suivre la piste du « Commissaire Montalbano », le célèbre personnage créé par l’écrivain Andrea Camilleri. On peut également visiter le centre historique de Raguse, à la découverte de ses nombreuses églises et autres vestiges du passé, admirer les villages byzantins dans la région de Chiafura… Certains se rendront au parc archéologique de Syracuse pour admirer les vestiges des époques gréco-romaines, comme le théâtre grec datant du Ve siècle, où le dramaturge Eschyle fit jouer Les Etnéennes en 476 av. J.-C. ; l’Oreille de Denys, grotte artificielle de 23 mètres de haut ; l’Amphithéâtre romain, creusé dans la roche et qui figure parmi les plus grands d’Italie ; et l’Ara di Ierone, un immense autel qui mesurait initialement 198 mètres de long et 20 mètres de large. Pour notre part, c’est l’île d’Ortigia qui nous livrera ses secrets tant par la mer que lors d’une promenade à pied.

Après le petit déjeuner, nous avons rendez-vous à 8h45 dans un salon pour l’excursion. Les départs sont échelonnés par petits groupes. Chacun attend l’appel de son numéro de groupe dans un salon ou au théâtre. À la sortie du bateau, prise de température puis scan de la cruise card. Ce sera le cas pour chaque départ en excursion.

Excursion « Expérience Ortigia : visite à pied et exploration de grottes marines en bateau »

Ortigia grottes - Syracuse

9h15 – Nous sommes un petit groupe d’une vingtaine de personnes. Notre guide, Beatrice, nous accueille et distribue les audio guides. Une pause pour des achats de boissons et souvenirs et un arrêt aux toilettes est prévu mais elle se fera uniquement là où elle nous l’indiquera afin de garantir la bulle de sécurité sanitaire MSC Croisières. Il faut bien sûr rester groupé. Tout manquement entraîne la fin de la croisière et le débarquement immédiat pour la ou les personnes concernées. Personne n’est surpris car la compagnie et les agences de voyages sont très claires sur ces points, il n’y a donc aucune surprise.

Elle nous guidera toute la matinée à la découverte de l’île d’Ortigia en bateau puis de la vieille ville à pied. De grandes civilisations se sont succédées ici, des Grecs aux Phéniciens en passant par les Romains, Arabes, Byzantins, Normands ou encore Aragonais. Ortigia est une petite île reliée à Syracuse par le pont Umbertino. Nous découvrons les premières grandes bâtisses de la ville qui sont aujourd’hui des hôtels. Les styles vénitien et baroque se mêlent aisément ici.

Nous prenons tout d’abord un petit bateau à fond de verre pour aller découvrir les grottes sous-marines. Alors que nous nous apprêtons à franchir un pont aux arches incroyablement basses. Le capitaine de notre embarcation nous explique qu’il va falloir complètement se recroqueviller dans la coque. Nous nous regardons tous interloqués. C’est parti, attention la tête, tout le monde s’allonge ou se baisse. Le capitaine baisse le taud pare soleil et nous passons effectivement sous l’une des arcades minuscules du pont. Voilà un début de visite avec de l’imprévu, j’adore ! Après quelques minutes nous quittons le port de plaisance. Notre guide nous parle des monuments que l’on voit depuis la mer puis nous entrons dans différentes grottes où l’on peut admirer le corail rose et orangé, les poissons qui passent sous le bateau et l’eau limpide couleur émeraude. Avant de rentrer au port, l’arrêt baignade donne le ton des vacances.

Après une heure en bateau, notre guide nous mène à la découverte de l’île d’Ortigia côté terre. Le bord de mer, la source d’eau douce alimentée par une nappe phréatique située sous l’île et dont on trouve un bassin au niveau de la mer. Plus loin, des papyrus ont même trouvé leur bonheur dans la fontaine d’Aréthuse, une nymphe grecque. La légende raconte que pour échapper au dieu Alphée, la nymphe se jeta dans la mer sur la côte grecque, qui fut transformée en source par la déesse Artémis et qui réapparut ainsi à la surface dans l’île d’Ortigia. Dans l’Antiquité, la monnaie de Syracuse était d’ailleurs frappée de la tête d’Aréthuse entourée de poissons.

En ville on découvre les églises, les maisons aux balcons baroques et la guide ne cesse de nous en apprendre plus sur cette ville chargée d’histoire. Si on y prête attention, on peut voir que la cathédrale repose sur des colonnes qui témoignent de la présence d’un ancien temple grec. Les interstices comblés pour la construction de l’église ont permis de préserver ce haut lieu de l’histoire. Nous passerons rapidement à l’intérieur car un mariage est sur le point d’être célébré. Juste à côté, se trouve l’abbaye de Santa Lucia. Sur la place la guide propose à ceux qui le souhaitent de s’arrêter en terrasse pour prendre un café dans un lieu autorisé par la compagnie. Elle nous recommande aussi quelques spécialités siciliennes comme le cannoli ou encore les granita que l’on mange ici avec de la brioche. Un peu plus loin nous nous arrêtons dans une boutique pour l’achat de souvenirs. A l’extérieur un artiste peint une tête de Maure.

