MSC Croisières, triple cérémonie et grandes annonces à Saint-Nazaire, retour en images sur une première mondiale

Jeudi 14 juin 2018 – C’est aux chantiers STX France de Saint-Nazaire que s’est tenue à la fois une première mondiale et un grand moment d’histoire pour la compagnie MSC Croisières. Trois cérémonies pour mettre à l’honneur les futurs paquebots de la compagnie et de grandes annonces pour révéler de nouveaux développements de la flotte. 

Reportage vidéo aux chantiers STX France de Saint-Nazaire : Patrick Pourbaix, Directeur Général MSC Croisières France, Belgique et Luxembourg nous explique les temps forts de l’événement du jour.

Pour la toute première fois dans l’histoire de Saint-Nazaire, trois paquebots appartenant à une même compagnie sont en construction simultanément aux chantiers navals STX France.

Découpe de la première tôle du MSC Meraviglia Plus II dont le nom a été révélé : MSC Virtuosa

Le MSC Virtuosa, jusqu’à lors connu sous le nom de H34 (son nom de chantier) est le quatrième navire de la classe Meraviglia après les MSC Meraviglia, MSC Bellissima, MSC Grandiosa. Tout comme le MSC Grandiosa, le MSC Virtuosa sera une version rallongée de 16 mètres du MSC Meraviglia.

Cérémonie des pièces du MSC Grandiosa

Le paquebot MSC Grandiosa est le troisième paquebot de la classe Meraviglia. Il sera livré en octobre 2019.

La cérémonie des pièces est une tradition lors de la construction de navires. Elle consiste à poser des pièces d’or dans la quille afin de porter chance aux navires.

Afin de mettre à l’honneur le travail opéré par les équipes des chantiers STX ainsi que par les équipes de MSC Cruises, deux marraines ont eu l’honneur de participer à la cérémonie : Karine Braud, Responsable Qualité chez STX France et Bérangère Vételé, conseillère juridique chez MSC Cruises.

Les grandes annonces de Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, pour MSC Croisières et les chantiers STX France

MSC Croisières signe un contrat avec STX France pour un cinquième navire de la classe Meraviglia à propulsion au GNL

MSC Croisières et STX France signent la commande du cinquième navire de croisières de la classe Meraviglia. Sa livraison est prévue en 2023. Il s’agit de la neuvième commande passée par MSC Croisières chez STX France dans le cadre de son plan de développement sur la période 2017-2026.

MSC Croisières - STX France - Signature de contrats (3)

Ce navire sera équipé de la nouvelle génération de moteurs conçus pour fonctionner au gaz naturel liquéfié (GNL). Il sera également équipé d’autres technologies environnementales innovantes, comme un système de traitement des eaux usées conforme aux normes internationales les plus strictes et à la Résolution MEPC.227 pour la mer Baltique.

Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances, s’est exprimé : « Cette nouvelle commande passée par MSC aux chantiers de Saint-Nazaire est une preuve de l’excellence du savoir-faire français dans le domaine de la construction navale. Je suis fier de cette réussite industrielle, auquel le Gouvernement est très attaché. »

Le cinquième navire MSC Croisières de la classe Meraviglia aura les mêmes dimensions que les paquebots de la classe Meraviglia-Plus.

Quelques caractéristiques :

  • Longueur : 331 m
  • Largeur : 43 m
  • Tirant d’eau : 8,75 m
  • Tonnage brut : 183 500 TJB environ
  • Moteurs : propulseurs GNL, moteurs à double combustible
  • Vitesse de croisière : 21,4 nœuds
  • 6 335 passagers
  • 1 704 membres d’équipage
  • 2 408 cabines passagers                                              

Signature d’un contrat pour la construction des deux premiers navires de la classe World

MSC Croisières et STX France ont également confirmé la signature du contrat des deux premiers navires de croisières de la classe World. Selon les termes de l’accord, STX France va construire deux navires à propulsion GNL, qui seront livrés en 2022 et 2024 et deux autres navires supplémentaires sont en option pour 2025 et 2026.

Cet accord représente un montant d’investissement global pour MSC Croisières de 3,4 milliards d’euros et devient par conséquent la plus importante transaction économique jamais réalisée dans l’histoire des Chantiers de Saint-Nazaire et de l’industrie maritime française.

Quelques caractéristiques de la classe World :

  • Longueur : 333 m
  • Largeur : 47 m
  • Tonnage brut : 205 700 TJB environ
  • Moteurs : propulseurs GNL, moteurs à double combustible
  • Vitesse de croisière : 21,8 nœuds
  • 6 774 passagers
  • 2 126 membres d’équipage
  • 2 632 cabines passagers

Après les 13 premiers navires de MSC Croisières déjà construits par les chantiers navals de Saint-Nazaire, un nouveau record sera atteint en 2026, avec 21 navires de la flotte construits en France par STX France.

Laurent Castaing, Directeur Général de STX France, a déclaré : « Nous sommes fiers d’être le partenaire industriel privilégié du groupe MSC Croisières dont nous accompagnons le développement depuis 15 ans déjà : 13 navires ont été livrés à MSC depuis 2003 et 3 sont actuellement en construction, auxquels s’ajoutent le cinquième navire de la série Meraviglia et les deux premiers de la série World Class. Ces chiffres démontrent à eux seuls l’intensification du plan de croissance de notre client et notre engagement à soutenir leurs ambitions ».

Les chantiers de Saint-Nazaire retrouvent leur nom des chantiers de l’Atlantique

Pour l’occasion, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances a annoncé aux salariés de STX France que les chantiers allaient retrouver leur nom d’origine : Les Chantiers de L’Atlantique. Pour symboliser ce futur changement, Laurent Castaing, Directeur Général de STX France a remis un casque aux couleurs des Chantiers de l’Atlantique au Ministre.

MSC Bellissima - Mise à flot 2

Mise à flot du MSC Bellissima, dans la forme profonde des chantiers STX

Pierfrancesco Vago, Président Exécutif de MSC CroisièresLe paquebot MSC Bellissima sera mis en service en mars 2019. Pierfrancesco Vago, Président Exécutif de MSC Cruises, s’est exprimé avant la mise en eau de la forme dans laquelle le MSC Bellissima a été assemblé : « Aujourd’hui, nous ouvrons un nouveau chapitre dans l’histoire de notre partenariat avec STX et de manière plus large avec la France. Nous avons déjà mis en service ensemble 13 des navires les plus innovants en mer et 8 autres vont suivre d’ici 2026. Cela nous place fièrement au rang de premier investisseur privé en France au titre des contrats à l’export. De ce fait, nous demeurons un acteur majeur pour l’emploi et pour l’économie de la région et même au-delà ».

