BD : Le Ministre et la Joconde – Une histoire à bord du paquebot France

BD paquebot France - Le ministre et la Joconde
  • Prix : 20€
  • 88 pages
  • Edition Casterman
  • Scénario : Franck Bourgeron, Hervé Bourhis
  • Dessin : Hervé Tanquerelle
  • Mise en couleur : Isabelle Merlet
  • Genre : Humour
  • Thèmes : art, aventure, mer, paquebot France, enquête
  • Sortie : septembre 2022

Embarquez à bord du paquebot France pour une transatlantique mouvementée avec la Joconde

BD paquebot France - Le ministre et la Joconde

En 1962, le ministre d’Etat chargé à la Culture André Malraux convainc le président De Gaulle d’exposer La Joconde à New York en signe d’amitié. Le projet est risqué car il faut escorter le trésor du Louvre pendant la traversée à bord du France, le nouveau fleuron des chantiers navals français. Une équipe de sécurité accompagne le Ministre, mais celui-ci, en pleine crise paranoïaque due à sa consommation excessive de stupéfiants, rend l’affaire délicate…

Telle est l’intrigue de cette bande dessinée dont tout le scénario se déroule à bord du paquebot France. Un voyage qui permet de se projeter dans l’histoire. Depuis Le Havre où a embarqué la Joconde à bord du paquebot France et où l’on retrouve des décors emblématiques : le fumoir, lieu de toutes les causeries, la passerelle de commandement, les cabines dont l’appartement Artois de première classe M79 où logeait la Joconde, la salle de restaurant, lieu des dîners de galas mémorables qui ont fait les grandes heures du paquebot et bien plus encore. C’est une transatlantique mouvementée que proposent les auteurs pour cette bande dessinée qui projette le lecteur dans une enquête délirante jusqu’à New York.

Bonne lecture !

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION

Disney Treasure – Le 6e paquebot de Disney Cruise Line

Le 6e paquebot de Disney Cruise Line s’appellera Disney Treasure. Le navire sera différent de tout ce que Disney Cruise Line a fait auparavant et aura pour thème l’aventure . Inspiré par l’amour de l’exploration de Walt Disney, ce nouveau concept de design offrira des expériences épiques qui plongeront les passagers dans certaines des histoires les plus légendaires de Disney. La célèbre statue du Grand Hall de l’Atrium que l’on trouve sur chaque paquebot Disney sera cette fois le tapis volant d’Aladin et Jasmine.

La livraison du Disney Treasure est prévue pour 2024. Après le Disney Wish, qui a été mis en service en juillet 2022, c’est le 2e d’une série de 3 paquebots dont les livraisons sont prévues jusqu’en 2025. Les navires de la classe Wish sont propulsés au GNL et disposent de 1 254 cabines.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION
Vidéo © Disney Cruise Line

Le Havre : un futur port de croisière plus vert et accessible à tous dès 2025

Le Havre, point de départ historique des liaisons transatlantiques avec l’Amérique va se redessiner d’ici 2025. Le projet de réaménagement du port de croisière vise la neutralité carbone et la sobriété énergétique. La pointe de Floride disposera de trois terminaux pour l’accueil des paquebots. Elle sera transformée pour s’ouvrir sur la ville et sera de nouveau accessible aux Havrais qui pourront ainsi la redécouvrir.

L’industrie de la croisière se transforme, la transition énergétique est amorcée

Le secteur de la croisière maritime, qui représente moins de 1% de la flotte mondiale, est engagé dans une profonde transition énergétique : en 2020, la moitié des nouveaux paquebots fonctionnaient au Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et les deux tiers de la flotte sont déjà équipés pour capter les oxydes de soufre des gaz d’échappement. En Manche – Mer du Nord, la réglementation est déjà l’une des plus drastiques au monde sur les émissions polluantes et le port du Havre impose déjà la récupération des fumées d’échappement après filtration et nettoyage (procédé closed loop).

Le Havre, une destination touristique d’avenir pour la croisière durable

Pour ce grand projet d’aménagement de la pointe de Floride, Le Havre Seine Métropole et HAROPA PORT, avec le soutien de la Région Normandie, ont fait des choix ambitieux sur le plan environnemental.

  • Des quais entièrement électrifiés : L’ensemble des quais dédiés à la croisière maritime sera électrifié avant fin 2025 pour permettre le raccordement des navires. La puissance électrique délivrée sera de 10 MW par quai, ce qui permettra d’éviter 100 tonnes de CO2 et 2 tonnes d’autres émissions polluantes durant les 12 heures d’escale d’un navire, soit l’équivalent du volume de 17 piscines olympiques.
  • Des bâtiments à énergie positive : Les terminaux de croisière ont été imaginés pour accueillir les croisiéristes dans des conditions vertueuses sur le plan environnemental. Les nouveaux bâtiments seront à énergie positive grâce à l’apport d’une vaste toiture photovoltaïque et de conditions de fonctionnement très sobres. Les procédés de construction employés seront bas carbone. Un objectif de 10 % de transport de matériaux par voie fluviale est intégré au projet pour diminuer le recours au transport routier.

Cet espace portuaire sera largement désimperméabilisé grâce à une longue allée végétalisée de 320 mètres de long et des espaces enherbés seront aménagés.

Plus qu’un terminal croisière, un nouvel espace de promenade public accessible à tous

« D’une surface de 9 hectares, l’espace de la pointe de Floride constitue une formidable opportunité de renouer le lien entre les Havrais et ce site exceptionnel offrant des vues uniques sur l’activité du port du Havre et sur la façade littorale du centre-ville reconstruit classé au Patrimoine mondial de l’humanité. En soit, un lieu idéal pour profiter pleinement du panorama vers la ville, la mer et l’horizon, propice à des balades allant du port jusqu’à Sainte-Adresse. », précise le site Le Havre Seine Métropole.

Aujourd’hui, la pointe de Floride est fermée au public lors des escales de paquebot. En 2025, elle sera à nouveau accessible à tous. Elle deviendra un nouveau lieu de promenade avec de nouveaux usages culturels et de loisirs. Une vaste esplanade fera l’objet d’un aménagement minimaliste et flexible pouvant aussi bien accueillir des installations sportives ou événements culturels temporaires. Au cœur du site, l’espace public aujourd’hui entièrement minéralisé sera aménagé sous la forme d’une grande allée végétalisée qui se déploiera sur près de 320 mètres entre les futurs terminaux de croisière.

Une grande étendue minérale avec une plaine engazonnée offrira un espace de détente au plus grand nombre. Les pavés et rails existants seront réutilisés pour évoquer les activités historiques de ce quai. Son profil vallonné aura la double fonction d’enrichir l’écosystème naturel du parc et de masquer le parking extérieur dédié aux autocars ainsi que la partie technique des terminaux. Compte-tenu de la nécessaire
zone d’accès contrôlée, deux entrées sécurisées permettront aux croisiéristes de rejoindre cet espace public.

4 nouveaux lieux d’activités verront le jour

La promenade se développe sur deux niveaux et propose quatre lieux identifiables et complémentaires qui forment une séquence continue depuis le sas Quinette de Rochemont jusqu’à la pointe de la pointe.

  • Les Cabines : un lieu de convivialité et de restauration ouvert sur la ville
  • L’Amphithéâtre : un spot dédié à la programmation culturelle et événementielle
  • Le Pont : un espace dédié à la déambulation et au spectacle des grands évènements nautiques
  • Le Grand salon : un lieu propice au rayonnement du Havre et d’HAROPA PORTS

Après le crépuscule, l’espace paysager fera l’objet d’un projet de mise en lumière ambitieux qui composera avec l’ensemble des contraintes du terminal croisière.

La croisière maritime, un marché en forte croissance

Depuis une quinzaine d’années, le marché nord-européen de la croisière maritime se développe fortement. Le port du Havre connaît ainsi un taux de croissance annuel supérieur à la moyenne des pays de la Manche et de la Mer du Nord. C’est désormais le premier port français de la façade Manche-Atlantique pour les croisières.

Le trafic croisière au Havre a ainsi atteint les chiffres records de 145 escales et 420 000 passagers en 2018. En 2022, après les deux années de crise sanitaire qui ont fortement impacté le marché mondial de la croisière, l’activité a repris à un rythme équivalent à celui d’avant la crise. Les perspectives de trafic pour les années à venir sont prometteuses : 153 escales sont programmées* pour l’année 2023, ce qui constitue d’ores et déjà un record pour le port du Havre. Compte-tenu des projections de trafic à l’échelle européenne et de la croissance du marché de la croisière, près de 600 000 passagers devraient transiter par le port du Havre en 2030 (+ 44,7 %).

Les chiffres clés à retenir

  • 35 Millions d’Euros de retombées économiques pour la Normandie en 2018
  • 153 escales sont programmées* au Havre pour l’année 2023
  • 600 000 passagers devraient transiter par Le Havre en 2030
  • 13 500 passagers par jour pourront être accueillis avec le projet de développement du port Havrais
  • 100 Tonnes d’émission de CO2 seront économisées pour chaque escale

* Chiffres arrêtés à juin 2022

Un accueil passagers digne des plus grands ports de croisière européens

Si pour les passagers le mot FRANCE en lettres capitales sera l’indicateur de leur arrivée sur notre territoire, pour les havrais et passionnés de l’histoire des paquebots, celui-ci ne sera pas sans évoquer les lettres lumineuses qu’arboraient le paquebot France du temps de sa superbe. À date, il ne s’agit que d’une vue d’architecte. L’histoire nous dira si un jour, les véritables lettres de l’historique paquebot France viendront rejoindre le terminal croisière pour être enfin exposées comme il se doit au public.

Le projet se compose de 3 terminaux de croisière d’une surface utile de 15 000 m2 au cœur d’un vaste espace de 9 hectares partagés avec le public. L’objectif est de reconnecter la pointe de Floride avec la ville du Havre pour inciter les croisiéristes à visiter la ville et inviter les Havrais à redécouvrir cet espace portuaire, en créant un nouveau lieu de vie et de promenade à la proue de l’estuaire de la Seine.

La création du terminal 1 sur la partie nord consistera à démolir les hangars 1, 2 et 3 existants pour créer un nouveau bâtiment accueillant les mêmes fonctions que les deux précédents. Le terminal 1 permettra l’accueil des navires jusqu’à 330 mètres de long. La toiture de ce nouveau bâtiment sera accessible au public et offrira un panorama unique sur l’entrée du port, le centre reconstruit du Havre et les aménagements du Grand quai.

Un espace de stationnement couvert est également prévu et les surfaces programmées permettront d’accueillir les plus grands paquebots et d’opérer des embarquements complets en tête de ligne (6 000 passagers).

Plan de financement et calendrier du projet de nouveau port de croisière du Havre

Pour mener ce projet, 99 millions d’euros seront investis par les partenaires : HAROPA PORT financera la modernisation et l’électrification de l’infrastructure portuaire à hauteur de 40 millions d’euros, dont 20 millions apportés par l’Etat et 1 million par la Région Normandie.

L’aménagement de la pointe de Floride et la construction des terminaux représentent 59 millions d’euros d’investissement pris en charge par le GIP Le Havre Croisières, auquel Le Havre Seine Métropole et la Région Normandie apporteront chacune 15 millions d’euros.

La création des terminaux 2 et 3 sur la partie sud consistera à opérer une réhabilitation et une extension des hangars 12 et 13 existants pour y loger les fonctions d’accueil, d’enregistrement, de contrôle, de services et de préparation à l’embarquement des passagers, ainsi que des fonctions techniques et administratives liées à la gestion de l’activité.

Calendrier

  • Automne 2023 : démarrage des travaux
  • Début 2025 : livraison des terminaux 2 et 3
  • Automne 2025 : livraison du terminal 1

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION
Vues 3D © Enia Architectes & AIA Territoires

Sun Princess – Premier paquebot de la classe Sphere de Princess Cruises

Princess Cruises dévoile un navire de nouvelle génération, propulsé au GNL, le Sun Princess. Actuellement en construction au chantier naval Fincantieri, ce navire de 175 500 tonneaux est le plus grand paquebot Princess jamais construit. Sa mise en service est prévue pour février 2024. Le Sun Princess sera le premier navire de la nouvelle classe « Sphere » de Princess. Il pourra accueillir 4 300 passagers. A bord, on retrouvera ce qui fait le succès de Princess Cruises, ainsi que de nouvelles innovations.

Imprégné de lumière, le navire offre aux passagers des expériences innovantes, avec plus de 29 options de restauration et de bar. Le design intérieur global du navire offre des vues extérieures du matin au soir, avec une décoration et des finitions plus clairs et plus lumineuses.

Le dôme sera l’une des particularités du Sun Princess

Parmi les particularités du Sun Princess on peut trouver le Dôme. Inspiré des terrasses de Santorin, il s’agit d’un pont couvert sur plusieurs niveaux et du premier dôme en verre jamais construit sur un navire de croisière. Pendant la journée, le Dôme abrite une piscine intérieure/extérieure. La nuit, la piscine devient une scène et le Dôme se transforme complètement en un lieu de divertissement avec une ambiance de type South Beach avec des effets de lumière de pointe et la possibilité d’assister à des spectacles aériens époustouflants.