Nous poursuivons ensuite le long du Corso Matteotti, le principal et le plus élégant quartier commerçant de la ville, jusqu’à la Piazza Archimède et sa splendide fontaine de Diane ou Artémis puis vers les ruines du temple d’Apollon.

Cette belle excursion de 4h était l’idéal pour profiter à la fois d’une découverte de la ville et des trésors naturels des grottes d’Ortigia. Sans oublier la baignade qui a été très appréciée. Nous sommes de retour au bateau pour l’heure du déjeuner.

Cet après-midi de détente commence par un massage balinais d’une heure. Ça fait un bien fou de se détendre entre des mains expertes qui dénouent chaque muscle de la tête aux pieds.

Une fois les amarres larguées, vers 18h, le MSC Seaside se dirige vers le nord-est en direction de Tarente située à 237 milles nautiques de Syracuse. Nous profitons des ponts jusqu’au coucher du soleil.

MSC Seaside - ponts

20h30 – Dîner au restaurant de spécialités Ocean Cay. Le package 2 restaurants de spécialités est à 70€ par personne. On peut alors choisir entrée, plat et dessert dans le menu expérience. Si on souhaite un autre plat dans la carte, le tarif des plats passe à 50% ce qui offre beaucoup de possibilités. En dehors du package, le menu expérience à 50€ propose de choisir une entrée (6 choix), un plat (5 choix) un dessert (5 choix). Le repas est vraiment délicieux, les mets sont fins et la présentation très soignée. C’est une expérience vraiment à faire avec un très bon rapport qualité/prix.

Nous profitons d’une soirée dans un bar avec un concert live de chansons françaises. Le navire suit une route nord-est et passe la côte de la Calabre, la partie sud-ouest de l’Italie qui occupe la « pointe » de la botte. Sur bâbord, on peut voir le Cap Spartivento, considéré comme le promontoire sud de la péninsule italienne, Capo Stilo, célèbre pour les vestiges archéologiques de la ville Kaulon et enfin Capo Rizzuto.

Jour 4 – Tarente

Le bateau est en mer et les passagers encore dans leur cabine lorsque je profite d’un petit déjeuner agréable avec pour unique vue le sillage du MSC Seaside traçant sa route vers Tarente.

9h – Le bateau accoste dans le port de Tarente face à la ville fortifiée. Nous sommes dans la région des Pouilles, le talon de la botte italienne !

Tarente

Située sur la côte ionienne au sud de l’Italie, Tarente a été fondée par les Spartiates au VIIIe siècle avant JC. C’était l’une des cités-états les plus importantes de Magna Graecia.

MSC Seaside - Bureau excursion

Au bureau des excursions, on constate qu’il y en a pour tous les goûts. La plage privée de la Marina de Tarente ravira les familles et passagers en quête de détente et bronzette. La visite de la ville avec la cathédrale San Cataldo, une église du Xe siècle de style baroque dédiée à un moine irlandais qui y vécut et y fut enterré. Dans la région des Murge, Ostuni, « la dame blanche » se dresse sur trois collines. C’était une ville gréco-romaine importante au premier siècle. Le pittoresque village médiéval avec ses maisons blanches, ses rues sinueuses et ses ruelles pavées domine les plaines. On y trouve encore un moulin à huile typique et ceux qui choisissent cette excursion peuvent y faire une dégustation d’huile d’olive.

Pour un dépaysement assuré, c’est le paysage du village d’Alberobello qu’il faut aller découvrir. Cela tombe plutôt bien c’est exactement ce que nous recherchions.

Excursion à Alberobello

9h45 – Rendez-vous au théâtre pour l’excursion vers Alberobello (qui signifie le bel arbre).

Dans les cars, l’entrée se fait par la porte centrale afin d’éviter toute action interaction avec le chauffeur. Une fois installés par famille dans le car, chacun conserve sa place pendant toute l’excursion et la place de chacun est notée par le guide de manière à ce qu’en cas de besoin (cas contact) on puisse identifier qui était à proximité de qui.

Nous avons une heure de route jusqu’au village d’Alberobello. Les mesures de la bulle de sécurité sanitaires sont rappelées par notre guide Sylvia. Lors de la visite nous devons rester avec notre petit groupe de 25 personnes et porter le masque dans le car. A l’extérieur, nous pouvons le retirer si la distanciation le permet. Nous ne pourrons pas entrer dans les boutiques, ni faire d’achats de souvenirs.

Arrivés au village, le temps de pauses techniques (toilettes + achat de boissons sur des automates autorisés) et nous commençons la visite du charmant village aux milliers de maisons aux toits si typiques, les trulli. Ces maisons étaient à l’origine construites en pierre calcaire et sans mortier afin de pouvoir être démontées pour ne pas avoir à payer d’impôts sur les nouvelles constructions. Une réglementation imposée par le Royaume de Naples. Les toits coniques permettaient de récolter l’eau de pluie qui était canalisée vers une citerne creusée sous la maison ou sous la cour. Une denrée précieuse dans une région particulièrement aride.

Alberobello

Certains toits sont décorés de symboles et portent parfois au sommet une petite sphère blanche que l’on appelle « pinnacolo ». Il s’agit de la signature des maçons-tailleurs de pierre qui ont construit les trulli.

Le village est magnifique, on se croirait hors du temps. Les trulli les plus anciens datent de la fin du XIVe siècle. Depuis l’axe central, on distingue deux quartiers sur les hauteurs. D’un côté, Monti (les monts) est la partie la plus touristique, de l’autre Aia Piccola (petite aire) est une zone habitée.

Alberobello

Le petit groupe déambule dans les ruelles pour prendre des photos de ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996. Nous entrons par petits groupes dans l’église San Antonio, la seule église au monde construite avec ce toit typique.

Alberobello - Eglise San Antonio

On a vraiment envie de se perdre dans les ruelles pour en découvrir les secrets cachés. Au détour de l’une d’elle dans le quartier de Aia Piccola, une « mama italienne » est ravie de revoir des touristes. Sa maison est ouverte et elle nous invite à aller voir à l’intérieur. Bien sûr la guide refuse et explique que le protocole ne nous y autorise pas. Par contre, sans entrer, nous sommes autorisés à faire des photos depuis le pas de la porte. Une belle rencontre et un souvenir touchant de la visite d’Alberobello.

De retour au bateau, nous déjeunons au buffet puis nous dégustons une délicieuse glace Venchi près de la piscine. La carte est à scanner sur les tables pour faire son choix puis on paie avec sa cruise card. Il y a un grand choix de parfums d’esquimaux maisons, pots et cornets.

L’après-midi passe vite près de la piscine du South Beach Club.

16h30 – Le commandant Marco Massa annonce la suite de la navigation et fait larguer les amarres. Tarente s’éloigne salué à grand renfort de sirènes d’un cargo au mouillage. Le soleil décline, les passagers partent s’habiller pour la soirée, nous voilà seuls à la piscine, un petit bonheur non négligeable avant d’aller dîner.

Après le dîner, nous débutons la soirée avec des concerts live dans les salons puis vers 23h, il est temps de rejoindre la soirée blanche près de la piscine Miami Beach Pool. Le DJ est aux platines et alterne avec un groupe pour une reprise live des plus grand tubes. Ambiance discothèque garantie mais respect autant que possible des gestes barrières. Les passagers sont invités à danser en famille ou entre amis voyageant ensemble autour des tables installées sur le pont. Un concept plutôt bien respecté pour une soirée festive où la sérénité retrouvée fait un bien fou.

Jour 5 – En mer

Pour se reposer de la soirée d’hier, une journée de mer est la bienvenue. Après le petit-déjeuner, le commandant Marco Massa annonce la navigation scénique du jour : le MSC Seaside maintiendra une vitesse moyenne de 15 nœuds. Dans la matinée, vers 8h45, le navire passera Capo Dell’Armi, visible sur tribord et embarquera ensuite le pilote qui fournira une assistance tout au long de la navigation à l’intérieur du magnifique détroit de Messine. Une fois le pilote débarqué, nous poursuivrons notre navigation sur une route nord-ouest, en passant entre les îles Éoliennes et l’île du Stromboli.

Dans le journal de bord, il est précisé que les personnes qui ne sont pas vaccinées doivent se rendre au théâtre pour effectuer un test antigénique rapide gratuit. Les horaires y sont précisés. Les personnes complètement vaccinées (2 doses + délais compris) sont exemptées. Tous les passagers (vaccinés ou non) qui ont besoin d’un certificat de dépistage pour rentrer dans leur pays peuvent en faire la demande. Ce dernier sera facturé 25€ pour le test antigénique et 80€ pour le test PCR.

12h – Pendant l’heure du déjeuner, nous passons le Stromboli coiffé d’un nuage. Il est toujours aussi fascinant.

Stromboli

Cet après-midi chacun profite de la journée de mer pour se reposer sur les nombreux transats, participer aux animations ou encore jouer en famille à l’AquaPark : toboggans, jeux d’eau, ponts suspendus… ou profiter des différentes piscines.

En quête de fraîcheur certains passagers lisent ou prennent un verre dans les salons à l’intérieur du bateau. Les jeux d’arcades, bowling, simulateur de formule 1 et le Casino ont aussi un grand succès.

20h – Le coucher de soleil est magnifique. Quelle bonne idée d’aller au restaurant de spécialités à 20h30. Nous dînons on Butcher’s Cut (qui signifie la pièce du boucher). Ce steak house est réputé pour sa viande fondante et le menu est prometteur. Pour nous ce sera :

  • Œufs à la diable au foie gras
  • Filet mignon de bœuf servis avec un grand choix d’accompagnements et de sauces.
  • Fondant au chocolat

Pour la soirée nous faisons quelques achats dans les boutiques puis ce sera le concert live du groupe féminin No roots trio.

MSC Seaside - Atrium boutiques
MSC Seaside - Concert No Routes Trio

Pendant la nuit, nous passons au large des îles Pontines puis le navire poursuit sa route vers Civitavecchia qui se trouve à 523 milles nautiques de Tarente.

Jour 6 – Civitavecchia / Rome

Vers 6h, nous embarquons le pilote qui nous assiste pendant la manœuvre d’arrivée dans le port de Civitavecchia. Après le petit-déjeuner, nous montons pont 18 pour voir l’arrivée. Célèbre pour son Fort Michel-Ange bâti au XVIe siècle, ses anciens thermes de Trajan et sa fontaine de Vanvitelli en marbre, Civitavecchia est le point de départ de nombreuses excursions avec bien entendu la visite des hauts lieux de Rome, la capitale majestueuse et romantique de l’Italie.

7h45 – Rendez-vous au théâtre pour le départ des excursions.

Excursion Rome et les merveilles du musées du Vatican

8h – Départ du car pour Rome. Des audio guides nous sont distribués pour la visite et les consignes sont rappelées par Sylvia notre accompagnatrice. Après 1h de route nous rejoignons notre guide Luigi à quelques pas du Vatican. Incroyable, la place Saint-Pierre est vide, les touristes sont rares et la lumière idéale pour faire de belles photos.

Rome - Place Saint-Pierre

Le guide propose un arrêt de 15 minutes pour acheter des souvenirs à la boutique autorisée par la compagnie. On peut aussi aller aux toilettes. Les personnes qui n’ont pas pensé à se couvrir les genoux et les épaules peuvent en profiter pour acheter de quoi y remédier. En effet, si l’on peut visiter les musées sans contrainte vestimentaire, il est nécessaire pour hommes et femmes de se couvrir genoux et épaules pour la visite de la chapelle Sixtine. On peut aussi rester faire des photos de la place Saint-Pierre et de la Basilique. Le site est impressionnant et majestueux.

Nous nous dirigeons ensuite vers les musées du Vatican pour une visite de 2 heures durant lesquelles Luigi nous présente les principales galeries et sites remarquables : la galerie des statues et des bustes, les chambres de Raphaël.

La galerie des tapisseries

Cette galerie comporte d’immenses tapisseries dont les couleurs restent incroyables. Elles étaient auparavant disposées dans La Chapelle Sixtine. Au plafond, on peut voir des trompes l’œil d’un réalisme incroyable.

La galerie des cartes géographiques

Cette galerie de 120 mètres présente des fresques de cartes géographiques. L’impressionnant plafond ne sera pas sans rappeler le dôme LED des paquebots MSC Croisières de la classe Meraviglia.

La chapelle Sixtine

Comme il n’est pas autorisé de parler dans La Chapelle Sixtine, c’est dans le jardin où sont disposés des panneaux explicatifs que le guide nous précise ce que nous allons voir. Contrairement au reste du musée, les photos y sont interdites.

C’est LE temps fort le plus attendu de cette excursion. Appareils photos rangés et en silence chacun peut ainsi profiter au mieux du chef d’œuvre de Michel-Ange. 4 ans ont été nécessaires à sa réalisation. C’est ici que les papes sont élus par le conclave. C’est le Pape Jules II qui commanda la décoration de la Chapelle à Michel-Ange en vue d’obtenir la gloire pour le Vatican et pour lui-même. La Chapelle fait 40 mètres de long et 13 mètres de large. Les peintures ont été restaurées récemment ce qui rend la Chapelle d’autant plus majestueuse.

L’escalier de Bramante

Pour quitter la Chapelle et le musée, nous passons par le jardin face à la Pinacothèque. Un peu plus loin, nous empruntons l’escalier en spirale conçu par Giuseppe Momo en 1932. Comme les personnes qui montent ne peuvent pas croiser celles qui descendent, on dit qu’il est à double révolution.

Rome - Musée du Vatican - Escalier Bramante

13h – Nous déjeunons en terrasse dans un restaurant à proximité. Chacun est placé afin que les personnes qui ne voyagent pas ensemble ne soient pas mélangées. Nous reprenons ensuite le car pour un tour panoramique de Rome. Nous longeons le Tibre, passons le long des thermes de Caracalla. Parmi les autres monuments que l’on peut apercevoir : le mur d’Aurélien, la Pyramide, le Circus Maximus, le Colisée… et quelques belles églises. De quoi donner des idées pour une prochaine excursion pour ceux qui ne connaissent pas encore.

Rome - Le Colisée

17h30 – Le commandant annonce le départ ainsi que la route que va prendre le MSC Seaside. Nous larguons les amarres et profitons d’un très beau départ après quoi nous ne tardons pas à aller nous baigner.

MSC Seaside - South Beach Pool

19h – Nous prenons l’apéritif sur le balcon de notre cabine face à la mer puis nous allons dîner. A l’issue du repas, un détour par la chocolaterie Venchi pour déguster glaces et chocolat chaud.

La promenade sur les ponts extérieurs nous permet d’assister à un magnifique lever de lune rousse. Un spectacle magnifique.

MSC Seaside - Miami Beach Pool - Lune rousse
MSC Seaside - Spectacle Show Must Go On

21h30 – Show must go on avec un spectacle de reprises de Freddy Mercury au théâtre. Top !

Le MSC Seaside traverse l’archipel toscan. L’île de Gianutri est ensuite visible à tribord. En fin de soirée, nous passons entre l’île d’Elbe et l’île de Pianosa. Nous poursuivrons notre navigation vers Gênes. La distance entre Civitavecchia et Gênes est de 200 milles nautiques.

Jour 7 – Gênes

Avec son statut de véritable superpuissance de la Méditerranée à la grande époque, Gênes a conservé son surnom, « La Superba » (La Superbe). Elle évoque à elle seule davantage de mystères et d’intrigues que toutes les autres stations du littoral réunies.

8h – Nous sommes à quai. Au pied du bateau, un monument en marbre blanc a été érigé en mémoire des italiens qui ont migré vers l’Amérique du Sud. Sur le grand phare près du port on peut voir le blason de gênes avec une croix rouge sur fond blanc qui est le symbole de San Giorgio le protecteur de la ville.

Parmi les excursions proposées à Gênes, la découverte de la vieille ville, dédale dense de ruelles médiévales accueillant de grands palais bâtis au XVIe et au XVIIe siècle par de riches familles de marchands génois, aujourd’hui transformés en musées et galeries d’art. La cathédrale Saint-Laurent, le Palais des Doges et les palais de la Renaissance de Via Garibaldi, où sont exposés les plus belles collections d’art de Gênes, ainsi que des meubles et pièces de décoration datant de la glorieuse époque de la ville, où ses navires naviguaient aux quatre coins de la mer Méditerranée. L’Aquarium de Gênes fera le plaisir des familles. Avec son allure de paquebot géant, il est le deuxième plus grand aquarium d’Europe en capacité. Il présente de nombreuses espèces et accueille la plus grande reproduction du récif corallien des Caraïbes. Pour ma part, je décide d’aller découvrir le charme de Portofino qui est également au programme.

8h30 – Rendez-vous au théâtre pour l’excursion à Portofino.

Excursion Portofino et les perles de la Riviera Ligurienne

Cette excursion permet de découvrir trois joyaux : Camogli, Portofino et Santa Margherita.

Après un trajet en autocar d’environ 50 minutes, nous arrivons à Camogli. Ce village de pêcheurs typique est célèbre pour son petit port et ses maisons colorées sur le front de mer. Notre guide Paola nous emmène pour une promenade dans le centre historique où nous découvrons ruelles, églises ainsi que de jolies terrasses sur le petit port.

Nous prenons ensuite un bateau pour apprécier la beauté de la côte depuis la mer. Cachée dans une baie accessible uniquement par des sentiers ou par la mer nous passons devant l’abbaye de San Fruttuoso. Cet important lieu de culte catholique surplombe une plage. Sur le côté de nombreux plongeurs sont présents car une statue du Christ a été immergée et on y célèbre souvent des mariages sous-marins et nombreux sont les curieux qui viennent juste voir le monument sous-marin. Le « Christ des Abysses » est une statue de bronze de 2,50 mètres de haut et pèse plus de 250 kg. Il n’est pas sans rappeler le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro.

Abbaye de San Fruttuoso

La promenade en bateau se poursuit jusqu’à Portofino. La guide nous accompagne dans l’exploration de ce magnifique petit village avec ses rues étroites et son front de mer. Située à 35 km au sud de Gênes, le petit port se trouve dans une crique entourée de collines recouvertes de cyprès et d’oliviers.

Portofino

Les milliardaires et célébrités ne s’y sont pas trompés en y amarrant leurs yachts que l’on peut voir à l’entrée du port. Les jolies façades cachent souvent les devantures de grandes marques de luxe. Le village est plutôt calme et on y voit peu de touristes en dehors des excursionnistes de la compagnie. Très prisée des stars, la ville attire par son charme. Sur les hauteurs, on peut voir la luxueuse maison de la famille Pirelli. Nous montons jusqu’à l’église San Giorgio qui domine les deux façades du cap où se trouve Portofino. D’un côté un panorama sur la mer, de l’autre le petit port. Sur l’un des murs extérieurs de l’église on peut lire le nom d’illustres bienfaiteurs de Portofino : Marconi, Piaggio….

Portofino

Après une heure de promenade, nous reprenons le bateau qui nous dépose à Santa Margarita Ligure. La ville est bordée de belles maisons et d’hôtels de luxe. Après une promenade jusqu’au centre-ville pour visiter l’église, nous reprenons le car pour rejoindre Recco pour le déjeuner.

Au restaurant Alfredo, nous prenons un repas typique de la Ligurie. Nous y dégustons la focaccia au fromage spécialité d’Alfredo, suivie de trofie al pesto, des pâtes fines allongées et torsadées originaires de Ligurie. En dessert une panna cotta (crème cuite, en italien) au caramel. Une cuisine simple qui est vraiment un régal.

Restaurant Alfredo - Foccacia

15h – Le retour en autocar vers Gênes par la route panoramique offre de très belles vues sur les villages de la région et les beautés de la Riviera Ligurienne.

À 17h, nous embarquons le pilote qui nous assiste pour le départ de la République maritime historique de Gênes.

Nous longeons ensuite Savone, Imperia et Sanremo qui sont visibles. La navigation se poursuit toute la soirée le long de la Côte d’Azur : Monte Carlo, Nice… La distance entre Gênes et Marseille est de 206 milles nautiques.

La soirée débute avec un cocktail à la piscine arrière puis il faut boucler les valises… Ce soir, nous dînons au buffet. C’est l’occasion de pouvoir dîner sur le pont extérieur en soirée ce qui est bien agréable sur ce navire. Nous dégustons ensuite une dernière spécialité du chocolatier Venchi.

Après un petit tour par le Casino, nous passons la soirée dans divers bars à écouter des groupes qui jouent en live dans les salons du navire.

MSC Seaside - Atrium

Jour 8 – Marseille

À 2h25, nous longeons l’archipel des îles d’Hyères et vers 6h20, nous passons entre l’Île du Planier et les Îles du Frioul avec très beau lever de soleil. A 8h, nous accostons à Marseille, c’est la fin du voyage.

Marseille

Bientôt vient l’heure du débarquement. Pour plus de fluidité, les passagers attendent au théâtre ou dans les salons selon l’heure de débarquement prévue, puis nous descendons par petits groupes vers le terminal croisière. C’est la fin d’une belle croisière en Méditerranée.

Pour conclure le journal de bord de cette croisière en Italie sur le MSC Seaside, je parlerai bien entendu la bulle de sécurité sanitaire MSC Croisières. Une bulle vraiment rassurante pour qui recherche des vacances dépaysantes tout en ayant l’assurance que la sécurité sanitaire sera bien prise en compte. C’est l’idéal pour partir en famille ou entre amis. A bord, l’équipage a toujours le sourire derrière le masque et cela se lit dans les yeux.

Après les confinements successifs, ces vacances en toute sérénité ont permis de retrouver la normalité des soirées animées sur les ponts, les DJ et concerts live, les spectacles avec des artistes talentueux. Les excursions sont bien sûr encadrées mais j’ai trouvé l’ambiance en petits groupes beaucoup plus agréable pour la découverte des sites proposés. J’ai été agréablement surprise par cette nouvelle organisation qui n’est pas si contraignante qu’on le pense : toujours autant d’équipage aux petits soins, toujours autant de choix d’excursions, toujours autant d’activités proposées pendant le séjour… Retrouver la croisière et partir en toute confiance ça fait vraiment du bien !

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION 

Et si le Qatar devenait la nouvelle destination croisière à la mode ?

Le Moyen Orient attire de plus en plus les touristes et pour cause, la destination cumul les avantages : du soleil et de la chaleur en plein hiver et une accessibilité en quelques heures d’avion. Le voyageur en recherche d’exotisme sera comblé par les parfums d’orient, la richesse culturelle dépaysante, l’architecture moderne, les palais dignes des mille et une nuits ou encore les musées aux collections magnifiques. Les accrocs de shopping y trouveront les plus jolis souks mais aussi les plus grands malls commerciaux du monde.

Doha - Qatar - MIA - Museum of Islamic Art

Après les Émirats Arabes Unis, le Qatar fait partie des escales régulières des paquebots de croisières. Costa Croisières et MSC Croisières ont inscrit Doha dans leurs itinéraires au Moyen Orient et Discover Qatar propose désormais la découverte de la côte Qatari avec Ponant lors de croisières inédites au plus proche de la nature.

Les incontournables en escale à Doha

Se dépayser au Souk Waqif

C’est un marché typique avec des ruelles étroites en labyrinthe où l’on trouve de tout : artisanat, épices, costumes traditionnels, quincaillerie… Le marché se découpe en différentes zones par spécialités : marché aux chameaux, aux faucons ou encore aux oiseaux exotiques. Le souk est ouvert du tous les jours de 9h à 12h30 et de 16h à 22h et le vendredi de 16h à 22h.

Marché aux chameaux

Marché aux faucons – Falcon souk

Clinique pour faucons – Falcon hospital

Dans le Falcon souk, on trouve une clinique pour soigner ces oiseaux qui sont ici, comme dans les Emirats Arabes Unis, domestiqués pour la chasse ainsi que pour des compétitions. Dans la clinique, on soigne les ailes ou becs cassés, on réalise des opérations de chirurgie très pointues ainsi que de la recherche biologique.

Marché aux oiseaux

Boire un verre au souk Waqif

Le souk waqif est également l’endroit idéal pour prendre un verre ou pour déjeuner dans un dépaysement total. On y trouve de nombreuses terrasses idéalement située pour observer la vie des qataris qui se pressent au souk. La boisson de prédilection est le Lemon mint, un mélange sucré et mousseux à base de citron et de menthe.

Se cultiver au musée national du Qatar – Jean Nouvel

Le site est très facilement identifiable avec sa forme de rose des sables, véritable symbole du désert. Cette œuvre architecturale a été réalisée par le Français Jean Nouvel.

Ce musée incroyablement moderne est dédié à l’histoire du Qatar. Il est aussi monumental à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le visiteur est véritablement immergé dans un décor où se mêlent œuvres et objets historiques, mais aussi la faune et la flore de la région le tout entouré de projections géantes sur les parois de la rose des sable avec une musique qui vous transporte dans un univers plein de découvertes. La muséographie est tout simplement magnifique et grandiose.

Jean Nouvel décrit lui-même ce musée ainsi : « Le bâtiment que j’ai dessiné devait faire écho à ces trois histoires. La première, qui couvre une période assez longue, est l’histoire de la péninsule et de ses habitants. La deuxième concerne les modes de vie dans le désert et les régions côtières, et l’industrie des perles. La troisième est l’accélération spectaculaire qui a donné au royaume – en quelques décennies seulement – la puissance et la prospérité qu’on lui connaît aujourd’hui. De par sa puissance économique, le Qatar est un leader mondial dans des domaines aussi divers que l’éducation, la communication et les technologies énergétiques. »

Sur le site, les explications sont en arabe et en anglais mais le musée est très visuel et la barrière de la langue n’est pas une difficulté. Chaque salle du pavillon comprend une zone dédiée aux enfants qui peuvent jouer et manipuler des objets pour apprendre en s’amusant.

A l’extérieur, on découvre l’ancien palais du Sheikh Abdullah bin Jassim Al Thani. Désormais restauré, il permet de visiter le howsh, concept ancestral qui comprend une cour entourée de bâtiments où l’on venait déposer les marchandises. Les toits terrasses offrent une vue magnifique sur la mer et les paquebots en escale.

Le musée est ouvert du dimanche au mercredi de 9h à 19h, le jeudi et le samedi de 9h à 21h et le vendredi de 13h30 à 21h. Il faut compter 2h au minimum pour le visiter. Entrée payante : 50 QAR. Le Riyal Qatari est la monnaie locale. Vous trouverez un bureau de change à la gare maritime, des automates bancaires dans le souk Waqif mais pour se simplifier la vie on paie partout par carte bancaire.

Découvrir le Museum of Islamic Art – MIA

Dessiné par l’architecte Ieoh Ming Pei et aménagé par Jean-Michel Wilmotte, ce musée présente l’art islamique de 3 continents sur 1400 ans. Les œuvres de la collection sont toutes liées à l’islam, mais beaucoup sont de nature non religieuse.

Le musée est ouvert tous les jours de 9h à 19h et le vendredi de 13h30 à 19h. Entrée payante.

Admirer la Skyline de Doha depuis la Corniche

C’est depuis la Corniche que l’on admire les plus beaux buildings de West Bay. Face au jardin du MIA et au port des dhows, à la nuit tombée, la brume de chaleur s’estompe et laisse place à une illumination architecturale unique sur le front de mer.

Doha Skyline - Qatar

C’est ici que se trouve les plus hauts buildings du Qatar. Parmi eux : Aspire tower, une tour hôtel de 300 mètres de haut, le World Trade Center Doha à l’illumination bleu qui ondule comme une vague, la Doha tower dessinée par Jean Nouvel dont l’éclairage donne une impression de transparence, la Tornado tower ou encore le Sheraton et sa construction pyramidale.

Doha Skyline - Qatar

L’accès aux principaux sites incontournables de Doha est de plus en plus facilité. Des navettes depuis le terminal croisière permettent de sortir du terminal pour accéder au MIA – Museum of Islamic Art et au Souk Waqif situé à proximité. Le métro s’étoffe de plus en plus facilitant l’accès à de nombreux sites.

Découvrir le Qatar côté nature

Discover Qatar, filiale réceptive de Qatar Airways s’associe à Ponant pour lancer sa toute première croisière d’expédition le long des côtes du Qatar en 2022. Ces croisières sur Le Champlain offriront entre-autres une occasion unique d’observer la plus grande concentration de requin-baleines dans la zone marine d’Al Shaheen. Avec sa plateforme arrière ouverte sur l’océan et son salon sensoriel sous-marin, ce paquebot de la classe Ponant Explorer permettra une expérience unique aux passagers.

Avec un maximum de 170 invités à bord, les passagers seront accompagnés d’une équipe d’expédition professionnelle et hautement qualifiée afin de disposer d’informations complètes sur la nature mais aussi sur la destination. Ponant a été spécifiquement sélectionnée pour cette croisière car la compagnie applique des protocoles environnementaux stricts. Elle appliquera au Qatar les mêmes protocoles environnementaux en matière de navigation et de zodiac que ceux qui s’appliquent en Antarctique.

A la rencontre des requins-baleines

Souvent surnommé « gentil géant », le requin-baleine existerait depuis 60 millions d’années. Il peut vivre jusqu’à 100 ans et atteindre 12 mètres de long. Entre avril et septembre, au cours de leur migration annuelle vers la région, plusieurs centaines de requin-baleines se nourrissent en groupe dans la zone pétrolière d’Al Shaheen située dans le Golfe Arabo-Persique, à 80 kilomètres au large de la côte nord du Qatar.

©QNTC

Pour ne rien manquer du spectacle, le salon « Blue Eye » du bateau dispose de deux hublots en forme d’œil de baleine qui offriront une vue sous-marine incomparable. Trois caméras sous-marines projetteront également la vie sous-marine sur des écrans numériques pour assurer aux passagers de ne rien manquer. Des hydrophones permettront de capter les sons marins pour les écouter dans des fauteuils multisensoriels. Pour en savoir plus, lire l’article sur Le Jacques Cartier, sistership du Champlain. Vous y découvrirez la vie à bord de cette série de navires intimistes, les cabines ainsi que la gastronomie d’exception servie à bord.

Le Conseil National du Tourisme du Qatar (QNTC), chargé des licences aux navires de tourisme qui se rendent dans la zone d’Al Shaheen où les requins baleines se rassemblent, ne délivre celles-ci que s’il est convaincu que les requins-baleines ne seront pas dérangés ou gênés, empêchant ainsi toute personne sans licence d’entrer dans la zone. Le Champlain, comme les zodiacs lors des sorties en expéditions, respecteront une limite de vitesse stricte dans la zone d’Al Shaheen.

Le Brigadier Général Al Jeedah, responsable de la recherche sur les requins-baleines au Qatar, a été engagé comme consultant pour s’assurer que la croisière ne perturbe pas les requins baleines dans leur habitat naturel et que la croisière opère de manière sûre et responsable dans la région. Afin de respecter au mieux les animaux, il ne sera donc pas possible de nager avec ces géants des mers.

Naviguer au cœur de forêts de mangroves

Une excursion en Zodiac promet de faire découvrir un site que l’on n’aurait jamais imaginé de trouver au Qatar. Les vastes forêts de mangroves sont pleines de vie sous et au-dessus de l’eau. Oiseaux migrateurs, y compris des hérons, poissons et crustacés y sont attirés toute l’année.

Des curiosités géologiques uniques

Zekreet au Qatar est réputé pour son paysage lunaire et ses formations calcaires en forme de champignon. Cette géologie inhabituelle est le résultat de vents forts soufflant sur des roches sédimentaires plus friables et laissant juste apparaître le squelette calcaire plus dur.

Qatar - Zekreet - Photo ©QNTC
©QNTC

Une mer intérieure en plein désert

Khor Al Adaid est l’un des trois seuls endroits au monde où la mer rencontre les dunes de sable avec un système de lagunes inégalé. La grande baie est reliée au Golfe Arabo-Persique par un canal de 10 kilomètres de long bordant l’Arabie saoudite à travers lequel les Zodiacs pourront naviguer à la recherche de dauphins et de tortues. L’expérience pourra se poursuivre par une virée en 4X4 pour une aventure remplie d’adrénaline dans les dunes de sable ondulantes du Qatar.

Plongée dans les récifs coralliens

Halul Island est une île est entourée d’un récif qui regorge de coraux et de vie marine. C’est en expédition Zodiac que cette activité sera proposée aux passagers.

S’attendre à l’inattendu

Pour que ce programme soit le plus riche possible, l’itinéraire sera adapté au jour le jour. A bord, la politique des ponts ouverts facilitera les échanges avec le commandant du navire. Avec le chef d’expédition, ce dernier pourra décider d’aller quelque part un peu plus tôt que prévu si cela permet d’augmenter les chances de voir la faune la plus rare.

Piscine - Le Jacques Cartier by night - Ponant

Des croisières orientées vers la nature avec extension à Doha

Cette série de croisières sera lancée au départ de Doha en 2022. Discover Qatar propose cette croisière de 9 jours et 8 nuits avec la possibilité de prolonger le séjour avec trois nuits à Doha pour explorer le patrimoine culturel et les traditions de la capitale, profiter des allées colorées du Souq Waqif et visiter les sites incontournables de la ville. Plus d’informations ici.

Le Qatar promet donc le dépaysement aux croisiéristes. Avec tous ses attraits, la destination saura aussi bien séduire les amoureux de la nature que satisfaire les passionnés de nouvelles cultures ou d’architecture.

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION