Croisières Maritimes & Voyages : éclairage sur les croisières à venir

A l’heure où l’on s’interroge sur la reprise des croisières et afin d’apporter un éclairage sur les croisières à venir, Escale Croisière pose trois questions à Clément Mousset, Directeur Général France de Croisières Maritimes & Voyages (CMV).

CMV proposera des croisières 100% francophone dès le printemps 2021 à bord de son paquebot le Jules Verne.

INTERVIEW RÉALISÉE PAR CORINNE ANCION

NCL présente ses nouvelles normes de sécurité sanitaire pour repartir en croisière

Norwegian Cruise Line collabore étroitement avec le CDC (centre pour le contrôle et la prévention des maladies) en vue d’ajouter des protocoles rigoureux, des applications stratégiques et des innovations pour surpasser les normes établies.

Ci-après, les mesures de sécurité qui seront immédiatement mises en place sur toute la flotte. D’autres sont encore en préparation.

Un tout nouveau système de filtration d’air

L’installation d’un tout nouveau sytème de filtration d’air va être installé sur l’ensemble des paquebots de la flotte NCL afin de garantir aux passagers qu’ils respirent un air sain.

Remplacement des filtres existants par des filtres H13 HEPA de qualité médicale

La norme H13 HEPA est l’une des normes de filtre à air les plus élevées. Ces filtres éliminent 99,95 % des agents pathogènes dans l’air (particules de 0,1 microns minimum). À titre de comparaison, le COVID-19 mesure 0,125 microns (25 % plus grand), une cellule sanguine mesure 10 microns (10 000 % plus grand) et un cheveu humain représente 75 microns (75 000 % plus grand).

Des protocoles de dépistages avancés

Avant d’embarquer, chaque passager sera soumis à un contrôle de santé, et tout voyageur considéré comme personne à risque devra passer des tests supplémentaires. Par ailleurs, l’équipage fera l’objet d’un contrôle poussé avant d’embarquer et d’une surveillance continue durant le voyage. La prise de la température sans contact et le contrôle continu des passagers et de l’équipage durant la croisière permettra d’identifier les problèmes potentiels, renforçant ainsi la prévention et la sécurité.

Contrôles de la température

La prise de la température sera effectuée :

  • Avant l’embarquement
  • Au retour sur le navire dans les ports d’escale
  • Avant chaque repas dans les restaurants
  • Avant chaque activité organisée dans un espace public
  • Avant le débarquement

Contrôle de l’équipage

La santé de l’équipage favorise la santé des passagers. Le contrôle continu de la santé des équipages NCL comprend la prise de la température plusieurs fois par jour ainsi que des protocoles de désinfection rigoureux

La compagnie renforce sa procédure en place d’examen médical avant l’embauche, qui vérifie déjà un grand nombre de maladies contagieuses, afin d’assurer la sécurité et la santé de ses équipages. NCL étudie des possibilités de test à bord qui permettront aux membres d’équipages de se faire tester, selon les derniers tests de dépistage du COVID-19, à tout moment durant leur emploi.

Des mesures de désinfection renforcées

NCL précise que tous les navires sont totalement nettoyés et désinfectés avant chaque voyage selon les protocoles de la société, qui ont été développés en partenariat avec le programme de désinfection de navire du CDC. Les terminaux d’embarquement seront continuellement désinfectés et, si possible, traités à la vapeur avant et après chaque embarquement et débarquement. En outre, chaque cabine, suite et espace public sera nettoyé et désinfecté plus souvent qu’avant, y compris au moyen d’une technologie de pulvérisation électrostatique. Les efforts de désinfection renforcés comprennent :

Pulvérisation HOCl dans les cabines et zones publiques

Pulvérisation d’acide hypochloreux (HOCI) de désinfection dans les cabines et zones publiques. L’acide hypochloreux est un puissant oxydant non toxique qui élimine efficacement les bactéries, spores et virus. Il s’agit d’un produit naturel et sans danger dans les espaces dégagés car il se compose d’éléments naturels, comme de l’eau, du sel et une charge électrique.

Plus grande fréquence de nettoyage

Le programme NCL de prévention actif 24 h/24 et 7 j/7 inclut la désinfection continue des zones publiques et des points de contact fréquents. Le nettoyage continu de tous les ascenseurs et espaces publics durant les heures de pointe et les moments calmes sera assuré.

The Haven bar - Norwegian Encore

Espaces buffets

Les buffets et les boissons seront servis par des membres d’équipage.

Hygiène personnelle

La compagnie et son équipage encouragera tous les passagers à se laver les mains régulièrement, notamment en pénétrant dans les restaurants, et du désinfectant pour les mains sera disponible et accessible dans tout le navire.

Une distance sociale responsable

Afin de permettre aux passagers d’avoir plus de place pour se tenir à distance, la capacité à bord sera réduite. L’enregistrement en ligne et l’embarquement de manière échelonnée permettra de pouvoir conserver une distance sociale. Par ailleurs, la compagnie s’engage à réduire la capacité de chaque zone publique durant l’entièreté du voyage.

Norwegian Epic - Wave pool bar

 

Enregistrement en ligne et embarquement échelonné

NCL continue à collaborer avec les autorités portuaires et gouvernementales en vue d’établir des procédures conformes aux directives du CDC et des agences sanitaires internationales, et des protocoles permettant la distanciation sociale durant l’embarquement, dont l’embarquement échelonné et l’enregistrement à l’avance.

Distances sociales à bord

Toutes les activités à bord resteront disponibles, mais leur capacité sera réduite et, dans certains cas, elles pourront être modifiées afin de permettre de garder ses distances. La compagnie précise : « Nous prendrons toutes les mesures nécessaires et respecterons les directives sanitaires en vigueur afin d’assurer la santé et la sécurité de nos passagers, c’est là notre priorité absolue. »

Des ressources médicales renforcées

Médecin NCL

Photo © NCL

Les centres médicaux à bord des navires seront équipés des derniers kits de dépistage et équipements médicaux. La compagnie renforce également ses équipes médicales sur toute la flotte. Par ailleurs, chaque navire dispose de cabines d’isolement disponibles en cas de besoin.

  • Les kits de dépistage et les équipements médicaux comprennent :
    • Test de diagnostic du COVID-19 rapide et sur place
    • Plus d’équipement relatif à l’oxygène médical
    • Plus de vaccins
    • Plus de médicaments destinés au traitement du COVID-19
  • Formations avancées sur la santé et la sécurité et formation continue des membres d’équipage
  • La compagnie a créé le nouveau poste d’Officier de santé publique à bord. Cette personne supervisera toutes les initiatives de désinfection et de prévention de la propagation. En outre, cet officier contrôlera la propreté des zones publiques et des cabines au quotidien, assurant le respect du programme de désinfection de navire du CDC.

Sécurité renforcée du navire au quai

  • La compagnie collabore avec les destinations locales et les tours opérateurs afin d’assurer le respect de protocoles de pointe en matière de santé et de désinfection à terre.
  • « Nous ne ferons escale que dans des ports sûrs et disponibles, ce qui peut affecter votre itinéraire. La communication des modifications confirmées affectant l’itinéraire des passagers passe avant tout. », précise la compagnie.

Norwegian Cruise Line, insiste particulièrement sur le fait que la compagnie adapte constamment son programme de sécurité croisières. La santé et la sécurité reste sa priorité absolue. Il ne s’agit là que des premières technologies et améliorations qui seront appliquées afin de permettre aux passagers de voyager tout en conservant l’esprit tranquille sur toute les paquebots de la flotte NCL. Informations détaillées & FAQ NCL disponibles ici

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – Sources : NCL

Silver Origin : le chantier relève un défi sans précédent lors de la construction du navire

Silver Origin - essais en mer

200 professionnels qualifiés relèvent le challenge de finaliser le Silver Origin

Silversea Cruises se prépare à prendre livraison du nouveau navire Silver Origin. Le chantier naval néerlandais De Hoop a su faire preuve de résilience, de détermination tout en mettant en œuvre son savoir-faire européen. Malgré la situation actuelle, des procédures de sécurité rigides et des effectifs réduits le chantier a su surmonter les défis pour la construction du paquebot ainsi que pour ses essais en mer. Alors que bon nombre du personnel a été contraint de rentrer dans leur pays d’origine avant la fermeture des frontières, environ 200 employés – principalement des charpentiers qualifiés – ont choisi de continuer de travailler sans relâche pour la finalisation des suites du navire. Le personnel a été logé sur place, sur une péniche aménagée en résidence, la barge Rossini.

Barge Rossini

Photo ©DR

Des protocoles rigoureux pour protéger les salariés et assurer la continuité de la construction navale

En plus de la mise en application d’un protocole rigoureux imposé par l’autorité de santé néerlandaise, le chantier a ajouté des procédures sanitaires supplémentaires pour les employés : contrôles de température; nettoyage minutieux du logement mis à disposition et partout, y compris à bord du Silver Origin, des mesures strictes de distanciation sociale de 1,5 m entre les personnes ainsi qu’une circulation à sens unique sur tout le navire, l’annulation des réunions, une réduction du nombre de personnes dans chaque zone du navire, les échanges en face à face ont été remplacé par des échanges vidéo… Des mesures qui ont permis de réduire les contacts.

L’arrivée des matériaux pour l’aménagement et des œuvres d’art a été retardée tandis que la fermeture de l’Italie a perturbé l’installation des baies vitrées et de la cuisine du navire. Le verrouillage strict a menacé la progression du projet. Les petits obstacles sont devenus impressionnants mais l’équipe a persévéré et alors qu’autour le monde s’est arrêté, le chantier De Hoop a poursuivi l’achèvement du navire. Le chantier naval a fondamentalement changé son mode de fonctionnement pour poursuivre le projet. Aucun des employés n’a attrapé le COVID-19 et l’équipe a maintenu un esprit inébranlablement fort alors que Silver Origin prenait forme, symbolisant la résilience et le savoir-faire de l’industrie européenne.

Le pilotage des essais en mer à distance, une première mondiale historique

Alors que les eaux peu profondes de la rivière Waal ont retardé la mise à flot du Silver Origin prévu initialement en novembre au 30 décembre 2019, les pluvieux mois de janvier et février 2020 ont entraîné des niveaux d’eau inhabituellement élevés qui ont empêché Silver Origin et barge Rossini de passer sous les 12 ponts qui séparent le chantier naval De Hoop de la mer. 

Ce n’est que le 26 mars qu’un accès à Rotterdam a été possible, soit avec plus d’un mois de retard par rapport au timing prévu initialement. Il ne restait alors plus que quatre semaines entre l’arrivée à Rotterdam et les essais en mer.

C’est entre le 27 et le 29 avril, au large de Goeree-Overflakkee, que les essais en mer du Silver Origin ont finalement été réalisé avec succès, offrant au capitaine la chance de mettre le navire à l’épreuve et permettant au chantier naval de démontrer le bon fonctionnement des machines.

Silver Origin - essais en mer

Alors que l’interdiction de voyager, empêchait les sous-traitants de rejoindre le navire, les essais en mer du Silver Origin ont permis de réaliser une première mondiale historique. En effet, lors du test d’acceptation de positionnement dynamique – une manœuvre qui permet de tester la capacité du navire à rester à moins de 10 cm d’un point fixe sans jeter l’ancre – le système a dû être réglé et calibré à distance par un tiers à Saint-Pétersbourg, en Russie, à plus de 1 800 km. Une connexion Internet rapide a été établie à bord pour permettre une communication quasi instantanée entre les deux parties et, à l’aide d’un casque et d’une caméra, un agent de Saint-Pétersbourg a effectué des tests de manœuvre. Quant au commandant du navire, il assurait la veille depuis le bord.

Fre Drenth - De Hoop -Silversea

Fre Drenth – Photo ©DR

“C’était la première fois qu’une telle opération était réalisée à distance lors d’un essai en mer », explique Fre Drenth, directeur du chantier naval De Hoop. « L’opération a réussi et n’a pas pris plus de temps que d’habitude. Elle a permis de démonter qu’il était possible de régler à distance les systèmes de positionnement dynamique du navire. Cela pourrait potentiellement économiser beaucoup de temps de déplacement pour les ingénieurs à l’avenir. Je suis extrêmement fier de mon équipe et de leur travail. »

Vesa Uuttu, Directeur de Newbuilds & Site Office NL

Vesa Uuttu – Photo ©DR

« C’est généralement une équipe importante qui participe aux essais en mer, mais cette année a été différente en raison de la situation exceptionnelle que nous vivons », explique Vesa Uuttu, directeur de Newbuilds & Site Office NL, Royal Caribbean Cruises Ltd. « Par conséquent, c’est une équipe limitée mais suffisante pour se conformer à la réglementation qui a participé aux essais. Pour toutes les personnes impliquées, en particulier l’équipe du chantier naval De Hoop qui a travaillé sans relâche pour mener à bien le projet dans ces circonstances difficiles, ce fut un moment de fierté de voir le navire fonctionner comme il l’a fait. »

Finalisation du Silver Origin, le chantier poursuit ses efforts

Roberto Martinoli , Président et P.-D.G. de Silversea

Roberto Martinoli

« Nous sommes très reconnaissants envers les professionnels du chantier naval De Hoop », a déclaré Roberto Martinoli, président et chef de la direction de Silversea. « Face à une telle adversité, leurs efforts ont été extraordinaires et représentent la résilience de l’industrie européenne. Silver Origin est magnifique. Notre nouveau navire pionnier représente l’aube d’une nouvelle ère de voyage dans les îles Galapagos et nous sommes impatients d’accueillir des invités à bord lorsque le moment sera venu. »

L’heure est venue d’apporter la touche finale pour finaliser le Silver Origin avant sa livraison prévue dans les prochaines semaines. Les équipes De Hoop continuent de trouver des moyens innovants de progresser, malgré les circonstances difficiles. Actuellement amarré à Pernis près de Rotterdam aux Pays-Bas, Silver Origin appareillera pour les îles Galapagos après avoir été livré à Silversea Cruises. 45 employés de De Hoop restent actuellement logés sur la barge Rossini et le chantier naval a l’intention de maintenir les nouveaux protocoles sanitaires stricts sur le long terme.

Croisière : la santé et la sécurité des passagers et de l’équipage est une priorité absolue

Silversea Cruises profite de l’arrêt temporaire des croisières et des informations actuellement disponibles pour améliorer davantage les normes sanitaires déjà importantes à bord de ses paquebots de luxe. La santé et la sécurité des passagers et de l’équipage est une priorité absolue. La compagnie de croisière travaille actuellement sur des protocoles sanitaires renforcés sur l’ensemble de sa flotte pour s’assurer que toutes les précautions nécessaires seront en place pour la reprise de croisières plus sûres et plus saines le moment venu.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION
Photos & vidéos ©Silversea

Silver Origin : le premier navire conçu spécifiquement pour les Galapagos

Silver Origin - Silversea - essais en mer

Le Silver Origin est le premier navire conçu spécifiquement la navigation aux Galapagos. La compagnie Silversea le définit comme permettant le summum du voyage expérientiel où l’immersion dans la destination va bien au-delà de l’excursion. Jamais auparavant les îles n’avaient été accessibles de cette manière.

Les itinéraires se font accompagnés d’une équipe de guides experts nationaux équatoriens avec des sorties découvertes au moyen de 8 zodiacs. Les passagers logent tous en cabine de type suites avec balcon et disposent d’un service de majordome.

Caractéristiques du Silver Origin

  • Construit aux De Hoop aux Pays-Bas
  • Livraison : 2020
  • 100 passagers
  • 51 suites
  • 86 membres d’équipage
  • Ratio équipage/passager : 1: 1,16
  • Ratio guide qualifié dans les Galapagos/passager : 1:10
  • Longueur : 101 m
  • Largeur : 16 m
  • Hauteur : 67 m
  • Tonnage : 5 800 tonneaux
  • Vitesse de croisière : 14 nœuds
  • 10 zodiacs
  • 10 kayaks

Silver Origin - Silversea - essais en mer

A la découverte du Silver Origin

Camp de base – Basecamp

C’est ici que les passagers se préparent pour partir en excursions en Zodiac. Son mur interactif et ses vitrines d’informations permettent d’en savoir plus sur la faune et la flore des îles Galapagos.

Salon Explorer & Terrace lounge

Avec sa bibliothèque et son piano-bar c’est l’endroit idéal pour se retrouver autour d’un cocktail que l’on peut déguster aussi bien à l’intérieur qu’en terrasse.

Observation lounge

Silver Origin - Silversea - Observation Lounge

Restaurant

Silver Origin - Silversea - The Restaurant

Suites

Les suites, toutes avec balcon, disposent d’une baignoire avec vue sur l’océan ou encore d’une douche de balcon.

Spa et Salle de sport

Le navire le plus respectueux de l’environnement conçu pour Silversea

Les îles Galapagos sont le plus grand parc national de l’Équateur et l’une des zones naturelles protégées les plus importantes au monde. Silversea Cruises a donc souhaité que ce navire ait une empreinte carbone bien inférieure à la norme.

Le Silver Origin sera l’un des deux seuls navires naviguant aux Galapagos à offrir un positionnement dynamique – ce qui signifie qu’aucune ancre ne peut endommager l’écosystème délicat des fonds marins.

Les passagers recevront une bouteille métallique réutilisable qu’ils pourront remplir dans des stations de remplissage à osmose inverse qui permet de transformer l’eau de mer en eau potable. Ceci représente une économie de 17000 bouteilles en plastique par mois.

En matière d’efficacité énergétique, la conception du Silver Origin permet de réduire de 25% la résistance de la coque et de 15% la consommation de carburant et donc de réduire les émissions d’échappement.

Enfin, la compagnie complète ses efforts environnementaux existants avec sa participation au fond Silversea pour les Galapagos. Une contribution qui lui permet de participer au projet de restauration écologique de l’île de Floreana.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION
Photos & vidéos ©Silversea

Lutte contre la propagation du coronavirus à bord des paquebots : focus sur le projet Hygiea de Foreship

Paquebots

Pour que le coronavirus ne s’invite pas au sein des paquebots, Foreship, société spécialisée dans la conception navale lance le projet Hygiea. Celui-ci vise à limiter la présence et la propagation du coronavirus et d’autres agents pathogènes à bord des navires à passagers ainsi qu’accompagner la reprise d’activité du secteur de la croisière. Pour cela, une approche en 4 étapes comprend l’interception, la prévention, l’atténuation et l’évacuation.

Etape 1 – Interception

L’objectif consiste à éloigner le risque biologique du navire. Les ports seront conçus pour une interception efficace grâce à une technologie adaptée pour tester et mesurer la température corporelle, par exemple. Dans l’éventualité où un vaccin deviendrait largement disponible, les passagers pourrait subir un examen de dépistage avant d’être autorisés à monter à bord.

Costa Diadema - Embarquement

Etape 2 – Prévention

Antiseptique main - Viking StarCette étape vise à empêcher le virus de se propager grâce à des mesures d’hygiène strictes et optimiser les espaces et les itinéraires pour maintenir une distance de sécurité entre les individus. La technologie sera sans contact et automatisée dans la mesure du possible pour réduire la transmission via les surfaces. L’équipage sera formé aux pratiques liées à l’assainissement et à l’éloignement social.

Etape 3 – Atténuation

Il s’agit d’isoler l’agent pathogène par la mise en quarantaine et la décontamination pour atténuer son impact. Des technologies telles que des systèmes de traitement de l’air et des installations médicales seront fournies pour soutenir ces efforts.

Etape 4 – Evacuation

Cette étape consiste à se préparer au pire des scénarios et à faire face à des incidents majeurs à bord. Des procédures d’évacuation seront mises en place : cabines d’isolement, calcul d’itinéraires spécifiques à travers le navire, embarcations disponibles et transfert pour une extraction rapide d’urgence.

La mise en œuvre efficace de ces étapes repose sur une analyse « danger et opérabilité » (« Hazard and Operability » – HAZOP), dans laquelle Foreship collabore avec les parties prenantes du paquebot pour identifier les zones à risque et développer des solutions spécifiques au navire en question. Une étude de faisabilité détermine comment ces solutions se concrétise tant à bord qu’en escale. Une fois l’étude achevée, elle est suivie de travaux d’ingénierie, de mise en place d’installations et de vérifications.

Le directeur du développement commercial de Foreship, Mattias Jörgensen, a déclaré : « Il n’y a pas de solution miracle pour lutter contre les virus dans l’industrie des croisières. Cependant, en combinant notre propre expertise avec les connaissances des professionnels de la santé et celle de notre vaste réseau de partenaires, nous avons formulé une stratégie qui aborde la crise sur 4 fronts. »

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION

Queen Mary 2 : les cocktails du Commodore Club

Queen Mary 2 - Transatlantique - New York

Le Commodore club est situé au pont 9 à l’avant du bateau. Passage obligé de début ou de fin de soirée, c’est l’endroit idéal pour se détendre et se retrouver autour d’un verre.

Dominant la  proue de Queen Mary 2, il offre une vue panoramique sur l’océan.

Inspiré des bars des années 30 avec ses fauteuils en cuir blanc, son marbre noir et son ambiance chaleureuse, la vraie vedette se trouve derrière le bar : une maquette de près de 3 mètres de long du Queen Mary 2 trône fièrement face à la clientèle. Celle-ci a été offerte par un passager néerlandais.

Le Commodore Club est un bar emblématique de la compagnie Cunard. Il est d’ailleurs présent à bord de tous les paquebots de la compagnie. Il propose un large choix de boissons et cocktails. Parmi eux, sept cocktails originaux mettent à l’honneur les commandants qui ont marqué l’histoire de la compagnie.

Commodore Club à bord de Queen Elizabeth 

Les cocktails des 7 commandants

Commodore Sir James Charles 1865-1928
Cocktail Over the top

Cunard - Commodor Sir James CharlesAvec la réputation de faire des choses en grand, les dîners du Commodore Sir James Charles à bord de l’Aquitania étaient très prisés.

Sir James Charles avait la réputation d’un vrai show man, il a tiré sa révérence à la fin de sa 728e traversée transatlantique – décédant dans ses quartiers à la veille de sa retraite.

Son cocktail : Over the top

Ce cocktail à partager comporte des arômes rafraîchissant. Tout comme l’a été Sir James Charles, il est présenté de manière extravagante et se compose de :

  • G’Vine Gin : référence des Gins de France, il est réalisé à base de raisin. Récompensé à de nombreuses reprises.
  • Sloe Gin : liqueur anglaise à base de gin et de prunelles.
  • Cherry Brandy : liqueur composée de différentes variétés de cerises et griottes.
  • Fever-Tree Tonic
  • Garniture de fruits frais
  • Basilic frais
  • Dioxyde de carbone

 

Commodore Sir Arthur Rostron 1869-1940
Cocktail
Punch Romaine à la Carpathia

Cunard - Commodore Sir Arthur RostronSir Athur Rostron est peut-être le plus célèbre de tous les capitaines de la Cunard. C’est lui qui a mené en toute sécurité le sauvetage de tous les survivants de Titanic, redirigeant la puissance des chauffages vers les moteurs et assurant ainsi l’arrivée rapide de Carpathia sur la zone du naufrage.

Son cocktail : Punch Romaine à la Carpathia

Considérée comme la dernière libation servie à bord de Titanic, le « Punch romaine à la Caprpathia » réinventé maintient le point médian intrigant de l’original entre le dessert et la boisson. Sa composition :

  • Advocaat : liqueur onctueuse à base de jaune d’œuf et de sucre. Son goût léger rappelle celui des amandes.
  • Limoncello : liqueur italienne à base de citrons de Sorrento et d’Amalfi.
  • Cream Sherry : crème réalisée à partir d’infusion de cerises.
  • Jus de citron vert
  • Mauve : plante herbacée de la famille des Malvacées.

 

Commodore Sir Edgar Britten 1874 – 1936
Cocktail
Yorkshire Pacesetter

Cunard : Commodore Sir Edgar BrittenContre la volonté de sa famille, Edgar Britten a pris la mer à seulement quinze ans. Travaillant sans relâche pour devenir officier de marine avec pour seule guide sa forte volonté de réussir. Il deviendra commandant du célèbre Queen Mary pour son voyage inaugural et décrochera sur cette même traversée le Ruban bleu.

Son cocktail : Yorkshire Pacesetter

Martell Cordon Bleu XO : cognac XO d’exception marqué par l’influence des Borderies. Cet assemblage au caractère caramélisé diffuse la délicatesse des épices douces, du pain d’épices et des fèves de cacao torréfiées.

  • King’s Ginger Liqueur : liqueur à base de nombreuses variétés de gingembre.
  • Black Treacle : sirop de sucre très foncé généralement appelé mélasse et qui parfume généralement le pudding de Noël ou le pain au gingembre.
  • Mélange d’épices

 

Commodore Sir Robert Irving 1877-1954
Cocktail
Chieftain of the clan

Cunard - Commodore Sir Robert IrvingAlors que d’autres commodores avaient tendance à être d’origine modeste, Robert ne l’était pas. Héraut issue d’une famille écossaise riche aux nombreuses relations, il était le chef de son clan.

Robert Irving a commandé Aquitania puis Queen Mary – Une de ses prouesse, avoir amarré Queen Mary à New York sans l’aide habituelle de 12 puissants remorqueurs.

Son cocktail : Chieftain of the clan

Collectionneur et passionné de pipes en bruyère, Irving aurait probablement approuvé de déguster ce café « réimaginé » en milieu de matinée.

  • Rascally Liquor : liqueur de malt aux douces notes fruitées de banane, de pomme verte aux parfums de fumée herbacée et de noix.
  • Illyquore Coffee: liqueur de café Arabica de la marque Illy
  • Licor 43 : liqueur espagnole très ancienne. Avec sa couleur jaune et sa texture épaisse, elle est composée de 43 ingrédients dont la vanille et la banane.
  • Cognac
  • Expresso
  • Miel
  • Crème

 

Commodore Sir James Bisset 1886 – 1966
Cocktail
The Commodore’s Cure

Cunard - Commodore Sir James BissetTout au long de la Seconde Guerre mondiale, le Commodore Sir James Bisset a commandé Queen Mary et Queen Elizabeth à travers l’Atlantique, en transportant en une fois un record 16 683 GI’s. Par la suite, il est devenu ami personnel de Winston Churchill. C’est également lui qui a livré en toute sécurité la Magna Carta à la cathédrale de Lincoln jusqu’à dormir avec elle pour encore plus de sécurité. Signée le 15 juin 1215 par Jean sans Terre, cette charte passe pour l’ancêtre de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Son cocktail : The Commodore’s Cure

Ce cocktail à base de champagne s’inspire de la relation de proximité entre Churchill et le commandant mais aussi du légendaire remède contre le mal de mer qu’il avait inventé : un verre de champagne effervescent consommé après 24 heures de jeûne.

  • Champagne Pol Roger Cuvée Sir Winston Churchill
  • Plymouth Gin
  • Crème à la fraise des bois
  • Jus de citron

 

Commodore Sir Cyril Illingworth 1883-1958
Cocktail
Land of hop and Glory

Cunard - Commodore Sir Cyril IllingworthLe Commodore Sir Cyril Illingworth disait des Britanniques : nous avons des caractères intangibles, l’expérience, la patience et la détermination. On ne nous appelle pas la Grande-Bretagne pour rien.

Homme d’une grande endurance et de belles paroles, à bord de l’Ascania, il lui est arrivé de se tenir 75 heures sur le pont sans dormir lors d’une tempête extrêmement violente. Sa ténacité fut récompensée lorsqu’il prit le commandement de Queen Mary en 1942.

Son cocktail : Land of hop and Glory

Inspiré par l’amour d’Illingworth pour toutes les choses traditionnellement britanniques, cette concoction maltée offre une expérience de pub rural par excellence.

  • Somerset Cider Brandy : cidre de pommes du comté de Somerset en Angleterre et vieilli au moins 3 ans.
  • Cognac
  • King’s Ginger : liqueur de gingembre créée en 1903 pour le roi Edouard VII qui souffrait de faiblesse respiratoire.
  • Extrait de Malt
  • Ginger Ale : soda au gingembre
  • Hop Bitters : houblon
  • Bière mousseuse

 

Commodore Sir Ivan Thompson 1894-1970
Cocktail
All Consuming passion

Cunard - Commodore Sir Ivan ThompsonLe Commodore Sir Ivan Thompson a grandi au milieu des chantiers navals de Liverpool. Quoi de plus normal pour lui que d’être devenu marin et supporter du Liverpool Football Club.

Assumant le commandement de Queen Elizabeth en 1951 et de Queen Mary un an plus tard, il insistait toujours pour que les derniers scores de football lui soient télégraphiés et apportés sur le pont tous les dimanches.

Son cocktail : All Consuming passion

Le mélange du Gin de Liverpool et des couleurs de son cocktail distille l’essence même de ce qui était le plus cher à Thompson.

  • Liverpool Gin
  • Vodka vanille
  • Purée de fruits de la passion
  • Jus d’ananas
  • Jus de citron vert
  • Grenadine
Article publié par Corinne Ancion