MSC Croisières réceptionne le MSC Seashore

26 juillet 2021 aux chantiers Fincantieri de Monfalcone en Italie : la division croisières du groupe MSC a pris livraison aujourd’hui de son dernier fleuron, le MSC Seashore, le plus grand navire de croisière construit en Italie. Il est le deuxième paquebot à rejoindre la compagnie en 2021 – la flotte se compose désormais de 19 navires.

Le nouveau fleuron de MSC Croisières est doté de certaines des technologies environnementales les plus récentes et les plus avancées actuellement disponibles en mer, confirmant ainsi l’engagement de la Compagnie en faveur du développement durable.

Livraison MSC Seashore - Fincantieri Monfalcone

La cérémonie s’est déroulée en toute intimité au Chantier naval de Fincantieri à Monfalcone et a permis de célébrer, comme le veut la tradition, l’arrivée de ce nouveau navire au sein de la flotte en présence du Président Exécutif de MSC Croisières Pierfrancesco Vago, des membres des familles Aponte et Aponte-Vago, de Giampiero Massolo et Giuseppe Bono, Président et PDG de Fincantieri. Des représentants de l’équipe des nouvelles constructions MSC ainsi que des cadres et des travailleurs du chantier naval étaient également présents à la cérémonie. Lors de cet événement, Roberto Olivari, Directeur du chantier naval de Fincantieri, a offert à Giuseppe Galano, Capitaine du MSC Seashore, une fiole contenant l’eau qui a touché la coque pour la première fois lorsque le navire a été mis à flot plus tôt cette année.

Pierfrancesco Vago, Président Exécutif de MSC Croisières : « La construction du MSC Seashore est un investissement qui – à lui seul – génère un impact sur l’économie italienne de près de 5 milliards d’euros et a permis d’employer 4 300 personnes au cours des 2 dernières années. De plus, avec le début de ses opérations, ce nouveau navire sera un véritable moteur pour l’économie et l’emploi, générant chaque année des retombées économiques tout aussi importantes. Dans le contexte actuel, la livraison de notre nouveau navire représente un véritable signe d’optimisme, qui témoigne de la confiance que nous avons à la fois dans l’avenir du secteur de la croisière, mais également dans la fabrication italienne. Le plan d’investissement que nous avons en Italie avec Fincantieri – en plus des trois navires déjà construits, dont le MSC Seashore – prévoit la construction de cinq autres unités, capables de générer un bénéfice économique global pour le pays de plus de 13 milliards. »

Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri : « Le MSC Seashore est le quatrième navire de croisière que nous avons livré en Italie au cours de cette année extrêmement exigeante et qui nous permet de démontrer l’efficacité de notre système de production et de gestion. Tous ces jalons ont été franchis avec succès mais cela n’est jamais tenu pour acquis. C’est pourquoi je considère ce navire non seulement comme le meilleur symbole de redressement pour l’ensemble du secteur de la croisière, mais aussi de la capacité du Groupe à tirer parti de ses compétences et de sa solidité pour préserver pleinement notre travail. »

Le MSC Seashore proposera des croisières estivales en Méditerranée avant de rejoindre son port d’attache à Miami pour la saison hivernale.

Le sistership du MSC Seashore, le MSC Seascape, est actuellement en construction au chantier naval de Monfalcone et devrait entrer en service à l’hiver 2022. La marque de luxe, MSC Explora Journeys, a également passé commande à Fincantieri pour 4 paquebots supplémentaires.

MSC, Fincantieri et SNAM ont également annoncé ce jour qu’ils s’associaient pour créer le premier navire de croisières océaniques à hydrogène au monde.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – Photos © Ivan Sarfatti

Lancement de la construction du MSC Euribia, deuxième paquebot GNL de MSC Croisières

Après le MSC World Europa, le MSC Euribia (classe Meraviglia plus) sera le deuxième paquebot d’une série de trois navires propulsés au GNL construit par Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire pour MSC Croisières. Son entrée en service est prévue en 2023. Le 22e paquebot de la flotte MSC Croisières sera l’un des plus innovants de sa catégorie sur le plan technologique et environnemental.

MSC Virtuosa

Découpe de la première tôle du MSC Euribia et cérémonie aux Chantiers de l’Atlantique

28 juin 2021 – La traditionnelle cérémonie des pièces s’est tenue ce jour aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire lors de la découpe de la première tôle du MSC Euribia (V34). Cet évènement célèbre une étape majeure dans la construction de ce navire mais également l’engagement continu de MSC Croisières à investir en France mais également à promouvoir la décarbonation de ses activités.