Un atrium pour mieux profiter de la vue sur l’océan : The Piazza

The Piazza, l’Atrium du navire, s’étend sur 3 ponts et forme un élément architectural qui offre aux passagers un espace suspendu tourné vers l’extérieur. On y trouvera de confortables salons et des zones pour profiter des vues sur l’océan. Un nouveau café y fera son apparition, Coffee Currents. Les habitués de la compagnie retrouveront leurs endroits favoris comme le Crooners Bar, le Bellini’s Cocktail Bar, et l’Alfredo’s Pizzeria. Un écran LED impressionnant présent au centre de la Piazza pourra être déplacé et configuré pour diffuser des programmes de divertissement en direct.

Des cabines et suites d’un nouveau style

Le Sun Princess dispose 2 157 cabines, dont 50 suites et 100 cabines communicantes. Sur le pont 21, on trouve davantage d’espace sur les balcons extérieurs. De nouvelles catégories de cabines sont proposées. Signature Collection comprend un nouveau type de suites exclusivement proposé sur le Sun Princess. En plus des aménagements haut de gamme des cabines, ces suites comprennent l’accès au Signature Restaurant, au Signature Lounge, et au Signature Sun Deck, une zone privée du Sanctuary.

Les cabines de la classe Club changent de nom et s’appelleront désormais Reserve Collection. Ce sont les mini-suites les mieux positionnées dans le navire. Dans cette catégorie, on trouvera les Cabana Reserve Collection, des cabines de style Resort qui offrent un balcon et un accès au Cabana Deck, un espace de détente extérieur qui leur est réservé. Ces hébergements haut de gamme comprennent également l’accès au restaurant Reserve Collection.

The Wake Club

Un médaillon porté par les passagers pour une expérience personnalisée

Bracelet Ocean Medallion Princess Cruises

Le Sun Princess disposera également du Princess Medallion, qui renforcera la position de leader de Princess dans le domaine des expériences personnalisées. Princess se distingue par sa capacité à proposer des équipements de croisière exceptionnels, typiques des plus grands paquebots, tout en offrant un service personnalisé que l’on retrouve sur les plus petits navires de l’industrie.

La saison inaugurale du Sun Princess en Méditerranée puis dans les Caraïbes

La compagnie a également annoncé que le Sun Princess effectuera une saison inaugurale printemps/été de croisières en Méditerranée, suivie de voyages dans les Caraïbes occidentales et orientales au départ de Port Everglades, en Floride , à l’automne 2024. Les réservations à bord du nouveau Sun Princess sont ouvertes.

Trois paquebots Princess Cruises ont porté le nom de Sun Princess

Pour la petite histoire, il s’agit du troisième navire à porter le nom de Sun Princess. Il vient compléter l’héritage du premier paquebot qui a navigué sous ce nom de 1974 à 1988. Le deuxième navire du nom a quant à lui navigué de 1995 à 2020. À cette époque, il possédait le plus grand nombre de cabines avec balcon et disposait du premier café ouvert 24h/24 de la compagnie de croisière.

Un deuxième paquebot de la classe Sphère prévu pour 2025

Un deuxième paquebot de cette nouvelle classe Sphère de nouvelle génération est en commande et devrait être livré par Fincantieri au printemps 2025.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION
Photos © Princess Cruises

Exploris : la nouvelle compagnie française de croisières d’expédition

La croisière d’expédition compte désormais une nouvelle compagnie et celle-ci est française. Créée en 2021 par une équipe d’experts passionnés. Le but premier d’Exploris est de transformer les passagers en de véritables explorateurs, les sensibiliser à la beauté des destinations visitées afin d’en faire les ambassadeurs de ces régions avec un encadrement de passionnés et spécialistes de la nature et des expéditions.

La première croisière de la compagnie se fera dans les fjords chiliens du 23 décembre 2023 au 4 janvier 2024 au départ de Valparaiso et ira jusqu’à Ushuaia. Son premier navire : Exploris One – Ex Silver Explorer de Silversea – est un petit paquebot de luxe, d’une capacité de 140 passagers (réduite à 120 pour les croisières dans les pôles) qui offrira tout le confort à des passagers en quête d’aventure.

Interview vidéo de Philippe Videau, Président et Fondateur d’Exploris

C’est parce que l’univers de la croisière d’expédition s’est internationalisé avec des navires de plus en plus grand que Philippe Videau – Officier de la Marine Marchande, Co-fondateur et Président de Ponant – a créé, Exploris. Dans cette vidéo, il nous en dit plus.

Des croisières d’expédition en français pour mieux connaître la nature

A travers un programme de conférences à bord et des débarquements fréquents encadrés par les équipes de guides et naturalistes spécialistes, l’objectif d’Exploris est d’élargir les connaissances des explorateurs afin qu’ils appréhendent et profitent pleinement des escales proposées, tout en les sensibilisant à la protection de la nature et en contribuant à la promotion d’un tourisme plus durable.

Le confort de la langue française à bord permet de profiter d’experts pour mieux comprendre la nature et développer ses connaissances de la faune et de la flore. En effet, l’internationalisation des croisières d’expédition permet la mixité des cultures à bord mais lorsqu’il s’agit de bénéficier d’informations spécifiques ou techniques, si celles-ci sont données en anglais ou traduites en plusieurs langues, cela peut vite devenir une contrainte. Exploris l’a bien compris et c’est la raison pour laquelle le français sera pratiqué aussi bien par ses experts que par l’équipage au contact des passagers.

A bord de l’Exploris One, l’ensemble des officiers, guides et naturalistes sont francophones, permettant ainsi à l’équipage et aux passagers d’échanger et de partager leurs expériences plus librement. Ces derniers deviennent ainsi compagnons d’exploration d’une expérience humaine conviviale unique et enrichissante. 

Des croisières centrées sur l’exploration

La possibilité pour TOUS les passagers de profiter des sorties d’exploration

Exploris veut proposer aux passagers un maximum de sorties quotidiennes. La flexibilité dans les itinéraires permettra de s’adapter en fonction des conditions météorologiques mais aussi des priorités du moment comme par exemple pour profiter de l’observation de baleines ou de colonies d’oiseaux. La nature fixe ses règles. C’est souvent cette souplesse face aux éléments qui permet d’assister à de belles surprises. Tout l’intérêt de ces voyages d’expédition réside dans ces rencontres inattendues, provoquées par la déviation de l’itinéraire initial face aux caprices du vent et de l’océan. Chaque voyage détient son lot de mystères, d’opportunités soudaines et de découvertes.

