Compagnie Française de Croisières (CFC) annonce ses premières croisières à bord du paquebot Renaissance

Cette fois le lancement de Compagnie Française de Croisières (CFC) est officiel et le retour des croisières 100% francophones est bien confirmé. Il se fera à bord du paquebot Renaissance.

Acteurs bien connus du monde de la croisière depuis plus de 25 ans, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat, sont les co-fondateurs de la Compagnie Française de Croisières (CFC), une toute nouvelle start-up qui relance aujourd’hui les croisières à la française pour la clientèle Premium. Les deux protagonistes veulent remettre au goût du jour la tradition des voyages au long cours.

Leur paquebot, Renaissance (629 cabines, 1100 passagers, 560 membres d’équipage), coque bleu sombre, cheminée tricolore et ligne fluide rappelant celle des transatlantiques d’antan, naviguera sous pavillon français. Le paquebot sera enregistré à Marseille, une première depuis 38 ans (époque à laquelle le Mermoz a été dépavillonné au profit des Bahamas). Ses voyages, d’une durée en majorité supérieure à 12 jours, entièrement francophones, partiront et reviendront exclusivement de deux ports français : Le Havre et Marseille. L’idéal pour voyager depuis la France sans avoir à prendre l’avion.

CFC – Une nouvelle compagnie très à l’écoute des attentes des passagers français

Brochure CFC

On l’aura compris : Renaissance représente d’abord un nouvel esprit du voyage en mer, inspiré par une longue expérience partagée par deux grands professionnels du monde de la croisière, mués par le désir de combler un manque sur un marché français en plein développement. Proximité, originalité, modernité : CFC fait souffler un vent nouveau sur le monde de la croisière, celui de l’optimisme et de la mer enfin retrouvée.

Compagnie Française de Croisières entend revenir aux fondamentaux du voyage en mer, loin de la démesure de la croisière-resort, et plus à l’écoute de ses passagers.

Des passagers à la recherche de paquebots plus petits et de croisières plus longues

Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat qui peaufinent leur projet depuis 4 ans, se disent « extrêmement conscients de la nécessité d’ouvrir un segment qui n’était pas occupé dans le paysage touristique français de la croisière ». Un segment Premium inédit sur le marché français. Dans les nombreuses études lancées pour la préparation de leur projet, les deux entrepreneurs ont demandé quelle serait la taille idéale d’un navire de croisière : 65% des personnes sondées ont répondu qu’il ne devait pas excéder 2000 passagers. Quelle serait la durée moyenne idéale d’une croisière ? Toujours plus de 8 jours…

« Nos clients nous demandent des navires plus petits. Nos clients demandent à être écoutés. Nos clients demandent des itinéraires un peu nouveaux. Imaginez-vous, les compagnies de croisières au départ de Marseille proposent les mêmes itinéraires depuis 1996 ! Nous, depuis Marseille, nous proposons dix itinéraires tous différents« , précise CFC. Renaissance (1100 passagers), renoue par sa taille médiane, avec celle des paquebots de légende qui ont accompagné l’essor des voyages en mer au siècle passé. La majorité des croisières à bord seront supérieures à 12 nuits. Il y aura bien quelques mini-croisières de deux ou trois nuits, mais dans l’ensemble, les croisières seront plus longues.

Pour CFC, « Le format classique 8 jours/7nuits oblige les mêmes navires à fréquenter les mêmes ports sur les mêmes circuits. Renaissance est là aujourd’hui pour que le passager hors luxe ait la chance de découvrir une petite structure. À l’heure où les principaux acteurs du mass market ne construisent plus aujourd’hui que des structures de plus de 5000 passagers, Renaissance à l’international est d’ores et déjà accueilli comme un « small ship* (petit navire ») ».

Interview vidéo : Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat nous en disent plus sur CFC et le paquebot Renaissance

En savoir plus sur le paquebot Renaissance

Compagnie Française de Croisières (CFC) a acquis auprès d’Holland America Line le paquebot Maasdam, rebaptisé Renaissance. Entièrement rénové en 2018, ce navire de 219 m de long construit en 1993 aux Chantiers Fincantieri en Italie, a su garder un côté intemporel et chaleureux, tout en étant résolument contemporain. Il va encore faire l’objet de nouveaux aménagements avant les ultimes exercices de sécurité et essais à la mer. 10 millions d’Euros de travaux sont prévus avant le lancement du Renaissance.