Le savoir-faire industriel français reconnu

La construction de ce nouveau fleuron pour MSC Croisières représente un investissement global de plus d’un milliard d’euros. La compagnie souligne d’ailleurs qu’elle est très fière de contribuer au dynamisme du tissu économique de la région de Saint-Nazaire mais également au rayonnement international du savoir-faire industriel français. 

Pierfrancesco Vago et Laurent Castaing

Comme le veut la tradition maritime, Pierfrancesco Vago, Président exécutif de MSC Croisières, s’est joint à Laurent Castaing, Directeur général des Chantiers de l’Atlantique, pour lancer la découpe de la première tôle.

Pierfrancesco Vago - MSC Croisières - MSC Euribia

Président exécutif de MSC Croisières Pierfrancesco Vago : « Tout comme l’ancienne déesse qui maîtrisait les vents, le temps et les constellations pour dominer les mers, nous souhaitons faire du MSC Euribia le symbole du déploiement de technologies durables pour protéger et préserver notre précieux écosystème marin. Ce navire marque une nouvelle étape dans notre cheminement vers des opérations dont l’empreinte écologique est la plus faible possible et témoigne de notre engagement à favoriser et à développer des technologies environnementales de nouvelle génération.

« En tant que famille ayant plus de 300 ans d’héritage maritime, nous cherchons toujours à protéger l’environnement pour préserver notre mode de vie et protéger la planète pour les générations futures. Alors que notre premier navire alimenté au GNL est déjà en construction, le MSC Euribia réduira encore davantage les émissions en utilisant les dernières technologies disponibles. Il sera l’un des navires contemporains les plus performants au monde en matière environnementale. »

Laurent Castaing - Chantiers de l’Atlantique

Laurent Castaing, Directeur général des Chantiers de l’Atlantique : « Tout au long de ces vingt dernières années, Chantiers de l’Atlantique a été un partenaire fidèle de MSC Croisières, en l’accompagnant dans son développement et son succès. Aujourd’hui encore, nous sommes fiers d’apporter à MSC Croisières notre expertise et nos technologies de pointe, pour que MSC Euribia devienne une référence en termes de solutions durables sur le marché de la croisière. »

Une nouvelle étape dans l’engagement de MSC Croisières en faveur de la transition écologique

Le début de la construction du MSC Euribia marque une nouvelle étape dans l’engagement de MSC Croisières en faveur de la transition écologique. Ce navire bénéficie de technologies de pointe et des dernières avancées environnementales. Ses émissions carbones sont ainsi encore plus faibles que les principaux navires de croisière propulsés au GNL, qui reste à date, pour l’ensemble du secteur maritime, le carburant le plus respectueux de l’environnement puisqu’il réduit quasiment toutes les émissions de polluants atmosphériques comme les oxydes de soufre (99%), les oxydes d’azote (85%) et les particules fines (98%). 

Le premier navire propulsé au GNL jamais réalisé en France, le MSC World Europa, est actuellement en construction à Saint-Nazaire. Il entrera en service en octobre 2022. La construction du troisième navire au GNL devrait commencer début 2023.

Principales technologies utilisées sur le navire en vue de réduire son empreinte énergétique :

  • Système de branchement à quai permettant au navire d’éteindre ses moteurs et de se connecter aux réseaux électriques locaux dans les ports dans lesquels cette infrastructure est disponible, conduisant à une réduction importante des émissions de particules fines à quai.
  • Systèmes avancés de traitement des eaux usées avecprise en compte de normes de purification plus élevées que la plupart des installations de traitement des eaux usées à terre. Les systèmes de traitement des eaux de ballast empêchent l’introduction d’espèces envahissantes dans le milieu marin par les rejets d’eaux.
  • Système de gestion du rayonnement du bruit sous-marin : conception de la coque et de la salle des machines minimisant l’impact acoustique et réduisant ainsi son effet potentiel sur la faune, plus particulièrement sur les mammifères marins.
  • Efficacité énergétique : toutes les nouvelles constructions de MSC Croisières intègrent une large gamme d’équipements efficaces du point de vue énergétique contribuant à réduire et à optimiser l’utilisation des moteurs. Ceux-ci incluent une ventilation intelligente et des systèmes de climatisation avancés avec des boucles de récupération d’énergie automatisées qui redistribuent la chaleur et le froid pour réduire la consommation, des peintures de coque spéciales sont utilisées et bien plus encore. Les navires utilisent un éclairage LED contrôlé par des systèmes de gestion intelligents pour aller encore plus loin dans l’économie d’énergie. En partenariat avec les chantiers navals, le MSC Euribia sera équipée de systèmes de surveillance et d’analyse de l’énergie à distance, permettant une assistance en temps réel à bord pour optimiser l’efficacité opérationnelle à bord.  

PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – PHOTOS © Ivan Sarfatti

MSC Seascape sera le deuxième paquebot de la classe Seaside EVO

MSC Seashore

Le MSC Seascape a été baptisé avec ce nom en hommage à la vue imprenable sur la mer qu’offre le paquebot grâce à son design innovant. Ce nouveau navire devrait entrer en service en novembre 2022.

24 juin 2021 – C’est aujourd’hui que c’est tenue la cérémonie traditionnelle de pose de la quille du deuxième navire de la classe Seaside EVO de MSC Croisières au chantier naval Fincantieri de Monfalcone, en Italie. 

MSC Seascape - Roberto Olivari, Pierfrancesco Vago et Giuseppe Bono
Roberto Olivari, Pierfrancesco Vago et Giuseppe Bono

A cette occasion, le nom du nouveau navire a été révélé – MSC Seascape. Il rend hommage à la beauté de l’océan et illustre la manière dont les passagers pourront profiter de la vue imprenable sur la mer. Comme son navire jumeau (sistership) le MSC Seashore, le MSC Seascape est une nouvelle évolution de la classe Seaside déjà révolutionnaire – les navires Seaside EVO sont améliorés et étendus avec une variété de caractéristiques, d’espaces et d’expériences inédites pour les passagers. Le paquebot est conçu pour connecter les croisiéristes avec la mer grâce à une conception innovantes.

Caractéristiques du MSC Seascape

  • Entrée en service prévue en en novembre 2022
  • 169 400 GT
  • Capacité : 5 877 personnes
  • 65 % des espaces publics repensés pour améliorer l’expérience clients et offrir différents lieux pour se connecter avec la mer
  • 13 000 m2 d’espace extérieur
  • 2 270 cabines –  12 catégories de cabines et suites
  • 11 lieux de restauration
  • 19 bars et salons
  • Nombreuses options de restauration y compris en plein air
  • 6 piscines, dont une piscine à débordement à l’arrière avec une vue imprenable sur l’océan
  • Le MSC Yacht Club sera le plus grand et le plus luxueux de la flotte de MSC Croisières : près de 3 000 m² d’espace et une vue imprenable sur l’océan depuis les ponts avant du navire
  • Une vaste promenade de 540 mètres de long au bord de l’eau
  • Un spectaculaire Pont des Soupirs au plancher de verre au pont 16 avec un point de vue unique sur l’océan

Pose de la quille et cérémonie de la pièce

Monica Somma, Category Manager – Retail, MSC Cruises, et Jolette Vincenzi, superviseur de production de Fincantieri, ont accompli le rituel maritime traditionnel des marraines en plaçant deux pièces de monnaie dans la quille du navire, afin de chance pour la construction du navire et sa future vie en mer.

MSC Seaview - Baptême - Gênes Pierfrancesco Vago

Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Cruises : « Les pièces que nous déposons aujourd’hui pour marquer une étape clé de la construction de l’un de nos navires sont un symbole important de notre confiance dans le secteur des croisières et dans l’avenir du voyage et du tourisme.

En tant qu’entreprise familiale, nous pouvons planifier sur le long terme et prendre ces engagements malgré le contexte difficile auquel nous sommes tous confrontés à court terme. Lorsqu’il rejoindra notre flotte, le MSC Seascape générera un impact économique significatif non seulement pour l’industrie de la construction navale et l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement, mais aussi pour tous les ports et destinations qu’il rejoindra, renforçant ainsi le tourisme côtier et soutenant la relance économique vitale des communautés locales. De plus, le MSC Seascape représente notre investissement continu dans ce chantier naval et dans la région, ainsi que notre volonté d’avancer dans notre vision à long terme visant à atteindre des opérations de croisière à impact net nul. Comme pour chaque nouveau navire que nous construisons, nous équipons le MSC Seascape des dernières technologies et solutions environnementales, notamment des systèmes de pointe pour la réduction des émissions et le traitement des eaux usées. Il innove également en matière de divertissement et sera le premier navire à proposer l’expérience dynamique et passionnante du RoboCoaster ».

