Costa : une nouvelle façon de voyager en croisière

La compagnie italienne renouvelle entièrement son offre en se concentrant sur l’exploration des destinations et annonce un nouveau programme d’excursions, tout en introduisant d’importantes nouveautés dans le domaine gastronomique, grâce à la collaboration de chefs de renommée mondiale : Bruno Barbieri, Hélène Darroze et Ángel León, et une nouvelle identité de marque. Tout cela à bord d’une flotte toujours plus respectueuse de l’environnement. Escale Croisière à voulu en savoir plus, alors on a embarqué sur le Costa Smeralda pour découvrir ça !

La nouvelle proposition de Costa est axée sur l’exploration des destinations au travers d’expériences uniques, tant à bord qu’à terre. Pour créer ces expériences, l’entreprise a travaillé sur quatre éléments principaux : la gastronomie, les excursions, le développement durable et l’identité de la marque

Mario Zanetti - Costa Crociere

“Après le redémarrage des navires, nous avons voulu renouveler notre offre en introduisant des innovations dont l’importance est telle que nous pouvons parler d’une nouvelle façon de voyager avec Costa. Nous voulons que ceux qui partent en vacances avec nous vivent des expériences uniques et enrichissantes, à travers une découverte plus authentique et plus profonde des destinations” – affirme Mario Zanetti, Directeur général de Costa Croisières. “C’est pourquoi nous avons repensé nos itinéraires en prévoyant de longues escales, en créant un nouveau restaurant où vous pourrez déguster trois menus différents liés aux destinations et conçus par trois chefs étoilés, en revoyant entièrement notre gamme d’excursions et en renouvelant notre logo. Sans oublier l’une de nos priorités, à savoir le développement durable.”

Les nouveautés en matière de gastronomie

En matière de gastronomie, Costa s’est appuyé sur les compétences de trois grands chefs de renommée internationale : Bruno Barbieri, Hélène Darroze et Ángel León. Ce trio exceptionnel de chefs étoilés est parti en quête de recettes locales authentiques dans les lieux visités par les navires de Costa, puis les a réinterprétées avec son savoir-faire. Pour tirer le meilleur parti de ce parcours gourmand, Costa Croisières propose deux grandes nouveautés pour ses clients : le restaurant Archipelago et le Destination Dish.

Archipelago : un restaurant de chefs étoilés à bord du Costa Smeralda

Le nouveau restaurant Archipelago, disponible sur le Costa Smeralda et bientôt sur d’autres navires de la flotte, propose une expérience gastronomique véritablement unique, avec trois menus au choix, un pour chaque chef.  Les menus sont composés de 5 plats raffinés, conçus comme une évocation de la mer sur laquelle vogue le navire. Le concept et le design du restaurant sont également totalement innovants. Pour créer une ambiance intimiste, Archipelago est composé de tables qui sont autant d’ « îlots » bordés par une structure en cuivre qui accueille des pièces uniques de « bois flotté », des installations faites de bois ramené de la mer.

Conformément à l’engagement et aux valeurs de Costa Croisières, le restaurant Archipelago a été conçu en accordant une attention toute particulière à la question du développement durable. Les menus des chefs ont été élaborés avec soin dans le choix des matières premières, issues principalement de producteurs locaux, et dans leur traitement, pour éviter le gaspillage alimentaire. Ce n’est pas tout. L’ameublement et le concept du restaurant font également du développement durable un élément clé. Le bois flotté qui orne les îlots a été récupéré grâce à l’action des “Gardiens de la Côte”, le programme d’éducation à l’environnement pour la sauvegarde du littoral italien soutenu par la Costa Crociere Foundation. En outre, Costa Croisières reversera une partie des recettes de chaque dîner à l’Archipelago à la Fondation Costa Croisières pour soutenir ses projets environnementaux.

Hélène Darroze

Hélène Darroze : « L’approche durable, le respect des saisons, le respect du terroir, ce sont des éléments qui font désormais complètement partie de mon travail. Avec ma famille, j’ai appris à travailler avec les produits du terroir et les produits de saison. Il n’y avait pas d’autres façons de travailler et aujourd’hui je le fais encore plus qu’avant parce que je pense que nous avons une vraie responsabilité, tout d’abord pour respecter l’équilibre naturel et environnemental, mais aussi parce qu’en tant que chefs, nous devons servir d’exemple aux autres. En ce sens, je pense que Costa partage vraiment ces valeurs avec moi. Avec Archipelago, c’est la première fois que je travaille dans un restaurant avec deux autres chefs et j’ai la chance de travailler avec deux grands chefs internationaux comme Bruno et Ángel qui ont deux cultures très différentes de la mienne, même si nous faisons le même travail et qu’au final nous communiquons le même message : faire vivre aux gens des expériences agréables. Archipelago est un restaurant unique qui combine trois univers et trois cuisines totalement différentes, dans cet espace de liberté que représente le voyage en mer. Je trouve ça formidable”.

La proposition d’Hélène Darroze pour la Méditerranée orientale :

  • Poulpe rôti aux épices grecques, houmous, crème de poivre de piquillo, sauce verte
  • Soupe froide de pois à la menthe, brocciu corse, pétales de prosciutto doux, sarrasin grillé.
  • Joue de bœuf confite aux olives de Kalamata, tomates séchées, filangé de citron salé, polenta croustillante au parmesan et sa propre sauce.
  • Homard bleu cuit à basse température au beurre de crustacés, bonbons de gnocchi de pommes de terre et de chicorée, citrons confits à la marocaine, beurre blanc au poivre du Timut
  • Feuilles de pâte phyllo croustillantes au beurre de café, mousse au chocolat parfumée à la coriandre, praliné aux amandes

Pour la Méditerranée occidentale, Bruno Barbieri a imaginé le menu suivant :

  • Courgette à la scapece à l’ail et à la menthe, beignets de Saint-Jacques et sauce aïoli.
  • Graminia al torchio avec aubergines braisées, huile d’origan, friture de saucisses, poudre de pecorino et œufs râpés
  • Salade de homard aux pêches acidulées, oignon de Tropea, pancotto, huile aux herbes et petits légumes au vinaigre de framboise
  • Côtelettes d’agneau au parfum de barbecue, sauce rôtie, petits légumes de vichy et truffe noire
  • Ristretto de lait au caramel dans une sauce presque brûlée, salade de framboises, menthe et balsamique

Qui dit compagnie italienne et escales italiennes, dit… on teste le menu de Bruno Barbieri. Les plats sont beaux et bons, un délice aux saveurs raffinées.

Toujours pour la Méditerranée occidentale, Ángel León a élaboré le menu suivant :

  • Pain soufflé au plancton, beurre au plancton et notre jambon marin
  • Crème sertie d’oursins, bourgeons d’oursins assaisonnés, hollandaise de plancton et crème fraîche aux agrumes.
  • Raviolis de calamars fourrés au ragoût de calamar, bouillon de ragoût de calamar et pomme de terre
  • Riz crémeux de seiche, plancton hydraté et riz soufflé
  • Crème fouettée au biscuit, mousse de lait frais et cacao

Le Destination Dish, un plat de grand chef inspiré par les escales au menu pour tous les passagers

Les Destination Dishes sont des plats créés par les trois chefs, qui interprètent les traditions et les saveurs du lieu que les passagers visiteront le jour suivant. Ils sont disponibles dans les restaurants principaux de tous les navires Costa et sont inclus dans le prix de la croisière. Cette nouveauté était attendue tant il est agréable de pouvoir découvrir les saveurs locales lors de voyages. Là, avec en plus la touche des chefs étoilés, c’est vraiment la carte du raffinement qui est jouée par Costa. Une réussite !

Les desserts avant-gardistes de Riccardo Bellaera

Riccardo Bellaera

Le Chef patissier Riccardo Bellaera a été choisi par Iginio Massari parmi les 20 spécialistes d’avant-garde en pâtisserie internationale. Dans la recette de sa vie et de ses passions, on retrouve la Sicile, l’heureuse rencontre avec un maître, la créativité, la passion qui marie les études, le savoir-faire et l’envie de ne jamais s’arrêter.