MSC Bellissima - Mise à flot -1

Vidéo : construction du MSC Belissima

En savoir plus sur MSC Croisières

2018-06-14_STX_MSC Croisières eventLa compagnie MSC Croisières est la plus grande compagnie de croisières privée au monde, leader en Europe et en Amérique du Sud. Pionnière dans le monde des croisières, c’est l’une des plus jeunes dans l’industrie. Elle a atteint une croissance de 800% durant ses dix premières années, en construisant peu à peu sa notoriété internationale. Les itinéraires MSC Croisières sont commercialisés dans 70 pays. Le siège de la compagnie se trouve à Genève en Suisse. La compagnie compte plus de 23 500 employés dans le monde, à bord comme à terre. MSC Croisières fait partie du Groupe MSC, qui englobe les compagnies leader en matière de transport et de logistique.

La flotte MSC Croisières compte aujourd’hui 15 navires ultramodernes, au design élégant et résolument innovant. Dans le cadre d’un plan d’investissement de 11,6 milliards d’euros, du jamais vu dans l’industrie des croisières, la flotte de la compagnie s’étendra à 25 paquebots de croisières d’ici 2026. Aujourd’hui, MSC Croisières a conçu 6 nouvelles classes de navires, comptant uniquement des prototypes visant à repousser sans cesse les limites de l’architecture maritime et du design.

PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

Virgin Voyages révèle le design des intérieurs de son premier paquebot

Visite du paquebot

Virgin Voyages cruise ship tour

Modern Romance of Sailing, c’est ce qui décrit le mieux l’inspiration des designers du projet de Virgin Voyages. On peut traduire cela en français par Navigation Romantique Moderne.

Solarium et bar lounge – The Dock

Virgin Voyages Lady Ship - The Dock by Roman and Williams

Situé à la poupe du navire sur le pont 7, The Dock sera un espace extérieur « social & lifestyle ». Il a été dessiné par Roman & Williams designers de l’hôtel Viceroy de New York et de résidences de stars comme Ben Stiller, Kate Hudson et Gwyneth Paltrow.

Virgin Voyages Lady Ship - The Dock by Roman and Williams

Bar des sports – Athletic Club

Situé au pont 16, le Athletic Club a été imaginé par le cabinet Concrete Amsterdam. Cet espace disposera d’un solarium idéal pour prendre un bain de soleil aussi bien que pour observer les étoiles à la nuit tombée. Une zone comportera 10 cabanes privatives pour la détente. L’Athletic Club sera entouré d’une piste de jogging surélevée qui semblera flotter autour du navire. On trouvera également un terrain de basket, un ring de boxe… Plus étonnant, cet espace sera équipé d’un grand filet comme sur les catamarans permettant aux passagers (les marins comme les appelle Virgin) d’avoir une vue originale du pont 16 jusqu’au pont 7. Sujets au vertige s’abstenir.

Richard’s rooftop – le pont VIP

Le paquebot disposera d’un espace VIP réservé aux passagers des Suites. Ce rooftop au nom hommage à Sir Richard Branson a été créé par Tom Dixon.

Discothèque – The Manor

La discothèque « The Manor » a été dessinée par Roman & Williams. Elle disposera de différents aménagement qui permettront de voir ou d’être vu ainsi que d’une scène depuis laquelle on pourra assister à des concerts et spectacles.

Restaurant Mexicain – Pink Agave

Ce restaurant disposera d’un bar à l’entrée et on pourra aussi bien y dîner à deux sur des tables rondes intimistes qu’entre amis, dans des espaces privatisables pour les groupes.

Le restaurant Mexicain a été dessiné par le designer Tom Dixon.

Restaurant Test Kitchen

Cette salle à manger expérimentale avant-gardiste a été imaginée par le cabinet Concrete Amsterdam.  Outre la fonction restauration, on pourra également assister à des dégustations ou des animations œnologiques dans ce véritable laboratoire.

Le paquebot de Sir Richard Branson n’a pas finit d’émoustiller la curiosité des croisiéristes et nulle doute qu’il réserve encore de nombreuses surprises. A suivre…

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION
Photos et vidéos ©Virgin Voyages

25e édition des Lauréats de la Mer, Costa Croisières récompense les agences de voyages et fête ses 70 ans

C’est à bord du Costa Favolosa que Costa Croisières a convié 1800 partenaires de 32 pays différents. Une centaine d’agents de voyages français étaient présents à l’événement qui s’est déroulé du 3 au 6 mai.

La compagnie leur a réservé la primeur de la découverte du Costa Smeralda en réalité virtuelle ainsi qu’une présentation du futur navire par le designer Adam D. Tihany. Voir l’article.

Costa Smeralda

Cérémonie des 25 ans des Lauréats de la Mer pour les 70 ans de Costa Croisières

La cérémonie de remise des prix s’est tenue dans le théâtre du paquebot Costa Favolosa. Elle a été présentée par Natasha Stefanenko, actrice et animatrice de télévision parmi les plus populaires en Italie.

Lauréats de la Mer 2018 - Natasha Stefanenko

Un spectacle original créé et présenté par les artistes du Cirque de Monte-Carlo a été présenté pour l’occasion.

Récompenses des agences françaises primées à la cérémonie des 25e Lauréats de la Mer

Pour l’occasion, Neil Palomba, Président de Costa Croisières, Massimo Brancaleoni, Vice-Président des Ventes Monde, Norbert Stiekema, Directeur de la stratégie et du numérique sont également montés sur scène aux côtés de l’équipe de Costa Croisières France présidée par Georges Azouze et Annika Gummesson, Directrice Générale.

  • Meilleure Agence Région Provence – Languedoc : JUEN VOYAGES THOMAS COOK LE PONTET
  • Meilleure Agence Région Est : LK TOURS
  • Meilleure Agence Région Côte D’Azur : CAP CROISIERES VOYAGES
  • Meilleure Agence Région Rhône-Alpes : VOYAGES GIRARDOT
  • Meilleure Agence Région Paris – Ile de France – Centre : VOYAGES RIVE GAUCHE VERSAILLES
  • Meilleure Agence Région Ouest : E. LECLERC VOYAGES NANTES
  • Meilleure Agence Région Sud-Ouest : E. LECLERC VOYAGES ROQUES SUR GARONNE
  • Meilleure Agence Région Nord – Normandie : TIBO TOURS
  • Meilleure Agence Région Dom-Tom : GROUPE ROGER ALBERT VOYAGES
  • Meilleure Agence « Ventes Groupes » : SALAUN HOLIDAYS
  • Meilleure Agence « Ventes Individuelles Métropole » : CROISILAND
  • Meilleure Agence « Progression Outre-Mer » : ATOM
  • Meilleure « progression Groupes Internet » : CROISIERE CLUB
  • Meilleures Agences « Autocaristes » : RICHOU VOYAGES – SABARDU TOURISME – EUROMOSELLE LOISIRS
  • Meilleur Partenariat Réseau : SELECTOUR
  • Meilleure Opération Commerciale : THOMAS COOK
  • Prix spécial Meilleures Ventes catégorie Total Comfort : CRUISELINE
  • Prix spécial Ventes Tour du Monde : JET TRAVEL MONACO
  • Prix spécial Ventes Costa Extra : CFA DE VOYAGES
  • Prix spécial Ventes Croisières à thème TV : CROISIERES D’EXCEPTION MEDIA UP  – GULLI
  • Prix spécial Vente Croisières à thème : VOYAGES CHABANNES

Cliquez sur les photos pour les agrandir

  • Prix Over the Top : CRUISELINE (E-Business European Top Seller) – PENCHARD VOYAGES – SYLTOURS – AB CROISIERES
  • Prix spécial Fondation Costa :  Bleu Voyages

Lauréats de la Mer 2018 - Prix special Fondation Costa

Les agences françaises nommées pour les 25e Lauréats de la Mer

Au préalable de la cérémonie qui s’est tenue dans le théâtre du Costa Favolosa, Costa Croisières France a remis différents prix aux agences nommées dans les différentes catégories.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

Costa Croisières, 70 ans d’histoire

1963 - Costa CroisieresCosta Croisières débute son activité croisière le 31 mars 1948 avec son premier paquebot, le Anna C. Mais l’histoire de Costa est bien plus ancienne et les racines italiennes revendiquées aujourd’hui font partie intégrante de l’héritage et de l’ADN de la compagnie.

De l’Anna C au Costa Smeralda, les navires ont toujours joué un rôle crucial dans le développement progressif de la compagnie. De nombreuses innovations sont centrées sur l’hospitalité et le confort des passagers. La compagnie italienne multiplie ainsi les innovations. Les navires transporteurs de fret puis les paquebots transatlantiques deviennent des navires de croisières au confort égalant celui des grands hôtels. 

L’origine de la flotte Costa

Anna C - Costa CroisièresSi le premier navire dédié au transport de passagers de la compagnie est l’Anna C mis en service en 1948, la flotte est née en 1854 sous le nom de son fondateur « Giacomo Costa ». La famille Costa se distingue à tel point dans le commerce des tissus et de l’huile d’olive entre Gênes et la Sardaigne qu’elle doit très rapidement se doter d’une flotte pour transporter ses marchandises dans le monde entier.

À la fin du XIXe siècle, ses navires marchands gagnent déjà des terres lointaines, comme l’Australie, où l’important flux d’émigrés italiens suscite une forte demande de produits alimentaires nationaux.

Costa Pacifica - cheminée (2)Costa se spécialise dans l’achat d’huile d’olive brute dans les pays de la Méditerranée, qu’elle exporte par-delà les océans. La forme et la couleur des cheminées Costa ne sont d’ailleurs pas anodines puisque c’est en effet en référence à ce commerce qu’elles ont pris la couleur jaune ainsi que la forme historique des bouteilles d’huile d’olive commercialisées à l’époque.

Au début du XXe siècle, l’essor de Costa est tel que la compagnie doit se lancer dans le secteur naval. En 1924, le Ravenna, un petit bateau à vapeur, est utilisé pour approvisionner les marchés de la Méditerranée orientale en matières premières. En 1928, le Langano rejoint la flotte.

C’est dans les années 30 que naît la tradition de donner aux bateaux les noms de baptême des membres de la famille : Federico (1931), Eugenio et Enrico (1934), Antonietta, Beatrice et Giacomo (1935). Au début de la Seconde Guerre mondiale, la jauge totale de la flotte atteint 27 534 tonnes, réparties sur huit navires. À la fin de la guerre, Costa reprend son activité en construisant et achetant d’autres bateaux destinés au cabotage. La destruction de la flotte italienne, la hausse du trafic passagers, la crise économique et le flux migratoire transocéanique orientent l’attention de la famille Costa vers le transport de passagers à travers les océans.

À la différence d’autres compagnies de navigation et grâce à sa sagacité, Costa sait s’adapter au coût de la vie tout en préservant ses classes supérieures et parvenant à continuer de présenter un attrait tant pour les passagers émigrants que pour les passagers en croisières. En 1947, le « Maria C » commence à satisfaire les premières demandes ; la même année, la société change de nom, Giacomo Costa, anciennement Andrea devient « Linea C » (la ligne C). Puis vient l’Anna C en 1948, le navire qui marque le début de l’activité « croisière » de Costa.

1948 – 1ère transatlantique vers Buenos Aires du paquebot Anna C

Après la Seconde Guerre mondiale, une vague d’immigration, constituée essentiellement d’Italiens en partance pour l’Amérique du Sud, s’installent sur le sud du continent. Costa s’emploie alors à assurer le transport de ce flux régulier de personnes, veillant à leur confort et à rendre agréable le temps passé à bord. Le paquebot dispose déjà de cabines climatisées, une première dans le secteur du transport maritime italien.

La saga dans l’univers des croisières débute le 31 mars 1948, lorsque l’Anna C entame sa croisière transatlantique depuis Gênes à destination de Buenos Aires. C’est la toute première croisière commerciale de la compagnie. Le Anna C est le premier paquebot transatlantique de la flotte Costa à traverser le sud de l’océan atlantique. Le navire accoste à Buenos Aires 16 jours plus tard avec 768 passagers à son bord.

1957 – Costa commande son premier navire destiné au transport de passagers, le Federico C.

Outre ses nombreuses infrastructures de type hôtelier, ce nouveau paquebot présente de nombreuses caractéristiques propres à améliorer le confort des passagers. La raison d’être du navire n’est plus dictée par le besoin mais par la notion de plaisir. Le Federico C est encore divisé en trois classes, ce qui est courant à l’époque. Toutes sont dotées d’infrastructures de type hôtelière avec une gamme de restaurants et des piscines aux formes audacieuses. Pour la première fois, les passagers ont la possibilité de téléphoner depuis leur cabine, chacune étant également dotée de douche et toilettes privatives.

1959 – Croisières vers les Antilles, le paquebot Franca C part à la conquête du marché américain

En 1959, Costa est la première compagnie maritime à proposer au marché américain des croisières à destination des Antilles au départ de Fort Lauderdale à bord du Franca C. Une fois la page de l’austérité de l’après-guerre tournée, les membres de la riche société américaine retrouvent en effet d’importants moyens financiers qu’ils sont désireux de dépenser dans les voyages. Le secteur de la croisière n’en est encore qu’à ses balbutiements et bien que la clientèle se compose jusque-là uniquement de clients aisés, Costa pressent le potentiel que recèlent les vacances en croisière. À partir de là, de nouvelles routes sont progressivement inaugurées.

Années 60 – Première croisières vers l’Antarctique

Dans les années 1960, des croisières jusqu’en Antarctique au départ de l’Amérique latine et à destination de la mer Noire depuis l’Europe.

1964 – Arrivée d’une nouvelle génération de paquebots

Eugenio C - 1969 - Costa Croisières

1969

Les navires destinés au transport de passagers voient leur architecture et leur style évoluer sous l’impulsion de nombreuses innovations. Dans un contexte de popularité croissante du transport aérien, les architectes et ingénieurs navals, désireux de sauver les paquebots de la disparition, se mettent en quête de solutions techniques novatrices et explorent en particulier des formes nouvelles, donnant ainsi naissance à une nouvelle génération de paquebots qui marquent l’évolution des navires.

En 1964, Costa prend possession de son premier nouveau navire, l’Eugenio C. Baptisé « le bateau du futur », il restera le plus grand navire de la flotte Costa jusqu’à la mise en service du Costa Classica en 1991. L’Eugenio C renonce complètement à la division en classes de passagers. Il dispose d’un pont central, une conception typique des bateaux de croisières qui verront le jour ultérieurement. Nombre de ses caractéristiques deviendront par la suite la norme dans la conception des paquebots. Les services tendent à s’uniformiser : auditorium et théâtre, club enfants, chapelle et espaces réservés à une clientèle d’affaires et équipés de lignes téléphoniques pour les appels internationaux. Les espaces publics disposent d’équipements technologiques permettant de diffuser des programmes radio et télévisés.

1968 – premier package vol + croisière

En 1968, Costa inaugure la formule de voyage « avion + bateau », qui va révolutionner le secteur des voyages. L’offre, qui comprend les vols et transferts entre l’aéroport et le port, vise à faciliter l’embarquement des passagers à bord de navires situés loin de leur pays.

Cette période est marquée par le passage du concept de « voyage » à celui de « vacances ». La compagnie étend son offre à d’autres marchés européens. Dans les années 1970, Costa Croisières lance sa première croisière vers la Baltique au départ de l’Allemagne/Kiel (1976).

1977 – Première croisière Tour du Monde sur le paquebot Eugenio C

Costa lance son 1er Tour du Monde en 1977,  une offre qui a toujours à succès aujourd’hui !

Années 90 – Carnival entre au capital de Costa

Logo Carnival Corp.Dans les années 1990, avec l’entrée dans son capital de la société Carnival, Costa entre dans une nouvelle phase de son développement et s’ouvre à une clientèle plus large. Le concept de « fun ship » inventé par Bob Dickinson, fondateur de la société Carnival, répond à l’évolution des modes de vie et aux nouvelles attentes des clients européens. Jeunes vacanciers et seniors, couples et familles, groupes d’amis et de professionnels sont en quête d’une expérience qui réponde à leurs attentes. Les infrastructures consacrées au divertissement, aux activités sportives et au bien-être (saunas, salles de sport, salons de coiffure…) ainsi que les programmes de divertissement se développent.

1993 – Costa part à la conquête du marché français et rachète Croisières Paquet

Croisières PaquetEn 1993, Costa se positionne sur le marché français après le rachat de Croisières Paquet qui lui donne accès à tout un réseau d’agences de voyages. La compagnie ouvre et élargit son offre et ses services marqués du sceau de ses valeurs et de l’italianité qui la caractérisent toujours aujourd’hui, à la clientèle française et vise à attirer un public nouveau : l’histoire de Costa en France est lancée ! À partir de cette période, Costa va jouer un rôle prépondérant dans la démocratisation des croisières en France. Les innovations et la structuration de l’offre proposée par la compagnie permettent au fil des ans de diversifier le profil de la clientèle et d’attirer un public sans cesse renouvelé.

Costa innove en 1993 avec la première formule « Vol & Croisière » à destination des Caraïbes au départ de Paris et de la province. La formule « 7 jours, 7 îles » à bord du Costa Allegra permet de profiter du soleil de la région en plein hiver au départ de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Cette formule de croisière est l’une des plus plébiscitées depuis un quart de siècle.

1996 – Marseille devient tête de ligne de Costa Croisières, début de « La Dolce Vita »

MarseilleLa première croisière Costa en Méditerranée au départ de Marseille a eu lieu le 18 mai 1996. Costa Croisières fait de la cité Phocéenne son port d’attache en France, avec le lancement d’une nouvelle offre : « La Dolce Vita ». Des croisières hebdomadaires à la découverte des plus belles escales dans l’ouest de la Méditerranée : Italie, Espagne et îles ensoleillées sont réunies au cours d’un même voyage. Cette croisière avec l’accueil du navire chaque samedi en tête de ligne dans la cité phocéenne correspond alors à la création du Club de la Croisière Marseille-Provence qui regroupe l’ensemble des institutionnels Marseillais.

Années 2000 – Costa Croisières développe de nouvelles destinations

Costa neoRomantica - EmbarquementCosta se dote d’un programme visant à développer sa flotte et ses capacités afin de conserver sa prééminence à l’échelle européenne sur un marché en forte croissance. C’est une flotte toujours plus moderne qui porte sur les mers les couleurs du pavillon italien, incarne l’hospitalité italienne et se présente comme une incomparable vitrine des courants artistiques de la péninsule.

Les attentes des voyageurs évoluent. Ils scrutent les itinéraires, la qualité, le prix et les services. Les paquebots, qui avaient initialement pour vocation première de permettre la détente et la « découverte de nouveaux endroits », sont progressivement devenus des alternatives parfaites aux « villages de vacances » avec la montée en puissance des divertissements à bord.

2000 – Avec ses balcons, le paquebot Costa Atlantica est le 1er navire en Europe ouvert sur l’extérieur

Parmi les innovations des années 2000, le lancement en 2000 du Costa Atlantica, premier navire en Europe ouvert sur l’extérieur avec ses balcons privés fait sensation. C’est à partir de cette date que la compagnie intègre à son cahier des charges l’optimisation du nombre de cabines avec balcons. Une autre innovation marque cette période : l’ouverture d’un centre de bien-être en mer, le Samsara Spa. Situé sur le pont supérieur du Costa Serena, ce lieu de détente et de relaxation dispose d’un hammam et de cabines de massage réparties sur 6 000 m2 et deux étages. Il offre un superbe panorama sur la mer. 

Costa Atlantica

2003 – Avec le Costa Fortuna, c’est l’apparition du 1er toit rétractable au-dessus d’une piscine

L’entrée du Costa Fortuna dans la flotte de la compagnie en 2003 introduit toujours plus de services et confort et a pour fait marquant d’introduire pour la 1ère fois, un toit amovible à l’espace piscine. Une innovation permettant aux passagers de profiter pleinement des plaisirs de la baignade vers toutes les destinations et en toutes saisons. Un équipement largement copié et adopté par tous les navires à partir de cette date !

Costa Fortuna

2006 – Costa propose de nouvelles destinations aux Emirats Arabes Unis et en Asie Pacifique

Costa continue d’inaugurer de nouvelles destinations et annonce son expansion à Dubaï et dans la région Asie Pacifique. La compagnie confirme ainsi son positionnement international. Costa Croisières est en effet la première compagnie internationale à cibler la clientèle chinoise au départ de la Chine.

2007 – Premier départ depuis l’île Maurice et début des croisières en Océan Indien

Costa lance un nouvel itinéraire exclusif dans l’Océan Indien au départ de l’Île Maurice. Des escales sont prévues en Inde et au Sri Lanka. 

2009 – Costa entre au Guiness des records

La double inauguration du Costa Luminosa et du Costa Pacifica à Gênes en 2009 est un fait marquant de cette période qui lui vaut d’être inscrite dans le livre Guiness des records.

2011 – Retour des Tour du Monde et arrivée des mini-croisières

En ligne avec ces évolutions sociétales, la compagnie relance en 2011 avec succès ses Tours du Monde et innove en lançant le concept de mini-croisières « Sea Breaks » adapté aux séjours courts.

2012 – Accident du Costa Concordia

La compagnie est profondément affectée par le naufrage du Costa Concordia au large de l’île du Giglio. 

2014 – Lancement du paquebot Costa Diadema et de sa promenade panoramique (pont 5)

En 2014, Costa inaugure le Costa Diadema, un navire doté d’une promenade à ciel ouvert qui court de l’avant à l’arrière du pont 5 et depuis laquelle les passagers peuvent lézarder au soleil et profiter d’une splendide vue sur la mer. Cette promenade de 500 mètres, la plus longue de toute la flotte, est bordée de bars et de restaurants et plonge le passager dans l’atmosphère estivale typique d’une station balnéaire italienne. L’heure est à l’accroissement du temps de loisirs et à une durée des vacances plus modulable.

Première mondiale, Costa Croisières est la première compagnie de croisière à embarquer le robot Pepper le 12 juillet 2016. Ce sont cinq sympathiques robots qui rejoignent les membres d’équipage du Costa Diadema. Ils vont divertir et renseigner les croisiéristes pendant leurs vacances. Pepper est le premier robot au monde capable de reconnaître les émotions humaines. Il est capable d’interagir avec son environnement. C’est une nouveauté, exclusive et inédite sur un paquebot de croisière.

2015 – Costa Croisières commande deux paquebots alimentés au GNL

Costa SmeraldaEn lançant pour la première fois les « Navires du futur », Costa mène le secteur tout entier vers un avenir plus respectueux de l’environnement. Le développement durable est inscrit dans l’ADN de la compagnie, qui intègre cette dimension dans son mode de gestion et dans le développement de son activité depuis plus de 15 ans.

Avec la commande de paquebots à propulsion au GNL (Gaz Naturel Liquéfié), Costa ouvre la voie d’une nouvelle ère, plus responsable. L’utilisation du GNL permet de réduire de façon significative les émissions de gaz d’échappement, notamment de soufre (SO2), d’azote (NO2), de CO2 et de particules.

Ces navires plus propres constituent de nouvelles références pour l’industrie de la croisière tout entière et ouvrent la voie au développement de cette technologie verte, en particulier dans la zone méditerranéenne. Ils seront les premiers navires au monde de ce type, commercialisés auprès de consommateurs originaires de nombreux pays dont l’Italie, la France, l’Espagne, l’Allemagne et la Suisse.

2018 – Programme des festivités pour les 70 ans de Costa Croisières

Costa Croisières 70 ansTout au long de l’année, Costa Croisières propose à bord différentes initiatives originales et festives  pour célébrer cet anniversaire important qui marque un cap pour la compagnie. 

Une « croisière anniversaire » dédiée réserve d’ailleurs de belles surprises aux membres du programme de fidélité Costa Club. Elle est organisée en mai spécialement à leur intention. 

Un menu de gala spécial, un programme rappelant les activités de divertissement les plus florissantes du passé, des saveurs culinaires, des particularités d’antan…  seront proposés à tous les passagers tout au long de l’année.

Le département culinaire s’est replongé avec délice dans les archives des menus de la compagnie pour sélectionner ses offres gastronomiques les plus plébiscitées, en se prêtant à l’exercice de les revisiter sous un angle contemporain. Un dîner anniversaire sera ainsi servi une fois par semaine dans les restaurants de la flotte, avec à la carte ces plats revisités.

2019/2021 – Livraison de deux paquebots à propulsion au GNL à Costa Croisière

Destiné à la clientèle européenne, le Costa Smeralda, dont la construction a débuté en septembre 2017, sera livré en octobre 2019. Ce paquebot dépassera les 180 000 tonneaux et pourra accueillir 6 600 passagers, dans plus de 2 600 cabines. La livraison du sistership du Costa Smeralda est prévue pour 2021.

Pour Costa, être un leader et pionnier du secteur depuis 70 ans n’implique pas seulement de déployer des navires à travers le monde dans le but d’offrir des vacances de rêve à des passagers internationaux. C’est aussi et surtout donner l’exemple et entretenir des rapports respectueux avec l’environnement.

Costa Croisières c’est aussi 70 ans d’histoire du design en mer

Des designers et architectes au service du style Italien des paquebots Costa

Dans les années 50, la compagnie fait appel au prestigieux architecte et dessinateur industriel originaire de Milan Carlo Ponti, qui a activement participé au renouveau du design d’après-guerre. Costa et Carlo Ponti confient à Giovanni Zoncada l’aménagement intérieur de l’ensemble des bateaux de la flotte Costa. Giovanni Zoncada (Venise, 1898 – 1988) travaille au début sur le cantiere navale triestino de Monfalcone (service aménagement intérieur et ameublement). Du réaménagement de l’Anna C en 1948 à la conception du Carla C en 1968, en passant par celle de l’Eugenio C en 1966, il élabore presque toute la flotte Costa dont les navires sont immédiatement plébiscités pour leur style harmonieux et la grande qualité de leur conception générale. En 35 ans de collaboration avec la compagnie, Giovanni Zoncada a jeté durablement les fondements architecturaux et artistiques de ses navires, dont l’empreinte est toujours présente.

Les bateaux luxueux, pourvus de climatisation en 1ère  et 2e classes, d’espaces confortables et élégants, ainsi que d’un service impeccable sont le gage de l’hospitalité et du « à l’italienne ». Même Giò Ponti, directeur de la revue Domus, se montre attentif au thème naval et met en valeur les aspects architecturaux et décoratifs de la flotte Costa. Une tradition qui perdure encore aujourd’hui

Dans les années 90, Costa fait appel à un nouvel architecte, l’Américain Joseph Farcus. Les années 80 et 90 voient l’organisation des navires évoluer sous l’impulsion des nouvelles technologies et de l’essor de services exigeant davantage d’espace. La nouvelle répartition des espaces passagers se traduit par la création d’un somptueux et impressionnant hall d’accueil, point d’information et de rencontre central. La nouvelle génération de navires des années 90 se distingue par ses lumières, ses nouvelles formes et ses nouveaux matériaux. La place accordée aux œuvres d’art contemporaines demeure une constante dans l’univers Costa. Le design de style italien est le gage d’une identité forte et d’une image solide auprès de la clientèle internationale.

C’est également dans les années 90 que Costa marque les esprits avec deux nouveaux paquebots au design singulier : le Costa Allegra et le Costa Marina.  Ils intègrent de vastes espaces vitrés redessinant la ligne des navires de l’époque.  Un vaste dôme de verre sur le pont supérieur caractérise ces navires. Leur conception a nécessité l’utilisation d’une structure flexible capable d’affronter les mouvements en mer. On utilise alors un verre particulier expérimenté spécifiquement à cette occasion. 

Aujourd’hui, c’est Adam Tihany qui est le nouveau directeur de la création de Costa. Considéré comme l’un des plus grands designers du secteur mondial de l’hôtellerie, Adam D. Tihany a créé des espaces intérieurs d’hôtels et de restaurants à la fois luxueux et innovants dans certains des établissements les plus emblématiques de la planète, notamment le Beverly Hills Hotel en Californie, le Belmond Cipriani de Venise et le Mandarin Oriental de Las Vegas dans le Nevada. Ses créations raffinées et souvent avant-gardistes sont conçues pour donner spécifiquement corps à la vision du client tout en restant fidèle au lieu.

Adam Tihany s’est vu confier la décoration des cabines du Costa Smeralda, le nouveau navire livré à Costa en 2019. Inspiré du thème « le meilleur de l’Italie », le projet sera mené par le cabinet d’architectes Dordoni Architetti, situé à Milan. Sous la direction d’Adam D. Tihany, directeur de la création. L’équipe de conception élaborera un nouvel intérieur, basé sur un concept novateur inspiré de l’histoire et des traditions de la marque ainsi que sur une interprétation personnalisée du raffinement. Le style italien sera à l’honneur avec la création à bord d’un navire du premier musée consacré au design italien et de nombreuses autres surprises.

L’art contemporain et même un musée s’invitent sur les paquebots Costa

L’art contemporain fait partie intégrante du design intérieur pour Costa, apportant une note poétique à l’architecture. Les lobbies, théâtre et escaliers sont autant de palettes ouvertes aux artistes : la sculpture sphérique en bronze signée Arnaldo Pomodoro dans le Hall  du Costa Classica, l’œuvre mobile en fibre de carbone de l’artiste japonais Susumu Shingu dans l’Atrium du Costa Romantica, la sculpture de Filippo Avalle composée d’éléments transparents s’élevant vers les 5 niveaux des ponts desservis par le lobby du Costa Allegra, sans oublier « la femme couchée » de Botero, une rencontre à faire dans l’Atrium du Costa Luminosa…

Costa Luminosa - Donna sdraiata

Botero

Le Costa Smeralda augure lui aussi une nouveauté avec à son bord, un musée consacré au design italien.

L’Italie et la croisière c’est aussi une histoire de gastronomie

Des chefs italiens et des plats traditionnels régionaux au menu

La gastronomie a toujours fait partie des aspects importants d’une croisière. Tout au long de son histoire, Costa Croisières s’est toujours focalisée sur son identité gastronomique italienne. Dans les années 70, la compagnie organise des traversées de l’Atlantique et des croisières aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe à bord de bateaux dotés de trois classes (1ère classe et deux lignes : Tourisme A et B). Les passagers de chaque catégorie bénéficient d’une offre culinaire spécifique. Jusque dans les années 80, les menus sont élaborés chaque jour à bord par le Maestro di Casa, le chef exécutif et le Commissario di Bordo dans le respect de l’identité italienne de la Compagnie. Avec le développement de la flotte et l’augmentation du nombre de passagers internationaux dans les années 80 et 90, l’offre culinaire est désormais centralisée et définie par le chef de la compagnie au siège de Gênes. C’est là que sont élaborés des menus italiens et internationaux visant à répondre aux goûts de chaque hôte. 

À bord des navires, les brigades s’occupent de concocter les meilleures recettes aux passagers, et chacun a son rôle ! La brigade peut réunir jusqu’à 212 personnes sous la direction du chef exécutif, de 5 sous-chefs, de 15 chefs de partie et de 5 chefs Teppanyaki. Tous les chefs suivent une formation spécifique avant d’embarquer à bord d’un navire Costa. Les ateliers de formation théoriques et pratiques du « Costa Campus », reproduisent les conditions d’exercice à bord des navires. Costa emploie actuellement 27 chefs exécutifs, dont 18 sont italiens.

Costa Croisière a créé une offre gastronomique basée sur les traditions culinaires régionales. On trouve ainsi au menu des recettes raffinées qui représentent l’histoire culturelle et gastronomique de l’ensemble des terroirs italiens. Au total, ce sont environ 500 plats qui sont servis à bord des navires de la flotte Costa. Les ingrédients utilisés dans les recettes sont principalement achetés auprès de fournisseurs locaux italiens.

Développement des restaurants au sein de la flotte Costa Croisières

Depuis 5 ans, Costa Croisières a dévoilé toute une série d’innovations visant à transformer les séjours à bord de ses navires en expérience encore plus exclusive et gourmande dans le cadre d’une approche de plus en plus durable. Parmi les initiatives, on peut noter : la création de restaurants Club proposant une expérience haut de gamme, de restaurants Samsara (cuisine fusion/asiatique) et Teppaniaki.

« Mozza & Spritzmania », des initiatives culinaires originales et inédites en croisière

Costa Croisières est la première compagnie au monde à servir de la mozzarella élaborée directement à bord, dans le respect de la tradition italienne. Les passagers ont le choix entre la classique mozzarella de bufflonne, la burrata, la stracciatella di bufala, la scarmoza ou le traditionnel fior di latte.

De célèbres cocktails italiens sont également servis à bord, comme l’emblématique Spritz, l’apéritif vénitien. Confortablement installé au bar sur un tabouret haut, face au coucher de soleil, une gorgée suffit à vous transporter sous le soleil italien.

Une approche durable de l’alimentation

4GOODFOOD Costa CroisièresLe processus mis en place sur les 15 navires de la flotte Costa tient compte de l’ensemble de la chaîne alimentaire : production, distribution, conservation, durée de vie et effets induits, tout en orientant les passagers vers une consommation responsable.

Depuis 2015, Costa travaille en partenariat avec l’université des sciences gastronomiques de Pollenzo (Italie) pour proposer une alimentation équilibrée et saine. Concrètement, l’objectif est de revoir les processus de préparation des repas à bord, sélectionner les produits et fournisseurs selon des facteurs de viabilité et d’informer les passagers sur l’origine ainsi que le contenu des différents plats. Ce partenariat a également contribué à élaborer une nouvelle carte des vins biologiques issus d’une viticulture durable par l’intermédiaire de la prestigieuse banque du vin « Banca del vino » de Pollenzo. La carte inclut une centaine d’étiquettes, parmi les meilleurs crus italiens mais pas uniquement.

Cette approche inédite dans le domaine de la croisière se matérialise par des actes concrets qui vont bien au-delà de la simple réécriture de menus et de la refonte de la préparation des plats. La lutte contre le gaspillage alimentaire est un cheval de bataille est aujourd’hui portée par le programme 4GOODFOOD. Lancé en février 2018, ce programme s’étend de la préparation des aliments à bord jusqu’à l’engagement des passagers et des membres d’équipages. L’objectif est de réduire de moitié le gaspillage alimentaire à bord des navires Costa Croisières d’ici 2020.

Costa Croisière, des valeurs, des choix, des innovations et une identité italienne reconnue

Des égéries et des marraines de Renom

Nathalie Baye a été la première égérie de la compagnie en France (1994).

Claudia Cardinale est devenue la marraine du Costa Atlantica en 2000 et Marion Cotillard, la marraine du Costa Serena en 2007 (en photo ci-dessous à l’occasion du baptême du navire). La chanteuse Shakira est depuis 2016, l’égérie internationale des campagnes de Costa Croisières.

Costa Croisières en chiffres

Aujourd’hui, Costa compte 19 000 salariés originaires de 70 pays dans le monde. Ils travaillent chaque jour avec passion pour offrir « le meilleur de l’Italie » en mer, à bord des 15 navires de la flotte. La compagnie propose aujourd’hui 135 itinéraires, 250 destinations et 60 ports d’embarquement, depuis les mini-croisières jusqu’aux croisières Tour du monde.… En France, plus de 150 croisières de toutes durées sont proposées chaque année au départ de Marseille. Un savoir-faire qui permet à Costa d’offrir aujourd’hui la palette de croisières la plus large du marché.

Et demain… que nous réserve Costa Croisière ?

Fidèle à ses valeurs, les prochaines années s’écrivent avec des choix guidés par la recherche de l’excellence et l’intégration de la dimension durable prise en compte très tôt, en faveur du bien-être de ses passagers fidèles et toujours plus nombreux.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

AIDAperla

AIDAperla

Le paquebot AIDAperla appartient à la compagnie Allemande AIDA filiale de Costa group. C’est le 12e navire de la flotte de AIDA Cruises. Ce sistership de l’AIDAprima est alimenté au GNL lorsqu’il est à quai afin de réduire significativement les émissions de gaz.

Caractéristiques techniques de l’AIDAperla

  • Construit aux chantiers Mistubishi Heavy Industries Ltd. de Nagasaki au Japon
  • Date de livraison 27 avril 2017
  • Mise en service le 1er juin 2017
  • Baptême à Palma de Majorque le 30 juin 2017
  • 3 300 passagers
  • 1 643 cabines dont 32 suites et 1 101 cabines avec balcons
  • 900 membres d’équipage
  • Longueur : 300 m
  • Largeur : 37,6 m
  • Tirant d’eau : 8 m
  • Tonnage : 124 100 tonneaux
  • Vitesse de croisière 21,5 nœuds
  • 18 ponts réservés aux passagers
  • 12 restaurants dont 7 compris dans le prix de la croisière
  • 18 bars
  • Piscines intérieures et extérieures
  • Aquapark
  • Parcours d’accrobranche intérieur
  • Jacuzzis
  • Espace bien-être avec salon de beauté
  • Salle de sport
  • Boutiques
  • Bibliothèque, salle de jeux de société
  • Salle de spectacle 
  • Voltage en cabine : 220 volts

Plan des ponts

Plan des ponts AIDAperlaTéléchargez le plan des ponts ici

Baptême de l’AIDAperla à Palma de Majorque

AIDAperla -Palma de Majorque

Le paquebot AIDAperla a été baptisé à Palma de Majorque le 30 juin 2017 par la top model et présentatrice allemande Lena Gercke. Le AIDAaura était également présent pour cet événement qui a été retransmis en direct à bord de tous les paquebots de la compagnie. Tout d’abord positionné en Méditerranée, le navire ne fait sa première apparition en Allemagne que le 17 mars 2018 avec Hambourg comme port d’attache. Il propose alors des croisières de 7 jours en Europe du Nord avec pour escales : Souhampton – Le Havre – Zeebrugge et Rotterdam. 

Le paquebot AIDAperla en escale inaugurale au Havre

AIDAperla

Mardi 12 mars 2018 : première escale du paquebot AIDAperla dans le port Havrais. Echange de cadeaux entre les autorités Havraises et le Commandant du paquebot Jens Janauscheck. Le paquebot AIDAperla fera escale au Havre toutes les semaines jusqu’à fin octobre 2018.

AIDAperla échange de cadeau inaugurale Le Havre

Nicolas Chervy, Commandant de Port – Jens Janauscheck, commandant du paquebot AIDAperla –  Jean-Baptiste Gastinne, 1er adjoint au Maire et Vice-Président de l’Office de Tourisme de l’agglomération Havraise et Fabian Leonhardt General Manager du AIDAperla.

Passerelle de commandement

Salle de spectacle

La salle de spectacle de 1 800 places est le point central du paquebot. Les shows sont visibles depuis les ponts 6, 7 et 8. Les spectateurs sont véritablement immergés dans les shows. Des écrans LED sont intégrés aux décors derrière la scène. Au centre, on peut voir un globe de 3 mètres de diamètre sur lequel des images se dessinent en LED. 

Les secrets de l’AIDAperla

Ascenseurs panoramiques et Skywalk

C’est à 45 mètres au-dessus du niveau de la mer que se trouvent deux passerelles de verre qui entourent les ascenseurs panoramiques du pont 15. Elles offrent une vue imprenable au-dessus du vide et de l’océan. Sujets au vertige s’abstenir 😉

Spray bar by Moët & Chandon

Ce bar à Champagne est caché juste au fond de la discothèque au pont 6. C’est un lieu très confidentiel, idéal pour passer une soirée pleine de bulles.

Vue depuis la proue de l’AIDAperla

C’est au pont 6 que l’on accède à cet endroit secret qui offre une vue magnifique à la proue du navire. Pour s’y rendre il faut d’abord se rendre au bar à Champagne. A l’étage du bar, une porte donne sur l’extérieur et sur cet endroit inédit.

Piscines – Aquapark – Accrobranche

Le paquebot AIDAperla dispose de piscines intérieures et extérieures. Certains bassins sont réservés aux familles et aux enfants. L’aquapark « four elements » comprend des piscines, des jeux pour enfants et des toboggans. Le site symbolise l’eau, l’air, la terre et le feu. Au comptoir, des animateurs prêtent des jeux de société. Un écran géant diffuse un programme familial.

Accrobranche – parcours aérien indoor

Les paquebots AIDAperla et AIDAprima sont équipés du premier accrobranche disponible, en intérieur, sur un paquebot de croisière.

AIDAperla - Four elements

Jacuzzis

Sur le pont 16 on trouve deux jacuzzis avec vue imprenable sur l’océan. Les croisiéristes des suites et des cabines panoramiques y ont un accès exclusif. Depuis ces piscines à débordement, on peut profiter de la même vue que le commandant du navire.

AIDAperla - Jacuzzis

D’autres jacuzzis sont situés près des piscines sur les ponts supérieurs ainsi que sur le pont 8 à l’extérieur du Spa.

AIDAperla - pont jacuzzis

Beach Club

Avec ses palmiers et ses transats, le Beach Club situé pont 15/16, permet de se détendre au bord de la piscine quelle que soit la météo. Avec son dôme perméable aux UV, les croisiéristes peuvent profiter de températures agréables et bronzer même en hiver.

Le Beach Club ouvre le soir pour faire la fête « sur la plage ». Le dôme sert alors de surface de projection : ciel étoilé virtuel, shows laser…

Restauration

Weiter welt restaurant

C’est le restaurant buffet en libre-service du paquebot. On peut s’y restaurer à l’intérieur ou à l’extérieur. La terrasse à la poupe est particulièrement bien agencée avec des bancs, des petites tables mais aussi un système de chauffage au-dessus du bar, comme dans les bistrots. C’est idéal pour en profiter quelle que soit la météo.

Brasserie French Kiss

Ce bistrot typiquement français sert des croissants au petit déjeuner mais aussi de la charcuterie, du fromage et de la pâtisserie française au menu pour le déjeuner ou le dîner.

Discothèque

AIDAperla - Discothèque

Bars et snacks

Brauhaus

Impossible d’imaginer un paquebot Allemand sans brasserie. La Brauhaus (littéralement maison de la bière en Allemand) a une déco typiquement germanique avec de grandes tablées. C’est dans de grands alambics que sont produits les 3 000 litres de bière consommées chaque semaine dans ce bar.

MAGNUM pleasure store

Ce petit salon de thé ne propose que des spécialités de la célèbre marque de glaces Magnum.

Tapas & bar – Scharfe Ecke

Sous la galerie marchande, on trouve un bar à tapas ainsi que le snack Scharfe Ecke qui propose chaque jour – de 18h à 2h du matin – une spécialité bien allemande : la Currywurst. Une saucisse berlinoise à base de curry accompagnée d’une sauce à base de tomate ou ketchup – le tout à emporter.

Perla bar

Ce bar est situé tout près de la salle de spectacle du pont 6

Galerie marchande et boutiques

Dans la galerie marchande on trouve des boutiques de mode, de bijoux, une parfumerie, une boutique de jeux et jouets… On peut également acheter des fleurs fraîches chez le fleuriste. Ce dernier est livré à chaque escale.

Casino

AIDAperla - Casino

Salle de sport

Un paquebot écolo

Les paquebots AIDAperla et AIDAprima sont les premiers paquebots à pouvoir être alimentés au GNL. Le Gaz Naturel Liquéfié stocké à bord peut fournir 100% de l’énergie lorsque le navire est à quai. Ses émissions de gaz sont particulièrement réduites pour contribuer à la protection de l’environnement. Par rapport à l’utilisation du diesel marin les émissions d’oxydes de soufre sont minimes et les particules de suie sont supprimées. Les émissions d’oxydes d’azote sont réduites jusqu’à 80% et celles de CO2 de 20%.

Le design innovant du paquebot intègre la technologie MALS qui permet au navire de « glisser sur un tapis de bulles » afin de réduire sa consommation en carburant pour une navigation plus économique.

Vidéo : visite de l’AIDAperla

Cruise ship tour AIDAperla

Ce que j’en pense…

Logo Escale CroisièreTout comme à bord de son sistership le AIDAprima, les espaces sont vastes et innovants, les restaurants sont agréables et la déco à la fois sobre et moderne. 

Points positifs 

  • La salle de spectacle central est innovante. Les shows se jouent sur scène mais aussi dans la salle. Le croisiériste est véritablement immergé dans le spectacle.
  • L’aquapark propose de nombreuses activités pour petits et grands, c’est un navire parfaitement adapté aux familles.
  • Le restaurant buffet ouvert sur l’arrière offre une plateforme très agréable, tant pour se restaurer que pour se détendre.
  • Habituellement inaccessible, la zone extérieure à la proue du navire est vraiment un lieu exceptionnel.
  • Le paquebot AIDAperla est sans aucun doute un navire adapté à tous les climats. Le Beach club et son dôme ainsi que le bar à l’arrière avec ses chauffages au-dessus du comptoir permettent de profiter de l’extérieur même lorsqu’il fait froid.

Point à améliorer

Le paquebot est si bien aménagé que l’on regrette qu’il soit difficile de se décider pour une croisière 100% germanophone. AIDA étant une marque de Costa Group, on ne peut qu’espérer que les futurs paquebots de Costa Croisières, s’en inspirent fortement.

AidaPrima - écorché

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

Beau livre : construction de paquebots

Visage d’un chantier naval – Saint-Nazaire

Un bel ouvrage qui met en avant les hommes et les femmes qui œuvrent à la construction de paquebots et navires dans les chantiers de Saint-Nazaire.

  • Livre : Visage d'un chantier Naval- Saint-NazairePrix : 32€
  • 224 pages
  • Format : 29 x 24,5 cm
  • Editions La Martinière
  • Sortie 4 janvier 2018

Après la publication de l’ouvrage Harmony of the seas naissance d’un géant des mers , journal de bord de la construction du plus grand paquebot du monde, les chantiers navals de Saint-Nazaire ont donné carte blanche à un jeune photographe de talent pour explorer toute la richesse visuelle et humaine de cette « ville dans la ville ».

Le chantier naval de Saint-Nazaire est en effet un des plus grands, un des plus anciens et en même temps un des plus innovants au monde. Tout y est gigantesque et spectaculaire.

Sylvain Bonniol a pu en arpenter les 100 hectares de jour comme de nuit, pendant deux ans, en côtoyant au plus près les paquebots en construction, les ingénieurs dans les bureaux d’étude, les charpentiers dans les cales, les temps forts des essais mer…

Il en ressort un ouvrage étonnant, d’une grande richesse iconographique, porté par un regard d’auteur, où les portraits d’équipes au travail entrent en résonance avec les espaces de construction.

Pour compléter la lecture, focus sur la construction de Harmony of the Seas (photos et vidéos, secrets et anecdotes, vie à bord…  c’est par ici