Giuseppe Bono

Giuseppe Bono, PDG de Fincantieri : « La cérémonie de remise des pièces est l’une des plus anciennes traditions maritimes. Elle représente toujours un moment particulier. Nous adressons ainsi un vœu aux futurs passagers et membres d’équipage, qui de cette manière embarquent symboliquement pour la première fois.

Je suis sûr que bientôt les voyageurs pourront à nouveau naviguer sur la mer comme avant, également sur ce splendide navire qui prend forme dans notre chantier naval ».

La cérémonie d’inauguration a été un événement privé auquel ont assisté en personne Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières, et Giuseppe Bono, PDG de Finacantieri, ainsi que des membres des équipes de gestion et de projet de l’armateur et du chantier naval pour le MSC Seascape, et s’est déroulée dans le respect total des réglementations sanitaires en vigueur.

Une technologie environnementale de pointe

Les références environnementales du MSC Seascape comprennent des systèmes de réduction catalytique sélective sur chacun des 4 moteurs Wartsila 14V 46F du navire, qui réduisent les émissions d’oxyde d’azote de 90 % en convertissant le gaz en azote et en eau inoffensifs, et des systèmes hybrides d’épuration des gaz d’échappement qui éliminent 98 % de l’oxyde de soufre des émissions du navire.

Le paquebot sera équipé de systèmes avancés de traitement des eaux usées dont les normes de purification sont supérieures à celles de la plupart des installations terrestres de traitement des eaux usées, de systèmes avancés de gestion des déchets, de systèmes de traitement des eaux de ballast approuvés par les garde-côtes américains, de systèmes de dernière technologie pour la prévention des rejets d’hydrocarbures provenant des salles des machines et de diverses améliorations efficaces en matière d’efficacité énergétique – des systèmes de récupération de chaleur à l’éclairage LED. Le navire sera également équipé d’un système de gestion du bruit rayonnant sous-marin afin de réduire les effets potentiels sur les mammifères marins.

PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – PHOTOS ©FINCANTIERI/MSC CROISIERES

A Marseille, la reprise des croisières s’organise entre protocoles sanitaires et préoccupations environnementales

La reprise des croisières depuis Marseille est attendue par de nombreux français en mal de voyages en mer. A l’aube de ce redémarrage tant attendu et dans un contexte d’amélioration de la crise sanitaire liée au COVID-19, Escale Croisière a voulu faire le point lors d’une interview de Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence. Un échange qui a permis d’en savoir plus sur les protocoles de sécurité sanitaire mis en place pour la reprise des croisières mais aussi de clarifier la position de Marseille en tant que port pionnier en matière d’accueil de navires plus respectueux de l’environnement.

Quelles mesures sont mises en place pour assurer la sécurité sanitaire des passagers ?

Afin d’assurer la sécurité sanitaire des passagers embarquant et/ou débarquant à Marseille mais aussi pour rassurer la population locale sur les mesures prises à cet égard, nous avons demandé à Jean-François de nous en dire plus sur les protocoles mis en place à Marseille.

Interview de Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence

Qu’est-ce qui est fait à Marseille pour accueillir des paquebots plus respectueux de l’environnement ?

Aujourd’hui le développement durable est au cœur des préoccupations des compagnies de croisières. En France, lorsque l’on entend parler de préservation de l’environnement dans ce domaine, les débats s’animent autour du port phocéen. Mais Qu’est-ce qui est fait à Marseille pour accueillir des paquebots plus respectueux de l’environnement ? Les discussions vont même jusqu’à parler de régulation du trafic maritime à Marseille. Mais qu’en est-il vraiment ? Autant de questions auxquelles répond en toute transparence Jean-François Suhas.

Interview de Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence

Les premiers paquebots positionnés au départ de Marseille

  • MSC Seaside : à l’issue d’escales tests les 20 et 27 juin, le tout récent MSC Seaside équipé des dernières technologies environnementales proposera des aller/retour de Marseille avec escales à Syracuse, Tarente, Civitavecchia (Rome) et Gênes à partir du 4 juillet.
  • Costa Smeralda : à partir du 4 juillet 2021, le navire amiral « nouvelle génération » de Costa Croisières propulsé au GNL, fera escales en Espagne avec Barcelone et Palma de Majorque, avant de rejoindre les côtes de la Sicile avec Messine ou Palerme, puis Civitavecchia/Rome et Savone.
  • MSC Seashore qui rejoindra la flotte MSC Croisières fin juillet proposera également des croisières aller/retour depuis Marseille à partir du 7 août 2021 avec escales à Gênes, Naples, Messine et La Valette et Barcelone.

Les compagnies étant en train d’ajuster leurs itinéraires, des changements sont susceptibles d’être apportés aux itinéraires mentionnés ci-dessus.

En savoir plus sur le Club de la Croisière Marseille Provence

Le Club de la Croisière Marseille Provence est l’interlocuteur local n°1 des acteurs de la croisière depuis 25 ans. Il s’agit d’une association loi 1901 qui fédère et représente l’écosystème local de la croisière. Le Club est au cœur de l’activité de croisière maritime et fluviale à Marseille et en Provence. Son réseau ? 50 adhérents, acteurs clés privés et institutionnels de la vie économique locale.

Sa force : l’expertise combinée des activités portuaires et touristiques de la croisière.

Ses enjeux prioritaires : encourager la transition éco-énergétique de la filière et développer les retombées économiques pour leterritoire.

Ses missions :

  • Encourager et coordonner tous les acteurs du marché dans la phase de transition éco-énergétique déjà entamée.
  • Promouvoir la destination Marseille Provence, les ports maritimes et fluviaux* pour confirmer et renforcer leur positionnement unique en Med.
  • Informer et coordonner les acteurs clés de l’accueil des passagers lors des escales pour optimiser les flux.
  • Analyser les évolutions du marché de la croisière et les profils des passagers.
  • Représenter les professionnels du secteur au niveau local et national en étant leur porte-parole.
  • Accompagner les adhérents dans la connaissance du marché et mettre en relation les partenaires

Ces actions contribuent à faire de la croisière une filière d’excellence de l’économie touristique régionale.

Le Club de la Croisière Marseille Provence bénéficie du soutien de la Région Sud, du Département des Bouches-du-Rhône, de la Métropole Aix-Marseille Provence, du Grand Port Maritime de Marseille et de la Chambre de Commerce et d’Industrie Aix-Marseille Provence.

Jean-François Suhas_GPMM

Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence

Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, Jean-François Suhas a été élu président du Club de la Croisière Marseille Provence le 9 janvier 2015.

Durant sa carrière, il a parcouru le monde à bord de bateaux de croisière des compagnies Paquet et Club Méditerranée. Après dix années de navigation, il intègre en 1999 la Station de Pilotage de Marseille-Fos dont il a été le Secrétaire Général de 2011 à 2015.

Il représente depuis 2017 la filière croisière au Comité France Maritime, qui dépend des services du Premier Ministre. Depuis le 1er janvier 2020, il anime le Contrat de filière Croisière Régional porté par le Club de la Croisière Marseille Provence. Il fait partie du Comité de pilotage de sélection des projets du Pôle Mer (pôle de compétitivité) depuis 2020. Depuis le printemps 2020, il est associé aux travaux du Comité de Filière Tourisme en binôme avec la CLIA (Cruise Line International Association) animé par le Secrétaire d’Etat au Tourisme. Il est élu Président du Conseil de Développement du GPMM le 10 janvier 2020, pour une mandature de cinq ans.

Membre élu de la CCI Aix Marseille Provence, il participe activement à la promotion des diverses activités du GPMM et des grandes filières du tourisme, dans une logique de port vertueux pour créer une filière croisière durable et acceptable.

S’appuyant sur une conjonction nationale très favorable aux secteurs de la croisière maritime et fluviale avec la construction, l’exploitation et la réparation des plus grands navires au monde, il ambitionne de créer un pôle d’excellence « made in Marseille », grâce à la présence en Provence d’acteurs majeurs du secteur. Ce projet engagé sur les prochaines années s’appuie sur la consolidation d’une filière croisière constituée de savoir-faire reconnus dans les services aux navires, la gestion de terminaux, la réparation navale. Il vise aussi à renforcer la fourniture d’énergie propre, le numérique, la formation et l’accessibilité internationale du territoire.

*Marseille, Cassis, La Ciotat, Martigues, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Arles, Tarascon, Avignon et Châteauneuf-du-Pape/Orange

ARTICLE ET INTERVIEW RÉALISÉS PAR CORINNE ANCION

Explora Journeys de nouveaux paquebots pour la marque de luxe du groupe MSC

Explora Journeys - Explora I

C’est avec sa nouvelle marque : Explora Journeys que le groupe MSC a annoncé son arrivée sur le marché des croisières de luxe avec quatre paquebots.

Construit par les chantiers Fincantieri, le premier de ces quatre navires de luxe prendra la mer en 2023, les autres navires seront livrés en 2024, 2025 et 2026. Les quatre navires mesureront 248 mètres de long et auront un tonnage brut d’environ 64 000 tonneaux. Ils utiliseront les dernières technologies maritimes de pointe pour proposer des voyages de découverte à travers des destinations situées sur et hors des sentiers battus.

De vastes espaces publics tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du navire

Les 14 ponts du navire offriront de vastes espaces publics intérieurs. Les 2 500 m² de ponts extérieurs aménagés offriront une vue imprenable sur la mer. 64 cabanes privées (cabanas), idéales pour les bains de soleil, seront réparties autour des trois piscines extérieures. Une quatrième piscine, avec toit en verre rétractable, permettra de nager et de se détendre au bord de la piscine par tous les temps. Plusieurs bains à remous intérieurs et extérieurs seront positionnés sur le pont promenade.

Piscines extérieures

Explora Journeys- Explora I - Proue

Piscine intérieure

Explora Journeys - Explora I - Piscine intérieure

Lobby

Explora Journeys - Explora I - Lobby

Un service de restauration flexible

9 restaurants proposeront un grand choix de menus avec une cuisine aux couleurs du monde. L’accent sera mis sur des ingrédients de qualité provenant de partenaires locaux. Les horaires d’ouvertures des restaurants seront flexibles afin de s’adapter aux préférences personnelles de chacun. Un grand choix de bars et salons intérieurs et extérieurs sera également proposé.

Le bien-être des passagers à bord des paquebots Explora Journeys

Pour le bien-être, le spa disposera d’un espace intérieur et extérieur. Les passagers pourront bénéficier de soins personnalisés, utiliser des équipements de remise en forme ultramodernes ou encore assister aussi bien à des cours collectifs qu’à des séances d’entraînement personnel.

Un service et des cabines haut de gamme

Les passagers seront accueillis sur un navire sans pareil, avec le plus haut niveau de service et de commodités. Avec un ratio passager/membre d’équipage de 1,25 pour 1, un service des plus irréprochables sera assuré à bord.

Conçu en partenariat avec les plus grands designers de super yachts et d’hôtellerie de luxe à travers le monde, ce navire innovant associera de manière transparente l’élégante précision suisse à l’artisanat européen moderne. Avec 461 suites donnant sur l’océan, les passagers pourront profiter de vues saisissantes en mer et au port depuis leurs fenêtres panoramiques, du sol au plafond, et leurs terrasses privées. D’une superficie d’au moins 35 m2, les suites seront parmi les plus spacieuses de l’industrie pour cette catégorie. 

Des navires conçus pour un avenir durable

Pour préserver au mieux l’environnement, les chantiers Fincantieri utiliseront les dernières technologies disponibles. Ainsi, les paquebots sauront s’adapter aux solutions énergétiques alternatives dès qu’elles seront disponibles. La conception du navire prévoit le stockage de batteries permettant la production future d’énergie hybride, ainsi que la toute dernière technologie de réduction catalytique sélective (SCR), qui permet de réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx) de 90 %. Le système d’alimentation à quai permettra d’éviter les émissions de CO2 en escales. Alimentés par du combustible marin, les quatre navires seront certifiés RINA DOLPHIN pour réduire le bruit sous-marin. Les plastiques à usage unique ne seront ni utilisés à bord, ni lors des expériences proposées à terre.

Explora Journeys : un logo symbolique

Prenant ses racines dans la spiritualité et inspiré du mandala, le motif du logo d’Explora Journeys représente un voyage de découverte et d’épanouissement personnel. La fleur de lotus symbolise la pureté du corps, de la parole et de l’esprit, tandis qu’un clin d’œil à la fleur de lys représente l’humilité et un lien avec l’héritage européen. La police de caractère sophistiquée fait allusion aux courbes subtiles de la mer. Le logo a été conçu par Alexa Aponte-Vago, Directrice financière de MSC Group, fille du fondateur Gianluigi Aponte et épouse du Président Pierfrancesco Vago.

Lancement de la construction du premier paquebot Explora Journeys

Jeudi 10 juin 2021 – C’est aux chantiers Fincantieri de Monfalcone, en Italie que s’est tenue la cérémonie de découpe de la première tôle du premier paquebot Explora Journeys : Explora I. Un événement qui marque le début du processus de construction du navire. La livraison du navire est prévue pour 2023.

Explora Journeys - Explora I

Michael Ungerer, PDG d’Explora Journeys, Fabio Gallia, Directeur Général de Fincantieri et Pierfrancesco Vago, président exécutif de Group’s cruise business and broader passenger division – Photos © Ivan Sarfatti

Des itinéraires conçus comme une collection de voyages haute couture

Les itinéraires de la collection inaugurale seront un mélange de destinations célèbres telles que Saint Tropez, Bordeaux et Reykjavik, et de joyaux cachés tels que Kastellorizo, Bozcaada et les îles Lofoten.

Explora Journeys - Explora I

Les croisières avec Explora Journeys emmèneront les passagers dans des ports moins fréquentés afin de leur faire vivre une expérience plus authentique et de les faire voyager à un rythme plus lent avec des horaires d’arrivée et de départ non conventionnelles. Combinés à des séjours uniques, les passagers pourront avoir un accès exclusif à des expériences uniques en leur genre. Que ce soit à bord ou à terre, les passagers se reconnecteront avec ce qui compte le plus, eux-mêmes, leurs proches et le monde qui les entoure.

Les réservations pour la collection inaugurale de 2023 seront ouvertes à partir de l’automne 2021.

Flash back 2019 – Quand MSC Croisières nous parlait de son projet de paquebots de luxe

Décembre 2019 – Patrick J. Pourbaix, Directeur Général MSC Croisières France BeLux nous en dit plus sur cette nouvelle série de 4 navires très attendue. A l’époque, que sait-on officiellement de ces paquebots annoncés alors d’une capacité d’un peu moins de 1000 passagers ?

PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – PHOTOS ©EXPLORA JOURNEYS/MSC

Les Ponant Explorers reprennent la mer

Les Ponant Explorers effectuent actuellement leurs ultimes préparatifs avant la reprise de la saison des croisières. Le Dumont d’Urville nous offrent de belles images sur le Canal de Caen avant rejoindre la mer via Ouistreham. Le Bougainville, actuellement amarré à Caen, le suivra dans quelques jours.

Le Dumont D’Urville sur le Canal de Caen

Le Dumont d'Urville - Canal de Caen
Le Dumont d'Urville - Bénouville - Café Gondré

Passage du Pegasus bridge à Bénouville

Passage de l’écluse de Ouistreham avant de rejoindre la mer

Le Dumont d'Urville - Ouistreham

Le Dumont d’Urville et Le Bougainville étaient à quai dans le port de Caen depuis plusieurs mois, attendant la reprise des croisières pour l’été 2021.

Le Dumont D’Urville effectuera des itinéraires de 7 nuits en Islande depuis Reykjavik à partir du mois de juin et jusqu’en août. Au programme : 9 croisières dont une circumnavigation de 11 nuits complètement inédite. Visitez le navire ici

Le Dumont D'Urville

Le Bougainville proposera des croisières de 7 à 11 nuits dans les îles grecques en juillet. Un grand tour de la mer noire est prévu début août puis le navire sera de retour pour des itinéraires en Méditerranée fin août et jusqu’en septembre.

Après une première édition plébiscitée en 2020, Ponant met de nouveau à l’honneur les trésors du littoral français et propose pour cet été 2 itinéraires phares à la découverte de la Corse et de la Bretagne :

  • La Bretagne : entre côtes sauvages et phares : dès le 2 juillet et jusqu’à septembre avec 6 croisières au départ de Saint-Malo, l’occasion de découvrir les merveilles naturelles de la côte bretonne.
  • La Corse sauvage et authentique : d’août à octobre, 9 départs sont disponibles au départ de Nice. Le Bellot met le cap sur l’Île de Beauté et les eaux cristallines de ses plages paradisiaques.

De nombreuses croisières sont également disponibles en Méditerranée, près de 27 départs entre juillet et novembre 2021. Au programme les rivages italiens, les plus belles îles des cyclades, mais aussi la Croatie.

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION