Lancement de la construction du MSC Euribia, deuxième paquebot GNL de MSC Croisières

Après le MSC World Europa, le MSC Euribia (classe Meraviglia plus) sera le deuxième paquebot d’une série de trois navires propulsés au GNL construit par Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire pour MSC Croisières. Son entrée en service est prévue en 2023. Le 22e paquebot de la flotte MSC Croisières sera l’un des plus innovants de sa catégorie sur le plan technologique et environnemental.

MSC Virtuosa

Découpe de la première tôle du MSC Euribia et cérémonie aux Chantiers de l’Atlantique

28 juin 2021 – La traditionnelle cérémonie des pièces s’est tenue ce jour aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire lors de la découpe de la première tôle du MSC Euribia (V34). Cet évènement célèbre une étape majeure dans la construction de ce navire mais également l’engagement continu de MSC Croisières à investir en France mais également à promouvoir la décarbonation de ses activités.

Le savoir-faire industriel français reconnu

La construction de ce nouveau fleuron pour MSC Croisières représente un investissement global de plus d’un milliard d’euros. La compagnie souligne d’ailleurs qu’elle est très fière de contribuer au dynamisme du tissu économique de la région de Saint-Nazaire mais également au rayonnement international du savoir-faire industriel français. 

Pierfrancesco Vago et Laurent Castaing

Comme le veut la tradition maritime, Pierfrancesco Vago, Président exécutif de MSC Croisières, s’est joint à Laurent Castaing, Directeur général des Chantiers de l’Atlantique, pour lancer la découpe de la première tôle.

Pierfrancesco Vago - MSC Croisières - MSC Euribia

Président exécutif de MSC Croisières Pierfrancesco Vago : « Tout comme l’ancienne déesse qui maîtrisait les vents, le temps et les constellations pour dominer les mers, nous souhaitons faire du MSC Euribia le symbole du déploiement de technologies durables pour protéger et préserver notre précieux écosystème marin. Ce navire marque une nouvelle étape dans notre cheminement vers des opérations dont l’empreinte écologique est la plus faible possible et témoigne de notre engagement à favoriser et à développer des technologies environnementales de nouvelle génération.

« En tant que famille ayant plus de 300 ans d’héritage maritime, nous cherchons toujours à protéger l’environnement pour préserver notre mode de vie et protéger la planète pour les générations futures. Alors que notre premier navire alimenté au GNL est déjà en construction, le MSC Euribia réduira encore davantage les émissions en utilisant les dernières technologies disponibles. Il sera l’un des navires contemporains les plus performants au monde en matière environnementale. »

Laurent Castaing - Chantiers de l’Atlantique

Laurent Castaing, Directeur général des Chantiers de l’Atlantique : « Tout au long de ces vingt dernières années, Chantiers de l’Atlantique a été un partenaire fidèle de MSC Croisières, en l’accompagnant dans son développement et son succès. Aujourd’hui encore, nous sommes fiers d’apporter à MSC Croisières notre expertise et nos technologies de pointe, pour que MSC Euribia devienne une référence en termes de solutions durables sur le marché de la croisière. »

Une nouvelle étape dans l’engagement de MSC Croisières en faveur de la transition écologique

Le début de la construction du MSC Euribia marque une nouvelle étape dans l’engagement de MSC Croisières en faveur de la transition écologique. Ce navire bénéficie de technologies de pointe et des dernières avancées environnementales. Ses émissions carbones sont ainsi encore plus faibles que les principaux navires de croisière propulsés au GNL, qui reste à date, pour l’ensemble du secteur maritime, le carburant le plus respectueux de l’environnement puisqu’il réduit quasiment toutes les émissions de polluants atmosphériques comme les oxydes de soufre (99%), les oxydes d’azote (85%) et les particules fines (98%). 

Le premier navire propulsé au GNL jamais réalisé en France, le MSC World Europa, est actuellement en construction à Saint-Nazaire. Il entrera en service en octobre 2022. La construction du troisième navire au GNL devrait commencer début 2023.

Principales technologies utilisées sur le navire en vue de réduire son empreinte énergétique :

  • Système de branchement à quai permettant au navire d’éteindre ses moteurs et de se connecter aux réseaux électriques locaux dans les ports dans lesquels cette infrastructure est disponible, conduisant à une réduction importante des émissions de particules fines à quai.
  • Systèmes avancés de traitement des eaux usées avecprise en compte de normes de purification plus élevées que la plupart des installations de traitement des eaux usées à terre. Les systèmes de traitement des eaux de ballast empêchent l’introduction d’espèces envahissantes dans le milieu marin par les rejets d’eaux.
  • Système de gestion du rayonnement du bruit sous-marin : conception de la coque et de la salle des machines minimisant l’impact acoustique et réduisant ainsi son effet potentiel sur la faune, plus particulièrement sur les mammifères marins.
  • Efficacité énergétique : toutes les nouvelles constructions de MSC Croisières intègrent une large gamme d’équipements efficaces du point de vue énergétique contribuant à réduire et à optimiser l’utilisation des moteurs. Ceux-ci incluent une ventilation intelligente et des systèmes de climatisation avancés avec des boucles de récupération d’énergie automatisées qui redistribuent la chaleur et le froid pour réduire la consommation, des peintures de coque spéciales sont utilisées et bien plus encore. Les navires utilisent un éclairage LED contrôlé par des systèmes de gestion intelligents pour aller encore plus loin dans l’économie d’énergie. En partenariat avec les chantiers navals, le MSC Euribia sera équipée de systèmes de surveillance et d’analyse de l’énergie à distance, permettant une assistance en temps réel à bord pour optimiser l’efficacité opérationnelle à bord.  

PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION – PHOTOS © Ivan Sarfatti