Dans les pôles les sorties sont limitées à 100 personnes maximum. Avec un navire comme Exploris One, la capacité est volontairement limitée à 120 personnes dans les pôles. Ainsi, contrairement aux autres navires, pas de déception pour les passagers. Tout le monde peut participer aux sorties en une seule fois. Le temps est optimisé pour en profiter le plus possible et éviter l’attente de certains à bord pendant que les autres sont en sortie.  

Les activités proposées

La compagnie souhaite également proposer des activités originales pour mieux observer la nature comme des randonnées à pied ou en raquette, du kayak, du snorkeling pour observer les dauphins ou les lions de mer dans les régions qui le permettent et toujours à distance pour ne pas perturber l’environnement. Comme le précise Isabelle Vareille, directrice de la production : « Nous ne devons laisser aucune trace de notre passage. Nous sommes des visiteurs, pas des envahisseurs. ». Les passagers les plus téméraires pourront s’essayer au plongeon polaire.

La croisière sera vraiment entièrement consacrée au voyage en lui-même. Aussi, il n’y aura pas de spectacle à bord mais des conférences thématiques, des débats ou encore la diffusion de documentaires et même des ateliers photos pour ramener avec soit les plus beaux souvenirs du voyage.

La passerelle sera accessible aux passagers

Exploris One - Passerelle - Héloïse Lesage BD

La passerelle de commandement sera accessible aux passagers de jour comme de nuit. Chacun pourra y rencontrer le Commandant ou l’Officier de quart afin de découvrir les subtilités de la navigation tout en scrutant l’horizon. Il est d’ailleurs recommander aux passagers de ne pas oublier d’emmener leurs jumelles.

En savoir plus sur Exploris One, premier navire de la flotte Exploris

Naviguant sous pavillon français et propriété de la compagnie, Exploris One a été spécialement conçu pour naviguer sur les eaux les plus exigeantes de la planète, aussi bien en eau libre que sur celles des régions polaires. De petite capacité, l’accès à multiples régions habituellement difficiles à atteindre est facilité.

A bord, les passagers bénéficieront d’un service haut de gamme, tant pour l’hôtellerie que pour la restauration. Un Chef français élaborera les menus et tous les passagers pourront prendre leur repas en même temps dans Le Grand Restaurant. Un Grill en extérieur permettra également de prendre ses repas en plein air lorsque la météo le permettra.

Avec 60 cabines et 12 suites spacieuses Exploris One allie aventure et très grand confort. Les explorateurs pourront profiter d’un pont et d’un salon panoramiques, qui favorisent la convivialité entre les passagers et les échanges.

Le bateau est également doté de 12 Zodiacs permettant à l’ensemble des passagers de débarquer en très petits groupes (10 personnes pour 1 guide) sur des territoires habituellement inaccessibles.

De retour à bord, les passagers pourront profiter d’un espace bien-être avec sauna, hammam, salle de massages, salon de coiffure et de soins et espace de fitness de 40 m2. Sur le pont, on peut se détendre dans les deux jacuzzis extérieurs.

Caractéristiques d’Exploris One

  • Construit en 1989 aux Chantiers Rauma-Repola à Rauma en Finlande
  • Anciens noms : Silver Explorer – Prince Albert II – World Adventurer – World Discoverer – Dream 21 – Delfin Star – Baltic Clipper – Sally Clipper – Delfin Clipper
  • Acquisition par Exploris : 25 novembre 2021
  • Rénovation : 2008 / 2018 / 2023
  • Première croisière Exploris prévue le 23 décembre 2023 – Fjords chiliens
  • Pavillon : France
  • Capacité 140 passagers / Ramenée à 120 pour les croisières dans les pôles
  • 102 membres d’équipage
  • 72 cabines dont 12 suites
    • Entièrement rénovées
    • 100 % extérieures
    • 30 % avec balcon ou terrasse
    • De 15 m2 à 67 m2
  • Longueur : 108 m
  • Largeur : 16 m
  • Tirant d’eau : 4,5 m
  • Tonnage : 6158 tonneaux
  • Classe glace : 1A
  • 12 Zodiacs
  • Certification IAATO/AECO
  • Adhésion à l’ATR en cours (Agir pour un Tourisme Responsable)
  • Vitesse maximum : 15 nœuds
  • Vitesse moyenne : 11 nœuds afin de réduire l’impact environnemental
  • 5 ponts réservés aux passagers
  • Restaurant principal et Grill extérieur
  • Salons et bars
  • Salle de conférence
  • 2 Jacuzzis
  • Spa : salles de massage, sauna, hammam
  • Salle de sport
  • Boutique proposant de l’artisanat local
  • Centre médical

Silver Explorer avant de prendre les couleurs d’Exploris One

Téléchargez ici le plan des ponts du paquebot Exploris One

Plan des ponts Exploris One deck plan

Les premiers itinéraires d’Exploris One

Les croisières proposées par Exploris sont tout compris : excursions, sorties en Zodiac, conférences thématiques, boissons et formule open bar, room service 24h/24, activités à bord, taxes portuaires et/ou de débarquement et frais d’entrée dans les zones protégées. En région polaire, la compagnie offre également une veste d’expédition. Exploris propose des itinéraires variés avec peu de répétition. 90% se font en mode expédition. Le prix moyen des croisières et des 850€/personne/jour pour les croisières polaires et de 600€/personne/jour pour les autres croisières.

La programmation 2023 – 2024 comprend 12 voyages représentant un total de 140 nuits de navigation, 117 jours d’escales dont une centaine d’expéditions.

La croisière inaugurale aura lieu en décembre 2023. Elle transportera les voyageurs au cœur des fjords chiliens. Au programme des croisières suivantes : l’Antarctique, les îles de l’Atlantique, les îles britanniques, les fjords norvégiens, l’Arctique, l’Islande, le Saint-Laurent ou encore l’Amazonie…

Croisière inaugurale dans les fjords chiliens en décembre 2023

Les réservations pour les itinéraires 2023/2024 sont ouvertes

Brochure Exploris 2023 - 2024

Exploris innove avec la notion de « voyage augmenté », avec une expédition qui débute dès la réservation et se poursuit au retour de la croisière : prise de contact en amont avec les équipes et maintien des échanges après le débarquement, transmission de photos à l’issue de la croisière…

Pour en savoir plus sur les itinéraires,
téléchargez la brochure complète ici

Informations et réservations
auprès de la compagnie au 01 87 12 32 32 exploris.co
ou en agences de voyages

Des engagements forts pour la planète

La raison d’être d’Exploris

Philippe Videau
Président & fondateur d’Exploris

« Conscients qu’il faut tout mettre en œuvre pour que les générations futures puissent avoir la chance de vivre les mêmes expéditions que nous proposons aujourd’hui, nous, Exploris, sous pavillon français, revendiquons une vision équilibrée de l’entreprise entre performance, épanouissement individuel et respect de la planète bleue et des êtres qui l’habitent. Avec nos passagers, nous partagerons des expériences exceptionnelles qui nous engagent à agir pour contribuer à un tourisme durable. »

Minimiser les émissions et préserver la biodiversité

Dans le but d’éviter tout impact négatif, la compagnie s’engage à la fois pour la planète, et pour les hommes et les femmes qui font d’Exploris ce qu’elle est et deviendra au fil des années. Cela comprend notamment la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, la limitation du recours au plastique et le soutien à des projets qui font avancer les connaissances scientifiques et contribuent à la préservation de la biodiversité.

4 engagements clés pour Exploris

  • Promouvoir la formation et l’éducation partout, pour tous, à la fois pour nos collaborateurs, pour nos passagers et pour les communautés locales visitées.
  • Respecter les us et coutumes des communautés locales et promouvoir leur artisanat à bord de nos navires.
  • S’engager dans une démarche d’achats responsables, favorisant les produits et services locaux et/ou certifiés.
  • Soutenir financièrement et/ou logistiquement des projets de recherche scientifique et d’exploration par un appel à projet annuel.

Equipements de traitements des rejets

  • Conforme à la réglementation MARPOL de l’OMI (certification internationale)
  • Système de traitement des eaux usées
  • Système de traitement des eaux hydrocarburées
  • Système de traitement des eaux de ballast
  • Système de traitement des ordures

Préservation Energétique

  • Système de récupération énergétique (chaleur produite par les moteurs)
  • Système de climatisation et de froid de dernière génération
  • Système d’économie de l’eau douce
  • Éclairage LED
  • Raccordements à quai dans les ports qui sont équipés
  • Fluides frigorigènes qui respectent la couche d’ozone

La RSE au cœur des expéditions Exploris

  • Faire des passagers Exploris des ambassadeurs pour la protection continue des écosystèmes fragiles
  • Choix des prestataires de services
  • Protocole de visites des populations visitées
  • Soutien de la science au sens large
  • Équipes mixtes avec le même salaire, à position et expérience équivalente.

Exploris : une équipe de passionnés experts

Au siège, à bord ou sur terre, tous les collaborateurs de la compagnie bénéficient d’une connaissance accrue de l’expédition et ont à cœur de partager leur passion pour les voyages et leur amour pour ces destinations incroyables. Leur mission est d’accompagner les passagers dès la réservation de leur voyage jusqu’au retour d’expédition, et de leur transmettre tous les savoirs nécessaires pour les sensibiliser à la beauté et à la protection du monde qui nous entoure.

Michaël Blanc, Responsable Marketing – Jérôme Oudin, Directeur Financier – Isabelle Vareille, Directrice des Programmes et Opérations Croisières – Éric Lustman, Directeur Commercial et Marketing – David Blouin, Directeur des Opérations Maritimes – Corinne Renard, Directrice des Ventes – Philippe Videau, Président et Fondateur – Julian Bretecher, Community Manager

Lors des croisières, les passagers seront accompagnés d’experts reconnus, véritables spécialistes dans leur domaine : la faune, la flore, la géologie, la botanique, l’ethnographie, l’histoire, la biologie, la glaciologie, la géopolitique… Ils transmettront leur savoir au travers de conférences pointues, divertissantes et passionnantes. Des experts locaux permettront d’en apprendre davantage sur les régions reculées afin de mieux connaître leur culture.

Plus de 80% des équipes ont une expérience dans l’expédition et pour les croisières polaires plus de 60% ont une expérience en zone polaire. Exploris attache également une importance au recrutement et à la formation de guides autochtones.

Pour accompagner les passagers, il y aura un guide pour dix passagers en zone polaire et un guide pour douze passagers pour les autres croisières d’expédition proposées. Ce qui est au-delà de la réglementation imposée. Dans les autres compagnies on peut noter que c’est un guide pour vingt passagers.

Les projets d’évolution de la flotte d’Exploris

Dans le futur Exploris compte ajouter des navires qui seront spécialement conçus pour la compagnie. Deux projets sont en cours de conception. « Pensés dans le même esprit, ces deux navires répondront à des cahiers des charges parmi les plus exigeants en matière d’écologie, de performances, de sécurité et de confort. », précise la compagnie.

Caractéristiques techniques du futur navire d’Exploris

  • Longueur : 89 m
  • Largeur : 17 m
  • Classe glace : Class 6
  • Pavillon : Français
  • Vitesse moyenne : 12,5 nœuds
  • 98 passagers
  • 62 membres d’équipage
  • 6 ponts accessibles aux passagers
  • 9 Zodiacs

Vues intérieures du futur navire conçu spécialement pour Exploris

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION

Compagnie Française de Croisières (CFC) annonce ses premières croisières à bord du paquebot Renaissance

Cette fois le lancement de Compagnie Française de Croisières (CFC) est officiel et le retour des croisières 100% francophones est bien confirmé. Il se fera à bord du paquebot Renaissance.

Acteurs bien connus du monde de la croisière depuis plus de 25 ans, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, sont les co-fondateurs de la Compagnie Française de Croisières (CFC), une toute nouvelle start-up qui relance aujourd’hui les croisières à la française pour la clientèle Premium. Les deux protagonistes veulent remettre au goût du jour la tradition des voyages au long cours.

Leur paquebot, Renaissance (629 cabines, 1100 passagers, 560 membres d’équipage), coque bleu sombre, cheminée tricolore et ligne fluide rappelant celle des transatlantiques d’antan, naviguera sous pavillon français. Le paquebot sera enregistré à Marseille, une première depuis 38 ans (époque à laquelle le Mermoz a été dépavillonné au profit des Bahamas). Ses voyages, d’une durée en majorité supérieure à 12 jours, entièrement francophones, partiront et reviendront exclusivement de deux ports français : Le Havre et Marseille. L’idéal pour voyager depuis la France sans avoir à prendre l’avion.

CFC – Une nouvelle compagnie très à l’écoute des attentes des passagers français

Brochure CFC

On l’aura compris : Renaissance représente d’abord un nouvel esprit du voyage en mer, inspiré par une longue expérience partagée par deux grands professionnels du monde de la croisière, mués par le désir de combler un manque sur un marché français en plein développement. Proximité, originalité, modernité : CFC fait souffler un vent nouveau sur le monde de la croisière, celui de l’optimisme et de la mer enfin retrouvée.

Compagnie Française de Croisières entend revenir aux fondamentaux du voyage en mer, loin de la démesure de la croisière-resort, et plus à l’écoute de ses passagers.

Des passagers à la recherche de paquebots plus petits et de croisières plus longues

Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat qui peaufinent leur projet depuis 4 ans, se disent « extrêmement conscients de la nécessité d’ouvrir un segment qui n’était pas occupé dans le paysage touristique français de la croisière ». Un segment Premium inédit sur le marché français. Dans les nombreuses études lancées pour la préparation de leur projet, les deux entrepreneurs ont demandé quelle serait la taille idéale d’un navire de croisière : 65% des personnes sondées ont répondu qu’il ne devait pas excéder 2000 passagers. Quelle serait la durée moyenne idéale d’une croisière ? Toujours plus de 8 jours…

« Nos clients nous demandent des navires plus petits. Nos clients demandent à être écoutés. Nos clients demandent des itinéraires un peu nouveaux. Imaginez-vous, les compagnies de croisières au départ de Marseille proposent les mêmes itinéraires depuis 1996 ! Nous, depuis Marseille, nous proposons dix itinéraires tous différents« , précise CFC. Renaissance (1100 passagers), renoue par sa taille médiane, avec celle des paquebots de légende qui ont accompagné l’essor des voyages en mer au siècle passé. La majorité des croisières à bord seront supérieures à 12 nuits. Il y aura bien quelques mini-croisières de deux ou trois nuits, mais dans l’ensemble, les croisières seront plus longues.

Pour CFC, « Le format classique 8 jours/7nuits oblige les mêmes navires à fréquenter les mêmes ports sur les mêmes circuits. Renaissance est là aujourd’hui pour que le passager hors luxe ait la chance de découvrir une petite structure. À l’heure où les principaux acteurs du mass market ne construisent plus aujourd’hui que des structures de plus de 5000 passagers, Renaissance à l’international est d’ores et déjà accueilli comme un « small ship* (petit navire ») ».

Interview vidéo : Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat nous en disent plus sur CFC et le paquebot Renaissance

En savoir plus sur le paquebot Renaissance

Compagnie Française de Croisières (CFC) a acquis auprès d’Holland America Line le paquebot Maasdam, rebaptisé Renaissance. Entièrement rénové en 2018, ce navire de 219 m de long construit en 1993 aux Chantiers Fincantieri en Italie, a su garder un côté intemporel et chaleureux, tout en étant résolument contemporain. Il va encore faire l’objet de nouveaux aménagements avant les ultimes exercices de sécurité et essais à la mer. 10 millions d’Euros de travaux sont prévus avant le lancement du Renaissance.

Un nom évocateur et une cheminée tricolore pour Renaissance

La compagnie nous en dit plus sur le choix du nom de son premier paquebot. Renaissance a été choisi pour 3 raisons : la renaissance d’une aventure entrepreneuriale après l’arrêt brutal de la pandémie. C’était le nom du dernier paquebot français neuf sorti des chantiers de Saint-Nazaire en 1966, immatriculé au port de Marseille. Et c’est aussi un clin d’œil à ce navire bien connu des croisières Paquet aujourd’hui disparu, un hommage à l’histoire des croisières au long cours.

La cheminée est bleu, blanc, rouge pour rappeler le drapeau français ; elle reprend aussi la même inclinaison que celle du France devenu Norway.

Des croisières « à la française » avec de nombreux clins d’œil

CFC Renaissance

La pétanque sera à l’honneur sur la Place des Lices au pont 12. Un clin d’œil à la place du même nom de Saint-Tropez. Bien sûr les joueurs et spectateurs pourront se délecter d’un petit pastis et s’amuser avec passion sur ce premier boulodrome en mer. Pour la touche marseillaise, on se baignera dans la Piscine du Prado située à l’arrière du navire et on pourra faire son shopping sur La Traboule. Le Havre sera aussi à l’honneur avec la Promenade François 1er.

La piscine Moana

Avec son toit rétractable, on pourra si baigner quelle que soit la météo.

Le Spa – Les Evens

Le choix du nom Les Evens est évocateur de la région de Saint-Nazaire, d’où est originaire Clément Mousset, l’un des deux co-fondateurs de la compagnie.

154 cabines avec balcon ou terrasse

Sur 629 cabines, 154 possèdent un balcon privé ou une terrasse et 80 % d’entre elles sont extérieures : un ratio très important, le reste étant des cabines intérieures. Dans les plus grandes suites, les passagers disposeront de jumelles et d’atlas pour mieux se plonger dans l’esprit du voyage.

De la musique live et des spectacles de talents locaux

Dans les différents salons, la musique sera jouée avec de véritables instruments. Il y en aura pour tous les goûts : musique classique, piano bar et il y aura même un groupe qui interprètera les morceaux à la demande. La danse de salon ne sera pas oubliée pour les amateurs. Au théâtre, des artistes locaux de Marseille et du Havre pourront se produire.

Des cours de cuisine en mer

L’auditorium dispose d’aménagements spéciaux pour proposer des animations de cours de cuisine. La croisière inaugurale fera d’ailleurs un focus sur la nutrition.

Une capacité réduite pour accueillir les voyageurs en solo

Le navire possédait à l’origine une capacité de 1258 passagers, qui a volontairement été réduite à 1100 passagers. Notamment parce que les voyageurs Solo seront les bienvenus à bord de Renaissance.