Un nom évocateur et une cheminée tricolore pour Renaissance

La compagnie nous en dit plus sur le choix du nom de son premier paquebot. Renaissance a été choisi pour 3 raisons : la renaissance d’une aventure entrepreneuriale après l’arrêt brutal de la pandémie. C’était le nom du dernier paquebot français neuf sorti des chantiers de Saint-Nazaire en 1966, immatriculé au port de Marseille. Et c’est aussi un clin d’œil à ce navire bien connu des croisières Paquet aujourd’hui disparu, un hommage à l’histoire des croisières au long cours.

La cheminée est bleu, blanc, rouge pour rappeler le drapeau français ; elle reprend aussi la même inclinaison que celle du France devenu Norway.

Des croisières « à la française » avec de nombreux clins d’œil

CFC Renaissance

La pétanque sera à l’honneur sur la Place des Lices au pont 12. Un clin d’œil à la place du même nom de Saint-Tropez. Bien sûr les joueurs et spectateurs pourront se délecter d’un petit pastis et s’amuser avec passion sur ce premier boulodrome en mer. Pour la touche marseillaise, on se baignera dans la Piscine du Prado située à l’arrière du navire et on pourra faire son shopping sur La Traboule. Le Havre sera aussi à l’honneur avec la Promenade François 1er.

La piscine Moana

Avec son toit rétractable, on pourra si baigner quelle que soit la météo.

Le Spa – Les Evens

Le choix du nom Les Evens est évocateur de la région de Saint-Nazaire, d’où est originaire Clément Mousset, l’un des deux co-fondateurs de la compagnie.

154 cabines avec balcon ou terrasse

Sur 629 cabines, 154 possèdent un balcon privé ou une terrasse et 80 % d’entre elles sont extérieures : un ratio très important, le reste étant des cabines intérieures. Dans les plus grandes suites, les passagers disposeront de jumelles et d’atlas pour mieux se plonger dans l’esprit du voyage.

De la musique live et des spectacles de talents locaux

Dans les différents salons, la musique sera jouée avec de véritables instruments. Il y en aura pour tous les goûts : musique classique, piano bar et il y aura même un groupe qui interprètera les morceaux à la demande. La danse de salon ne sera pas oubliée pour les amateurs. Au théâtre, des artistes locaux de Marseille et du Havre pourront se produire.

Des cours de cuisine en mer

L’auditorium dispose d’aménagements spéciaux pour proposer des animations de cours de cuisine. La croisière inaugurale fera d’ailleurs un focus sur la nutrition.

Une capacité réduite pour accueillir les voyageurs en solo

Le navire possédait à l’origine une capacité de 1258 passagers, qui a volontairement été réduite à 1100 passagers. Notamment parce que les voyageurs Solo seront les bienvenus à bord de Renaissance.

Caractéristiques du Renaissance

  • Construit en 1993 aux Chantiers Fincantieri en Italie
  • Anciens noms :
    Maasdam (1993 – 2020)
    Aegean Myth (2020 – 2022)
  • Opère pour Holland America Line (HAL) jusqu’en 2020
  • Racheté en juillet 2020 par Marios Iliopoulos, homme d’affaire grec et propriétaire de ferries (Sea Jets) et de navires de croisières.
  • Rénovation : 2018 – 2022/23 10 millions d’euros de travaux
  • Pavillon : France
  • Port d’attache : Marseille
  • Capacité 1100 passagers
  • 560 membres d’équipage
  • 629 cabines
  • 129 cabines intérieures
  • 349 cabines vue mer
  • 154 cabines avec balcon ou terrasse
  • Longueur : 219 m
  • Largeur : 31 m
  • Tirant d’eau : 7,6 mètres
  • Tonnage : 55 575 tonneaux
  • Vitesse de croisière : 22 nœuds
  • Vitesse moyenne : 14 nœuds
  • Ratio espace par passager : 50 (moyenne du marché 37)
  • Ratio passager / équipage : 1,9
  • 9 ponts réservés aux passagers
  • 5 lieux de restauration
  • 10 bars et salons
  • Théâtre
  • Auditorium aménagé pour faire des cours de cuisine
  • 2 piscines dont une sous un toit rétractable
  • Bains à remous
  • Casino
  • Bibliothèque avec 5000 ouvrages
  • Espace yoga et pilates en extérieur
  • Terrains de pétanque
  • Voltage (en cabine) : 110/220 volts

Téléchargez ici le plan des ponts du paquebot Renaissance

La vie à bord de Renaissance

Gastronomie à la française

À bord de Renaissance, navire 100 % francophone, la gastronomie à la française et les produits de qualité seront à l’honneur : le coût moyen du budget restauration par passager y sera quatre fois plus élevé que dans certaines autres compagnies. Les menus, préparés par un ancien chef étoilé, seront supervisés par un executive-chef maritime.

Les restaurants principaux proposeront deux services pour le dîner : 19h et 21h.

Conformément aux souhaits de la clientèle, deux restaurants alternatifs complèteront l’offre : l’un dédié à la viande et aux grillades, l’autre « asian fusion » plus exotique. Clin d’œil à un glorieux passé, on pourra aussi réserver La Table du Chef, où seront proposés – et réinterprétés – des menus jadis servis à bord de l’ancien Renaissance, du France ou du Normandie.

Des traditions retrouvées

Le thé sera proposé tous les après-midis à partir de 16h avec sa cohorte de petits sandwiches et de gâteaux, sans oublier le bouillon de 11h servi dans la grande tradition sur les ponts, lors de journées de mer dans les pays du nord, en passant par le retour d’un buffet de minuit exceptionnel lors des croisières de longues durées.

L’histoire et la culture à l’honneur durant le voyage

Sur ce navire ni trop grand, ni trop petit, pas de tyrolienne ou de patin à glaces, mais un choix pointu de conférenciers qui évoqueront au théâtre (600 places, à l’avant du navire sur deux niveaux) les pays et sites visités sans omettre l’histoire, la culture ou les aspects plus contemporains.

Des croisières sans enfants sur la plupart des itinéraires

Du fait de la longueur de ses itinéraires Renaissance sera un navire « sans enfants ». Néanmoins, sur les 31 départs de la programmation 2023 – 2024, 7 croisières seront ouvertes aux familles, avec tout le personnel dédié et des clubs enfants à bord.

Les itinéraires des croisières 2023/2024 du paquebot Renaissance

Sites naturels exceptionnels, spectacle sans cesse renouvelé de terres méconnues, rencontres et découvertes culturelles inattendues : grâce à sa conception du voyage, Renaissance invite ses passagers à un véritable retour aux sources, à découvrir ou à redécouvrir des destinations emblématiques : la durée moyenne des escales y est de 13h (contre 5 à 7 heures pour ses concurrents). Toutes les excursions seront optionnelles, avec la possibilité de pré-réserver afin de bénéficier de tarifs préférentiels.

CFC proposera des croisières 100% francophone toute l’année depuis Le Havre et Marseille

Renaissance est entièrement dédié aux marchés Français et Francophone. Les postes clés à bord du navire parleront donc français : Commandant, Directeur d’Hôtellerie, Commissaire de Bord, Directeur de Croisière, équipe d’animation, Hôtes & Hôtesses de Réception Bureau des excursions, Serveurs Bars & Restaurants, Cabiniers, Concierge et Maître d’hôtel pour les suites, Personnel du Spa et des Boutiques…

Croisière inaugurale au départ du Havre le 10 février 2023

Le premier départ est prévu le 10 février 2023 pour la Norvège, afin d’aller observer les aurores boréales.

Une croisière sur les traces du paquebot France

Cette croisière spéciale reprendra l’itinéraire de la croisière inaugurale aux Canaries du paquebot France. Pour mémoire, France avait quitté Le Havre le 19 Janvier 1962 sous les ordres du Commandant Georges Croisile. A bord, des invités de marque comme Yvonne de Gaulle ou encore Tino Rossi. Il n’y a aucun doute sur le fait que le programme sera méticuleusement étudié pour satisfaire les passionnés de paquebots mythiques. Cette croisière partira du Havre le 12 mars 2023.

La tournée des ports français de l’Atlantique

Pourquoi ne pas découvrir la côte Atlantique par la mer ? Le Havre, Cherbourg, Saint-Malo, Brest, Nantes, La Rochelle, Bordeaux sont entre-autres au programme de cet itinéraire qui fera également escales aux ïles Scilly, à Guernesey et à La Corogne.

Faire le tour de l’Islande par la mer

Ici, « L’Islande, Terre de Feu & de geysers » se fait en 15 jours -14 nuits, offrant une véritable exploration de l’Île des sagas. De même avec « Les joyaux de la Couronne », tout autour des îles britanniques en 15 jours – 14 nuits. De quoi satisfaire les amateurs les plus exigeants de Jane Austen ou de The Crown. On pourra même partir du Havre pour se rendre au soleil des Canaries : un clin d’oeil au passé pour reprendre le parcours de la croisière inaugurale du France… Et pas question de faire saison après saison toujours le même itinéraire.

Croisière terres d’histoire : escales inédites en Algérie & Tunisie

Cette croisière inédite depuis Marseille à destination des plus beaux rivages de l’Afrique du Nord débutera par une escale prolongée dans la magnifique cité fortifiée de La Valette, sur l’île de Malte. Elle permettra de découvrir le site archéologique de Thyna, à proximité de Sfax, Monastir depuis Sousse puis se poursuivra dans la capitale, Tunis, ou à Sidi Bou Saïd et sur le site archéologique de Carthage, accessibles depuis La Goulette. Depuis Skikda, les passagers pourront se rendre à la médina de Constantine, bâtie en bordure des vertigineuses gorges de Rummel. Alger est connue pour sa Casbah, médina aux ruelles sinueuses et aux bâtiments blanchis à la chaux. Profiter de la vue imprenable sur la baie d’Oran depuis la citadelle ottomane de Santa Cruz est également au programme. La dernière escale sur le continent africain aura lieu à Melilla, ville autonome espagnole puis le navire mettra le cap sur Mahon sur la magnifique île de Minorque avant de retourner à Marseille.

Grand Voyage autour de l’Afrique

Renaissance entend renouer avec l’esprit du voyage au long cours. Le navire permettra de faire découvrir une grande variété de sites. Et autorisera les passagers qui le souhaitent, à enchaîner plusieurs voyages.

Le catalogue de Renaissance offrira en janvier 2024 « La Grande Evasion », un très long voyage de 120 nuits (!) autour de l’Afrique et de l’Océan Indien, jamais vu sur le marché français. 50 escales, 28 pays, 23 sites classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la traversée de deux tropiques et de l’Équateur, le Cap de Bonne Espérance, le Canal de Suez, Sainte-Hélène… en tout, 21.700 milles nautiques soit près de 50.000 km parcourus en un voyage, avec 15 escales prolongées de 2 à 3 nuits et une durée moyenne au port de 19 heures. Le voyage d’une vie.

Une année sur deux la compagnie proposera
soit un grand voyage, soit un tour du monde.

Consultez ici les itinéraires 2023/2024 du paquebot Renaissance

Quel seront les prix des croisières CFC ?

Quelques chiffres représentatifs : le prix moyen à bord de Renaissance est de 240€/jour/personne. Certaines croisières de 7 nuits commencent à moins de 800 €. Une croisière de 15 nuits peut faire moins de 1500 €.

Les deux croisières Aurores boréales de 16 nuits – 15 jours qui partiront du 10 au 25 février et du 25 février au 12 mars, débutent à 1489€ par personne TTC (en cabine intérieure), 2269 € en cabine extérieure vue obstruée (canot de sauvetage) et 2559 € avec vue mer. La grande suite Renaissance (90 m2 +18 m2 de terrasse privée) pour 15 jours fait 9 669 €.

Ces tarifs indicatifs varient selon la saison et le type de cabine. Une cinquantaine de cabines – dans toutes les catégories : intérieur, extérieur, balcon – sont proposées aux passagers single sans supplément.

À noter : aucun frais supplémentaires – souvent pudiquement appelés frais de séjour ou frais de service – ne sera ajouté à la note de bord en fin de croisière (cela peut représenter 10 à 15 € par jour dans certaines compagnies) : chaque passager aura la liberté de donner le pourboire qu’il désire – au moyen d’une enveloppe – aux membres d’équipage.

Si les prix restent affichés sur une base double, les singles en effet ne paieront pas de supplément sur certaines catégories.

Le développement durable, un enjeu essentiel pour CFC

Compagnie Française de Croisières inscrit l’environnement, la sûreté et la sécurité au cœur de ses priorités. En jetant son dévolu précisément sur l’ancien Maasdam, rebaptisé Renaissance, outre le fait qu’il avait été entièrement rénové en 2018, qu’il est doté de stabilisateurs, de propulseurs d’étrave, de propulseurs de poupe… CFC a aussi choisi un navire conçu à l’origine pour naviguer en Alaska pendant l’été (notamment dans la Baie des Glaciers). Or l’Alaska est l’un des endroits au monde les plus stricts en termes de gestion de la pollution et d’émissions diverses. Le navire est donc déjà été équipé de scrubbers (système de lavage des gaz d’échappement). « Mais nous allons le perfectionner en mettant en place un circuit fermé. Les résidus d’échappement seront débarqués dans les ports qui pourront les retraiter. Et nous n’utiliserons bien sûr que du fioul désulfuré, désoufré dans nos opérations quotidiennes, y compris en haute mer », précise CFC.

Les tuyères d’échappement sont équipées de filtres catalytiques qui réduisent les émissions d’oxydes d’ammoniac et d’azote de 99%. Les eaux grises seront traitées au xenon, les eaux de ballast par ultraviolet. Par ailleurs Renaissance est déjà équipé pour un branchement électrique à quai (déjà imposé à Juneau, Seattle ou Vancouver) et obligatoire dans quelques années à Toulon, Marseille et Le Havre.

Engagée en faveur d’un tourisme durable, CFC a pour souci constant la réduction de ses émissions atmosphériques mais aussi de sa consommation de carburant, privilégiant un concept de navigation douce : les itinéraires ont ainsi été créés pour être réalisés à une vitesse moyenne inférieure à 14 nœuds (quand la vitesse théorique de Renaissance est de 22 nœuds).

Le protocole ESG (Environnement, social, gouvernance) est en cours de finalisation. Au programme entre autre, la gestion des denrées alimentaires (pour éviter de trop jeter) ; l’abolition des plastiques à usage unique au profit de gourdes durables que l’on pourra remplir d’eau purifiée à bord ; l’installation de distributeurs fixes dans les salles de douches remplis de produits organiques respectueux de l’environnement (déjà en usage dans le secteur du luxe) ; des éclairages led ; le renouvellement d’air permanent des cabines…

La compagnie s’engage à publier dès 2024 un rapport indépendant sur ses engagements ESG.

En savoir plus sur les co-fondateurs de CFC

Avec une expérience de plus de 25 ans dans le monde de la croisière et auprès des plus grandes compagnies, les deux co-fondateurs s’y connaissent dans le domaine de la croisière. Mais pour eux, la croisière c’est aussi une passion et chacun ont une histoire personnelle qui en dit long.

Dès leur enfance, Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat rêvent au sillage des grands paquebots, du temps où ceux-ci étaient d’abord un moyen de transport et portaient tant d’espoir sous des constellations nouvelles.

Clément Mousset

Clément Mousset naît à Saint-Nazaire et grandit à La Baule. Issu d’une famille d’industriels qui fournissaient les chantiers de Saint- Nazaire, il écoute ses arrière-grands-parents parler de leurs voyages sur Le France, débusque des archives familiales inestimables et photographie sous toutes leurs coutures les grandes cathédrales d’acier dans la cale sèche des Chantiers de sa ville natale.

Pendant ce temps-là, Cédric Rivoire-Perrochat, originaire de Grenoble, passe tous ses étés à la mer et ressent lui aussi très tôt l’appel du large en voyant les premiers paquebots faire escale dans le sud de la France. Parce que « rien n’est plus beau que de découvrir un pays par la mer », l’un et l’autre feront toute leur carrière dans les plus grandes compagnies de croisières avant de se rencontrer sur un salon professionnel, de faire équipe à la tête de Croisières Maritimes & Voyages (CMV France), puis de fonder leur start-up Compagnie Française de Croisières dont le siège est basé à Marseille.

Brochure CFC

Pour en savoir plus sur les itinéraires,
téléchargez la brochure complète ici

Informations et réservations
auprès de la compagnie au 04 84 89 02 90
cfc-croisieres.fr
ou en agences de voyages

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION

19 réflexions sur “Compagnie Française de Croisières (CFC) annonce ses premières croisières à bord du paquebot Renaissance

  1. Bonjour, j’aimerai savoir si il va y avoir une destination avec votre bateau de croisière pour l’italie du Port du Havre et retour au havre
    Merci
    Elise
    Du Québec

  2. Tout cela est fort intéressant. J’apprécie le fait d’inclure certaines destinations inhabituelles. Par contre, ce que j’apprécie moins c’est de devoir dîner à des heures fixes – 19 heures étant trop tôt et 21 heures trop tard.

    • Bonjour Mark,
      Il y aura un espace restauration avec un buffet, le « Belle île ». Je n’ai pas encore les horaires d’ouverture mais je ne manquerai pas d’en parler dès que j’en saurai plus. Le fait d’avoir une option de restauration à toute heure est une bonne alternative certains jours lorsque l’on souhaite se restaurer quand on veut. D’autre part, certaines compagnies ont un espace réservé avec un possibilité d’option en « open dining » pour dîner à l’heure de son choix. Je vais me renseigner car effectivement, je suis un peu comme vous certains soir 😉
      Amicalement,
      Corinne

  3. Bonjour Corinne,

    J’ai commencé à regarder des itinéraires pour 2023 et suis allée jusqu’à lire les CGDV.
    L’article 14-1 a attiré mon attention et ai-je bien lu?
    « La carte nationale d’identité seule n’est pas acceptée comme justificatif d’identité même pour des croisières en Europe faisant escale exclusivement dans les Pays de la Communauté Européenne ».
    Est-ce légal? Quid des accords de Schengen? en plus sur 1 bateau de pavillon français….
    Donc, n’ayant pas de passeport, impossible pour moi de faire la croisière « Rois et Empereurs » en Corse et Sardaigne?
    Merci d’éclairer ma lanterne qui vient soudainement de s’éteindre avec cet article.
    Magguy.

    • Bonjour Magguy,
      Rassurez-vous. Je viens d’avoir la compagnie et pour cet itinéraire la carte d’identité sera suffisante. Vous allez pouvoir concrétiser votre projet pour ce très bel itinéraires 😉
      Amicalement,
      Corinne

    • Bonjour Corinne,

      Merci beaucoup pour votre réponse.
      Il nous reste à attendre la mise en vente des croisières afin de pouvoir réserver car peu de cabines intérieures correspondant à notre budget de retraités.
      Belle fin de journée: Magguy.

  4. Merci, enfin un beau paquebot au drapeau français, de vraies destinations et de plus au départ du havre, ainsi que des mini croisières, que les anglais font régulièrement. C’est très pratique en vue de croisières plus longue. Le jules verne et mort vive le Renaissance. Merci encore pour le drapeau tricolore.

    • Bonjour,
      Vous avez tout à fait raison et en plus pour la première fois ces départs de France vont permettre de découvrir davantage de très belles destinations sans pour autant avoir la nécessité de prendre l’avion.
      Amicalement
      Corinne

  5. Bonjour,
    Très heureux que ,de nouveau , une compagnie française vogue sur les flots : BONS VENTS .
    Nous avons hâte de réserver notre croisière pour faire les aurores boréales ; hélas pas avant la fin de 2024 où le tout début de 2025.
    Nanou et Grandduduche

    • Bonjour,
      Je suis bien d’accord avec vous, cela fait plaisir de voir une compagnie française comme celle-ci arriver et tout comme vous nous avons hâte de découvrir ces nouvelles croisières à la française.
      Amicalement,
      Corinne

  6. Merci pour cette première approche de cette nouvelle compagnie. Enfin de nouveau un bateau a taille humaine qui ressemblera aux croisieres Bleu de France. Nous attendons avec impatience les croisières qui partiront depuis Marseille. Nous souhaitons bonne chance a cette compagnie et si tout va bien nous serons surement des clients assidus. Cordialement.

    • Bonsoir Marie & Jean,
      Voici un commentaire qui comme les autres fera plaisir aux fondateurs de CFC qui nous lisent avec assiduité. Ces départs de France sont une belle opportunité de faire de très beaux voyages. Nous vous souhaitons d’en faire de magnifiques.
      Amicalement,
      Corinne

  7. Bonjour
    Enfin une compagnie francaise dédiée aux croisieres
    Étant nous même passionnés de voyage en bateau (2a 3 par an)
    Nous serons très attentif aux propositions de la compagnie
    Cordialement
    Mr brunetti

    • Bonjour Christian,
      Cette compagnie a été créée par des passionnés pour des passionnés. Rien n’y a été laissé au hasard tant à bord du Renaissance que dans les itinéraires. Nous avons hâte également d’en savoir plus et de découvrir la vie en bord en vrai pour partager tout cela dans un prochain article.
      Amicalement,
      Corinne

  8. Bonsoir Corinne,
    Merci pour ce reportage bien détaillé avec déjà les différents itinéraires proposés. J’ai l’impression de retrouver ce qui se faisait à bord du « Costa Voyageur » ou  » Croisières de France », avec un personnel francophone ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on ne maîtrise pas du tout l’anglais.
    Je souhaite une belle réussite à cette nouvelle compagnie.
    Magguy

    • Bonsoir Magguy,
      Merci pour votre gentil message. Il est vrai que j’attache une grande importance à donner un maximum de détails dans les articles. Concernant Renaissance, vous avez raison, le fait de trouver un navire où l’on parle français à bord n’est pas négligeable dans un monde qui s’internationalise de plus en plus.
      Amicalement,
      Corinne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.