Le Havre : un futur port de croisière plus vert et accessible à tous dès 2025

Le Havre, point de départ historique des liaisons transatlantiques avec l’Amérique va se redessiner d’ici 2025. Le projet de réaménagement du port de croisière vise la neutralité carbone et la sobriété énergétique. La pointe de Floride disposera de trois terminaux pour l’accueil des paquebots. Elle sera transformée pour s’ouvrir sur la ville et sera de nouveau accessible aux Havrais qui pourront ainsi la redécouvrir.

L’industrie de la croisière se transforme, la transition énergétique est amorcée

Le secteur de la croisière maritime, qui représente moins de 1% de la flotte mondiale, est engagé dans une profonde transition énergétique : en 2020, la moitié des nouveaux paquebots fonctionnaient au Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et les deux tiers de la flotte sont déjà équipés pour capter les oxydes de soufre des gaz d’échappement. En Manche – Mer du Nord, la réglementation est déjà l’une des plus drastiques au monde sur les émissions polluantes et le port du Havre impose déjà la récupération des fumées d’échappement après filtration et nettoyage (procédé closed loop).

Le Havre, une destination touristique d’avenir pour la croisière durable

Pour ce grand projet d’aménagement de la pointe de Floride, Le Havre Seine Métropole et HAROPA PORT, avec le soutien de la Région Normandie, ont fait des choix ambitieux sur le plan environnemental.

  • Des quais entièrement électrifiés : L’ensemble des quais dédiés à la croisière maritime sera électrifié avant fin 2025 pour permettre le raccordement des navires. La puissance électrique délivrée sera de 10 MW par quai, ce qui permettra d’éviter 100 tonnes de CO2 et 2 tonnes d’autres émissions polluantes durant les 12 heures d’escale d’un navire, soit l’équivalent du volume de 17 piscines olympiques.
  • Des bâtiments à énergie positive : Les terminaux de croisière ont été imaginés pour accueillir les croisiéristes dans des conditions vertueuses sur le plan environnemental. Les nouveaux bâtiments seront à énergie positive grâce à l’apport d’une vaste toiture photovoltaïque et de conditions de fonctionnement très sobres. Les procédés de construction employés seront bas carbone. Un objectif de 10 % de transport de matériaux par voie fluviale est intégré au projet pour diminuer le recours au transport routier.

Cet espace portuaire sera largement désimperméabilisé grâce à une longue allée végétalisée de 320 mètres de long et des espaces enherbés seront aménagés.

Plus qu’un terminal croisière, un nouvel espace de promenade public accessible à tous

« D’une surface de 9 hectares, l’espace de la pointe de Floride constitue une formidable opportunité de renouer le lien entre les Havrais et ce site exceptionnel offrant des vues uniques sur l’activité du port du Havre et sur la façade littorale du centre-ville reconstruit classé au Patrimoine mondial de l’humanité. En soit, un lieu idéal pour profiter pleinement du panorama vers la ville, la mer et l’horizon, propice à des balades allant du port jusqu’à Sainte-Adresse. », précise le site Le Havre Seine Métropole.

Aujourd’hui, la pointe de Floride est fermée au public lors des escales de paquebot. En 2025, elle sera à nouveau accessible à tous. Elle deviendra un nouveau lieu de promenade avec de nouveaux usages culturels et de loisirs. Une vaste esplanade fera l’objet d’un aménagement minimaliste et flexible pouvant aussi bien accueillir des installations sportives ou événements culturels temporaires. Au cœur du site, l’espace public aujourd’hui entièrement minéralisé sera aménagé sous la forme d’une grande allée végétalisée qui se déploiera sur près de 320 mètres entre les futurs terminaux de croisière.

Une grande étendue minérale avec une plaine engazonnée offrira un espace de détente au plus grand nombre. Les pavés et rails existants seront réutilisés pour évoquer les activités historiques de ce quai. Son profil vallonné aura la double fonction d’enrichir l’écosystème naturel du parc et de masquer le parking extérieur dédié aux autocars ainsi que la partie technique des terminaux. Compte-tenu de la nécessaire
zone d’accès contrôlée, deux entrées sécurisées permettront aux croisiéristes de rejoindre cet espace public.

4 nouveaux lieux d’activités verront le jour

La promenade se développe sur deux niveaux et propose quatre lieux identifiables et complémentaires qui forment une séquence continue depuis le sas Quinette de Rochemont jusqu’à la pointe de la pointe.

  • Les Cabines : un lieu de convivialité et de restauration ouvert sur la ville
  • L’Amphithéâtre : un spot dédié à la programmation culturelle et événementielle
  • Le Pont : un espace dédié à la déambulation et au spectacle des grands évènements nautiques
  • Le Grand salon : un lieu propice au rayonnement du Havre et d’HAROPA PORTS

Après le crépuscule, l’espace paysager fera l’objet d’un projet de mise en lumière ambitieux qui composera avec l’ensemble des contraintes du terminal croisière.

La croisière maritime, un marché en forte croissance

Depuis une quinzaine d’années, le marché nord-européen de la croisière maritime se développe fortement. Le port du Havre connaît ainsi un taux de croissance annuel supérieur à la moyenne des pays de la Manche et de la Mer du Nord. C’est désormais le premier port français de la façade Manche-Atlantique pour les croisières.

Le trafic croisière au Havre a ainsi atteint les chiffres records de 145 escales et 420 000 passagers en 2018. En 2022, après les deux années de crise sanitaire qui ont fortement impacté le marché mondial de la croisière, l’activité a repris à un rythme équivalent à celui d’avant la crise. Les perspectives de trafic pour les années à venir sont prometteuses : 153 escales sont programmées* pour l’année 2023, ce qui constitue d’ores et déjà un record pour le port du Havre. Compte-tenu des projections de trafic à l’échelle européenne et de la croissance du marché de la croisière, près de 600 000 passagers devraient transiter par le port du Havre en 2030 (+ 44,7 %).

Les chiffres clés à retenir

  • 35 Millions d’Euros de retombées économiques pour la Normandie en 2018
  • 153 escales sont programmées* au Havre pour l’année 2023
  • 600 000 passagers devraient transiter par Le Havre en 2030
  • 13 500 passagers par jour pourront être accueillis avec le projet de développement du port Havrais
  • 100 Tonnes d’émission de CO2 seront économisées pour chaque escale

* Chiffres arrêtés à juin 2022

Un accueil passagers digne des plus grands ports de croisière européens

Si pour les passagers le mot FRANCE en lettres capitales sera l’indicateur de leur arrivée sur notre territoire, pour les havrais et passionnés de l’histoire des paquebots, celui-ci ne sera pas sans évoquer les lettres lumineuses qu’arboraient le paquebot France du temps de sa superbe. À date, il ne s’agit que d’une vue d’architecte. L’histoire nous dira si un jour, les véritables lettres de l’historique paquebot France viendront rejoindre le terminal croisière pour être enfin exposées comme il se doit au public.

Le projet se compose de 3 terminaux de croisière d’une surface utile de 15 000 m2 au cœur d’un vaste espace de 9 hectares partagés avec le public. L’objectif est de reconnecter la pointe de Floride avec la ville du Havre pour inciter les croisiéristes à visiter la ville et inviter les Havrais à redécouvrir cet espace portuaire, en créant un nouveau lieu de vie et de promenade à la proue de l’estuaire de la Seine.

La création du terminal 1 sur la partie nord consistera à démolir les hangars 1, 2 et 3 existants pour créer un nouveau bâtiment accueillant les mêmes fonctions que les deux précédents. Le terminal 1 permettra l’accueil des navires jusqu’à 330 mètres de long. La toiture de ce nouveau bâtiment sera accessible au public et offrira un panorama unique sur l’entrée du port, le centre reconstruit du Havre et les aménagements du Grand quai.

Un espace de stationnement couvert est également prévu et les surfaces programmées permettront d’accueillir les plus grands paquebots et d’opérer des embarquements complets en tête de ligne (6 000 passagers).

Plan de financement et calendrier du projet de nouveau port de croisière du Havre

Pour mener ce projet, 99 millions d’euros seront investis par les partenaires : HAROPA PORT financera la modernisation et l’électrification de l’infrastructure portuaire à hauteur de 40 millions d’euros, dont 20 millions apportés par l’Etat et 1 million par la Région Normandie.

L’aménagement de la pointe de Floride et la construction des terminaux représentent 59 millions d’euros d’investissement pris en charge par le GIP Le Havre Croisières, auquel Le Havre Seine Métropole et la Région Normandie apporteront chacune 15 millions d’euros.

La création des terminaux 2 et 3 sur la partie sud consistera à opérer une réhabilitation et une extension des hangars 12 et 13 existants pour y loger les fonctions d’accueil, d’enregistrement, de contrôle, de services et de préparation à l’embarquement des passagers, ainsi que des fonctions techniques et administratives liées à la gestion de l’activité.

Calendrier

  • Automne 2023 : démarrage des travaux
  • Début 2025 : livraison des terminaux 2 et 3
  • Automne 2025 : livraison du terminal 1

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION
Vues 3D © Enia Architectes & AIA Territoires

2 réflexions sur “Le Havre : un futur port de croisière plus vert et accessible à tous dès 2025

  1. Bonjour Corinne,

    Merci pour ce très bel article. Des départs de croisières de l’Ouest de la France est une très bonne idée surtout sur les pas de notre fleuron disparu  » le France ».
    Bien à vous: Magguy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.