« Pour notre nouvelle ligne de desserts, nous n’utilisons que des matières premières de provenance italienne. Les desserts sont présentés de manière créative, mais l’objectif est toujours d’atteindre un équilibre parfait entre la partie croquante, la moelleuse et la partie acide. En goûtant un dessert, nous devons immédiatement sentir tout ce qu’il contient, tous les goûts doivent être en harmonie. »

Parmi les desserts que j’ai pu déguster : Arabica, Smeraldo ou encore Choco-Mango. Sous une coque de chocolat croquante et entourée d’une décoration aux touches fruitées, on trouve une crème raffinée. Des desserts à la carte du menu des restaurants principaux qu’il faut absolument goûter.

De nouvelles excursions inédites

En matière d’excursions, la compagnie a repensé son offre pour explorer des trésors cachés, peu fréquentés que seuls les habitants de la région connaissent bien : petits villages, plages moins touristiques et tous ces endroits inattendus hors des circuits traditionnels. De plus, les itinéraires de la flotte ont été conçus pour proposer des escales les plus longues, en offrant aux passagers une journée entière pour découvrir chaque destination et profiter au maximum de la croisière. Les excursions deviennent ainsi de véritables expériences au cœur de chaque lieu, pour apprécier les traditions, les saveurs et les couleurs les plus authentiques.

J’ai testé l’excursion Super Barcelona pour visiter Barcelone comme un Barcelonais

C’est une visite comme la ferait un Barcelonais qui cherche à en savoir plus sur le patrimoine tant architectural que gastronomique qui m’a été proposée. Le tout avec un petit groupe d’une quinzaine de personnes, un guide intarissable sur la destination, Julio, et surtout sur un site qui n’est pas surfréquenté par les touristes.

Nous quittons le port en autocar et nous nous dirigeons vers le quartier de l’Eixample, où nous commençons notre excursion par la visite d’un extraordinaire site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO : l’Hôpital de la Santa Creu i Sant Pau, un complexe de bâtiments majestueux reliés par des passages souterrains et de beaux jardins contenant de nombreuses sculptures aux détails symboliques. C’est l’une des merveilles les plus insolites et les moins connues de Barcelone, l’œuvre de l’architecte Domènech i Montaner.

Le site est monumental, c’est impressionnant et magnifique de s’imaginer une architecture pareille pour un hôpital. Bien sûr il n’est plus en service aujourd’hui et sa visite loin des sites les plus touristiques est vraiment très agréable. On se sent tellement privilégié d’avoir l’opportunité de découvrir un endroit tel que celui-ci.

Nous continuons jusqu’à la Sagrada Familia, dont nous admirons les façades, les portails et les tours depuis l’extérieur. L’ampleur du projet et son style distinctif ont fait de l’œuvre inachevée de Gaudi la plus emblématique de la ville. Après une pause dans un bar pour prendre un rafraîchissement, nous rejoignons la Casa Mia pour un arrêt photo à pied.

Nous reprenons le car pour rejoindre le restaurant où nous allons déjeuner. Patròn est un restaurant typique à la décoration maritime qui vous transporte comme si vous étiez sur un vieux navire. Dans de petites alcôves qui ressemblent à des cabines, on trouve de petites salles de restauration privatives. Nous y dégustons des spécialités de la cuisine ibérique. Parmi les tapas servies en assiettes individuelles : patatas bravas, ensaladilla rusa, croquetas, buñuelos, pulpo… et en dessert une délicieuse crème catalane. Ici il est de coutume de grignoter et partager à l’espagnol. On dit « para compartir ». C’est l’occasion idéale pour tester avec délice les saveurs locales. C’est vraiment un grand changement et c’est très appréciable et ce d’autant que la qualité est au rendez-vous.

Notre prochaine destination : la Casa Vicens, la première œuvre majeure commandée à Gaudí. Déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005, le bâtiment moderniste harmonise des éléments gothiques, méditerranéens et islamiques, exprimant le style immature mais déjà unique de l’artiste, qui recherchait « un gothique plein de lumière, utilisant la couleur ; un gothique mi-marin, mi-continental ».

Cette excursion d’une journée était vraiment riche et exceptionnelle. Les sites sont vraiment des perles pour découvrir la ville autrement que dans les excursions classiques.

Autres exemples de nouvelles excursions Costa

  • Barcelone : Une journée entière dans l’univers de Salvador Dali, au départ de Barcelone, pour visiter le musée consacré à l’artiste, suivie d’une visite de sa maison dans la baie de Port Lligat Bay, réservée à de petits groupes. Puis temps libre à Cadàques, un endroit idéal pour déguster d’excellents poissons et de nombreuses spécialités catalanes.
  • Marseille : une expérience exclusive en petits groupes à Aix-en-Provence pour découvrir les lieux qui ont inspiré les peintures de Paul Cézanne, une découverte de sites insolites qui retrace la vie de l’artiste en présence d’un photographe qui mènera les visiteurs le long des mystérieux « C » dorés sur les trottoirs, puis vers la montagne Saint-Victoire, si chère au peintre.
  • Dubaï : les souks de l’or et celui des épices, l’ascension de la Burj Khalifa, le spectacle des jets d’eau au pied de la tour qui atteignent une hauteur équivalente à un immeuble de 50 étages, et le Mall of the Emirates, un centre commercial doté d’une piste de ski longue de 400 mètres. Tout cela en un jour et demi. Autre possibilité, toujours à Dubaï, un « voyage dans le voyage », pour visiter l’Expo 2020, la première exposition universelle organisée au Moyen-Orient. Une expérience artistique et culturelle riche en saveurs et traditions du monde entier, avec 192 pavillons, des spectacles en plein air et des attractions incroyables. Parmi les curiosités à ne pas manquer, le pavillon italien, dont Costa Croisières est l’un des sponsors.
  • Cagliari : une journée entière à la plage de Tuerredda, entre Capo Spartivento et Capo Malfatano. Au menu : sable blanc, eau turquoise et kiosques offrant tout le confort nécessaire.
  • Ibiza : une visite du meilleur de Formentera en deux étapes : la baie d’Es Pujols et la plage de Mitjorn.
  • Santorin : navigation en catamaran autour de l’île de Santorin pour admirer les couleurs incroyables de la mer aux sources chaudes de Palea Kameni. Les passagers pourront également faire de la plongée libre sous le château d’Agios Nikolaos à Oia pour observer la faune marine et profiter d’une collation de souvlaki, le kebab grec.
  • Stavanger : journée de trekking en Norvège pour découvrir Preikestolen, la vertigineuse « chaire de roche » qui tombe à pic dans le Lysefjord, à 604 mètres audessus du niveau de la mer.
  • Saint-Pétersbourg : deux jours complets avec un guide spécialisé dans l’histoire russe pour découvrir les splendeurs artistiques et historiques avec notamment le palais de Catherine, un déjeuner typiquement russe, l’Ermitage, le palais de Peterhof.

Et bien plus encore !

De nouveaux divertissements plus dynamiques

Pour compléter toutes ses nouveautés, Costa annonce également du changement en matière de divertissement. Au programme des spectacles avec des artistes complets qui transmettront de l’émotion mais aussi des sensations fortes et de l’humour.

Sur quels paquebots retrouver la nouvelle offre Costa ?

Les nouveautés Costa vont s’étendre petit à petit sur la flotte des navires de la compagnie. Elles sont d’ailleurs déjà disponibles sur les paquebots actuellement en service : le Costa Smeralda et le Costa Firenze, qui proposent des croisières d’une semaine en Méditerranée occidentale ; le Costa Luminosa et le Costa Deliziosa, qui proposent des croisières d’une semaine en Méditerranée orientale ; et le Costa Diadema, qui effectue des croisières de 10 jours en Espagne et au Portugal.

Des navires pionniers en matière d’innovations durables

Les grandes nouveautés Costa seront proposées à bord de navires pionniers en matière d’innovations durables. Par exemple, le Costa Smeralda, qui sera rejoint à partir de mars 2022 par son navire-jumeau, le Costa Toscana, fonctionne au GNL (gaz naturel liquéfié), la technologie qui garantit les meilleures performances environnementales dans le secteur maritime.

Dans la ligne du « Manifeste pour un tourisme de valeur, durable et inclusif« , l’engagement de Costa Croisières à se développer avec les communautés locales figure en bonne place et la nouvelle offre d’excursions proposée par la compagnie a d’ailleurs été conçue précisément pour mettre en valeur les atouts spécifiques de chaque destination. Le restaurant Archipelago intègre également la dimension du développement durable. Les menus des chefs sont élaborés en accordant une grande attention au choix des matières premières, provenant principalement de producteurs locaux, et à leur traitement, dans le but d’éviter le gaspillage alimentaire. Et ce n’est pas tout. Le bois flotté qui sert à meubler les îlots du restaurant a été récupéré grâce aux “Gardiens de la Côte”, le programme d’éducation à l’environnement pour la sauvegarde du littoral italien soutenu par la Fondation Costa Croisières. La compagnie reversera d’ailleurs une partie des recettes de chaque dîner à l’Archipelago à la Fondation Costa Croisières pour soutenir ses projets environnementaux et sociaux.

Le développement durable s’étend désormais au-delà du navire. En effet, les nouvelles excursions proposées sont l’occasion de découvrir des sites exceptionnels, hors des sentiers battus, moins fréquentés par les touristes alors qu’ils sont pourtant des trésors pour les locaux. Ces nouvelles découvertes patrimoniales contribuent également à désengorger les grandes villes du tourisme de masse en disséminant le voyageur en petits groupes vers des trésors qui en valent vraiment la peine.

Costa : nouveau concept de croisières, nouveau logo

Le nouveau « C » réunit deux motifs différents qui représentent : la terre, en jaune dans la partie inférieure du logo, et la mer, en bleu dans la partie supérieure, réunies dans une même expérience grâce aux croisières Costa. Le logo illustre l’idée du voyage comme moyen d’unir et d’intégrer les cultures, et de favoriser une croissance constante grâce à l’enrichissement apporté par des expériences de croisières uniques. La lettre « C » symbolise et résume l’essence même du nouveau Costa, des croisières qui, comme jamais auparavant, soulignent le caractère unique de chaque destination locale, en amenant les passagers au cœur de chaque lieu et en révélant ses traditions authentiques.

Francesco Muglia - Costa Croisieres

Francesco Muglia, vice-président du marketing mondial de Costa Cruises : « Le nouveau positionnement de la marque opère une profonde transformation pour Costa, qui concerne également la manière de communiquer. L’élément le plus flagrant est le nouveau logo. Il ne renonce pas aux valeurs historiques et aux traditions de l’entreprise, mais il se développe de manière contemporaine et innovante ».

L’histoire du « C » emblématique de Costa Croisières

Le « C » bleu a été utilisé pour distinguer la marque depuis les débuts de Costa Croisières en 1948, lorsque la compagnie a décidé de se concentrer sur le transport de passagers sur les routes transatlantiques et que la célèbre « Linea C » a vu le jour. Mais la palette de couleurs est encore plus ancienne, puisqu’elle remonte à la seconde moitié du XIXe siècle : les cheminées jaunes sont inspirées de la couleur de l’huile d’olive, le produit transporté par la compagnie avant qu’elle ne se reconvertisse dans le transport de personnes, tandis que le « C » bleu rappelle la couleur de la mer.

Anna C - Andrea C - Franca C - Linea C - 1955 - Costa Croisieres
1955

Sur la cheminée du premier navire de la flotte, l' »Anna C », parti de Gênes le 31 mars 1948, le « C » était entouré de deux guillemets. Le logo figurait également sur les premières brochures et affiches publicitaires des services de ligne entre l’Europe et l’Amérique. Depuis lors, les éléments graphiques utilisés dans le logo ont évolué pour refléter les différentes phases de l’histoire de l’entreprise, mais le motif central – le « C » – n’a jamais été abandonné. Le premier changement intervient en 1958, lorsque le profil du « Federico C » est ajouté au logo. Le choix de ce navire n’est pas fortuit : lancé au chantier naval de Sestri Ponente à Gênes le 31 mars 1957, le « Federico C » est le premier navire conçu et construit spécialement pour Costa. Pionnier pour l’époque, ce navire marque l’avènement du « style Costa ».

En 1980, la marque apparaît dans un double cadre bleu, aux angles adoucis pour conserver l’impression de rondeur ; un drapeau jaune est ajouté pour souligner le profil du navire blanc et faire ressortir le mot « Crociere » (Croisières), utilisé pour la première fois dans le logo, confirmant ainsi que la compagnie a complètement abandonné ses services de ligne et se concentre désormais sur les croisières.

Costa Mediterranea - Cheminée

“Costa Crociere S.p.A.” a été officiellement lancée en 1986, mais ce n’est qu’en 1994, lors de la modernisation et de l’expansion de la compagnie, que Piero De Macchi a procédé à une refonte complète du logo : les guillemets et le cadre ont disparu et la lettre bleue « C » est apparue sur l’une des trois cheminées jaunes, caractéristiques des tout nouveaux navires qui avaient rejoint la flotte.

En 1999, Costa a entrepris une réanalyse de l’ensemble de son identité d’entreprise et une révision en profondeur : le logo avait besoin de retrouver dynamisme et modernité pour refléter les changements majeurs et l’importante croissance internationale que l’entreprise connaissait à l’époque. C’est ainsi qu’est née la dernière version de la marque, dans laquelle les cheminées stylisées sont enlacées par la lettre « C » et où le nouveau logo « Costa » frappe par son dynamisme et son animation, tout en étant fort et reconnaissable, et parfaitement adapté aux marchés du monde entier.

L’équipe dirigeante de Costa Crociere sur le pont

Pour présenter toutes ces nouveautés Costa, la direction de Costa Crociere et les équipes de différents pays étaient sur le pont. Le 3 octobre 2021, un événement spécial s’est tenu entre Marseille et Barcelone à bord du Costa Smeralda. Une occasion unique pour les agents de voyages présents à bord de découvrir concrètement la nouvelle façon de voyager avec Costa et que les passagers ont également pu expérimenter.

Pour en savoir plus sur les nouveautés proposées, Escale Croisière a interrogé Raffaele D’Ambrosio, Directeur Général France & Vice-Président de Costa Croisières

Avec toutes ces nouveautés, les passagers vont pouvoir voyager autrement. Si la compagnie propose toute l’année des itinéraires parfois déjà connus de ses fidèles clients, avec le nouveau programme d’excursions, ceux qui le souhaitent pourront visiter les grands classiques de la destination et ceux qui les connaissent déjà pourront découvrir des trésors méconnus. Ils pourront également explorer la destination autrement avec des spécialistes : vulcanologues, œnologues, biologistes marins, photographes, archéologues… Pour en avoir fait l’expérience, c’est vraiment l’occasion de faire une croisière différente.

Pour ce qui est de la restauration, la dégustation de plats inspirés par les destinations, réinterprétés par de grands chefs que ce soit au menu des restaurants principaux du navire ou à l’occasion d’un dîner dans le restaurant de spécialité Archipelago est vraiment un plus.

Avec ces changements Costa a pris un nouveau virage plus qualitatif qui permettra aux habitués de voyager différemment et aux nouveaux croisiéristes de découvrir une croisière qui explore les destinations. Tous ne pourront qu’apprécier la dimension durable de la compagnie qui continue de se développer avec des navires plus respectueux de l’environnement pour découvrir les destinations de manière inédites.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION 

Mise à flot du Costa Toscana, nouveau navire au GNL de Costa Croisières

Le Costa Toscana, baptisé ainsi en hommage à la Toscane, est le troisième navire du groupe Costa propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL), la technologie de carburant la plus avancée de l’industrie maritime pour réduire les émissions. Construit au chantier naval Meyer à Turku (Finlande), le Costa Toscana entrera en service en décembre 2021 au Brésil.

Costa Toscana à flot

Cérémonie de mise à flot du Costa Toscana en Finlande

15 janvier 2021 – Costa Croisières célèbre la cérémonie de mise à flot de son nouveau navire amiral le Costa Toscana au chantier naval Meyer à Turku en Finlande. Comme le veut la tradition un tir au canon a été réalisé juste avant d’ouvrir les vannes afin de remplir la cale. 10h sont nécessaire pour remplir intégralement le bassin.

Costa Toscana - Meyer Turku - Mise à flot

Tim Meyer, PDG de Meyer Turku : « La mise à flot est une étape particulière pour nous, constructeurs navals : le navire est enfin mis en place dans son environnement naturel pour la dernière étape de sa construction afin qu’il prenne sa forme définitive. Dans les mois à venir, nous finaliserons le navire dans la cale, puis il sera testé et mis en service à l’automne pour être ensuite livré à la compagnie ».

Caractéristiques du navire

  • Construit aux chantiers Meyer Turku Oy – Finlande
  • Livraison prévue : décembre 2021
  • Jauge brute : 185 000 tonneaux
  • Plus de 6 550 passagers
  • Plus de 1 670 membres d’équipages
  • Plus de 2 612 cabines
  • Longueur : 337 m
  • Largeur : 42 m
  • Tirant d’eau maximal : 8,95 m
  • Vitesse de croisière : 17 nœuds
  • 4 piscines dont 1 à l’eau de mer
  • 16 restaurants

Visite virtuelle du Costa Toscana

Le nouveau navire amiral est un hommage à la Toscane. Résultat d’un projet créatif, dont l’architecte est Adam D. Tihany, il a été conçu pour mettre en valeur et faire vivre en un seul lieu le meilleur de la Toscane, cette région italienne qui donne son nom au navire et dont on retrouve des évocations sur chaque pont et ainsi que dans les espaces publics.

Adam D. Tihany

Adam D. Tihany a travaillé avec une équipe internationale de cabinets d’architectes prestigieux – Dordoni Architetti, Jeffrey Beers International et Partner Ship Design – pour concevoir les différents espaces du navire.

Tout l’ameublement, l’éclairage, les tissus et les accessoires sont fabriqués en Italie, qu’ils soient produits en série ou conçus spécifiquement pour le nouveau navire amiral, par 15 partenaires représentatifs du savoir-faire italien.

Réception & Spa

Les installations à bord s’inscriront dans un cadre d’exception au style résolument italien : du Spa Solemio aux espaces dédiés au divertissement; des bars à thème, en collaboration avec de grandes marques italiennes, aux 16 restaurants et espaces dédiés à l’expérience culinaire, dont le restaurant dédié aux familles avec enfants, et le restaurant LAB, où l’on pourra tester ses talents culinaires sous la houlette des chefs Costa.

Restaurants

Le cœur du nouveau vaisseau amiral sera le Colosseo, un « Colysée » au centre du navire réparti sur trois ponts, dédié aux meilleurs spectacles. Des écrans géants, placés à la fois sur les murs et sur le dôme, offrent la possibilité de créer une histoire différente à chaque escale et à chaque moment des vacances. Un autre lieu emblématique sera le grand escalier distribué sur trois ponts en extérieur, à l’arrière du navire, ouvert sur une grande terrasse en plein air dotée d’un sol en verre offrant l’impression magique de marcher « suspendu » au-dessus de la mer.

Ponts extérieurs et piscines

Pour se détendre et profiter du soleil, les passagers pourrons profiter de 4 piscines, dont une piscine à l’eau mer couverte, tandis qu’un nouveau Beach Club visera à recréer l’atmosphère d’une véritable station balnéaire.

Cabines & Suites

L’hébergement prévoit plus de 2600 cabines confortables et élégantes, reflétant parfaitement le style et le goût italiens. Les cabines « Sea Terrace » offriront une belle véranda où l’on pourra prendre son petit déjeuner, profiter d’un apéritif face à la mer ou simplement profiter de la vue.

Espace enfants

Costa Toscana - Espace enfants

Le Costa Toscana, un navire respectueux de l’environnement

À l’instar de son navire jumeau le Costa Smeralda, le Costa Toscana est propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL), la technologie de carburant la plus avancée actuellement disponible dans l’industrie maritime pour réduire les émissions, tant en mer que lors des escales. Le groupe Costa, qui comprend Costa Cruises, la marque germanique AIDA Cruises ainsi que Costa Asia, a été le premier dans l’industrie des croisières au monde à introduire cette technologie, ayant commandé cinq nouveaux navires alimentés au GNL, dont deux, Costa Smeralda et AIDAnova, déjà entrés en service. Ces navires font partie d’un plan d’expansion qui comprend au total sept nouveaux navires qui seront livrés au groupe Costa d’ici 2023, pour un investissement total de plus de six milliards d’euros.

Tout comme son navire jumeau, le Costa Toscana a été conçu comme une véritable « Smart City » (ville intelligente) itinérante, où des solutions durables et des concepts d’économie circulaire sont appliqués pour réduire son impact environnemental.

Grâce à l’utilisation du GNL, il sera possible d’éliminer les émissions de dioxyde de soufre (zéro émission) et de particules dans l’atmosphère (réduction de 95 à 100 %), tout en réduisant considérablement les émissions d’oxydes d’azote (réduction directe de 85 %) et de CO2 (jusqu’à 20 %). À bord, des installations spéciales de désalinisation traiteront directement l’eau de mer pour répondre aux besoins quotidiens d’approvisionnement en eau, et la consommation d’énergie sera réduite au minimum grâce à un système intelligent d’efficacité énergétique. En outre, la collecte séparée et le recyclage à 100% des déchets tels que le plastique, le papier, le verre et l’aluminium seront effectués à bord, dans le cadre d’une approche intégrée visant à soutenir les projets d’économie circulaire.

Mario Zanetti, Directeur Commercial de Costa Croisières et Président Asie du groupe Costa :« En dépit de cette période actuelle compliquée, le groupe Costa confirme son investissement dans l’expansion de sa flotte. Nous sommes confiants dans la reprise de notre industrie et nous sommes enthousiastes de l’arrivée de nouveaux navires comme le Costa Toscana. Celui-ci incarne notre vision de l’avenir. Tout d’abord, il s’agit d’un superbe navire, innovant et attrayant pour de nouveaux clients, ce qui sera fondamental, surtout lorsque les gens pourront à nouveau voyager librement et auront un grand désir de vacances. Au-delà de la pandémie, nous nous concentrons sur un second élément : achever la transformation de notre flotte et de nos opérations vers un modèle durable. En plus de la technologie GNL, nous développons d’autres solutions innovantes, telles que l’énergie à quai et les batteries, tout en continuant à travailler pour atteindre à terme notre objectif de « zéro émission » ».

Les premiers itinéraires du Costa Toscana

Le Costa Toscana débutera ses croisières au Brésil lors de la saison 2021-22. En particulier, la croisière inaugurale du « Nouvel An » lèvera l’ancre de Santos le 26 décembre 2021, avec un itinéraire d’une semaine visitant Salvador et Ilhéus, avant de revenir à Santos le 2 janvier 2022.

Du 2 janvier au 10 avril 2022, le Costa Toscana proposera 15 autres croisières avec le même itinéraire, embarquant à Santos et à Salvador. Les 15 croisières comprennent également les départs du Carnaval et de Pâques, qui seront la dernière croisière du navire avant la traversée Brésil-Italie, au départ de Santos le 17 avril 2022.

Article publié par Corinne Ancion – Photos © Meyer Turku / Costa Croisières

Costa Firenze

Costa Firenze

Le Costa Firenze s’inspire de la Renaissance florentine à son apogée, et incarne dans chaque détail la ville de Florence. Avec une capacité de plus de 5 200 passagers, le nouveau fleuron de Costa Croisières s’inscrit dans un plan de développement qui comprend sept nouveaux paquebots à livrer pour le groupe Costa d’ici 2023, pour un investissement total de plus de 6 milliards d’euros. Costa Firenze est le quatrième de ces nouveaux navires à être livré.

Caractéristiques du Costa Firenze

  • Construit aux chantiers Fincantieri de Marghera – Italie
  • Jauge brute : 135 500 tonneaux
  • Plus de 5200 passagers
  • Plus de 2130 cabines
  • Longueur : 323,6 m
  • Largeur : 37,2 m
  • Vitesse maximum : 22,6 nœuds
  • Vitesse de croisière : 18 nœuds
  • 13 bars
  • 7 bars

Les espaces publics

Les espaces publics rappellent une promenade dans les rues et places de Florence. Ce parti pris s’illustre, par exemple, par le bel atrium du navire Piazza della Signoria, qui rend hommage à la place florentine.

La piscine intérieure

Les bars et salons

Le Costa Firenze offre de nombreux espaces pour des moments plus intimistes, à l’instar d’un « happy hour » au coucher du soleil au bar Aperol Spritz dans la Roseraie, un grand balcon en plein air avec des chaises balançoires et un éclairage tamisé, pour une atmosphère romantique au milieu de la mer.

Les 9 bars à bord offrent un grand choix de possibilités. La compagnie a fait des partenariats avec de prestigieuses marques italiennes. En plus du bar Aperol Spritz, on peut profiter du tout nouveau bar à vin Frescobaldi Wine Experience.

Bar del Conte

Costa Firenze - Bar del Conte
Ce bar se trouve près de la piscine intérieure

Salon – Lounge della Moda

Salon – Lounge Toscana

Costa Firenze – Lounge Toscana

Bella bar

Les restaurants

Les couleurs, les motifs et les formes de l’aménagement intérieur évoquent ceux de l’architecture de la Renaissance florentine, comme dans le restaurant Palazzo Vecchio ou le restaurant Dei Medici qui proposent des menus dédiés à la cuisine méditerranéenne.

Restaurant Palazzo Vecchio

Parmi les restaurants de spécialités, on peut noter le Steak House La Fiorentina, où l’on peut déguster le célèbre steak florentin, le restaurant Frutti di Mare et le Seafood Shack, spécialisés dans les fruits de mer que l’on peut déguster en plein air. Ceux qui préfèrent davantage d’exotisme peuvent essayer les restaurants Teppanyaki, Dim Sum ou Hot Pot.

Restaurant La Fiorentina Steak House

Restaurant Frutti di Mare

Restaurant Teppanyaki

Restaurant Hot Pot

Pour le déjeuner ou le dîner en famille, le navire dispose d’une Pizzeria, d’un Burger Bar et d’un barbecue en plein air, le Lanai BBQ. Pour les pauses gourmandes, la Gelateria propose des glaces italiennes authentiques fabriquées à bord tous les jours.

Le théâtre – Teatro Rosso

Le Casino Dea Bendata

Salle de jeux de cartes

La galerie marchande et ses boutiques

Les espaces bien-être : Spa & salle de sport

Les espaces enfants

Les familles peuvent profiter de nombreux nouveaux espaces pour les enfants et adolescents. Le parc aquatique La Laguna est un véritable parc aquatique avec 3 toboggans et une piscine avec des jeux d’eau pour les plus petits. Les ados peuvent profiter d’un parc d’aventure suspendu au-dessus de la mer : Rope Garden Adventure Park. Parmi les autres activités, une table de billard pour jouer avec les pieds : Teen Playground with Foot Billiard ou encore un terrain de football à cinq.

Les cabines et suites

Une attention particulière en matière d’environnement

La performance environnementale du Costa Firenze a été reconnue par RINA, un organisme de certification international. La notation Green Star 3 du navire couvre tous les principaux aspects de l’impact environnemental d’un paquebot en matière de protection et de prévention dans des domaines tels que les déchets, les eaux grises et noires, l’utilisation des huiles pour les machines ainsi que les émissions (CO2, ozone, gaz à effet de serre, particules, oxydes de soufre, azote) ou encore les eaux de ballast et bien plus encore. En plus d’assurer la conformité du navire à toute une série de normes en matière de durabilité environnementale, la certification RINA reconnaît également les solutions de conception et les procédures d’exploitation que Costa a mises en œuvre volontairement, à la fois pendant la construction mais aussi lors de la navigation du navire afin de dépasser les exigences de protection de l’environnement des réglementations internationales.

Les premiers itinéraires du Costa Firenze

En 2021, le navire sillonnera la Méditerranée occidentale avec 2 itinéraires différents de 8 jours et 7 nuits.

Le premier itinéraire, de mars à mai 2021, permettra de faire escales à Gênes, La Spezia, Naples, Valence, Barcelone et Marseille.

Le second itinéraire, disponible de mai à octobre 2021 sera au départ de Marseille et fera escales à Gênes, Civitavecchia, d’où partent des excursions pour visiter Rome, Naples puis Ibiza et Barcelone.

Après octobre 2021, le navire se rendra en Asie pour rejoindre son navire jumeau Costa Venezia, également construit par les chantiers Fincantieri, dans le chantier naval de Monfalcone et en service depuis mars 2019.

Costa Firenze

ARTICLE RÉALISÉ PAR CORINNE ANCION – PHOTO ©COSTA/FINCANTIERI

Costa Croisières, 70 ans d’histoire

1963 - Costa CroisieresCosta Croisières débute son activité croisière le 31 mars 1948 avec son premier paquebot, le Anna C. Mais l’histoire de Costa est bien plus ancienne et les racines italiennes revendiquées aujourd’hui font partie intégrante de l’héritage et de l’ADN de la compagnie.

De l’Anna C au Costa Smeralda, les navires ont toujours joué un rôle crucial dans le développement progressif de la compagnie. De nombreuses innovations sont centrées sur l’hospitalité et le confort des passagers. La compagnie italienne multiplie ainsi les innovations. Les navires transporteurs de fret puis les paquebots transatlantiques deviennent des navires de croisières au confort égalant celui des grands hôtels. 

L’origine de la flotte Costa

Anna C - Costa CroisièresSi le premier navire dédié au transport de passagers de la compagnie est l’Anna C mis en service en 1948, la flotte est née en 1854 sous le nom de son fondateur « Giacomo Costa ». La famille Costa se distingue à tel point dans le commerce des tissus et de l’huile d’olive entre Gênes et la Sardaigne qu’elle doit très rapidement se doter d’une flotte pour transporter ses marchandises dans le monde entier.

À la fin du XIXe siècle, ses navires marchands gagnent déjà des terres lointaines, comme l’Australie, où l’important flux d’émigrés italiens suscite une forte demande de produits alimentaires nationaux.

Costa Pacifica - cheminée (2)Costa se spécialise dans l’achat d’huile d’olive brute dans les pays de la Méditerranée, qu’elle exporte par-delà les océans. La forme et la couleur des cheminées Costa ne sont d’ailleurs pas anodines puisque c’est en effet en référence à ce commerce qu’elles ont pris la couleur jaune ainsi que la forme historique des bouteilles d’huile d’olive commercialisées à l’époque.

Au début du XXe siècle, l’essor de Costa est tel que la compagnie doit se lancer dans le secteur naval. En 1924, le Ravenna, un petit bateau à vapeur, est utilisé pour approvisionner les marchés de la Méditerranée orientale en matières premières. En 1928, le Langano rejoint la flotte.

C’est dans les années 30 que naît la tradition de donner aux bateaux les noms de baptême des membres de la famille : Federico (1931), Eugenio et Enrico (1934), Antonietta, Beatrice et Giacomo (1935). Au début de la Seconde Guerre mondiale, la jauge totale de la flotte atteint 27 534 tonnes, réparties sur huit navires. À la fin de la guerre, Costa reprend son activité en construisant et achetant d’autres bateaux destinés au cabotage. La destruction de la flotte italienne, la hausse du trafic passagers, la crise économique et le flux migratoire transocéanique orientent l’attention de la famille Costa vers le transport de passagers à travers les océans.

À la différence d’autres compagnies de navigation et grâce à sa sagacité, Costa sait s’adapter au coût de la vie tout en préservant ses classes supérieures et parvenant à continuer de présenter un attrait tant pour les passagers émigrants que pour les passagers en croisières. En 1947, le « Maria C » commence à satisfaire les premières demandes ; la même année, la société change de nom, Giacomo Costa, anciennement Andrea devient « Linea C » (la ligne C). Puis vient l’Anna C en 1948, le navire qui marque le début de l’activité « croisière » de Costa.

1948 – 1ère transatlantique vers Buenos Aires du paquebot Anna C

Après la Seconde Guerre mondiale, une vague d’immigration, constituée essentiellement d’Italiens en partance pour l’Amérique du Sud, s’installent sur le sud du continent. Costa s’emploie alors à assurer le transport de ce flux régulier de personnes, veillant à leur confort et à rendre agréable le temps passé à bord. Le paquebot dispose déjà de cabines climatisées, une première dans le secteur du transport maritime italien.

La saga dans l’univers des croisières débute le 31 mars 1948, lorsque l’Anna C entame sa croisière transatlantique depuis Gênes à destination de Buenos Aires. C’est la toute première croisière commerciale de la compagnie. Le Anna C est le premier paquebot transatlantique de la flotte Costa à traverser le sud de l’océan atlantique. Le navire accoste à Buenos Aires 16 jours plus tard avec 768 passagers à son bord.

1957 – Costa commande son premier navire destiné au transport de passagers, le Federico C.

Outre ses nombreuses infrastructures de type hôtelier, ce nouveau paquebot présente de nombreuses caractéristiques propres à améliorer le confort des passagers. La raison d’être du navire n’est plus dictée par le besoin mais par la notion de plaisir. Le Federico C est encore divisé en trois classes, ce qui est courant à l’époque. Toutes sont dotées d’infrastructures de type hôtelière avec une gamme de restaurants et des piscines aux formes audacieuses. Pour la première fois, les passagers ont la possibilité de téléphoner depuis leur cabine, chacune étant également dotée de douche et toilettes privatives.

1959 – Croisières vers les Antilles, le paquebot Franca C part à la conquête du marché américain

En 1959, Costa est la première compagnie maritime à proposer au marché américain des croisières à destination des Antilles au départ de Fort Lauderdale à bord du Franca C. Une fois la page de l’austérité de l’après-guerre tournée, les membres de la riche société américaine retrouvent en effet d’importants moyens financiers qu’ils sont désireux de dépenser dans les voyages. Le secteur de la croisière n’en est encore qu’à ses balbutiements et bien que la clientèle se compose jusque-là uniquement de clients aisés, Costa pressent le potentiel que recèlent les vacances en croisière. À partir de là, de nouvelles routes sont progressivement inaugurées.

Années 60 – Première croisières vers l’Antarctique

Dans les années 1960, des croisières jusqu’en Antarctique au départ de l’Amérique latine et à destination de la mer Noire depuis l’Europe.

1964 – Arrivée d’une nouvelle génération de paquebots

Eugenio C - 1969 - Costa Croisières

1969

Les navires destinés au transport de passagers voient leur architecture et leur style évoluer sous l’impulsion de nombreuses innovations. Dans un contexte de popularité croissante du transport aérien, les architectes et ingénieurs navals, désireux de sauver les paquebots de la disparition, se mettent en quête de solutions techniques novatrices et explorent en particulier des formes nouvelles, donnant ainsi naissance à une nouvelle génération de paquebots qui marquent l’évolution des navires.

En 1964, Costa prend possession de son premier nouveau navire, l’Eugenio C. Baptisé « le bateau du futur », il restera le plus grand navire de la flotte Costa jusqu’à la mise en service du Costa Classica en 1991. L’Eugenio C renonce complètement à la division en classes de passagers. Il dispose d’un pont central, une conception typique des bateaux de croisières qui verront le jour ultérieurement. Nombre de ses caractéristiques deviendront par la suite la norme dans la conception des paquebots. Les services tendent à s’uniformiser : auditorium et théâtre, club enfants, chapelle et espaces réservés à une clientèle d’affaires et équipés de lignes téléphoniques pour les appels internationaux. Les espaces publics disposent d’équipements technologiques permettant de diffuser des programmes radio et télévisés.

1968 – premier package vol + croisière

En 1968, Costa inaugure la formule de voyage « avion + bateau », qui va révolutionner le secteur des voyages. L’offre, qui comprend les vols et transferts entre l’aéroport et le port, vise à faciliter l’embarquement des passagers à bord de navires situés loin de leur pays.

Cette période est marquée par le passage du concept de « voyage » à celui de « vacances ». La compagnie étend son offre à d’autres marchés européens. Dans les années 1970, Costa Croisières lance sa première croisière vers la Baltique au départ de l’Allemagne/Kiel (1976).

1977 – Première croisière Tour du Monde sur le paquebot Eugenio C

Costa lance son 1er Tour du Monde en 1977,  une offre qui a toujours à succès aujourd’hui !

Années 90 – Carnival entre au capital de Costa

Logo Carnival Corp.Dans les années 1990, avec l’entrée dans son capital de la société Carnival, Costa entre dans une nouvelle phase de son développement et s’ouvre à une clientèle plus large. Le concept de « fun ship » inventé par Bob Dickinson, fondateur de la société Carnival, répond à l’évolution des modes de vie et aux nouvelles attentes des clients européens. Jeunes vacanciers et seniors, couples et familles, groupes d’amis et de professionnels sont en quête d’une expérience qui réponde à leurs attentes. Les infrastructures consacrées au divertissement, aux activités sportives et au bien-être (saunas, salles de sport, salons de coiffure…) ainsi que les programmes de divertissement se développent.

1993 – Costa part à la conquête du marché français et rachète Croisières Paquet

Croisières PaquetEn 1993, Costa se positionne sur le marché français après le rachat de Croisières Paquet qui lui donne accès à tout un réseau d’agences de voyages. La compagnie ouvre et élargit son offre et ses services marqués du sceau de ses valeurs et de l’italianité qui la caractérisent toujours aujourd’hui, à la clientèle française et vise à attirer un public nouveau : l’histoire de Costa en France est lancée ! À partir de cette période, Costa va jouer un rôle prépondérant dans la démocratisation des croisières en France. Les innovations et la structuration de l’offre proposée par la compagnie permettent au fil des ans de diversifier le profil de la clientèle et d’attirer un public sans cesse renouvelé.

Costa innove en 1993 avec la première formule « Vol & Croisière » à destination des Caraïbes au départ de Paris et de la province. La formule « 7 jours, 7 îles » à bord du Costa Allegra permet de profiter du soleil de la région en plein hiver au départ de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Cette formule de croisière est l’une des plus plébiscitées depuis un quart de siècle.

1996 – Marseille devient tête de ligne de Costa Croisières, début de « La Dolce Vita »

MarseilleLa première croisière Costa en Méditerranée au départ de Marseille a eu lieu le 18 mai 1996. Costa Croisières fait de la cité Phocéenne son port d’attache en France, avec le lancement d’une nouvelle offre : « La Dolce Vita ». Des croisières hebdomadaires à la découverte des plus belles escales dans l’ouest de la Méditerranée : Italie, Espagne et îles ensoleillées sont réunies au cours d’un même voyage. Cette croisière avec l’accueil du navire chaque samedi en tête de ligne dans la cité phocéenne correspond alors à la création du Club de la Croisière Marseille-Provence qui regroupe l’ensemble des institutionnels Marseillais.

Années 2000 – Costa Croisières développe de nouvelles destinations

Costa neoRomantica - EmbarquementCosta se dote d’un programme visant à développer sa flotte et ses capacités afin de conserver sa prééminence à l’échelle européenne sur un marché en forte croissance. C’est une flotte toujours plus moderne qui porte sur les mers les couleurs du pavillon italien, incarne l’hospitalité italienne et se présente comme une incomparable vitrine des courants artistiques de la péninsule.

Les attentes des voyageurs évoluent. Ils scrutent les itinéraires, la qualité, le prix et les services. Les paquebots, qui avaient initialement pour vocation première de permettre la détente et la « découverte de nouveaux endroits », sont progressivement devenus des alternatives parfaites aux « villages de vacances » avec la montée en puissance des divertissements à bord.

2000 – Avec ses balcons, le paquebot Costa Atlantica est le 1er navire en Europe ouvert sur l’extérieur

Parmi les innovations des années 2000, le lancement en 2000 du Costa Atlantica, premier navire en Europe ouvert sur l’extérieur avec ses balcons privés fait sensation. C’est à partir de cette date que la compagnie intègre à son cahier des charges l’optimisation du nombre de cabines avec balcons. Une autre innovation marque cette période : l’ouverture d’un centre de bien-être en mer, le Samsara Spa. Situé sur le pont supérieur du Costa Serena, ce lieu de détente et de relaxation dispose d’un hammam et de cabines de massage réparties sur 6 000 m2 et deux étages. Il offre un superbe panorama sur la mer. 

Costa Atlantica

2003 – Avec le Costa Fortuna, c’est l’apparition du 1er toit rétractable au-dessus d’une piscine

L’entrée du Costa Fortuna dans la flotte de la compagnie en 2003 introduit toujours plus de services et confort et a pour fait marquant d’introduire pour la 1ère fois, un toit amovible à l’espace piscine. Une innovation permettant aux passagers de profiter pleinement des plaisirs de la baignade vers toutes les destinations et en toutes saisons. Un équipement largement copié et adopté par tous les navires à partir de cette date !

Costa Fortuna

2006 – Costa propose de nouvelles destinations aux Emirats Arabes Unis et en Asie Pacifique

Costa continue d’inaugurer de nouvelles destinations et annonce son expansion à Dubaï et dans la région Asie Pacifique. La compagnie confirme ainsi son positionnement international. Costa Croisières est en effet la première compagnie internationale à cibler la clientèle chinoise au départ de la Chine.

2007 – Premier départ depuis l’île Maurice et début des croisières en Océan Indien

Costa lance un nouvel itinéraire exclusif dans l’Océan Indien au départ de l’Île Maurice. Des escales sont prévues en Inde et au Sri Lanka. 

2009 – Costa entre au Guiness des records

La double inauguration du Costa Luminosa et du Costa Pacifica à Gênes en 2009 est un fait marquant de cette période qui lui vaut d’être inscrite dans le livre Guiness des records.

2011 – Retour des Tour du Monde et arrivée des mini-croisières

En ligne avec ces évolutions sociétales, la compagnie relance en 2011 avec succès ses Tours du Monde et innove en lançant le concept de mini-croisières « Sea Breaks » adapté aux séjours courts.

2012 – Accident du Costa Concordia

La compagnie est profondément affectée par le naufrage du Costa Concordia au large de l’île du Giglio. 

2014 – Lancement du paquebot Costa Diadema et de sa promenade panoramique (pont 5)

En 2014, Costa inaugure le Costa Diadema, un navire doté d’une promenade à ciel ouvert qui court de l’avant à l’arrière du pont 5 et depuis laquelle les passagers peuvent lézarder au soleil et profiter d’une splendide vue sur la mer. Cette promenade de 500 mètres, la plus longue de toute la flotte, est bordée de bars et de restaurants et plonge le passager dans l’atmosphère estivale typique d’une station balnéaire italienne. L’heure est à l’accroissement du temps de loisirs et à une durée des vacances plus modulable.

Première mondiale, Costa Croisières est la première compagnie de croisière à embarquer le robot Pepper le 12 juillet 2016. Ce sont cinq sympathiques robots qui rejoignent les membres d’équipage du Costa Diadema. Ils vont divertir et renseigner les croisiéristes pendant leurs vacances. Pepper est le premier robot au monde capable de reconnaître les émotions humaines. Il est capable d’interagir avec son environnement. C’est une nouveauté, exclusive et inédite sur un paquebot de croisière.

2015 – Costa Croisières commande deux paquebots alimentés au GNL

Costa SmeraldaEn lançant pour la première fois les « Navires du futur », Costa mène le secteur tout entier vers un avenir plus respectueux de l’environnement. Le développement durable est inscrit dans l’ADN de la compagnie, qui intègre cette dimension dans son mode de gestion et dans le développement de son activité depuis plus de 15 ans.

Avec la commande de paquebots à propulsion au GNL (Gaz Naturel Liquéfié), Costa ouvre la voie d’une nouvelle ère, plus responsable. L’utilisation du GNL permet de réduire de façon significative les émissions de gaz d’échappement, notamment de soufre (SO2), d’azote (NO2), de CO2 et de particules.

Ces navires plus propres constituent de nouvelles références pour l’industrie de la croisière tout entière et ouvrent la voie au développement de cette technologie verte, en particulier dans la zone méditerranéenne. Ils seront les premiers navires au monde de ce type, commercialisés auprès de consommateurs originaires de nombreux pays dont l’Italie, la France, l’Espagne, l’Allemagne et la Suisse.

2018 – Programme des festivités pour les 70 ans de Costa Croisières

Costa Croisières 70 ansTout au long de l’année, Costa Croisières propose à bord différentes initiatives originales et festives  pour célébrer cet anniversaire important qui marque un cap pour la compagnie. 

Une « croisière anniversaire » dédiée réserve d’ailleurs de belles surprises aux membres du programme de fidélité Costa Club. Elle est organisée en mai spécialement à leur intention. 

Un menu de gala spécial, un programme rappelant les activités de divertissement les plus florissantes du passé, des saveurs culinaires, des particularités d’antan…  seront proposés à tous les passagers tout au long de l’année.

Le département culinaire s’est replongé avec délice dans les archives des menus de la compagnie pour sélectionner ses offres gastronomiques les plus plébiscitées, en se prêtant à l’exercice de les revisiter sous un angle contemporain. Un dîner anniversaire sera ainsi servi une fois par semaine dans les restaurants de la flotte, avec à la carte ces plats revisités.

2019/2021 – Livraison de deux paquebots à propulsion au GNL à Costa Croisière

Destiné à la clientèle européenne, le Costa Smeralda, dont la construction a débuté en septembre 2017, sera livré en octobre 2019. Ce paquebot dépassera les 180 000 tonneaux et pourra accueillir 6 600 passagers, dans plus de 2 600 cabines. La livraison du sistership du Costa Smeralda est prévue pour 2021.

Pour Costa, être un leader et pionnier du secteur depuis 70 ans n’implique pas seulement de déployer des navires à travers le monde dans le but d’offrir des vacances de rêve à des passagers internationaux. C’est aussi et surtout donner l’exemple et entretenir des rapports respectueux avec l’environnement.

Costa Croisières c’est aussi 70 ans d’histoire du design en mer

Des designers et architectes au service du style Italien des paquebots Costa

Dans les années 50, la compagnie fait appel au prestigieux architecte et dessinateur industriel originaire de Milan Carlo Ponti, qui a activement participé au renouveau du design d’après-guerre. Costa et Carlo Ponti confient à Giovanni Zoncada l’aménagement intérieur de l’ensemble des bateaux de la flotte Costa. Giovanni Zoncada (Venise, 1898 – 1988) travaille au début sur le cantiere navale triestino de Monfalcone (service aménagement intérieur et ameublement). Du réaménagement de l’Anna C en 1948 à la conception du Carla C en 1968, en passant par celle de l’Eugenio C en 1966, il élabore presque toute la flotte Costa dont les navires sont immédiatement plébiscités pour leur style harmonieux et la grande qualité de leur conception générale. En 35 ans de collaboration avec la compagnie, Giovanni Zoncada a jeté durablement les fondements architecturaux et artistiques de ses navires, dont l’empreinte est toujours présente.

Les bateaux luxueux, pourvus de climatisation en 1ère  et 2e classes, d’espaces confortables et élégants, ainsi que d’un service impeccable sont le gage de l’hospitalité et du « à l’italienne ». Même Giò Ponti, directeur de la revue Domus, se montre attentif au thème naval et met en valeur les aspects architecturaux et décoratifs de la flotte Costa. Une tradition qui perdure encore aujourd’hui

Dans les années 90, Costa fait appel à un nouvel architecte, l’Américain Joseph Farcus. Les années 80 et 90 voient l’organisation des navires évoluer sous l’impulsion des nouvelles technologies et de l’essor de services exigeant davantage d’espace. La nouvelle répartition des espaces passagers se traduit par la création d’un somptueux et impressionnant hall d’accueil, point d’information et de rencontre central. La nouvelle génération de navires des années 90 se distingue par ses lumières, ses nouvelles formes et ses nouveaux matériaux. La place accordée aux œuvres d’art contemporaines demeure une constante dans l’univers Costa. Le design de style italien est le gage d’une identité forte et d’une image solide auprès de la clientèle internationale.

C’est également dans les années 90 que Costa marque les esprits avec deux nouveaux paquebots au design singulier : le Costa Allegra et le Costa Marina.  Ils intègrent de vastes espaces vitrés redessinant la ligne des navires de l’époque.  Un vaste dôme de verre sur le pont supérieur caractérise ces navires. Leur conception a nécessité l’utilisation d’une structure flexible capable d’affronter les mouvements en mer. On utilise alors un verre particulier expérimenté spécifiquement à cette occasion. 

Aujourd’hui, c’est Adam Tihany qui est le nouveau directeur de la création de Costa. Considéré comme l’un des plus grands designers du secteur mondial de l’hôtellerie, Adam D. Tihany a créé des espaces intérieurs d’hôtels et de restaurants à la fois luxueux et innovants dans certains des établissements les plus emblématiques de la planète, notamment le Beverly Hills Hotel en Californie, le Belmond Cipriani de Venise et le Mandarin Oriental de Las Vegas dans le Nevada. Ses créations raffinées et souvent avant-gardistes sont conçues pour donner spécifiquement corps à la vision du client tout en restant fidèle au lieu.

Adam Tihany s’est vu confier la décoration des cabines du Costa Smeralda, le nouveau navire livré à Costa en 2019. Inspiré du thème « le meilleur de l’Italie », le projet sera mené par le cabinet d’architectes Dordoni Architetti, situé à Milan. Sous la direction d’Adam D. Tihany, directeur de la création. L’équipe de conception élaborera un nouvel intérieur, basé sur un concept novateur inspiré de l’histoire et des traditions de la marque ainsi que sur une interprétation personnalisée du raffinement. Le style italien sera à l’honneur avec la création à bord d’un navire du premier musée consacré au design italien et de nombreuses autres surprises.

L’art contemporain et même un musée s’invitent sur les paquebots Costa

L’art contemporain fait partie intégrante du design intérieur pour Costa, apportant une note poétique à l’architecture. Les lobbies, théâtre et escaliers sont autant de palettes ouvertes aux artistes : la sculpture sphérique en bronze signée Arnaldo Pomodoro dans le Hall  du Costa Classica, l’œuvre mobile en fibre de carbone de l’artiste japonais Susumu Shingu dans l’Atrium du Costa Romantica, la sculpture de Filippo Avalle composée d’éléments transparents s’élevant vers les 5 niveaux des ponts desservis par le lobby du Costa Allegra, sans oublier « la femme couchée » de Botero, une rencontre à faire dans l’Atrium du Costa Luminosa…

Costa Luminosa - Donna sdraiata

Botero

Le Costa Smeralda augure lui aussi une nouveauté avec à son bord, un musée consacré au design italien.

L’Italie et la croisière c’est aussi une histoire de gastronomie

Des chefs italiens et des plats traditionnels régionaux au menu

La gastronomie a toujours fait partie des aspects importants d’une croisière. Tout au long de son histoire, Costa Croisières s’est toujours focalisée sur son identité gastronomique italienne. Dans les années 70, la compagnie organise des traversées de l’Atlantique et des croisières aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe à bord de bateaux dotés de trois classes (1ère classe et deux lignes : Tourisme A et B). Les passagers de chaque catégorie bénéficient d’une offre culinaire spécifique. Jusque dans les années 80, les menus sont élaborés chaque jour à bord par le Maestro di Casa, le chef exécutif et le Commissario di Bordo dans le respect de l’identité italienne de la Compagnie. Avec le développement de la flotte et l’augmentation du nombre de passagers internationaux dans les années 80 et 90, l’offre culinaire est désormais centralisée et définie par le chef de la compagnie au siège de Gênes. C’est là que sont élaborés des menus italiens et internationaux visant à répondre aux goûts de chaque hôte. 

À bord des navires, les brigades s’occupent de concocter les meilleures recettes aux passagers, et chacun a son rôle ! La brigade peut réunir jusqu’à 212 personnes sous la direction du chef exécutif, de 5 sous-chefs, de 15 chefs de partie et de 5 chefs Teppanyaki. Tous les chefs suivent une formation spécifique avant d’embarquer à bord d’un navire Costa. Les ateliers de formation théoriques et pratiques du « Costa Campus », reproduisent les conditions d’exercice à bord des navires. Costa emploie actuellement 27 chefs exécutifs, dont 18 sont italiens.

Costa Croisière a créé une offre gastronomique basée sur les traditions culinaires régionales. On trouve ainsi au menu des recettes raffinées qui représentent l’histoire culturelle et gastronomique de l’ensemble des terroirs italiens. Au total, ce sont environ 500 plats qui sont servis à bord des navires de la flotte Costa. Les ingrédients utilisés dans les recettes sont principalement achetés auprès de fournisseurs locaux italiens.

Développement des restaurants au sein de la flotte Costa Croisières

Depuis 5 ans, Costa Croisières a dévoilé toute une série d’innovations visant à transformer les séjours à bord de ses navires en expérience encore plus exclusive et gourmande dans le cadre d’une approche de plus en plus durable. Parmi les initiatives, on peut noter : la création de restaurants Club proposant une expérience haut de gamme, de restaurants Samsara (cuisine fusion/asiatique) et Teppaniaki.

« Mozza & Spritzmania », des initiatives culinaires originales et inédites en croisière

Costa Croisières est la première compagnie au monde à servir de la mozzarella élaborée directement à bord, dans le respect de la tradition italienne. Les passagers ont le choix entre la classique mozzarella de bufflonne, la burrata, la stracciatella di bufala, la scarmoza ou le traditionnel fior di latte.

De célèbres cocktails italiens sont également servis à bord, comme l’emblématique Spritz, l’apéritif vénitien. Confortablement installé au bar sur un tabouret haut, face au coucher de soleil, une gorgée suffit à vous transporter sous le soleil italien.

Une approche durable de l’alimentation

4GOODFOOD Costa CroisièresLe processus mis en place sur les 15 navires de la flotte Costa tient compte de l’ensemble de la chaîne alimentaire : production, distribution, conservation, durée de vie et effets induits, tout en orientant les passagers vers une consommation responsable.

Depuis 2015, Costa travaille en partenariat avec l’université des sciences gastronomiques de Pollenzo (Italie) pour proposer une alimentation équilibrée et saine. Concrètement, l’objectif est de revoir les processus de préparation des repas à bord, sélectionner les produits et fournisseurs selon des facteurs de viabilité et d’informer les passagers sur l’origine ainsi que le contenu des différents plats. Ce partenariat a également contribué à élaborer une nouvelle carte des vins biologiques issus d’une viticulture durable par l’intermédiaire de la prestigieuse banque du vin « Banca del vino » de Pollenzo. La carte inclut une centaine d’étiquettes, parmi les meilleurs crus italiens mais pas uniquement.

Cette approche inédite dans le domaine de la croisière se matérialise par des actes concrets qui vont bien au-delà de la simple réécriture de menus et de la refonte de la préparation des plats. La lutte contre le gaspillage alimentaire est un cheval de bataille est aujourd’hui portée par le programme 4GOODFOOD. Lancé en février 2018, ce programme s’étend de la préparation des aliments à bord jusqu’à l’engagement des passagers et des membres d’équipages. L’objectif est de réduire de moitié le gaspillage alimentaire à bord des navires Costa Croisières d’ici 2020.

Costa Croisière, des valeurs, des choix, des innovations et une identité italienne reconnue

Des égéries et des marraines de Renom

Nathalie Baye a été la première égérie de la compagnie en France (1994).

Claudia Cardinale est devenue la marraine du Costa Atlantica en 2000 et Marion Cotillard, la marraine du Costa Serena en 2007 (en photo ci-dessous à l’occasion du baptême du navire). La chanteuse Shakira est depuis 2016, l’égérie internationale des campagnes de Costa Croisières.

Costa Croisières en chiffres

Aujourd’hui, Costa compte 19 000 salariés originaires de 70 pays dans le monde. Ils travaillent chaque jour avec passion pour offrir « le meilleur de l’Italie » en mer, à bord des 15 navires de la flotte. La compagnie propose aujourd’hui 135 itinéraires, 250 destinations et 60 ports d’embarquement, depuis les mini-croisières jusqu’aux croisières Tour du monde.… En France, plus de 150 croisières de toutes durées sont proposées chaque année au départ de Marseille. Un savoir-faire qui permet à Costa d’offrir aujourd’hui la palette de croisières la plus large du marché.

Et demain… que nous réserve Costa Croisière ?

Fidèle à ses valeurs, les prochaines années s’écrivent avec des choix guidés par la recherche de l’excellence et l’intégration de la dimension durable prise en compte très tôt, en faveur du bien-être de ses passagers fidèles et toujours plus nombreux.

ARTICLE PUBLIÉ PAR CORINNE ANCION