Caractéristiques du Renaissance

  • Construit en 1993 aux Chantiers Fincantieri en Italie
  • Anciens noms :
    Maasdam (1993 – 2020)
    Aegean Myth (2020 – 2022)
  • Opère pour Holland America Line (HAL) jusqu’en 2020
  • Racheté en juillet 2020 par Marios Iliopoulos, homme d’affaire grec et propriétaire de ferries (Sea Jets) et de navires de croisières.
  • Rénovation : 2018 – 2022/23 10 millions d’euros de travaux
  • Pavillon : France
  • Port d’attache : Marseille
  • Capacité 1100 passagers
  • 560 membres d’équipage
  • 629 cabines
  • 129 cabines intérieures
  • 349 cabines vue mer
  • 154 cabines avec balcon ou terrasse
  • Longueur : 219 m
  • Largeur : 31 m
  • Tirant d’eau : 7,6 mètres
  • Tonnage : 55 575 tonneaux
  • Vitesse de croisière : 22 nœuds
  • Vitesse moyenne : 14 nœuds
  • Ratio espace par passager : 50 (moyenne du marché 37)
  • Ratio passager / équipage : 1,9
  • 9 ponts réservés aux passagers
  • 5 lieux de restauration
  • 10 bars et salons
  • Théâtre
  • Auditorium aménagé pour faire des cours de cuisine
  • 2 piscines dont une sous un toit rétractable
  • Bains à remous
  • Casino
  • Bibliothèque avec 5000 ouvrages
  • Espace yoga et pilates en extérieur
  • Terrains de pétanque
  • Voltage (en cabine) : 110/220 volts

Téléchargez ici le plan des ponts du paquebot Renaissance

La vie à bord de Renaissance

Gastronomie à la française

À bord de Renaissance, navire 100 % francophone, la gastronomie à la française et les produits de qualité seront à l’honneur : le coût moyen du budget restauration par passager y sera quatre fois plus élevé que dans certaines autres compagnies. Les menus, préparés par un ancien chef étoilé, seront supervisés par un executive-chef maritime.

Les restaurants principaux proposeront deux services pour le dîner : 19h et 21h.

Conformément aux souhaits de la clientèle, deux restaurants alternatifs complèteront l’offre : l’un dédié à la viande et aux grillades, l’autre « asian fusion » plus exotique. Clin d’œil à un glorieux passé, on pourra aussi réserver La Table du Chef, où seront proposés – et réinterprétés – des menus jadis servis à bord de l’ancien Renaissance, du France ou du Normandie.

Des traditions retrouvées

Le thé sera proposé tous les après-midis à partir de 16h avec sa cohorte de petits sandwiches et de gâteaux, sans oublier le bouillon de 11h servi dans la grande tradition sur les ponts, lors de journées de mer dans les pays du nord, en passant par le retour d’un buffet de minuit exceptionnel lors des croisières de longues durées.

L’histoire et la culture à l’honneur durant le voyage

Sur ce navire ni trop grand, ni trop petit, pas de tyrolienne ou de patin à glaces, mais un choix pointu de conférenciers qui évoqueront au théâtre (600 places, à l’avant du navire sur deux niveaux) les pays et sites visités sans omettre l’histoire, la culture ou les aspects plus contemporains.

Des croisières sans enfants sur la plupart des itinéraires

Du fait de la longueur de ses itinéraires Renaissance sera un navire « sans enfants ». Néanmoins, sur les 31 départs de la programmation 2023 – 2024, 7 croisières seront ouvertes aux familles, avec tout le personnel dédié et des clubs enfants à bord.

Les itinéraires des croisières 2023/2024 du paquebot Renaissance

Sites naturels exceptionnels, spectacle sans cesse renouvelé de terres méconnues, rencontres et découvertes culturelles inattendues : grâce à sa conception du voyage, Renaissance invite ses passagers à un véritable retour aux sources, à découvrir ou à redécouvrir des destinations emblématiques : la durée moyenne des escales y est de 13h (contre 5 à 7 heures pour ses concurrents). Toutes les excursions seront optionnelles, avec la possibilité de pré-réserver afin de bénéficier de tarifs préférentiels.

CFC proposera des croisières 100% francophone toute l’année depuis Le Havre et Marseille

Renaissance est entièrement dédié aux marchés Français et Francophone. Les postes clés à bord du navire parleront donc français : Commandant, Directeur d’Hôtellerie, Commissaire de Bord, Directeur de Croisière, équipe d’animation, Hôtes & Hôtesses de Réception Bureau des excursions, Serveurs Bars & Restaurants, Cabiniers, Concierge et Maître d’hôtel pour les suites, Personnel du Spa et des Boutiques…

Croisière inaugurale au départ du Havre le 10 février 2023

Le premier départ est prévu le 10 février 2023 pour la Norvège, afin d’aller observer les aurores boréales.

Une croisière sur les traces du paquebot France

Cette croisière spéciale reprendra l’itinéraire de la croisière inaugurale aux Canaries du paquebot France. Pour mémoire, France avait quitté Le Havre le 19 Janvier 1962 sous les ordres du Commandant Georges Croisile. A bord, des invités de marque comme Yvonne de Gaulle ou encore Tino Rossi. Il n’y a aucun doute sur le fait que le programme sera méticuleusement étudié pour satisfaire les passionnés de paquebots mythiques. Cette croisière partira du Havre le 12 mars 2023.

La tournée des ports français de l’Atlantique

Pourquoi ne pas découvrir la côte Atlantique par la mer ? Le Havre, Cherbourg, Saint-Malo, Brest, Nantes, La Rochelle, Bordeaux sont entre-autres au programme de cet itinéraire qui fera également escales aux ïles Scilly, à Guernesey et à La Corogne.

Faire le tour de l’Islande par la mer

Ici, « L’Islande, Terre de Feu & de geysers » se fait en 15 jours -14 nuits, offrant une véritable exploration de l’Île des sagas. De même avec « Les joyaux de la Couronne », tout autour des îles britanniques en 15 jours – 14 nuits. De quoi satisfaire les amateurs les plus exigeants de Jane Austen ou de The Crown. On pourra même partir du Havre pour se rendre au soleil des Canaries : un clin d’oeil au passé pour reprendre le parcours de la croisière inaugurale du France… Et pas question de faire saison après saison toujours le même itinéraire.

Croisière terres d’histoire : escales inédites en Algérie & Tunisie

Cette croisière inédite depuis Marseille à destination des plus beaux rivages de l’Afrique du Nord débutera par une escale prolongée dans la magnifique cité fortifiée de La Valette, sur l’île de Malte. Elle permettra de découvrir le site archéologique de Thyna, à proximité de Sfax, Monastir depuis Sousse puis se poursuivra dans la capitale, Tunis, ou à Sidi Bou Saïd et sur le site archéologique de Carthage, accessibles depuis La Goulette. Depuis Skikda, les passagers pourront se rendre à la médina de Constantine, bâtie en bordure des vertigineuses gorges de Rummel. Alger est connue pour sa Casbah, médina aux ruelles sinueuses et aux bâtiments blanchis à la chaux. Profiter de la vue imprenable sur la baie d’Oran depuis la citadelle ottomane de Santa Cruz est également au programme. La dernière escale sur le continent africain aura lieu à Melilla, ville autonome espagnole puis le navire mettra le cap sur Mahon sur la magnifique île de Minorque avant de retourner à Marseille.

Grand Voyage autour de l’Afrique

Renaissance entend renouer avec l’esprit du voyage au long cours. Le navire permettra de faire découvrir une grande variété de sites. Et autorisera les passagers qui le souhaitent, à enchaîner plusieurs voyages.

Le catalogue de Renaissance offrira en janvier 2024 « La Grande Evasion », un très long voyage de 120 nuits (!) autour de l’Afrique et de l’Océan Indien, jamais vu sur le marché français. 50 escales, 28 pays, 23 sites classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la traversée de deux tropiques et de l’Équateur, le Cap de Bonne Espérance, le Canal de Suez, Sainte-Hélène… en tout, 21.700 milles nautiques soit près de 50.000 km parcourus en un voyage, avec 15 escales prolongées de 2 à 3 nuits et une durée moyenne au port de 19 heures. Le voyage d’une vie.

Une année sur deux la compagnie proposera
soit un grand voyage, soit un tour du monde.

Consultez ici les itinéraires 2023/2024 du paquebot Renaissance

Quel seront les prix des croisières CFC ?

Quelques chiffres représentatifs : le prix moyen à bord de Renaissance est de 240€/jour/personne. Certaines croisières de 7 nuits commencent à moins de 800 €. Une croisière de 15 nuits peut faire moins de 1500 €.

Les deux croisières Aurores boréales de 16 nuits – 15 jours qui partiront du 10 au 25 février et du 25 février au 12 mars, débutent à 1489€ par personne TTC (en cabine intérieure), 2269 € en cabine extérieure vue obstruée (canot de sauvetage) et 2559 € avec vue mer. La grande suite Renaissance (90 m2 +18 m2 de terrasse privée) pour 15 jours fait 9 669 €.

Ces tarifs indicatifs varient selon la saison et le type de cabine. Une cinquantaine de cabines – dans toutes les catégories : intérieur, extérieur, balcon – sont proposées aux passagers single sans supplément.

À noter : aucun frais supplémentaires – souvent pudiquement appelés frais de séjour ou frais de service – ne sera ajouté à la note de bord en fin de croisière (cela peut représenter 10 à 15 € par jour dans certaines compagnies) : chaque passager aura la liberté de donner le pourboire qu’il désire – au moyen d’une enveloppe – aux membres d’équipage.

Si les prix restent affichés sur une base double, les singles en effet ne paieront pas de supplément sur certaines catégories.

Le développement durable, un enjeu essentiel pour CFC

Compagnie Française de Croisières inscrit l’environnement, la sûreté et la sécurité au cœur de ses priorités. En jetant son dévolu précisément sur l’ancien Maasdam, rebaptisé Renaissance, outre le fait qu’il avait été entièrement rénové en 2018, qu’il est doté de stabilisateurs, de propulseurs d’étrave, de propulseurs de poupe… CFC a aussi choisi un navire conçu à l’origine pour naviguer en Alaska pendant l’été (notamment dans la Baie des Glaciers). Or l’Alaska est l’un des endroits au monde les plus stricts en termes de gestion de la pollution et d’émissions diverses. Le navire est donc déjà été équipé de scrubbers (système de lavage des gaz d’échappement). « Mais nous allons le perfectionner en mettant en place un circuit fermé. Les résidus d’échappement seront débarqués dans les ports qui pourront les retraiter. Et nous n’utiliserons bien sûr que du fioul désulfuré, désoufré dans nos opérations quotidiennes, y compris en haute mer », précise CFC.

Les tuyères d’échappement sont équipées de filtres catalytiques qui réduisent les émissions d’oxydes d’ammoniac et d’azote de 99%. Les eaux grises seront traitées au xenon, les eaux de ballast par ultraviolet. Par ailleurs Renaissance est déjà équipé pour un branchement électrique à quai (déjà imposé à Juneau, Seattle ou Vancouver) et obligatoire dans quelques années à Toulon, Marseille et Le Havre.

Engagée en faveur d’un tourisme durable, CFC a pour souci constant la réduction de ses émissions atmosphériques mais aussi de sa consommation de carburant, privilégiant un concept de navigation douce : les itinéraires ont ainsi été créés pour être réalisés à une vitesse moyenne inférieure à 14 nœuds (quand la vitesse théorique de Renaissance est de 22 nœuds).

Le protocole ESG (Environnement, social, gouvernance) est en cours de finalisation. Au programme entre autre, la gestion des denrées alimentaires (pour éviter de trop jeter) ; l’abolition des plastiques à usage unique au profit de gourdes durables que l’on pourra remplir d’eau purifiée à bord ; l’installation de distributeurs fixes dans les salles de douches remplis de produits organiques respectueux de l’environnement (déjà en usage dans le secteur du luxe) ; des éclairages led ; le renouvellement d’air permanent des cabines…

La compagnie s’engage à publier dès 2024 un rapport indépendant sur ses engagements ESG.

En savoir plus sur les co-fondateurs de CFC

Avec une expérience de plus de 25 ans dans le monde de la croisière et auprès des plus grandes compagnies, les deux co-fondateurs s’y connaissent dans le domaine de la croisière. Mais pour eux, la croisière c’est aussi une passion et chacun ont une histoire personnelle qui en dit long.

Dès leur enfance, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat rêvent au sillage des grands paquebots, du temps où ceux-ci étaient d’abord un moyen de transport et portaient tant d’espoir sous des constellations nouvelles.

Clément Mousset

Clément Mousset naît à Saint-Nazaire et grandit à La Baule. Issu d’une famille d’industriels qui fournissaient les chantiers de Saint- Nazaire, il écoute ses arrière-grands-parents parler de leurs voyages sur Le France, débusque des archives familiales inestimables et photographie sous toutes leurs coutures les grandes cathédrales d’acier dans la cale sèche des Chantiers de sa ville natale.

Pendant ce temps-là, Cédric Rivoire-Perrochat, originaire de Grenoble, passe tous ses étés à la mer et ressent lui aussi très tôt l’appel du large en voyant les premiers paquebots faire escale dans le sud de la France. Parce que « rien n’est plus beau que de découvrir un pays par la mer », l’un et l’autre feront toute leur carrière dans les plus grandes compagnies de croisières avant de se rencontrer sur un salon professionnel, de faire équipe à la tête de Croisières Maritimes & Voyages (CMV France), puis de fonder leur start-up Compagnie Française de Croisières dont le siège est basé à Marseille.

Brochure CFC

Pour en savoir plus sur les itinéraires,
téléchargez la brochure complète ici

Informations et réservations
auprès de la compagnie au 04 84 89 02 90
cfc-croisieres.fr
ou en agences de voyages

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION