Nouvelle étape dans la construction du Celebrity Beyond aux Chantiers de l’Atlantique

Cérémonie des pièces du Celebrity Beyond à Saint-Nazaire

Aujourd’hui, Chantiers de l’Atlantique et Celebrity Cruises ont organisé la traditionnelle « cérémonie des pièces » du Celebrity Beyond, le 3e paquebot de la série Edge. Tobias King, chef de projet pour Celebrity Cruises, et Sébastien Le Boulluec, chef de projet pour Chantiers de l’Atlantique, ont eu l’honneur de déposer respectivement des pièces d’un dollar et d’un euro dans un réceptacle soudé dans un des blocs de fond de la coque du navire, actuellement en cours de montage dans la cale de construction du chantier naval. Ce rituel, qui remonte à l’antiquité grecque, vise à porter chance au navire, à son équipage et à ses passagers et marque symboliquement le début d’assemblage de la coque du navire.

Celebrity Beyond rejoint les deux  premiers navires de la série Edge : Celebrity Edge, qui figure dans la liste des  World’s Greatest Places dressée en 2019 par Time Magazine, pour son design inédit et ses nombreuses innovations, et Celebrity Apex, livré en mars dernier, et qui effectuera ses premières croisières passagers en 2021. Le Celebrity Beyond sera une version agrandie des Celebrity Edge et Celebrity Apex. Sa livraison est prévue au printemps 2022.

Richard Fain, Président de Royal Caribbean Group, société mère de Celebrity Cruises : « Au cours d’une année qui n’a cessé de tester la robustesse de notre industrie, il est encourageant d’aller de l’avant avec la construction de Celebrity Beyond. C’est le signal, alors que nous nous préparons à reprendre nos opérations, que nous le faisons avec confiance et optimisme pour l’avenir. »

Lisa Lutoff-Perlo, Présidente de Celebrity Cruises : « Nous sommes fiers et enthousiastes car le Celebrity Beyond vient compléter une série de navires particulièrement innovants qui changent la donne pour notre marque ainsi que pour l’industrie de la croisière. Nous avons préparé quelques surprises à bord de Celebrity Beyond et nous avons hâte de les faire découvrir au public. Je remercie tous nos collaborateurs ainsi que nos incroyables partenaires des Chantiers de l’Atlantique pour tous les efforts qu’ils accomplissent pour donner vie au Celebrity Beyond ».

Laurent Castaing, Directeur général des Chantiers de l’Atlantique : « Cet événement est un nouveau jalon dans la success story que nous vivons depuis des décennies avec Royal Caribbean Group et Celebrity Cruises. Ensemble, une fois de plus, nous viserons l’excellence, pour ajouter un troisième joyau à la prestigieuse série Celebrity Edge ».

Caractéristiques du Celebrity Beyond

  • Construit aux Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire
  • Livraison prévue au printemps 2022
  • 3 937 passagers
  • 1 635 cabines
  • 1 416 membres d’équipage
  • Longueur : 326 m
  • Largeur : 39 m
  • Tirant d’eau : 8,2 m
  • 140 000 GRT
  • Vitesse moyenne : 22,6 nœuds
  • 16 ponts dont 14 réservés aux passagers
  • 29 restaurants dont 7 de spécialités
  • 11 bars et salons
  • Salle de spectacle
  • Discothèque
  • Casino
  • 2 Piscines
  • 4 Bains à remous
  • Spa avec barbier et salon de beauté
  • Salle de sport
  • Boutiques
  • Bibliothèque
  • Espace Internet
  • Voltage (en cabine) : 110/220 volts

Lire l’article sur le Celebrity Edge

Plan des ponts Celebrity Edge Deckplans

Téléchargez ici le plan des ponts du Celebrity Edge

Publié par Corinne Ancion – photo ©Chantiers de l’Atlantique

Celestyal Cruises : Interview de Tania Carpentier sur les itinéraires à venir et le protocole sanitaire

Celestyal Olympia - SantorinSpécialiste des croisières en Grèce, Celestyal Cruises propose de nombreuses croisières pour découvrir en immersion les plus belles îles grecques et s’ouvre également vers des itinéraires vers Israël, l’Egypte et la Turquie. Avec une formule « tout inclus » (boissons, taxes, quelques excursions…), la compagnie à tous les atouts pour séduire : l’hospitalité légendaire grecque, l’immersion au sein de la culture locale pour profiter d’expériences authentiques en mer comme à terre ou encore des escales tardives là où il est merveilleux de voir un coucher de soleil…

Celestyal Experience - Celestyal Cruises - Photo © Celestyal Cruises

Pour en savoir plus sur la reprise des croisières Celestyal Cruises prévue en mars 2021, Escale Croisière a interviewé Tania Carpentier, Country Manager Celestyal Cruises, France & Benelux. Tania nous en dit plus sur les mesures sanitaires qui seront mises en place pour assurer la sécurité des passagers. Elle nous présente également les itinéraires phares ainsi que le Celestyal Experience, un nouveau paquebot qui vient rejoindre la flotte de la compagnie.

