Journal de bord : la Grèce en 8 jours sur le Celestyal Crystal

Celestyal Crystal - Santorin - Fira - Grèce

Pour cet été j’avais envie de soleil, de ciel bleu, d’océan et de découvertes. La Grèce est un pays accueillant aux paysages magnifiques, l’idéal pour voir de nouvelles escales. Celestyal Cruises propose un itinéraire de 8 jours sur le paquebot Celestyal Crystal. Il permet d’en profiter pleinement avec des nuits à certaines escales. Idéal pour profiter de la vie nocturne.

Celestyal Crystal

Bonne surprise au moment de la réservation, la compagnie propose une offre qui comprend :

  • 3 excursions en français : Village de Oia à Santorin – Temple de Knossos à Héraklion – Ephèse en Turquie ou visite de l’île de Samos.
  • Un package boissons est également inclus. Il comprend les principaux cocktails (Mojito, Ouzo, boissons et cocktails sans alcool, eau, vins, cafés…). Certains alcools forts et Champagnes sont payants ainsi que les jus de fruits frais, les milkshakes… Avec le package on ne paie qu’un petit supplément. Exemple : moins de 2€ pour le jus de fruit frais du matin.
  • Taxes portuaires incluses.
  • Pourboires compris.

Visite du Celestyal Crystal

Embarquement pour la croisière « Idyllique mer Egée »

J’ai embarqué sur le Celestyal Crystal au Pirée (le port d’Athènes) avec pour programme :

  • Jour 1 : Le Pirée – Départ à 21h.
  • Jour 2 : Mykonos – Arrivée à 7h / Départ le jour suivant à 7h.
  • Jour 3 : Milos – Arrivée à 13h / Départ à 23h59.
  • Jour 4 et 5 : Santorin – Arrivée à 8h / Départ le jour suivant à 23h.
  • Jour 6 : Héraklion – Arrivée à 7h / Départ à 20h30.
  • Jour 7 : Samos – Arrivée à 8h / Départ à 20h30 (alternative possible avec Kusadasi en Turquie, escale de 11h30 à 17h. Choix à faire lors de la réservation).
  • Jour 8 : Le Pirée – Arrivée à 8h.

Prêt à embarquer avec moi ? Alors c’est parti !

Jour 1 – Le Pirée – Embarquement sur le Celestyal Crystal

C’est la veille du départ de la croisière que je suis arrivée au Pirée. Depuis l’aéroport, les taxis ont des prix fixes vers Le Pirée et Athènes. Je n’indiquerai pas le tarif ici car il est susceptible d’évoluer d’année en année mais je vous invite à regarder sur le site de l’office de tourisme ou de l’aéroport.

Je découvre le port que je ne connaissais pas. Situé à une quinzaine de minutes à pied du port de commerce, Marina Zea est le port de plaisance du Pirée. La promenade est agréable et permet de découvrir quelques belles églises, des parcs avec des statues ou encore le théâtre et l’hôtel de ville. La marina est entourée de petits bars qui s’animent à l’heure du déjeuner. C’est l’endroit idéal pour se rafraîchir et prendre un verre avec une vue sympathique sur le port.

Celestyal Crystal - Embarquement14h – c’est le début des embarquements. Le terminal croisière est très bien organisé. Il y a de nombreux comptoirs d’enregistrements et le personnel parle français. C’est rapide et efficace. Des tapis roulants embarquent les valises… En moins de 10 minutes je suis à bord du Celestyal Crystal.

Ma cabine est déjà prête à mon arrivée.

Je n’ai plus qu’à profiter du navire : me restaurer au buffet, prendre un verre au bar, me détendre au solarium ou me baigner dans la piscine. J’en profite aussi pour apprendre quelques mots de vocabulaire :

  • Bonjour : Kalimera
  • Bonsoir : Kalispera
  • Au revoir : Athîo
  • S’il vous plaît : Parakalo
  • Merci : Efkharisto
  • Oui :  Né
  • Non : Ochi

Je suis ravie de voir qu’avec le buffet situé au pont 9, on peut se restaurer matin, midi et soir en s’installant sur le pont extérieur avec une vue magnifique. C’est exactement ce que je voulais pour ces vacances.

21h – Le paquebot largue les amarres sous un ciel bleu orangé, je passe la soirée sur le pont et commence à consulter le « Daily program », le journal de bord qui est remis en cabine chaque soir. A ma grande surprise, je fais quelques petites découvertes intéressantes concernant les horaires des services :

  • Buffet ouvert le soir avec des repas à thème près de la piscine.
  • Restaurant en libre accès (réservation possible) de 18h30 à 22h.
  • Bars ouverts tard (même la compagnie ne précise pas d’horaire, autant dire que l’on peut vraiment profiter et passer du bon temps).
  • Boutiques ouvertes jusqu’à parfois plus de minuit selon les escales.

Bien sûr, les horaires dépendent des escales mais c’est tout à fait adapté. Moi qui avais envie de liberté, c’est parfait !

Jour 2 : Mykonos – Arrivée à 7h / Départ le jour suivant à 7h

L’arrivée à Mykonos se fait au lever du soleil. Le vent souffle comme toujours ici et avec la forte chaleur, c’est bien agréable. L’escale étant longue, on peut prendre son temps. Les passagers en excursion se rendent à leur lieu de rendez-vous, pour ma part, je prends mon petit déjeuner tranquillement vue sur le port.

La ville est à une petite dizaine de minutes en cars et il y a des navettes gratuites toutes les 30 minutes jusqu’à 22h puis toutes les heures jusqu’à 6h (pour les noctambules). Une fois en ville, je fais un petit tour le long de la mer où s’alignent restaurants et boutiques. En me dirigeant vers les célèbres moulins, je traverse les bars à la vue superbe et au décor unique qui font le charme de Mykonos.

Comme tout le monde, faire des photos des maisons et églises blanches qui se détachent sur le ciel bleu est un vrai plaisir. Mykonos est une ville où il ne faut pas avoir peur de se perdre dans les ruelles, chaque recoin cache des points de vues exceptionnels sur des maisons aux balcons bleus ou des églises aux toits rouges.

Ici la vie est chère pour se restaurer ou prendre un verre et les boutiques de souvenirs pour touristes côtoient les boutiques de « luxe ». Je décide de rentrer sur le Celestyal Crystal pour déjeuner au buffet Grec et aussi pour prendre mon temps.

Je retourne en ville en fin d’après-midi quand il fait moins chaud et je pars voir le coucher de soleil depuis les moulins. Il y a quelques paquebots en escale mais tous sont en train de repartir et il y a beaucoup moins de monde en ville ce qui est bien appréciable.

Je pourrais prendre le car pour retourner au bateau mais sur le port, un petit bateau bus propose d’aller au vieux port pour 2€, c’est donc par la mer que je retourne au bateau sous un ciel aux couleurs orangées.

Celestyal Crystal - BouillabaisseJe dîne au restaurant Amalthia au pont 8. Le maître d’hôtel et les serveurs sont de l’île Maurice et parlent français. Le menu est également en français ce qui est très appréciable. Ce soir je choisis une très bonne bouillabaisse de la Mer Egée.

Celestyal Crystal - Restaurant Amalthia

Jour 3 : Milos – Arrivée à 13h / Départ à 23h59

Au réveil, je vois Mykonos s’éloigner. Cette matinée de navigation jusqu’à Milos est magnifique. Paysages arides, roches rouges et blanches, petites églises et moulins blancs défilent. L’avantage d’être sur un petit navire est de pouvoir être au plus près des îles pendant la navigation : Sifnos, Kimolos, Poliegos puis mouillage à Milos.

Cet après-midi j’ai réservé l’excursion « Le grand tour de Milos » – Durée 8h. J’ai fait le bon choix et c’est vraiment un incontournable pour visiter Milos. Après une quinzaine de minutes de car, nous arrivons dans la crique de Kipos où nous attends un petit bateau de pêche. Notre petit groupe embarque pour une virée de 3h30 le long de la côté. Le paysage est splendide.

Nous faisons un premier arrêt de 45 minutes pour une baignade dans une grotte et sous une arche dans une eau couleur émeraude. Mais ce n’est rien à côté de ce qui nous attend quelques minutes plus tard.

Cette fois le mouillage se fait à Kleftiko au pied de grandes falaises de roche blanche. L’eau est limpide, notre capitaine nous indique les meilleurs endroits pour notre baignade : 3 arches à franchir à quelques mètres du bateau et surtout une grotte ou plutôt un tunnel à traverser à la nage. Une fois à l’intérieur, un jeu de lumière qui se réverbère sur le sol de sable blanc semble illuminer nos bras d’une couleur de néon turquoise. L’arrêt de 1h30 vaut vraiment la peine et je ne me lasse pas de traverser ce tunnel étonnant. Il y a un peu de monde dans la crique mais les autres bateaux au mouillage étant arrivés plus tôt, la baignade de leurs passagers est terminée et nous pouvons nager presque tout seul dans ce paysage incroyable.

De retour à Kipos, le soleil a décliné et le paysage offre des lumières différentes. Le snack est prévu dans une petite paillote au-dessus de la crique. C’est un véritable repas qui nous est proposé avec des spécialités locales : salade Grecque avec tomate et feta, Tzatziki, Tyropitakia (chaussons feuilletés à la feta), strapatsada (œufs brouillés à la tomate et à la feta) et pastèque.

Kipos - Milos - Grèce

Après la pause restauration, nous nous rendons en car à Sarakiniko. Le paysage est complètement différent. Cette fois, on se croirait sur la lune. L’érosion a sculpté la roche blanche qui change de couleur au coucher du soleil.

Notre dernier arrêt se fera à Plaka où notre guide nous emmène assister au coucher du soleil.

Cette journée était incroyable par sa diversité. Le timing de l’excursion était parfait. Nous avons pu prendre notre temps et profiter au maximum de tout ce qui nous a été proposé. Nous étions en petit groupe d’une quinzaine de personnes ce qui a rendu l’excursion bien agréable. 

Il est 21h30 lorsque l’excursion se termine à Milos, avec le départ tardif du bateau ce soir, je peux profiter d’un tour sur le port qui est très animé à la nuit tombée. Quelques passagers ont décidé de s’offrir un dîner sur le port. C’est l’avantage de quitter notre mouillage à minuit.

Jour 4 : Santorin – Arrivée à 8h

Les îles volcaniques de la Caldera se dessinent avec le lever du soleil. Le petit déjeuner sur le pont 9 dans ce nouveau paysage est vraiment agréable.

Celestyal Crystal - Pont

Comme nous sommes au mouillage pendant 2 jours, j’ai réservé l’excursion « Tour des îles et de volcans de Santorin » (environ 4h). Le départ est à 8h30 en chaloupe vers le vieux port de Fira.

Santorin - Fira - Grèce

On nous distribue un ticket retour pour le téléphérique qui nous redescendra de Fira au vieux port pour reprendre la chaloupe. Nous prenons ensuite un caïque, bateau local, pour naviguer autour du volcan. Au premier arrêt nous faisons une grande promenade d’environ 1h sur le volcan de l’île de Néa Kameni qui fait face à Fira.

La promenade jusqu’au sommet du volcan grimpe un peu. Il faut prévoir des chaussures adaptées pour marcher et de l’eau car il fait assez chaud en été. L’ascension n’est pas très difficile et le chemin bien aménagé avec des parasols pour s’abriter et faire des pauses. Si vous avez des difficultés à marcher, mieux vaut rester sur le bateau.

La dernière éruption date de 1950. Les roches les plus noires en témoignent. Notre guide francophone nous explique les différentes éruptions et formations rocheuses. Près du cratère principal des trous sont creusés par la guide et nous pouvons sentir la chaleur sortir de terre. Plus loin, des fumeroles virevoltent près d’une roche jaune, qui annonce la présence de souffre. Le volcan reste actif mais en sommeil. Il est sous étroite surveillance afin de prévenir les habitants de tout changement d’état. Du haut du volcan le panorama est magnifique sur la caldera.

Nous reprenons ensuite le bateau pour l’îlot tout proche de Palea Kameni. Le bateau se met au mouillage dans une petite crique, l’eau bleue marine est devenue verte puis couleur de rouille. C’est partie pour une baignade de 45 minutes. La crique s’est vidée des précédents nageurs et me voici à l’eau à suivre notre guide. Au bureau des excursions, j’avais été prévenue qu’il fallait prendre un maillot de bain noir ou auquel on ne tient pas. Sans vraiment comprendre, j’ai suivi ce conseil et bien m’en a pris. L’eau couleur de rouille est en fait de l’eau gorgée de souffre.

Près du rivage, la guide plonge les mains dans le sol et en sort une boue soyeuse qu’elle s’applique sur le visage et le corps. J’en fait de même et me voici avec un masque de beauté volcanique 100% naturel. Je pose les pieds au sol, c’est vraiment très particulier de marcher là-dedans. La guide m’indique un renfoncement un peu plus loin, cette fois ce sont des petites bulles de gaz qui remontent à la surface, façon « jacuzzi ». Rassurez-vous ce n’est pas malodorant. A cet endroit, avec l’activité volcanique, l’eau a une température d’environ 5°C de plus que dans la zone où la mer est verte. Il faut donc revenir doucement au bateau pour se réhabituer. Le conseil sur la couleur du maillot était vraiment à prendre en compte, le liseré blanc de mon maillot de bain est devenu orange et même après plusieurs lavages, il reste teinté de ce souvenir inoubliable.

De retour au port d’Athinios, nous prenons un car pour Fira, l’excursion est terminée. C’est l’heure de prendre un verre salvateur avec une vue plongeante sur les paquebots au mouillage. La ville blanche est superbe avec ces quelques bassins et piscines perchés sur la falaise.

Pour rejoindre la chaloupe, je décide de redescendre au vieux port par le chemin muletier et je comprends vite pourquoi la compagnie préconise d’utiliser le téléphérique. Les pierres sont très glissantes et il faut parfois se faufiler entre les mules ce qui est dangereux. Avec la chaleur, l’odeur est particulièrement désagréable. La compagnie ne préconise pas non plus de prendre les mules sur ce chemin tant il fait prendre des risques de chutes.

Je déjeune au buffet à bord. C’est quand même le restaurant avec la plus belle vue sur Santorin.

Santorin - Fira - Grèce

Après un après-midi de détente, je reprends une chaloupe pour retourner à Fira. Je fais une jolie promenade vers la cathédrale Saint Jean Baptiste (Ioannis Vaptistis).

Tout le monde cherche à avoir une vue sur le coucher de soleil, alors que c’est bien la vue sur Fira qui sera la plus jolie ce soir. Je trouve donc un petit restaurant avec terrasse. Un dîner de mezzés de poissons m’ira tout à fait. Partout en Grèce, les plats sont très copieux, il ne faut pas avoir peur de prendre un premier plat avant de se décider pour un second car vous risquez d’être surpris. 

Santorin - Fira - Mezze de poisson

Le soleil s’est couché, donnant à la ville une teinte rose unique. Les petites maisons se sont illuminées petit à petit telles des lucioles. C’était un beau spectacle.

Cette fois, je rentre en téléphérique au vieux port pour prendre la chaloupe retour. Je passe un temps infini sur le pont à profiter de la douceur de la nuit qui contraste avec les fortes chaleurs de la journée.

Jour 5 : Santorin – Départ à 23h

Aujourd’hui je profite de l’excursion comprise dans l’offre Celestyal Cruises : « spectaculaire village perché de Oia » – à prononcer [ia].

Après avoir traversé quelques vignobles, nous faisons un premier arrêt au très beau petit village de Megalochori. C’est très pittoresque avec de très jolis clochers : église Panagia ton Eisodion, bell tower de l’église Ágii Anárgiri.

Le prochain arrêt sera Oia avec une visite libre de la ville de 1h30. C’est encore plus beau que Fira. Toujours des maisons blanches et de beaux clochers qui se découpent sur la mer ou sur le ciel bleu. Il n’y a qu’en Grèce qu’on peut voir des lumières pareilles. Je ne m’en lasse pas.

Nous reprenons le car pour Fira à 30 minutes de là environ. Après un dernier tour en terrasse pour prendre un verre et profiter de la vue panoramique, je rejoins le Celestyal Crystal pour déjeuner et passer l’après-midi à bord. Je profite de la piscine car il y a peu de monde.

Santorin - Fira - Grèce

Pour le coucher de soleil de ce soir, je reste à bord. Après les lumières roses sur la ville, c’est l’heure bleue. Mon heure préférée tant elle donne des images surréalistes.

Celestyal Crystal - LangousteJe dîne au restaurant et déguste une délicieuse langouste (menu spécial à 23€). C’est un délice !

Au salon Muses, le spectacle de ce soir est joué à 21h ou 22h15 mais j’avoue préférer profiter d’une belle soirée sur les ponts extérieurs.

Jour 6 : Héraklion – Arrivée à 7h / Départ à 20h30

Ce matin je prends mon temps, je descends me promener sur le port, près du fort et en ville. Dans la rue principale de nombreuses boutiques de souvenirs et de produits à base d’huile d’olive.

Parmi les incontournables sites remarquables à voir en ville : l’église St Titus, richement décorée, puis la Town hall loggia, la fontaine Morosini et la fontaine Bembo.

Je déjeune un Saganakis sur le port (fromage de brebis pané à la sauce au miel et au sésame). Quant à la salade Grecque c’est un véritable saladier qui est servi pour 5€. C’est très bon et copieux et il y a une très belle vue sur le fort de Koules.

Le Celestyal Crystal largue les amarres au coucher du soleil. Près de la piscine centrale, les cuisiniers préparent le barbecue de ce soir.

Jour 7 : Samos – Arrivée à 8h / Départ à 20h30

Aujourd’hui, j’ai choisi de faire escale à Samos plutôt qu’à Kusadasi. C’est plutôt original de la part de Celestyal Cruises de proposer cette alternative. Le choix entre Samos et Kusadasi se fait lors de la réservation. Pendant que certains passagers visitent Samos, les autres repartent en Turquie. Le navire revient le soir nous rechercher. L’escale turque permet de pouvoir bénéficier du tarif duty free dans la boutique du bateau avec des tarifs très intéressants pour les cigarettes et les alcools.

C’est en chaloupe que je descends à Samos pour l’excursion « Ile de Samos, culture, paysage et vignobles ». Notre guide francophone nous emmène d’abord sur les hauteurs de la ville au monastère de Panagia Spiliani qui offre un magnifique panorama sur la ville.

Dans la cours, on peut voir l’entrée de la chapelle troglodyte. Durant l’invasion turque, la population venait prier en cachette dans le monastère de la Vierge de la grotte.

Nous prenons ensuite la route en direction de Samos, la capitale de l’île. La ville est assez calme car nous sommes dimanche. Nous visitons l’église catholique qui se trouve sur le port.

Un peu plus loin, notre guide nous montre le fonctionnement de la coupe de Pythagore. On y verse du vin jusqu’à un niveau. Si on dépasse cette ligne, tout le verre se vide par le pied de la coupe.

Pour l’arrêt suivant, nous nous rendons à Kokkari. Ce village est tout ce qu’il y a de plus charmant. Situé dans une crique, nous nous arrêtons dans un bar du bord de mer pour déguster un verre d’Ouzo, l’apéritif Grec à base d’anis.

Notre dernier arrêt nous mène au musée du vin de Samos où une dégustation de différents cépages est prévue. C’est encore une très belle excursion qui était offerte avec cette croisière Celestyal.

Nous rentrons à Pythagoreio à 14h, chacun peut profiter de l’après-midi à sa guise. Pour ma part, ce sera sur la plage près du port. Il faut savoir qu’en Grèce, la côte est principalement rocheuse. Il y a donc beaucoup de plages de « galets » comme c’est le cas ici. Sur la plage privée, le serveur m’indique qu’il faut déjeuner au restaurant pour avoir un transat pour la journée. Pour l’après-midi, prendre une consommation suffit. L’eau est limpide et je ne résiste pas à la baignade.

Vers 18h30 la silhouette du Celestyal Crystal est en vue.

Après le coucher du soleil sur Samos, je passe ma dernière soirée sur le pont supérieur à profiter de la navigation nocturne sous les étoiles. Ce soir, je boucle ma valise car demain, je débarque au Pirée. 

Je garderai en mémoire le professionnalisme de l’équipage qui s’est toujours montré attentionné et attentifs pour que les croisiéristes passent d’excellentes vacances. Le fait que beaucoup d’entre-eux parlent français facilite également beaucoup les choses. Je ne m’attendais pas à ce que tout soit vraiment en français sur le navire : journal de bord, menus, annonces, excursions… Cette petite compagnie a vraiment tout d’une grande !

Jour 8 : Le Pirée – Arrivée à 8h

Il est 6h, le soleil se lève sur le Pirée. Je prends mon dernier petit déjeuner sur le Celestyal Crystal. Je ne manque pas une seconde de la manœuvre d’accostage.

Le Pirée - Grèce

Cette croisière était vraiment agréable avec un rythme me permettant aussi bien de découvrir les escales que de prendre mon temps. J’ai été agréablement surprise par la qualité des excursions, aussi bien achetées que comprises dans le package de la croisière. Dans mes précédentes croisières, elles étaient souvent l’occasion de visites commerciales, souvent trop longues à mon goût, en vue de nous inciter à acheter des produits . Les excursions Celestyal permettent vraiment d’en profiter pour mieux découvrir les îles et à aucun moment on ne perd son temps chez des commerçants partenaires. Les guides sont également très compétents et agréables. Ils n’hésitent pas à partager des anecdotes de leur quotidien et même à mouiller le maillot comme ce fut le cas à Santorin lorsque notre guide est venue avec nous à la nage nous donner des explications jusque dans la crique au pied du volcan.

Si cette croisière vous a fait envie, sachez que vous avez la possibilité de profiter d’un bon plan Escale Croisière auprès de cette compagnie, pour en savoir plus, cliquez ici.

PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

8 réflexions sur “Journal de bord : la Grèce en 8 jours sur le Celestyal Crystal

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

  2. Bonjour
    Merci pour ce compte rendu de cette compagnie ça donne vraiment envie de visiter les îles grecques
    Quel etait le prix pour cette croisière?
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.