Interview vidéo de Tania Carpentier, Country Manager Celestyal Cruises, France & Benelux

Focus sur les itinéraires phares de Celestyal Cruises

Itinéraire Celestyal - 3 continentsLa première croisière Celestyal de la saison 2021 est prévue pour le 6 mars prochain. La compagnie accueillera ses passagers à bord de son nouveau navire amiral, le Celestyal Experience sur l’itinéraire de sept nuits « Trois Continents » avec des escales en Grèce (Athènes et Rhodes), en Turquie (Kusadasi), en Israël (Ashdod), en Égypte (Port-Saïd) ainsi qu’à Chypre (Limassol).

Celestyal Experience au Pirée avant de recevoir sa livrée aux nouvelles couleurs de Celestyal

Le 3 avril 2021, le Celestyal Experience embarquera pour l’itinéraire « Égée Idyllique » de sept nuits avec au programme, Athènes, Rhodes, la Crète (Agios Nikolaos), Santorin, Milos, Mykonos et Kusadasi (Éphèse).

Itinéraire Celestyal - Saint PaulAfin de répondre à la forte demande sur l’itinéraire « Les étapes de Paul » de sept nuits plongeant les voyageurs sur les traces de l’apôtre Saint-Paul, Celestyal Cruises proposera des départs les 16 octobre et 13 novembre 2021. De plus, la compagnie adapte son circuit de sept nuits « Égée éclectique » dans le but de maximiser le temps passé à terre et propose ainsi l’embarquement et le débarquement à Thessalonique, deuxième plus grande ville de Grèce dotée d’une magnifique richesse patrimoniale, culturelle et culinaire ainsi qu’une vie nocturne authentique et chaleureuse. Les départs de ce circuit de sept nuits se feront les 23 octobre et 6 novembre 2021.

Itinéraire Celestyal - Ecléctique mer EgéePlus tard dans la saison, le Celestyal Experience empruntera l’itinéraire « Éclectique Mer Égée » ; un voyage de sept nuits présentant la ville historique de Thessalonique, porte d’entrée au pays d’Alexandre le Grand, comme nouveau port d’embarquement. Outre les points forts d’une nuit à Istanbul et les époustouflants « monastères suspendus » des Météores, cet itinéraire exclusif comprend également une visite du site de l’ancienne Troie.

Partir sereinement avec Celestyal Cruises

Le protocole de sécurité sanitaire de Celestyal Cruises

Celestyal Cruises est en consultation permanente avec les autorités locales, nationales et les gouvernements internationaux et organismes de santé, épidémiologistes, ainsi que l’Association Internationale des Compagnies de Croisières CLIA afin d’implémenter de nouvelles mesures pour assurer les passagers de voyager sereinement et en confiance. Consultez le protocole de sécurité sanitaire de Celestyal Cruises ici. Des mises à jour de ces mesures de santé et de sécurité seront publiées sur le site de la compagnie.

Une assurance voyage entièrement gratuite

Pour plus de sérénité, Celestyal Cruises annonce l’intégration d’une assurance voyage entièrement gratuite pour toute nouvelle réservation effectuée avant le 30 novembre 2020 sur les offres croisières tout-inclus de 7 nuits, à partir de 599€ pour des croisières entre mars et juin 2021

L’assurance incluse est proposée en partenariat avec Allianz Global Assistance et comprend la couverture des frais médicaux et d’hospitalisation (y compris ceux associés à la Covid-19), les frais de transport vers l’hôpital le plus proche et les frais de déplacements jusqu’au prochain port d’escale si nécessaire. L’assurance inclut également la prise en charge des frais de rapatriement pendant le voyage ainsi que le remboursement de tout segment « non-effectué » d’une croisière. Moyennant des frais supplémentaires, les voyageurs peuvent choisir d’enrichir ou compléter leur assurance en y ajoutant l’option remboursement des frais liés à une annulation de voyage.

Des tarifs attractifs pour (re)partir en confiance

Jusqu’au 30 octobre 2020 les croisières Trois Continents et Égée Idyllique mentionnées ci-dessus sont disponibles au prix de 599€ par personne pour une cabine intérieure et 1 599€ par personne pour les nouvelles suites Junior Sana.

Leslie Peden - Photo © Celestyal Cruises

« Nous sommes extrêmement optimistes quant à l’avenir de la croisière et sommes ravis de présenter le Celestal Experience, dernière nouveauté de notre flotte. Nous sommes conscients que les préoccupations autour de la pandémie demeurent et nous souhaitons rassurer nos clients lors de leurs réservations pour tous leurs voyages sur le premier semestre de l’année prochaine. Ainsi, nous sommes fiers d’être l’un des premiers croisiéristes à offrir une assurance de voyage gratuite incluant la couverture COVID, tout en proposant à nos clients des prix d’appels très attractifs pour les aider à retrouver toute la confiance nécessaire à la réservation de leurs vacances de rêve, qu’ils ont probablement dû suspendre l’année dernière à la suite de la pandémie. » a déclaré Leslie Peden, Chief Commercial Officer chez Celestyal Cruises.

L’experience croisière à bord des paquebots Celestyal

L’expérience proposée par Celestyal Cruises est véritablement unique dans le domaine de la croisière. Les sites d’exception visités, l’hospitalité et l’immersion dans la culture locale tant par la restauration que par les animations sont des atouts indéniables. Voici quelques récits qui vous permettront de vivre ou revivre l’expérience Celestyal Cruises :

Journal de bord : la Grèce en 8 jours sur le Celestyal Crystal

Journal de bord : la Grèce en 5 jours sur le Celestyal Olympia

Réalisé par Corinne Ancion

La cession des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire à Fincantieri au point mort

Wonder of the Seas - Chantiers de l'Atlantique Saint-Nazaire

Site incontournable du paysage industriel français, les chantiers de Saint-Nazaire sont l’un des fleurons mondiaux de la construction navale civile. L’ancien STX France, qui a retrouvé depuis 2018 son nom historique des Chantiers de l’Atlantique, détient aujourd’hui un savoir-faire presque unique au monde dans le secteur des grands navires de croisière.

Leader mondial de la construction de grands paquebots, maillon incontournable de l’industrie nationale de Défense, moteur de toute une région tournée vers l’économie bleue, les Chantiers de l’Atlantique font partie du patrimoine industriel de la France. Pourtant, le Gouvernement – qui est aujourd’hui son actionnaire majoritaire – entend céder cet atout stratégique à son principal concurrent italien, le groupe Fincantieri, aux termes d’un accord signé il y a plus de trois ans et arrivant à échéance au 31 décembre. Actée par les pouvoirs publics, la réalisation de la cession est désormais suspendue à l’autorisation de la Commission européenne, qui l’examine au titre du droit de la concurrence. Si cette vente se concrétise, les Chantiers changeront de propriétaire pour la cinquième fois en moins de quinze ans.

Cliquez ici pour agrandir l’infographie

Une position stratégique dans le secteur de la construction de paquebots de croisières

Tournés dès leurs débuts vers la construction de grands paquebots, les Chantiers de l’Atlantique ont bâti un solide avantage comparatif dans un secteur très compétitif. Ils font aujourd’hui partie des trois seuls constructeurs au monde dépositaire du savoir-faire de « grand assembleur » de navires de croisière, détenant près de 24 % du marché. L’entreprise produit principalement pour l’export, performance particulièrement remarquable dans le contexte d’une balance commerciale française durablement déficitaire.

Celebrity Apex - Saint Nazaire - Chantier de l'Atlantique

Alors que le centre de gravité de la construction navale mondiale s’est déplacé vers l’Asie, le secteur des grands paquebots est le dernier bastion de l’industrie européenne : ni la Chine, ni la Corée du Sud n’ont pour l’instant pénétré ce segment, qui reste la spécialité de Saint-Nazaire, de l’italien Fincantieri et de l’allemand Meyer Werft.

À l’heure où la construction navale fait face au double défi d’une activité économique cyclique et d’évolutions sociétales remettant en cause les modèles traditionnels, les Chantiers de l’Atlantique disposent d’arguments solides et innovants pour tirer leur épingle du jeu de la compétition mondiale. En particulier, ils sont bien positionnés sur le marché des propulsions propres et des « navires du futur », ayant par exemple reçu commande pour les premiers paquebots fonctionnant au gaz naturel liquéfié.

Silenseas -Chantiers de l'Atlantique Saint-Nazaire

Les Chantiers de l’Atlantique jouissent d’infrastructures uniques dans l’estuaire de la Loire, qui ont été complétées par des investissements importants au cours des dernières années. En 2016, en 2018, puis en 2019, c’est à Saint-Nazaire qu’ont été successivement construits les plus grands paquebots du monde.

 

 Chantiers de l'Atlantique Saint-Nazaire

Les Chantiers ont acquis plusieurs siècles d’expérience dans la coordination et l’orchestration de plus de 400 000 tâches différentes, faisant intervenir une diversité de compétences et de composantes pour chaque navire. Cette diversité d’activités génère plus de 9 000 emplois directs et indirects dans toute la région, irriguant plus de 500 fournisseurs et sous-traitants. Plus de 55 % de la valeur des paquebots des Chantiers est produite en France, témoignant du fort ancrage local et national de l’entreprise. À ce titre, la préservation de ses emplois et des savoir-faire relève de la souveraineté économique du pays.

Chantiers de l’Atlantique : la commission des affaires économiques du Sénat appelle le Gouvernement à penser un nouveau projet

Sophie Primas - présidente de la commission des affaires économiques - Photo DR« L’accord signé il y a près de trois ans n’est toujours pas mis en œuvre : le rachat des Chantiers de l’Atlantique par Fincantieri, qui peine à convaincre, est aujourd’hui enlisé. Il est temps que le Gouvernement en prenne acte, et s’attelle dès maintenant à construire un projet d’avenir : nous avons mis en lumière des alternatives intéressantes« , a affirmé la présidente de la commission des affaires économiques, Sophie Primas, lors de la présentation de son rapport ce mercredi 28 octobre 2020.

Fruit de travaux lancés au début de l’année, le rapport adopté par la commission revient sur l’opération de rachat de l’entreprise de construction navale de Saint-Nazaire par le groupe italien Fincantieri. Décidée en 2017 dans le cadre de la faillite de la maison-mère sud-coréenne des Chantiers, la vente de la majorité du capital à Fincantieri, qui devait intervenir en 2020 après autorisation de la Commission européenne, se trouve désormais au point mort. Après avoir été prolongé déjà trois fois, l’accord de cession sera caduc au 31 décembre 2020.

« Nos auditions et déplacements, au plus près des salariés des Chantiers, des entreprises locales, mais aussi nos rencontres avec des experts du secteur et des représentants des compagnies de croisière, nous ont convaincus que la cession envisagée présente des risques avérés pour les savoir-faire, la souveraineté et l’emploi français. » En particulier, le rapport soulève les risques de transfert de savoir-faire vers la Chine, Fincantieri étant engagé dans un partenariat approfondi avec le géant public chinois de la construction navale. Seuls les chantiers européens sont pour l’instant capables de construire les grands paquebots emblématiques de Saint-Nazaire.

La présidente Primas a également exposé les inquiétudes relatives à la pérennité du tissu économique local, le constructeur italien comptant déjà de nombreux sites de production dans le monde et s’appuyant sur son propre réseau de fournisseurs. « Bien que l’État se soit efforcé de renégocier les conditions de la vente pour instaurer certains garde-fous, force est de constater que les garanties apparaissent insuffisantes. L’expérience des dossiers Alstom-GE ou Technip-FMC nous a montré que le Gouvernement n’est souvent pas en mesure de faire respecter les engagements pris par l’acquéreur. Rien n’assure que la volonté politique sera là.« 

Les sénateurs rappellent en outre que les activités des Chantiers de l’Atlantique sont un maillon de la souveraineté militaire, s’agissant d’une compétence nécessaire à la production de grands navires militaires comme le porte-avions de nouvelle génération. « Après Aéroports de Paris, après Alstom, la France va-t-elle brader cet actif unique, pour un montant non défini, que nous estimons inférieur à 60 millions d’euros ? », s’est interrogée la présidente Sophie Primas.

Alors que la cession est actuellement bloquée en l’attente de la décision européenne, la commission des affaires économiques appelle le Gouvernement à prendre acte de ces carences pour « éviter l’erreur stratégique » et à réfléchir dès aujourd’hui à un nouveau projet de reprise pour les Chantiers de l’Atlantique, afin de « construire l’avenir ».

La commission identifie trois lignes fortes pour construire un projet alternatif équilibré

  1. Maintenir une présence de l’État au capital, qui reflète les enjeux de souveraineté et joue un rôle stabilisateur pour le capital et les garanties financières
  2. Accueillir des partenaires privés porteurs d’un véritable projet industriel pour les Chantiers, qui offrent des complémentarités et un potentiel de développement. Leur engagement au capital devra être de long-terme, et intégrer les aléas conjoncturels liés au caractère cyclique de la construction navale.
  3. Encourager un capitalisme territorial cohérent avec l’ancrage local des Chantiers, en associant pleinement les collectivités et les entreprises locales au projet, en leur permettant notamment de s’engager davantage au capital de l’entreprise.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

Livre : Île-de-France, Normandie, France – Trois paquebots mythiques

Trois paquebots de légende à l’honneur

Livre : Île-de-France, Normandie, France - Trois paquebots mythiquesÎle-de-France, Normandie, France – Trois paquebots mythiques

  • Prix : 20€
  • 152 pages
  • Format : 15,5 x 22 cm
  • Editeur : La Geste
  • Auteurs : Eric Lescaudron et Bruno Rossetti
  • Sortie août 2020

Trois lancements ont marqué la construction navale à Saint-Nazaire : en 1926, l’Île-de-France, en 1932, le Normandie et en 1960, le France. À cette époque, leur mise à l’eau constituait un événement exceptionnel. Cette phase cruciale, minutée, donnait lieu à des fêtes grandioses qui marquent la mémoire collective.

La réalisation de ces paquebots était l’occasion de mettre en valeur le savoir-faire, le génie et la créativité des ingénieurs français. Ces paquebots de prestige ont fait connaître leurs créations au-delà de l’Atlantique. Ce savoir-faire est toujours le point fort des Chantiers de l’Atlantique. L’époque des grands paquebots transatlantiques est révolue, mais il nous reste des témoignages. Vous découvrirez, dans ce livre, combien les liens avec l’Italie sont importants. Comme dans un polar, une saga italienne forme un véritable fil rouge qui illustre le lien toujours vivant entre la France et L’Italie.

Les auteurs

Eric Lescaudron a achevé sa carrière professionnelle en 2008 comme ingénieur export chez Man Diesel à Saint-Nazaire après avoir débuté comme apprenti traceur de coques aux Chantiers de l’Atlantique. Il vit à Pornichet.

Bruno Rossetti est un descendant de la communauté italienne qui émigra à Saint-Nazaire en 1924. Son grand-père a travaillé aux Chantiers de Penhoët sur Île-de-France et Normandie, quant à son père, il poursuivit la tradition familiale sur le paquebot France. Sa carrière l’a amené à être responsable commercial auprès des marchés des professionnels du groupe Ouest France-Infomer. Son univers c’est donc l’information, c’est cette passion qui l’a poussé à raconter avec enthousiasme cette épopée de la construction navale, confondue avec sa propre histoire.

A lire également :

Livre - Les chantiers navals de Saint-NazaireLes chantiers navals de Saint-Nazaire – Le goût des défis

  • Prix : 20€
  • 152 pages
  • Format : 15,5 x 22 cm
  • Editeur : La Geste
  • Auteurs : Eric Lescaudron et Florence Le Roux
  • Sortie 2019

Depuis plus de 150 ans, les Chantiers ont acquis une  position de leader sur le marché international de la construction navale, mais leur histoire est émaillée de nombreuses difficultés que les directions successives ont eu à cœur de résoudre. Après de multiples changements d’actionnaires, le site a retrouvé, en juillet 2018, son appellation : Chantiers de l’Atlantique, appellation qui a provoqué la joie des Nazairiens qui ont toujours gardé dans leur cœur un fort attachement à leurs Chantiers. Ces derniers bénéficient d’une belle vitalité et d’un remarquable savoir-faire, les carnets de commande sont pleins comme ils ne l’ont jamais été, avec du travail assuré pour dix années, du jamais vu dans la construction navale. Mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, alors qu’une nouvelle confirmation de commande de paquebot géant vient d’être annoncée et que la charge sature les moyens de production jusqu’en 2029, la question reste posée: quel avenir pour les Chantiers de l’Atlantique ? Le temps des paquebots de croisière ne sera pas éternel comme on l’a vu avec les pétroliers et les méthaniers, la concurrence est acharnée et la course à l’excellence va se poursuivre. L’innovation et la diversification resteront les moteurs du développement et la clé du succès ; engagés et solidaires, les trois mille collaborateurs des Chantiers savent mieux que personne que le temps des défis n’a pas de fin.

Ce que j’en pense…

Logo Escale CroisièreCes deux ouvrages mettent à l’honneur le savoir-faire des chantiers navals français mais aussi et surtout les hommes sans qui les paquebots mythiques construits à Saint-Nazaire ne seraient pas aussi légendaires. Les nombreuses illustrations dans chacun de ces livres apportent un complément documentaire très intéressant. Voici une belle idée de cadeau pour enrichir la bibliothèque de tout passionné de paquebots et de croisières.

Reprise des croisières Costa : Interview de Georges Azouze, Président Costa France

La reprise des croisières Costa est effective et progressive. Pour toute sa programmation, la compagnie travaille avec les autorités nationales et locales des pays concernés afin d’offrir aux passagers une expérience de vacances agréable et sûre, grâce à la mise en œuvre du protocole de sécurité Costa et ce, dans toutes les destinations.

Comment se passe la reprise des croisières Costa ?

Comment se passe le protocole sanitaire mis en place pour faire face à la pandémie de COVID-19 ? Des départs de Marseille sont-ils prévus ? Qu’en est-il de l’arrivée du Costa Firenze pour des croisières en Europe ? Pour le savoir Escale Croisière a interviewé Georges Azouze, Président Costa France.

Interview vidéo de Georges Azouze, Président Costa France

Interview réalisée le 2 octobre 2020

Activez la traduction dans votre langue avec le bouton paramètres, sous-titre, traduire automatiquement et choix de la langue.

Une reprise progressive des croisières Costa avec des itinéraires en Europe

Les nouveaux itinéraires Costa pour l’hiver 2020/21

À partir du 10 octobre, le Costa Deliziosa partira de Trieste pour des croisières d’une semaine vers les îles grecques.

Après le redémarrage des paquebots Costa Deliziosa et du Costa Diadema, le Costa Smeralda reprend également ses croisières à partir du samedi 10 octobre. Compte tenu des restrictions toujours en vigueur en France et en Espagne pour les opérations de croisières, Costa réajuste son itinéraire. Le navire amiral de la compagnie et premier paquebot Costa propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL) débutera ses croisières de Savone pour un itinéraire à la découverte d’escales exclusivement italiennes : La Spezia, Cagliari, Naples, Messine et Civitavecchia/Rome. Cinq départs sont prévus du 10 octobre au 7 novembre 2020. À partir du 14 novembre 2020, le Costa Smeralda devrait reprendre son itinéraire d’une semaine en Italie, en France et en Espagne.

À partir de novembre, le Costa Diadema proposera deux séjours : un itinéraire de 12 jours aux îles Canaries et un itinéraire de 14 jours à la découverte de l’Égypte et de la Grèce. La croisière Tour du Monde est également confirmée à bord du Costa Deliziosa, qui lèvera l’ancre le 3 janvier 2021 pour sa 13e édition.

Costa Diadema

Hormis ces itinéraires, toutes les autres croisières prévues d’octobre 2020 à mars 2021 sont annulées. Costa informe les clients et les agents de voyage concernés. Ils se verront garantir une reprotection conformément à la législation applicable. Les croisières du Costa Favolosa dans les Caraïbes sont également exclues des annulations ; la compagnie donnera des informations sur ces croisières dès que possible.

Les nouveaux itinéraires Costa d’avril à novembre 2021

Costa élargira son offre de croisières en Méditerranée, avec une grande variété d’options et de ports de départ. L’été 2021 verra le retour de la croisière en Europe du Nord, l’une des destinations les plus prisées des clients de la compagnie.

De mars à l’automne 2021, trois navires seront régulièrement déployés en Méditerranée occidentale : le Costa Smeralda, le Costa Firenze, nouveau navire en construction au chantier Fincantieri de Marghera (Venise), et le Costa Pacifica, qui proposera des croisières de 7 jours avec escales en Italie, en France et en Espagne.

Trois navires supplémentaires proposeront des croisières en Méditerranée orientale, tous sur des itinéraires d’une semaine. Le Costa Deliziosa se dirigera vers les îles grecques, le Costa Luminosa visitera la Grèce et la Croatie, tandis que le Costa Magica se rendra en Grèce et à Malte.

Costa Magica

L’été prochain, Costa fera naviguer quatre paquebots en Europe du Nord : le Costa Fortuna et le Costa Diadema navigueront pour des croisières d’une semaine, respectivement vers les capitales de la Baltique et les fjords norvégiens. Le Costa Favolosa proposera des itinéraires de 14 jours en Islande, 9 jours dans les fjords norvégiens et une quinzaine de jours en Irlande, en Écosse et en Angleterre. Parallèlement, Costa Fascinosa proposera une croisière de 12 jours jusqu’au Cap Nord et un itinéraire de 9 jours en mer Baltique.

Au printemps et à l’automne 2021, le Costa Fortuna, le Costa Diadema, le Costa Favolosa et le Costa Fascinosa seront positionnés en Méditerranée. Le Costa Diadema se rendra en Israël et en Turquie dans le cadre de deux croisières distinctes de deux semaines chacune, en alternance. Le Costa Fortuna proposera des mini-croisières en Méditerranée occidentale tandis que le Costa Favolosa sera déployé sur des mini-croisières au printemps et des croisières de 10 jours au Maroc à l’automne. Enfin, le Costa Fascinosa partira pour 10 jours de vacances à destination de Lisbonne.

Les autres croisières précédemment prévues entre mars et novembre 2021 et non incluses dans le nouveau programme seront annulées. Costa prend les dispositions nécessaires pour informer les agents de voyage et les clients concernés, qui se verront garantir la possibilité de faire une nouvelle réservation conformément aux exigences applicables de la loi sur la protection des consommateurs.

Des offres pour réserver avec plus de sérénité

Un tarif spéciale pour les cabines avec balcon

Pour la reprise de ses croisières, Costa propose à ses clients français de réserver une cabine balcon à prix spécial avec annulation gratuite. L’offre est valable jusqu’à fin novembre 2020, en tarif Total Comfort, et concerne toutes les croisières d’octobre 2020 à fin novembre 2021, avec la formule boissons Brindiamo incluse toute la journée.

Un package d’excursions à prix tout doux pour visiter les escales en sécurité

Pour protéger la santé de tous, les sorties en escales ne seront possibles qu’en achetant des excursions sécurisées Costa. Afin de préserver la bulle sanitaire de chaque croisière, Costa propose un package d’excursions Passepartour au tarif attractif de 99€ pour 5 excursions d’une demi-journée.

Un politique d’annulation assouplie

Pour plus de sérénité et afin d’encourager les croisiéristes à anticiper leurs prochaines vacances en toute sérénité, Costa Croisières propose une politique d’annulation jusqu’à 15 jours avant le départ.

Le protocole de sécurité sanitaire Costa

Protocole Sanitaire Costa – 10 choses à savoir

Protocole Sanitaire Costa - 10 choses à savoirProtocole Sanitaire Costa – 10 choses à savoir

Logo_Safety_protocol-Costa protocole sanitaireLe nouveau protocole de santé et d’hygiène a été spécialement conçu pour garantir la meilleure expérience de vacances avec un maximum de sécurité. Soutenu par un panel d’experts scientifiques indépendants en santé publique coordonné par V.I.H.T.A.L.I. (Value in Health Technology and Academy for Leadership and Innovation), un spin-off de l’Université Catholique de Rome, Costa Croisières a travaillé en accord avec plusieurs directives sanitaires mondiales et nationales pour développer le « Protocole de sécurité Costa ». Il comprend un ensemble très complet de mesures et de procédures, notamment la sécurité des membres d’équipage lors de leur retour au travail à bord, le processus de réservation, les opérations d’embarquement et de débarquement dans le port, la vie et les soins médicaux à bord et les excursions à terre.

Une partie de l’initiative est également l’application à la certification de biosécurité de RINA, un programme qui examine tous les aspects de la vie à bord – des services hôteliers à la restauration, en passant par les espaces de remise en forme et de détente – et confirme la bonne gestion des questions de santé, suite à une série d’audits menés à la fois sur les navires et à terre.

Mesures concernant l’équipage

Costa met en œuvre des mesures visant à soumettre chaque membre d’équipage à un contrôle préalable dans son propre pays d’origine, y compris deux tests par écouvillonnage différents pour l’évaluation des cas suspects de COVID-19. À leur arrivée en Italie, ils sont testés une troisième fois ; ceux qui sont confirmés négatifs sont autorisés à bord tout en respectant une période de « quarantaine » de 14 jours. Leur état de santé est surveillé par des contrôles de température quotidiens et par des tests par écouvillonnage effectués chaque mois sur tous les membres de l’équipage.

Mesures concernant les passagers

Pour les passagers en provenance d’une zone à risque ou si, dans les 14 jours précédant le départ, vous avez été en contact étroit avec des personnes provenant d’une des zones à risque (identifiées selon les données officielles disponibles sur la propagation de COVID-19), il vous sera demandé d’effectuer un  test par écouvillon (RT-PCR) dans les 72 heures précédant le départ et de présenter le document de résultat original au terminal.

L’enregistrement en ligne et l’auto-certification peuvent être effectuées au domicile. La technologie digitale joue également un rôle important avec, par exemple, la possibilité de réserver des services en utilisant l’application MyCosta.

Costa protocole sanitaire - prise de températureDes contrôles de santé avec vérification de la température des passagers sont effectués à chaque accès et sortie du navire dans tous les ports d’escale inclus dans l’itinéraire, et une fois à bord, des dispositifs électroniques en libre-service permettent aux passagers d’effectuer ce contrôle à tout moment de la journée.

Costa protocole sanitaire - distanciationLa distanciation physique sera respectée à l’arrivée dans chaque terminal de croisière, ainsi que lors des visites à terre, qui ont été repensées avec des petits groupes de personnes et des départs échelonnés, avec une désinfection des bus avant et après chaque utilisation.

Costa protocole sanitaire - port du masque obligatoireLa vie à bord a également été repensée avec de nouvelles procédures avec tout d’abord une réduction du nombre de passagers, afin de garantir une distanciation appropriée et afin d’éviter les rassemblements publics. L’utilisation de masques est obligatoire à l’intérieur, tandis qu’à l’extérieur, elle sera obligatoire dans toutes les situations où la distanciation n’est pas possible, conformément aux réglementations en vigueur à terre.

Costa protocole sanitaire - désinfectionLes ponts intérieurs et extérieurs de chaque navire sont soumis à un nettoyage et à une désinfection plus fréquente à l’aide de produits spéciaux, et des distributeurs de désinfectant supplémentaires sont placés lors de l’enregistrement et à bord.  Les systèmes de ventilation à bord ont été équipés de nouveaux filtres qui assurent une grande efficacité de filtrage de l’air frais provenant de l’extérieur, en minimisant la recirculation de l’air intérieur.

Costa protocole - restaurationLes programmes de divertissement et la restauration ont également été réorganisés conformément aux nouvelles normes de sécurité. L’offre de divertissements a été modifiée pour permettre un plus grand nombre de spectacles pendant la journée pour des groupes de personnes plus petits. En ce qui concerne la restauration, la restauration en libre-service n’est pas proposée et tous les repas sont servis par le personnel de la Costa.

Costa protocole sanitaire - soins médicauxLes soins médicaux à bord pour tous les passagers et l’équipage seront disponibles 24h/24. Les navires sont équipés de kits de test PCR et d’appareils de diagnostic autorisés par l’Union européenne pour l’évaluation immédiate des cas suspects de COVID-19, et l’équipe médicale à bord a été formée aux procédures de test et aux méthodes de traitement pertinentes.  En collaboration avec les autorités responsables, des processus étendus ont été mis au point pour faciliter les soins médicaux. En cas de diagnostique confirmé de confirmé de COVID-19, le débarquement en toute sécurité et le retour le plus rapidement possible des patients au domicile est prévu. Les services médicaux liés aux symptômes de la grippe ou aux difficultés respiratoires sont gratuits pour tous les passagers et une couverture d’assurance spécifique est prévue.

Retrouvez tous les détails du protocole de sécurité sanitaire Costa Croisières en cliquant ici.

ARTICLE ET INTERVIEW RÉALISÉS PAR CORINNE ANCION

Enchanted Princess

Enchanted Princess

Photo © Fincantieri

 
C’est une cérémonie virtuelle qui s’est tenue ce soir en Italie pour la livraison du paquebot Enchanted Princess à la compagnie Princess Cruises. Il s’agit du 100e paquebot construit par les chantiers Fincantieri au cours des 30 dernières années. Enchanted Princess est la 18e unité construite par Fincantieri pour Princess Cruises au chantier naval de Monfalcone, c’est aussi 5e navire de la « Royal class« , une évolution des sisterships : Royal Princess, Regal Princess, Majestic Princess, Sky Princess et il sera suivi par le Discovery Princess. 
 
Giuseppe BonoGiuseppe Bono, PDG de Fincantieri : « Enchanted Princess est un navire spécial : c’est en effet le premier paquebot que nous avons livré après le début de l’épidémie de COVID-19. Cela démontre notre capacité à affronter les moments les plus difficiles avec passion et engagement, ainsi que la résilience historique de notre industrie. Par conséquent, je souhaite bon vent et une bonne mer à ce joyau nouvellement construit, à nos amis de Princess Cruises avec lesquels nous avons travaillé avec succès, et à tous les travailleurs de l’industrie de la croisière, convaincus que la reprise a déjà commencé ».
 
Enchanted Princess

Photo © Fincantieri

L’arrivée du paquebot Enchanted Princess est attendue pour décembre 2020 pour une saison de croisières dans les Caraïbes depuis les Etats-Unis.

Princess Cruises améliore actuellement les protocoles de santé et de sécurité avec la contribution des leaders mondiaux de la santé pour faire face à l’épidémie de COVID-19 et évalue son impact sur les itinéraires futurs. Certains itinéraires peuvent donc être affectés et modifiés. Cliquez ici pour en savoir plus sur les protocoles de santé et sécurité Princess Cruises. 

Quelques caractéristiques

  • 145 000 tonneaux
  • 3 660 passagers
  • 1 346 membres d’équipage
  • 1 830 cabines

La technologie MedallionClass embarquée

Bracelet Ocean Medallion Princess Cruises

Photo ©Princess Cruises

Sur les paquebots MedallionClass, le dispositif qui se présente sous forme de médaillon porté par les passagers, transforme les vacances en facilitant l’expérience de croisière. Grâce à différents capteurs à bord, le médaillon localise et identifie les passagers porteur du médaillon connecté. Il connaît leurs préférences et leurs habitudes et permet à l’équipage de mieux personnaliser les services proposés. Avec une interactivité sans contact, il facilite la vie en ouvrant automatiquement la porte de la cabine à son approche, il remplace la carte d’embarquement et fluidifie l’entrée/la sortie des passagers en escale. A l’approche des bornes interactives, il présente automatiquement les photos des passagers pour un éventuel achat, propose des jeux ou des services personnalisés.

Bien entendu, le médaillon sert de moyen de paiement. Comme les passagers sont géolocalisés, la compagnie peut identifier plus facilement les zones du navire ou l’équipage doit être renforcé pour faciliter le service (restaurants, buffets, bars…). L’équipage est également équipé de matériel de haute technologie sur lequel le nom du passager en approche apparaît – idéal pour personnaliser l’accueil. Les parents peuvent savoir à tout moment où se trouvent leurs enfants. Le médaillon est livré à domicile avant le départ. Il est disponible en différent format : bracelet bijou, bracelet de montre, pendentif, porte-clés… 

Princess Cruises, Fincantieri, un partenariat de longue date

C’est le Crown Princess qui est le premier paquebot construit par les chantiers Fincantieri pour Princess Cruises en 1990. Le partenariat entre le chantier naval Monfalcone et la compagnie se poursuivra avec la construction de deux paquebots de nouvelle génération. Ce seront les plus grands construits en Italie (175 000 tonneaux). Leur livraison est prévue respectivement pour fin 2023 et au printemps 2025. Ces navires pourront accueillir environ 5 300 passagers et seront les premiers de la flotte Princess Cruises à être alimenté en bicarburant – principalement en gaz naturel liquéfié (GNL).
 
Les chantiers Fincantieri ont construit 100 navires de croisière depuis 1990 (dont 70 pour Carnival Corporation), et 44 autres sont actuellement en cours de conception ou de construction dans les chantiers du Groupe.
 
ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION